La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « méthodologiste »

Méthodologiste

Définitions de « méthodologiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

Méthodologiste, subst. masc.Personne versée dans l'étude des méthodes scientifiques ou dans la pratique de l'une d'elles. Je souhaiterais (...) qu'à son livre (...) si important à la fois pour le méthodologiste et pour le savant, Henri Daudin ajoutât (...) un (...) chapitre (L.Febvre, Combats pour hist., De Linné à Lamarck et à G. Cuvier, 1927, p.336).Des amateurs et, même, des savants s'intéressent à ces problèmes avec des convictions très réfléchies; mais il est regrettable que leurs méthodes soient insuffisamment rigoureuses: il importe donc que les méthodologistes de l'ethnique puissent vulgariser leurs principes (Marin, Ét. ethn., 1954, p.70).[metɔdɔlɔ ʒist]. 1reattest. 1877 (Littré Suppl.); de méthodologie, suff. -iste*; cf. angl. methodologist 1865 ds NED.

Wiktionnaire

Nom commun - français

méthodologiste \me.tɔ.dɔ.lɔ.ʒist\ masculin et féminin identiques

  1. Spécialiste de la méthodologie.
    • M. Stanley Jevons, un méthodologiste que ses compatriotes n’hésitent pas à placer à côté et même à certains égards au-dessus de Herschel, de Whewell et de Mill.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MÉTHODOLOGISTE (mé-to-do-lo-ji-st') s. m.
  • Celui qui se livre à l'étude de la méthodologie. M. Stanley Jevons, un méthodologiste que ses compatriotes n'hésitent pas à placer à côté et même à certains égards au-dessus de Herschel, de Whewell et de Mill, Liart, Rev. philos. mars 1877, p. 277.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « méthodologiste »

(Date à préciser) Dérivé de méthodologie, avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « méthodologiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
méthodologiste metɔdɔlɔʒist

Citations contenant le mot « méthodologiste »

