La langue française

Minéralisation

Définitions du mot « minéralisation »

Trésor de la Langue Française informatisé

Minéralisation, subst. fém.a) Transformation d'un métal en minerai. Minéralisation du fer. La puissance végétale (...) reçoit toutes les qualités des puissances précédentes (...) par des minéralisations même, dont quelques-unes sont connues, comme celle du fer (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.260).b) Qualité d'une eau qui contient en dissolution des substances minérales. Il y a 140 millions d'années, tout l'ouest de l'Amérique du Nord était sous la mer (...) ce fait explique le haut degré de minéralisation de l'eau dans ces régions (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p.149).c) Biochim. Action d'apporter à des tissus organiques des substances minérales. J'ai dit (...) l'importance majeure dans les milieux océaniques des bactéries (...) qui assurent la minéralisation des substances organiques diverses (J.-M. Pérès, Vie océan, 1966, p.94).[mineʀalizasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. 1res attest. a) 1751 «transformation des métaux ou minerais sous l'action d'un minéralisateur» (J. écon., juin, p.27), b) 1801 «combinaison de substances métalliques avec les eaux de source» (Fourcroy, Connaiss. chim., t.1, p.X), c)1903 biol. minéralisation organique (Nouv. Lar. ill.); de minéraliser, suff. -(a)tion*.

Wiktionnaire

Nom commun

minéralisation \mi.ne.ʁa.li.za.sjɔ̃\ féminin

  1. (Chimie) (Minéralogie) Action opérée par un minéralisateur sur un autre corps.
  2. (Hydrologie) Qualité d'une eau quant aux minéraux qu'elle contient.
    • Sur la rive droite, les affluents les plus importants […] présentent sensiblement les mêmes caractères que la Lanterne au double point de vue de la limpidité des eaux et de leur minéralisation. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 59)
  3. (Agriculture) (Pédologie) Transformation de la matière organique, et particulièrement l'humus du sol, en minéraux simples.
    • La région du Sahel est soumise à de très fortes variations de pluviométrie, surtout lors du passage de la saison sèche à la saison humide. Ces variations modifient directement l’humidité des sols et par conséquent l’activité microbienne responsable des émissions de composés azotés [notamment d’oxyde d’azote (NO), de protoxyde d’azote (N2O) et d’ammoniaque (NH3) via des processus de minéralisation et de nitrification/dénitrification] et de dioxyde de carbone (CO2) (respiration microbienne à l’issue de la décomposition de la matière organique).— (Contribution de la région du Sahel au bilan de l’azote atmosphérique, INSU le 8 mars 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MINÉRALISATION. n. f.
T. de Chimie et de Minéralogie. Action opérée par un minéralisateur sur un autre corps.

Littré (1872-1877)

MINÉRALISATION (mi-né-ra-li-za-sion) s. f.
  • 1 Terme de chimie et de minéralogie. Transformation des métaux en minerais. À l'exception de l'or qui se trouve presque toujours dans l'état de métal, tous les autres métaux se présentent le plus souvent dans l'état de minéralisation, Buffon, Min. t. IV. Si l'on veut avoir une idée nette de ce que signifie le mot de minéralisation, on ne peut l'interpréter que par celui de l'altération que certaines substances actives produisent sur les minéraux métalliques, Buffon, ib. t. VI, p. 59.
  • 2Combinaison de substances métalliques avec les eaux de source. La minéralisation de ces eaux est faible. Je me rappelle les plaintes philosophiques de mes premiers maîtres, Macquer, Roux et Bucquet, sur l'impossibilité de découvrir l'origine de la minéralisation des eaux, Fourcroy, Connaiss. chim. t. I, p. 13, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MINÉRALISATION, (Hist. nat. Minéral.) c’est ainsi qu’on nomme dans la Minéralogie l’opération par laquelle la nature combine un métal ou un demi-métal avec du soufre, ou avec de l’arsenic, ou avec l’une & l’autre de ces substances à-la-fois. Par cette combinaison l’aspect du métal est entierement changé ; on n’y voit plus ni éclat, ni ductilité, ni malléabilité, en un mot le métal n’est plus reconnoissable, & la combinaison totale prend une forme entierement étrangere au métal qu’elle contient. Alors on dit qu’un tel métal est minéralisé, c’est-à-dire qu’il est dans l’état de mine ou de minerai. C’est ainsi que l’argent qui est métal blanc, lorsqu’il est combiné avec de l’arsenic & avec une petite portion de fer, prend la forme d’un amas de crystaux rouges qui sont quelquefois transparens comme des grenats ; c’est ce que l’on nomme la mine d’argent rouge. Dans cette mine, l’argent & une portion de fer sont minéralisés avec l’arsenic. L’argent combiné avec une portion de soufre, devient une substance d’un gris-foncé, flexible comme du plomb, & si tendre, que l’on peut la tailler avec le couteau : alors on dit que dans cette mine l’argent se trouve minéralisée avec le soufre.

