La langue française

Mille-pertuis, millepertuis

Définitions du mot « mille-pertuis, millepertuis »

Wiktionnaire

Nom commun

mille-pertuis \mil.pɛʁ.tɥi\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Variante orthographique de millepertuis.
    • elles sont un peu acerbes au goût, d’un verd gai & un peu foncé ; luisantes & percées d’une infinité de petits trous comme le mille-pertuis, ou plûtôt transparentes, quand on les regarde à la lumiere. — (Diderot, Vandenesse, d’Alembert, Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751 : animé.)
    • on en fait un liniment avec l’huile de mille-pertuis, contre les rhûmatismes & la goutte. — (Daubenton, Vandenesse, d’Argenville, dans : Diderot et d’Alembert, Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751 : buis ou bouis.)
    • ces herbes sont les feuilles de pervenche, de sanicle, de véronique, de bugle, de pié-de-lion, de mille-pertuis, de langue de cerf, de capillaire, de pulmonaire, d’armoise, de bétoine, de verveine, de scrophulaire, d’aigre-moine, de petite centaurée, de piloselle, &c. — (Venel, dans : Diderot et d’Alembert, Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751 : faltranck.)
    • les feuilles sont ou minces ou deliées, comme celles du mille-pertuis ; ou épaisses, comme celles du pourpier ; ou charnues, comme celles de plusieurs sortes de joubarbe ; ou drapées, comme celles du bouillon-blanc. — (Diderot et d’Alembert, Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751 : feuille.)
    • On la fait infuser au soleil dans de l’huile d’olive, & on passe ensuite le tout par un linge avec une forte expression ; cette huile peut suppléer à celle de mille-pertuis. — (Jaucourt, dans : Diderot et d’Alembert, Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751 : ophioglosse.)
    • Ses fleurs sont jaunes ; elles ressemblent à celles de mille-pertuis ; mais elles sont plus petites. — (Jésuites et imprimeurs de Trévoux, Dictionnaire universel françois et latin, 1771 : androsæmum.)
    • Quant à l’huile dans laquelle on a mis, pendant plusieurs jours, digérer les feuilles, les fleurs & les semences de mille-pertuis, elle a les mêmes propriétés que l’huile d’olive. — (François Rozier, Cours complet d’agriculture, 1786 : mille-pertuis.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MILLE-PERTUIS (mi-le-pèr-tui) s. m.
  • Terme de botanique. Nom d'une plante appartenant au genre hypéricon (hypericum perforatum, L.), ainsi dite parce que les feuilles offrent une multitude de petits points qui sont des utricules remplis d'huile volatile.

    Mille-pertuis en arbre, synonyme de la visnie sessilifoliée (hypéricinées) de Persoon, dite à Cayenne bois-baptiste, bois à la fièvre.

HISTORIQUE

XVIe s. Millepertuis, en latin perforata, ainsi appellée ceste herbe, parce que, regardant ses fueilles à la lueur du soleil, semblent estre percées de plusieurs petits trous, De Serres, 624.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mille-pertuis »

Mille, et pertuis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mille-pertuis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mille-pertuis milpɛrtµi

Traductions du mot « mille-pertuis »

Langue Traduction
Anglais mille-pertuis
Espagnol mille-pertuis
Italien mille-pertuis
Allemand mille-pertuis
Chinois 千百年
Arabe ميل بيرتويس
Portugais mille-pertuis
Russe mille-pertuis
Japonais mille-pertuis
Basque mille-pertuis
Corse mille-pertuis
Source : Google Translate API

Mille-pertuis

Retour au sommaire ➦

Partager