  • Nous avons demandé à Caroline Barry, chercheuse et méthodologiste à l’Inserm, de nous éclairer sur ces questions. France Culture, L’acupuncture est-elle efficace ?
  • "On utilise la méthode, en réalité, pour imposer un point de vue qui a été développé progressivement par l'industrie pharmaceutique, pour tenter de mettre en évidence que des médicaments qui ne changent pas globalement l'avenir des patients ajouteraient une petite différence. Ce modèle, qui a nourri une quantité de méthodologistes, est devenu une dictature morale", écrit le microbiologiste. Avant de juger que "le médecin peut et doit réfléchir comme un médecin, et non pas comme un méthodologiste".  LExpress.fr, Didier Raoult justifie ses méthodes et fustige les médecins "méthodologistes" - L'Express
  • André Gillibert, assistant hospitalier universitaire en santé publique, bio statisticien et méthodologiste au CHU de Rouen. LExpress.fr, Tisane d'Artemisia : le combat de scientifiques pour faire rétracter deux études - L'Express
  • Tribune. Je suis médecin et méthodologiste et, actualité épidémiologique oblige, je suis de près les éléments scientifiques autour de la chloroquine dont vous [Didier Raoult] promouvez l’utilisation. Votre proposition repose sur une étude que vous avez menée et publiée récemment. La France entière sait aujourd’hui que votre étude a été très critiquée par l’ensemble de la communauté médicale. Différentes analyses en ont été proposées et elles se rejoignent toutes. J’ai moi-même participé à l’une de ces analyses. Le Monde.fr, « On ne peut pas décider de l’utilité d’un traitement sur une intuition »
  • Pour bien comprendre l’impact concret des problèmes méthodologiques des études de Didier Raoult, nous les avons passées à la loupe avec François Séverac, méthodologiste et médecin biostatisticien à l’hôpital civil de Strasbourg. Il dresse point par point les biais de l’étude sur l’hydroxychloroquine. D’emblée, il avertit : « Vu les problèmes méthodologiques et vu le nombre de biais dans l’étude, qui est totalement préliminaire, on ne peut pas en confirmer les résultats. En revanche, si tous les biais de cette étude empêchent de démontrer que le traitement fonctionne, cela ne veut pas dire qu’il ne fonctionne pas.  » Un double-constat que partage Elisabeth Bik, consultante scientifique et spécialiste du microbiome humain, qui a également lu en détail l’étude, et avec qui nous avons aussi échangé par mail. Numerama, Chloroquine : les graves erreurs scientifiques de la méthode Raoult
  • A ceux qui disent qu'il faut trente études multicentriques et mille patients inclus, je réponds que si l'on devait appliquer les règles des méthodologistes actuels, il faudrait refaire une étude sur l'intérêt du parachute. Prendre 100 personnes, la moitié avec des parachutes et l'autre sans et compter les morts à la fin pour voir ce qui est plus efficace. Quand vous avez un traitement qui marche contre zéro autre traitement disponible, c'est ce traitement qui devrait devenir la référence. Et c'est ma liberté de prescription en tant que médecin. On n'a pas à obéir aux injonctions de l'Etat pour traiter les malades. Les recommandations de la Haute autorité de santé sont une indication, mais ça ne vous oblige pas. Depuis Hippocrate, le médecin fait pour le mieux, dans l'état de ses connaissances et dans l'état de la science. leparisien.fr, Didier Raoult : «Pour traiter le Covid-19, tout le monde utilisera la chloroquine» - Le Parisien
  • Les méthodologistes de l’essai Discovery ont ainsi calculé qu'« il faudrait au moins 600 patients par bras », c’est-à-dire par traitement testé : l’antiviral remdesivir, l’association lopinavir/ritonavir (Kaletra), une combinaison de ces anti-rétroviraux avec l’interferon beta, et enfin l’hydroxychloroquine. Plus un cinquième groupe de patients recevant des « soins standards », référence pour évaluer le bénéfice des autres traitements. D’où l’urgence de recruter davantage. Problème : si le recul de l’épidémie, observé ces derniers jours en France et dans les pays voisins, est évidemment un signe plus que positif, il complique « le rythme des inclusions dans l’essai, qui a considérablement ralenti en France », admet le Pr Ader. , Coronavirus : La fin des essais cliniques sur l’hydroxychloroquine sonne-t-elle le glas de l’essai Discovery ?