Le plomb uni ou minéralisé avec le soufre, affecte une forme cubique que l’on nomme galêne ou mine de plomb. Ce même métal combiné avec de l’arsenic, forme quelquefois des grouppes de crystaux d’un beau verd ou d’un beau blanc, que l’on nomme mines de plomb vertes ou blanches. Voyez Plomb.

L’étain est minéralisé par l’arsenic, & la masse qui résulte de leur union est en crystaux polygones. Voyez Étain.

Le cuivre & le fer minéralisés soit avec le soufre, soit avec l’arsenic, prennent une infinité de formes différentes, qui les rendent méconnoissables à ceux qui n’ont point les yeux accoutumés à les voir dans l’état de mine. Voyez Cuivre & Fer.

Quant à l’or, jusqu’à-présent on ne l’a point encore trouvé minéralisé ; on le rencontre toujours sous la forme & sous la couleur qui lui sont propres. Cependant comme nous ne connoissons point toutes les productions de la nature, on ne peut point décider si l’or est absolument incapable d’être minéralisé. Voyez Or.

Les demi-métaux sont, ainsi que les métaux, susceptibles de la minéralisation, c’est-à-dire, ils peuvent être combinés avec le soufre & avec l’arsenic, de maniere à prendre une forme entierement différente de celle qui leur est propre. C’est ainsi que l’antimoine combiné avec le soufre, forme une masse composée de stries ou d’aiguilles, que l’on nomme antimoine crud. L’arsenic combiné avec le soufre, forme une masse feuilletée jaune ou rouge, que l’on appelle orpiment, voyez Orpiment. Le cobalt se montre aussi sous plusieurs aspects différens ; il en est de même du zinc, qui est méconnoissable dans la calamine & dans la blende, qui sont ses mines ordinaires. A l’égard du bismuth, on le trouve toujours sous la forme qui lui est propre, & on ne l’a point encore rencontré minéralisé.

Le mercure est minéralisé avec le soufre, & alors il forme une masse d’un beau rouge que l’on nomme cinnabre. Voyez Cinnabre.

Les métaux qui ne sont point minéralisés & que l’on trouve sous la forme qui leur est propre, se nomment métaux natifs ou métaux vierges. Voyez Natif & Vierge.

La Chimie est parvenue à imiter la nature dans un grand nombre de minéralisations ; c’est ainsi qu’en combinant du mercure avec du soufre, on fait un vrai cinnabre. En combinant de l’argent avec de l’arsenic, & joignant un peu de safran de mars à ce mélange, on fait une combinaison semblable à la mine d’argent rouge. On fait pareillement avec l’argent & du soufre, une combinaison semblable à la mine d’argent vitrée, à la mine d’argent noire, &c. cela dépend du plus ou du moins de soufre que l’on fait entrer dans la combinaison. Personne n’ignore qu’en combinant du régule d’antimoine avec du soufre, il résulte une masse striée semblable à l’antimoine crud. M. Rouelle connoît un tour de main au moyen duquel il donne au plomb la forme cubique & feuilletée que ce métal prend dans la galene ou dans la mine la plus ordinaire. Il y a lieu de croire que l’on pourroit parvenir de même à imiter la plûpart des minéralisations que la nature opere. La voie de l’analyse & de la récomposition est assurément la plus sûre pour connoître avec exactitude les substances que la nature fait entrer dans la combinaison des corps, d’où l’on voit la nécessité de la Chimie pour démêler les mysteres de la Minéralogie. Voyez Minéralogie ; & voyez Mine & Minerai. (—)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « minéralisation »

