La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mésallier »

Mésallier

Définitions de « mésallier »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉSALLIER, verbe trans.

[Le compl. désigne une pers.]
A. − Rare. Mésallier qqn.Allier, marier, unir par mariage une personne à une autre jugée de condition inférieure. Ce tuteur refuse un parti fort riche, pour ne point mésallier sa pupille (Ac.1798-1935).
[P. méton.] Jeanne (...) avait songé à son père, mort en soldat et en gentilhomme, à ce noble nom qu'il lui avait laissé et qu'elle ne devait point mésallier, elle s'était demandé si les distinctions sociales n'avaient point creusé un abîme entre elle et cet homme qu'elle avait aperçu sous l'humble bourgeron d'un ouvrier; et si, tout honorable et loyal qu'il pût être, elle aurait le droit de lui tendre la main (Ponson du Terr., Rocambole, t.1, 1859, p.303).
B. − Emploi pronom. Songez donc que je m'appelle de Sévigné, que les Sévigné sont une souche bretonne vieille de neuf siècles, et que mes grands-pères, par entêtement de noblesse, ne se sont pas mésalliés trois fois en neuf cents ans. J'ai donc, bon gré mal gré, la cervelle d'un Celte de l'an mille (Farrère,Homme qui assass.,1907, p.208).«... la Maison de France n'avait plus assez de quartiers depuis qu'elle s'était mésalliée.» L'étonnement de Bloch allait grandissant. «Mésalliée, la Maison de France? Comment ça? − Mais en s'alliant aux Médicis, répondit Mmede Villeparisis...» (Proust, Guermantes 2, 1921, p.199):
. [Les indigènes des Philippines, de Formose, de la nouvelle Guinée] se mêlèrent avec les peuples conquérans, et il en est résulté une race d'hommes très-noirs dont la couleur conserve encore quelques nuances de plus que celle de certaines familles du pays, qui, vraisemblablement, se sont fait un point d'honneur de ne pas se mésallier. Ces deux races, très-distinctes, ont frappé nos yeux aux îles des Navigateurs, et je ne leur attribue pas d'autre origine. Voy. La Pérouse, t.3, 1797, p.230.
Au fig. Oui, mon vers croit pouvoir, sans se mésallier, Prendre à la prose un peu de son air familier (Hugo, Contempl., t.1, 1856, p.33).
Prononc. et Orth.: [mezalje]. Ac. 1694-1740 mesallier, dep. 1762 mé-. Étymol. et Hist. 1. 1510 pronom. «faire une mésalliance» (Coutumes d'Auvergne, 12, 36 ds Z. rom. Philol. t.67, 1951, p.31); 2. trans. a) 1690 (Boursault, Fables d'Esope, I, 6 ds Littré: J'aime mieux être seule et dans l'inaction Que de mésallier ma conversation); b) 1694 «faire une mésalliance» (Ac.). Dér. de allier*; préf. mé-*. Fréq. abs. littér.: 25.

Wiktionnaire

Verbe - français

mésallier \me.za.lje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se mésallier)

  1. Marier à une personne d’une naissance ou d’un rang fort inférieur.
    • Ce tuteur refuse un parti fort riche, pour ne point mésallier sa pupille.
  2. (Pronominal) Se marier à une personne d’une naissance ou d’un rang fort inférieur.
    • Il s’est mésallié.
    • Jamais on ne s’est mésallié dans cette maison.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉSALLIER. v. tr.
Marier à une personne d'une naissance ou d'un rang fort inférieur. Ce tuteur refuse un parti fort riche, pour ne point mésallier sa pupille. Il est plus souvent employé avec le pronom personnel. Il s'est mésallié. Jamais on ne s'est mésallié dans cette maison.

Littré (1872-1877)

MÉSALLIER (mé-za-li-é), je mésalliais, nous mésalliions, vous mésalliiez ; que je mésallie que nous mésalliions, que vous mésalliez v. a.
  • 1Faire faire une mésalliance. Par avarice son père la mésallia.

    Fig. Abaisser, dégrader. J'aime mieux être seule et dans l'inaction Que de mésallier ma conversation, Boursault, Fables d'Ésope, I, 6.

  • 2Se mésallier v. réfl. Faire une mésalliance. Je ne suis point née avec si peu de noblesse et de bien, que don Carlos, m'ayant épousée, n'eût pu être à couvert des reproches que l'on fait à ceux qui se mésallient, Scarron, Rom. com. II, 14. Il y a quatre cents ans que, dans ma famille, nous sommes gueux de père en fils, pour n'avoir pas voulu nous mésallier, Destouches, Fausse Agnès, I, 1. Tous ceux qui tirent vanité de leur naissance ne sont pas toujours dignes de se mésallier, Duclos, Consid. mœurs, ch. 10.

    Fig. et familièrement. S'abaisser, déroger. Cet homme craindrait de se mésallier, s'il fréquentait ses égaux, quand ils sont moins riches que lui, Dict. de l'Acad.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mésallier »

Mes… préfixe, et allier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mésallier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mésallier mesalie

Citations contenant le mot « mésallier »

  • Mais qu’est ce donc qu’un titre de duc, de marquis ou de comte, quand on n’est pas de sang royal ? Jamais un Bourbon d’Espagne n’aurait daigné s’allier, se mésallier plutôt, avec un membre de sa noblesse, avec ces Stuart-Fitz-James, descendants d’un fils illégitime de Jacques II Stuart, roi d’Angleterre et d’Ecosse, et d’Arabella Churchill, qui seront ducs de Berwick et d’Alba de Tormes en Espagne et ducs de Fitz-James en France. L'Obs, Ci-gît la duchesse d'Albe, ovni aristocratique, fantasque et indépendante
  • Les femmes sortent en pantoufles acheter le pain à la camionnette du boulanger; elles récoltent tous les haricots verts en même temps parce qu'elles ne prennent pas la peine d'espacer les semis; elles laissent leur linge, des vêtements bigarrés, plusieurs jours d'affilée sur le fil. Marie est vieille fille parce que, selon sa mère, il valait mieux ne pas se marier que de se mésallier. Depuis le décès de cette mère dont elle ne s'est jamais émancipée qu'en pensées, elle vit seule avec son frère. Confinés dans deux pièces de leur maison pleine de chambres vides. Pendant ce temps les voisins, qui n'ont peur de rien, ont entrepris, investi, acheté, modernisé et sont en passe de devenir la plus grosse exploitation de la vallée. Marie constate, qu'en fait, le désordre est plus créatif que l'ordre. Les Derniers Indiens de Marie-Hélène Lafon Buchet-Chastel, 205p., 13,90€. Le Figaro.fr, Fenêtre sur basse-cour

Traductions du mot « mésallier »

Langue Traduction
Anglais mesallier
Espagnol mesallier
Italien mesallier
Allemand mesallier
Chinois 中层
Arabe ميسالير
Portugais mais mesallier
Russe mesallier
Japonais メサリエ
Basque mesallier
Corse mesallier
Source : Google Translate API

Mésallier

Retour au sommaire ➦

Partager