  • Le conflit actuel n’est pas le refus par des médecins de la méthodologie des essais thérapeutiques, mais le refus par des médecins scientifiques de laisser les méthodologistes envahir tout l’espace de la médecine et de la recherche médicale. Mediapart, Crise du Covid et querelle sur la méthode: interview exclusive du p...
  • La deuxième : faire des essais cliniques n'est pas une lubie de méthodologistes rêveurs et avides de savoirs certains mais de personnes aussi pragmatiques qui savent qu'on peut faire des erreurs. En médecine, faire des erreurs, cela veut potentiellement dire, tuer des gens. Cela devrait nous faire comprendre que le réel est complexe et qu'il faut redoubler de prudence avant de faire n'importe quoi. Futura, Six histoires médicales qui illustrent l'importance vitale des essais cliniques
  • "Le médecin peut et doit réfléchir comme un médecin et non pas comme un méthodologiste", a-t-il également plaidé dans une tribune publiée par le quotidien Le Monde. Le360.ma, Vidéo. Coronavirus et chloroquine: nouvelle étude mais critiques identiques contre le professeur Raoult | www.le360.ma
  • Vous nous parlez d’un certain nombre d’articles, notamment ceux de ces pauvres anciens GI , avec de nombreuses comorbidités, ou ces malades gravement atteints dans les hôpitaux de NY. Mais pour ces cas désespérés c’est l’eau de Lourdes qu’il fallait essayer. Quant à l’article de chercheurs français (Mahevas), ils ont oublié de faire remarquer dans leur analyse que 15 des patients qui avaient pris de l’HCQ+AZI n’était pas parti en réanimation, simple oubli et pour information supplémentaire le ‘’méthodologiste ‘’ de cette étude était le rapporteur de Servier contre Mme le docteur Irène Franchon dans le procès Servier. Il a d’ailleurs été condamné par l’Igass. Le monde est petit et les affaires sont grandes. Et pour ne pas laisser votre cerveau ne garder que quelques études : Voici les études récentes concernant la chloroquine (CQ), l’hydroxychloroquine (HCQ)ou hydroxychloroquine plus azithromycine (AZI): Preprint le 1 mai sur medRxiv d’une étude sur 508 patients dans un état grave tous prenant un cocktail d’antiviraux et dont 48 prendront en plus de l’HCQ. Diminution spectaculaire du nombre de décès par rapport au groupe témoin(18 % contre 48% ) de plus diminution des IL6 (c’est à dire d’un certain type de cytokines responsable de l’aggravation inflammatoire. cad etude de l’effet imunomodulateur de l’HCQ dans ce cas puissqu’un cocktail d’antiviraux est donné à tous les patients). Pas d’effet secondaire majeur Preprint le 4 mai sur medRxiv de chercheurs chinois sur 373 patients prenant pour 197d’entre eux de la CQ effet favorable : 3jours pour ne plus détecter le virus et 9jours pour les autres, pas d’effets secondaires majeurs. Preprint du 5 mai étude espagnole sur medicine & pharmacology sur 166 patents ayant recu de l’HCQ selon différents états de gravité. La survie moyenne augmente d’autant plus que le traitement est pris rapidement. Preprint du 11mai sur medRxiv de chercheurs français de Garches d’une étude sur 132 patients dont 44 prenant HCQ /AZI , 26 de l’AZI et 61 . autres traitements dont lopinavir. Résultats très favorables à l’association HCQ/AZI puis à l ‘AZI. Et puis encore plus récemment en preprint l’étude indienne (28mai) sur l’effet prophylactique de l’HCQ et concernant 751 soignants hospitaliers et celle de médecins français concernant 80 patients (asymptotiques ou presentant des débuts de symptomes) dont la moitié sans traitement, 25 % prenant de l’AZI et 25 % prenant de l’HCQ+AZI et qui montre l’esffet favorable de l’AZI et plus encore de l’HCQ+AZI. L'Obs, France, Italie, Brésil... Le monde divisé sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine
  • De la bague tête de mort au mépris des «méthodologistes», tout y est. Pour son édition magazine du dimanche, le New York Times a consacré un long portrait au biologiste marseillais Didier Raoult, directeur de l’institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, rendu célèbre auprès du grand public par sa défense acharnée de la chloroquine et ses dérivés contre Covid-19. D’une grande finesse psychologique, l’article décrit un chercheur brillant, iconoclaste et convaincu de son génie, n’aimant rien tant que se trouver au cœur de la tempête qu’il aura lui-même provoquée. , La démesure de Didier Raoult vue des Etats-Unis - Heidi.news