Mot dérivé de minéraliser avec le suffixe -ation
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « minéralisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
minéralisation mɛ̃eralisasjɔ̃

Citations contenant le mot « minéralisation »

  • Le premier objectif à se fixer est d’avoir un colza vigoureux dès la mi-septembre. Il faut cibler “4 feuilles au 15 septembre” d’après Terre Inovia. Un colza chétif sera plus sensible aux attaques d’altises et de limaces. Un semis tôt (15 au 25 août) est la première clé de réussite. Il devient trop risqué de semer après le 10 septembre. Il convient, pour booster le démarrage, d’apporter en amont de la matière organique à minéralisation rapide. Le colza est une culture gourmande en azote. Il faut donc fournir suffisamment d’engrais pour son installation et son bon développement. La période de semis est parfois délicate en fin d’été avec une terre sèche. Il est conseillé de limiter le travail de sol avant le semis pour garder un maximum de fraîcheur. Journal Paysan Breton, Le colza en bio : pourquoi pas ? | Journal Paysan Breton
  • Les ressources courantes sur la Zone 36E se limitent aux premiers 600 m verticaux. Des forages supplémentaires sont planifiés pour établir le potentiel de ressources dans le secteur Lower 36E. Les forages actuels suggèrent une forte continuité de la minéralisation jusqu'à une profondeur de 950 m, sur un corridor de 300 m latéral et 350 m verticaux en-dessous des ressources courantes. Présentement, une foreuse effectue une «branche» à partir du trou pilote (OB-20-148) dans ce secteur  à haute priorité, dans l'objectif de tester l'extension latérale ouest du vecteur d'enrichissement défini sur Lower 36E. , Le forage à O'Brien livre des résultats à hautes teneurs en or, illustrant le potentiel de croissance des ressources près de la surface et en profondeur
  • La minéralisation peut interrompre le cycle naturel de l’eau. Le tout augmente les coûts de traitements des eaux et l’entretien des infrastructures municipales. Quebec Hebdo, Sous les pavés: un projet en aide à l’environnement à Québec
  • D’après une étude réalisée par le moteur de recherches Holidu qui a regardé le nombre de mètres carrés de parcs par habitant en se basant sur les données OpenStreetMap, pour les villes de plus de 100 000 habitants. Dans ce classement des 10 villes les plus vertes de France, la ville de Reims arrive à la 8e position. De quoi évidemment ravir la majorité municipale fortement malmenée sur la question de la minéralisation de la ville au cours de la dernière campagne électorale. Du côté de l’opposition, par contre, on a tendance à ironiser. Journal L'Union, Les échos de la semaine à Reims : le chat, L’ours et la petite sœur
  • Les bienfaits de la vitamine D sur l’organisme sont régulièrement vantés. Cette dernière est notamment impliquée dans le fonctionnement du métabolisme osseux. En favorisant l’absorption intestinale du calcium et du phosphore, elle participe à la consolidation des os, à la bonne minéralisation des dents et au renforcement musculaire. Récemment, il a également été prouvé que les personnes en carence de vitamine D avaient deux fois plus de risques de développer une forme grave de la Covid-19 que les autres. Aujourd’hui, une nouvelle étude parue dans Cancer montre que la prise de suppléments en vitamine D pourrait aider à prévenir un effet secondaire potentiellement grave de l’immunothérapie, de plus en plus utilisée dans le traitement du cancer. www.pourquoidocteur.fr, Cancer : la Vitamine D pour réduire un effet secondaire de l'immunothérapie ?
  • La minéralisation est aussi modérée, « l'azote peut être ainsi libéré de manière plus régulière pour les cultures. [...] On arrive à mieux fertiliser ». De plus, ces minéraux régulateurs de matière organique favorisent « un complexe argilo-humique beaucoup plus stable ». Il y a donc un intérêt pour la fertilité physique du sol. Web-agri, Minéralisation de la litière pour mieux nourrir le sol

Traductions du mot « minéralisation »

Langue Traduction
Anglais mineralization
Espagnol mineralización
Italien mineralizzazione
Allemand mineralisierung
Chinois 矿化
Arabe تمعدن
Portugais mineralização
Russe минерализация
Japonais 鉱化作用
Basque mineralizazioa
Corse mineralizazione
Source : Google Translate API

Minéralisation

Retour au sommaire ➦

Partager