  • Même s’il se garde d’entrer dans les détails de sa critique, le professeur Didier Raoult semble ainsi, en dénonçant « l’influence des spécialistes de la méthode », rejeter la démarche scientifique expérimentale pratiquée dans la recherche internationale depuis des lustres et qui a permis de donner une base scientifique solide à une multitude de traitements pratiqués aujourd’hui. Mais il va plus loin encore dans sa mise en cause, puisqu’il reproche aux scientifiques qui mettent en œuvre cette démarche d’être soumis aux diktats de l’industrie pharmaceutique : « on utilise la méthode, en réalité, pour imposer un point de vue qui a été développé progressivement par l’industrie pharmaceutique, pour tenter de mettre en évidence que des médicaments qui ne changent pas globalement l’avenir des patients ajouteraient une petite différence. Ce modèle, dit-il, qui a nourri une quantité de méthodologistes, est devenu une dictature morale. » Si l’on comprend bien, les chercheurs auraient perdu leur indépendance intellectuelle sous la domination d’une industrie pharmaceutique qui imposerait ses priorités sans bénéfice tangible pour les patients.  Cette mise en cause de l’industrie pharmaceutique est d’autant plus curieuse que l’IHU Méditerranée Infection du professeur Raoult est soutenu financièrement, outre par de nombreux partenaires publics, par des partenaires privés au premier rang desquels l’institut Mérieux et Sanofi Aventis qui développe le fameux Plaquenil (sulfate d’hydroxychloroquine). Telos, Le populisme sanitaire contre la science - Telos
  • Fin avril, l'hôpital européen est entré dans Hycovid - un essai qui coche toutes les cases des méthodologistes (double aveugle, randomisé, multicentrique) piloté par le CHU d'Angers. Il promettait de "trancher le débat" sur l'impact de l'hydroxychloroquine chez les patients à haut risque d'aggravation. L'objectif était d'en recruter 1 300 dans 36 centres en France. Au 6 mai, seulement 242 patients y participaient. "L'essai continue. Les chercheurs ne communiquent pas, sinon on lève le principe du double aveugle, assure le CHU d'Angers. Ils n'attendront pas forcément la fin de l'étude si des résultats intéressants apparaissent ." Plus l'attente est longue, moins le signal est favorable. D'un côté comme de l'autre. "Si ça marche de façon spectaculaire, on pourra le voir sur 300 patients. L'inverse est vrai aussi. Le problème, c'est quand cela marche qu'un petit peu. Il faut beaucoup de patients du fait de l'intervalle de confiance", explique le Dr Stanislas Rebaudet, infectiologue à l'Hôpital européen. LaProvence.com, Santé | Coronavirus : pourquoi le débat sur l'hydroxychloroquine pourrait ne jamais être tranché | La Provence
  • “Dans le cas de ce médicament, la chloroquine, le fait qu’il soit très efficace a pu être démontré avec un petit nombre de malades. C’est quelque chose que certains méthodologistes critiquent mais c’est la réalité. Compte tenu des résultats, il n’est pas éthique pour nous de ne pas proposer ce médicament à nos patients”, assure-t-il. RMC, Covid-19: RMC a pu joindre un patient contaminé et qui suit le traitement à base de chloroquine
  • « Seule la nicotine ou d’autres modulateurs du récepteur nicotinique pourraient avoir un effet protecteur », prévenait au printemps Florence Tubach, méthodologiste des essais menés au sein de l’AD-HP. Mais, là encore, il est absolument déconseillé de vous coller un patch si vous n’êtes pas fumeur, dans le seul but de vous protéger de la covid : « Mal utilisée et mal dosée, la nicotine est un poison ! », rappelle le Pr Dautzenberg. Le Telegramme, Covid-19 : « Non, il ne faut pas se mettre à fumer ! » - Nicotine et covid-19 - Le Télégramme
  • « Avoir été un bon joueur, c'est sûr que cela aide mais lorsque l'on n'a pas été un top joueur, cela nous oblige à travailler. On étudie beaucoup. Je pense qu'un coach n'est pas seulement un bon joueur de foot. Il doit être un tacticien, un motivateur, un modèle, un psychologue, un leader ou encore un méthodologiste. Beaucoup de coachs n'ont pas été de grands joueurs comme André Villas Boas. » , Sarthe : Passé par le Sablé FC, il entraîne dans une académie du PSG, en Guadeloupe | Les Nouvelles de Sablé
  • Or "plus les molécules sont partiellement efficaces, plus il faut de patients dans les essais" pour pouvoir déterminer de façon fiable s’ils apportent un réel bénéfice, a-t-elle ajouté. Les méthodologistes de l’essai Discovery ont ainsi calculé qu’"il faudrait au moins 600 patients par bras", c’est-à-dire par traitement testé : l’antiviral remdesivir, l’association lopinavir/ritonavir (Kaletra), ces anti-rétroviraux combinés avec l’interferon beta, l’hydroxychloroquine, dérivé de l’antipaludéen chloroquine. Plus un cinquième groupe de patients recevant des "soins standards", référence pour évaluer le bénéfice des autres traitements. SudOuest.fr, Résultats incertains, coopération qui patine… Où en est le fameux essai européen Discovery ?
  • On notera néanmoins la participation luxembourgeoise, avec... un patient. Quoi qu’il en soit, c’est trop peu pour lancer une étude susceptible de présenter des résultats fiables. Il faudrait au moins 600 personnes par traitement testé, plus un groupe témoin. On en est loin selon les méthodologistes. ladepeche.fr, Coronavirus : le projet Discovery qui doit notamment tester l'hydroxychloroquine tourne au fiasco - ladepeche.fr
  • Quant à Didier Raoult, il a justifié sa position, expliquant qu’en la situation c’est le "thérapeute" qui a parlé, avant le "méthodologiste" ; que l’urgence médicale lui commandait de rechercher, parmi les molécules disponibles sur le marché, faciles d’accès et ayant fait leurs preuves par ailleurs, celles qui, en l’espèce, pourraient constituer un traitement acceptable. Scandale ! Il refuse de sacraliser "la" méthodologie, en privilégiant le jugement en situation. LaLibre.be, Réponse à Monsieur Ferry : Ayez à l'esprit l'esprit critique avant de critiquer la communauté scientifique - La Libre
  • Le chercheur et son équipe (une dizaine de personnes dont un méthodologiste, un biostatisticien et un data manager) mesureront ensuite l’effet du test sur les quantités d’antibiotiques prescrits. Et ce, en analysant les données de l’Assurance maladie, qui, à chaque passage à la pharmacie, enregistre les médicaments délivrés et le nom du prescripteur. , Haute-Saône | Santé. Antibiorésistance : un projet de recherche haut-saônois
  • Ceci étant dit, nous affirmons ici que le dépôt du texte du consortium AP-HP sur le site MedRxiv le 16 juin 2020 a été fait pour des raisons de rivalité et de guerre larvée contre le Pr Raoult qui a utilisé un traitement très peu cher, en contradiction flagrante avec le dogme développé par beaucoup de cliniciens et méthodologistes parisiens. Cette rivalité est très éloignée de l'intérêt des patients et de la recherche de la vérité. Le dépôt du texte sur MedRxiv n'est de toute évidence pas la protection d'une découverte, mais une autopublication par le consortium AP-HP de résultats sans passer par le système du peer-reviewing. Il s'apparente donc à une manœuvre politique. D'ailleurs le texte s'accompagne, comme tous les documents déposés sur MedRxiv, d'une note on ne peut plus claire : FranceSoir, Covid-19 : L'étude de l'APHP à double tranchant
  • Saint Raoult va encore nous piquer une colère contre les "méthodologistes", les "études truffées de fake news" (parce que les siennes, hein, on sait, c'est du grand art dans la rigueur !) Le Point, Coronavirus : l'hydroxychloroquine inefficace dans la prévention du virus ? - Le Point
  • Effet d’annonce de Recovery : 41 % de décès (énorme) des personnes sous ventilation dans le groupe témoin dans l’essai recovery. S’il y a réduction de 1/3 de décès de ces malades les plus atteints cela donne 27 % de décès. Dans nos services de réanimation nos médecins sont bien meilleurs. Je parle effectivement de nos vrais médecins, ceux qui soignent pas de nos grands chercheurs méthodologistes médiatiques. Un exemple au hasard, à l’AP-HM le % de décès dans ce groupe n’est que de 16 % Rappelons que le service hospitalier Anglais est une vraie catastrophe. L'Obs, Un stéroïde réduit d’un tiers la mortalité chez les patients les plus atteints par le Covid-19
  • Au lieu de perdre du temps comme dans l’essai de Nantes ou l’hydroxychloroquine SEULE va être administrée a des personnes de plus de 75 ans présentant déjà des atteintes pulmonaires ou comme dans l’essai discovery ou l’on va traiter avec des antiviraux (coûteux et dont on sait déjà que certains ne marchent pas) ou avec hydroxychloroquine SEULE contrairement aux recommandations du professeur Raoult, un essai ENFIN intelligent appelé CORIMMO est engagé avec des médicaments dirigés contre la réaction immunitaire et inflammatoire qui survient de façon brutale souvent une semaine après le début des symptômes et que l’on appelle orage cytokinique (protéines pro-inflammatoire que l’organisme produit de façon excessive). 35 projets retenus dont 5 ont démarré. Deux anticorps monoclonaux notamment vont être testés   le sarilumab (Kevzara ) et le tocilizumab (Actemra ou RoActemra) dirigés tous deux contre le récepteur de l’interleukine-6 (IL-6). D’autres pistes vont être évaluées. 60 patients vont être testés pour concevoir un protocole de traitement en 15 jour contre 6 à 9 mois habituellement. ( méthodologistes PROTESTER car ce n’est pas étudié dans la règle de l’art cad en comptant les morts comme le fait avec rigueur le professeur Salomon tous les soirs.) L'Obs, Contre le Covid-19, le monde entier cherche un traitement
  • La terrible naïveté des « méthodologistes » consiste à confondre la fin et le moyen. La statistique n’est qu’un moyen, qui peut être mis au service de n’importe quelle fin. L’EBM est ainsi régulièrement utilisée par les industriels pour « prouver » l’absence de lien entre un problème de santé et un produit : « c’est évidemment l’industrie du tabac qui a ouvert le bal, suivie par d’autres comme l’agroalimentaire, l’industrie pétrolière et la pétrochimie (en particulier son secteur pesticides). Les fameux « Monsanto Papers », grâce auxquels la multinationale contestait de manière fallacieuse l’évidente toxicité de ses produits par des documents pseudoscientifiques en est un exemple récent » (p. 106). Afrik.com, Covid : anatomie d’une crise sanitaire
  • On nous parle tout le temps de 98 % de guérison pour le covid19 Je viens de lire les statistiques de décès par rapport aux cas confirmés, ce sont les seuls chiffres sur lesquels ont pu s’appuyer Ils se trouvent sur Wikipédia et proviennent de la Johns Hopkins University et mis à jour le 11/04/2020 rapport décès/cas confirmés : Monde:6,24%; USA:3;89%;Espagne:10,19%;Italie:12,79%;Allemagne :2,19%;France :14,75 %; RU:12,38 %; Belg:11,94 %; Suisse:4,13%;Pays bas:10,8%;Suede:8,74 % En dehors de l’Allemagne qui réalise un grand nombre de tests qui isole et qui traite très rapidement le malade, et dont le taux de guérison est le plus bas je ne comprends pas comment on peut nous parler de 98 % de guérisons Je rappelle a Marseille le 11/04/2020 IHU(Raoult)+APHM Marseille : testés 30551 positifs 4100 décès 63 soit 1,53 % IHU(Raoult) 2400 positifs traités décès 10 soit 0,41 %l Il doit bien y avoir quelque chose qui explique ces résultats à Marseille n’est-ce pas les grands méthodologistes en dehors de la scandaleuse affirmation de tricherie L'Obs, Coronavirus : la France teste toujours aussi peu
  • « Les méthodologistes font leur travail, ils le font très bien. N’empêche que nous, on a à sauver des vies (…), on n’a pas le temps d’attendre les recommandations. Elles viendront, mais ce que j’attendrais du gouvernement, c’est qu’il nous laisse la possibilité, en notre âme et conscience, de continuer à faire notre métier, en l’état actuel de la science et des connaissances, puisqu’on connait les effets secondaires » de ce traitement, ajoute le Dr Galy. Le Telegramme, Le « coup de gueule » d’un maire médecin - L'épidémie de coronavirus - Le Télégramme
  • Prenez le temps d'écouter les conférences du Prof. Raoult d'avant la crise : ce n'est pas un ignorant ! C'est quelqu'un qui maîtrise la méthodologie mieux que tous ceux qui ânonnent des formules toutes faites apprises sur les bancs de la fac de médecine mais qui en ont perdu la compréhension du sens ! Écoutez ses critiques sur les méthodologistes, vous verrez que ce n’est pas par ignorance mais par une parfait maîtrise du sujet, qu’il avance avec son équipe de médecins « inconscients »  et peut-être que vous actualiserez vos certitudes. Club de Mediapart, Réponse à Etienne Klein au sujet de son tract de crise | Le Club de Mediapart
  • Auriez-vous une opinion sur la distinction faite par le duo Raoult/Peronne entre ce qu’ils appellent les “méthodologistes” et les scientifiques ? Madagascar-Tribune.com, 263 nouvelles contaminations, 2 décès - Madagascar-Tribune.com
  • On nous parle tout le temps de 98 % de guérison pour le covid19 Je viens de lire les statistiques de décès par rapport aux cas confirmés, ce sont les seuls chiffres sur lesquels ont pu s’appuyer Ils se trouvent sur Wikipédia et proviennent de la Johns Hopkins University et mis à jour le 11/04/2020 Monde:6,24%EU:3;89%;Espagne:10,19%;Italie:12,79%;Allemagne :2,19%;France :14,75 %; RU:12,38 %; Belg:11,94 %; Suisse:4,13%;Pays bas:10,8%;Suede:8,74 % En dehors de l’Allemagne qui réalise un grand nombre de tests qui isole et qui traite très rapidement le malade, et dont le taux de guérison est le plus bas je ne comprends pas comment on peut nous parler de 98 % de guérisons Je rappelle a Marseille le 11/04/2020 IHU(Raoult)+APHM Marseille : testés 30551 positifs 4100 décès 63 soit 1,53 % IHU(Raoult) 2400 positifs traités décès 10 soit 0,41 %l Il doit bien y avoir quelque chose qui explique ces résultats à Marseille n’est-ce pas les grands méthodologistes en dehors de la scandaleuse affirmation de tricherie L'Obs, Une majorité d’hommes et de personnes en surpoids : le profil-type des cas graves de Covid-19 se précise
  • Vous n’avez pas l’impression d’être un peu seul à partager cet avis tranché négatif ? Mais non, je ne suis pas le seul ! Des méthodologistes belges, Maxence Ouafik, Thomas Durand, Samuel Buisseret, ont bien démonté, et précisément, dans plusieurs vidéos impeccables, l’inanité des assertions prétentiardes de Raoult, le faussaire de résultats ! Un bricoleur malhonnête. Il ne va rien guérir du tout. Il faut remonter à Plaute, à Molière, à Théophile Gautier, pour trouver un personnage pareil, un Matamore qui fait de la médecine de mirliton comme d’autres de la poésie du même nom… Un Matamore minimisateur ! Une catastrophe, cet anticatastrophiste ! On l’a comparé à Panoramix, à Gandalf, à Zlatan, à Big Lebowski, à Corbier du club Dorothée, mais aussi à de Gaulle ou Napoléon ! À Galilée ! Mais il parle comme Sganarelle dans Le Médecin volant : « Vous avez raison de mettre votre espérance en moi ; car je suis le plus grand, le plus habile, le plus docte médecin qui soit dans la faculté végétale, sensitive et minérale … Ne vous imaginez pas que je sois un médecin ordinaire, un médecin du commun. Tous les autres médecins ne sont, à mon égard, que des avortons de médecine. J’ai des talents particuliers, j’ai des secrets… » et il prescrit de pisser ! Dans un violon, c’est le principe de la chloroquine. La chloroquine, nouvelle ambroisie, nectar pour tocards ! Valeurs actuelles, Marc-Edouard Nabe : “Vive le coronavirus !” | Valeurs actuelles
  • Mais Rob Stanos, vice-président et méthodologiste en chef de l’Urban Institute et président élu de l’American Statistical Association, a déclaré à Nicole Narea de Vox que cette méthode repose en partie sur des rapports de voisins, qui ne sont pas aussi précis, et sur la sécurité sociale et l’IRS. Les données. Le gouvernement fédéral est moins susceptible de disposer de données administratives fiables sur les ménages difficiles à dénombrer que les autres. Par exemple, les immigrants non autorisés qui n’ont pas de numéro de sécurité sociale peuvent être moins susceptibles de déposer des impôts auprès de l’IRS. , L’administration Trump a commencé à réduire le décompte du recensement. Un juge l’a arrêté – pour l’instant. – News 24
  • Une vraie évolution pour le monde hospitalier où chaque service avait sa propre méthodologie. Pour homogénéiser les pratiques, des audits croisés ont été réalisés. « Ils ont porté sur 40 interventions chirurgicales et ont été effectués par un binôme composé d’un médecin et d’un méthodologiste ». , Opération qualité aux blocs

Traductions du mot « méthodologiste »

Langue Traduction
Anglais methodologist
Espagnol metodólogo
Italien metodologo
Allemand methodiker
Chinois 方法论者
Arabe المنهجي
Portugais metodologista
Russe методист
Japonais 方法論者
Basque metodologoa
Corse metudologu
Source : Google Translate API

Méthodologiste

Retour au sommaire ➦

Partager