Mercerie : définition de mercerie


Mercerie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MERCERIE, subst. fém.

A. −
1. HIST. Ensemble de marchandises diverses vendues par le mercier au sein d'une importante corporation. Colporteur de menues merceries. Les merceries se sont bien vendues à la dernière foire (Ac.1835, 1878).Le corps de la mercerie, divisé en vingt classes, faisait, à peu d'exceptions près, le commerce des métaux bruts et ouvrés, des armes, des bronzes (...) des soies (...) des tissus (...) des rubans, des dentelles, de la passementerie (...) de la tapisserie, des pierres précieuses et des bijoux, des éventails, des parapluies, de la papeterie, des meubles (...) des tableaux (...) des drogues, des teintures, de l'épicerie, de la menue mercerie (Lar. 19e).
2. Vieilli, p. méton. ,,Ensemble des merciers`` (Littré).
B. − Mod. Ensemble des articles servant pour la couture, la confection, les travaux d'aiguille, la parure. Marchand(e) de mercerie; mercerie en détail; acheter, vendre de la mercerie; étalage de mercerie; un grand magasin de mercerie; articles de mercerie. Le pauvre colporteur juif du Transtévère, sortant le matin avec son éventaire de merceries, rentrait souvent le soir, riche d'aumônes venues d'une main pieuse (Renan,Apôtres, 1866, p. 291).
Loc. fig., fam. Il pleut sur sa mercerie. Son commerce va mal; ses affaires vont mal. Il pleuvait drôlement sur sa mercerie, à cette belle blonde (...) qui tortillait tant son derrière, autrefois, dans sa belle boutique bleue (Zola,Assommoir, 1877, p. 701).
C. − Commerce de mercier. Être dans la mercerie. J'irai à Paris demain; je chercherai un petit fonds de mercerie, et nous nous remettrons, Thérèse et moi, à vendre du fil et des aiguilles (Zola,Th. Raquin, 1867, p. 16).
D. − P. méton.
1. Magasin, boutique où s'exerce ce commerce. Devant une mercerie; à la mercerie. Entrer dans une mercerie pour y faire une emplette (Ac.1935).Nous ne sommes plus au temps des colporteurs!... Il y a des merceries dans tous les villages (Bosco,Mas Théot., 1945, p. 199).
2. Rayon spécialisé d'un grand magasin où l'on vend ces articles:
. La vente n'est facile que chez des employés assez rares comme le vendeur du comptoir de mercerie d'un grand magasin; ce n'est même pas un vendeur, puisque presque toujours la cliente a son choix fait; il n'est que le manipulateur qui enveloppe le paquet et conduit l'acheteuse à la caisse... Wilbois,Comment fonct. entr., 1941, p. 16.
Prononc. et Orth.: [mə ʀsə ʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1187 mercherie «toute sorte de marchandises dont les marchands du corps des merciers ont le droit de faire trafic, telles que des objets d'ameublement, vêtements, bijoux, etc.» (Itinéraires à Jésus, éd. H. Michelant et G. Raynaud, p. 26); fin xiiies. [date du ms.] mercerie (Fabliaux, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, t. 2, p. 114, 21); 2.a)1227 mercerie meslee «toute sorte de menues marchandises débitées par les petits merciers, telles que rubans, peignes, gants, fil, aiguilles, etc.» (Doc. hist. inédits, éd. Champollion Figeac, III, 469); b)1497 petite mercerie «id.» (doc. ds La Curne); 1675 menue mercerie (Savary, Le parfait négociant, p. 43); c) 1690 mercerie (Fur.); 3. a) 2emoitié du xiiies. «boutique du mercier» (Lévy Trésor 1964); b) 1507 «commerce du mercier» (Ordonn. 2 mars ds Littré). Dér. de mercier*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 103.

Mercerie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

mercerie \mɛʁ.sə.ʁi\ féminin

  1. (Couture) Terme collectif par lequel on désigne les diverses marchandises qui servent pour l’habillement et la parure, comme le fil, les aiguilles, les épingles, les rubans, etc. Mais aussi des armes, des couteaux, des métaux, des bijoux, des parures, pièces d'ameublement, des cuirs, des étoffes….
    • Les produits viennent surtout naturellement des grandes régions de l’industrie textile : Mulhouse pour les tissus de coton et la mercerie, le Nord pour les lainages, Troyes pour la bonneterie. — (Jean Pierre Fruit, Vexin normand ou Vexin parisien?: Contribution à l'étude géographique de l'espace rural, Presse Universitaires de France, 1974, page 158)
    • Le naufragé de la quatre-voies de Saint-Appoline, […], redevient peu à peu Michu, Raoul Michu, un représentant en mercerie soudainement en mal de romantisme, par une belle après-midi de juin. — (Bernard Valais, Rêve de coquelicot, Mon Petit Éditeur, 2014, page 147)
  2. Échoppe, magasin ou boutique où s’exerce ce commerce.
    • Lorsque l'on entrait dans la mercerie d’autrefois, la bonne odeur de la satinette vous montait aux narines, magnifiée encore par l'arôme du café qui se glissait par la porte de la cuisine toujours entrouverte, […] — (Simone Morand, Anthologie de la chanson de Haute Bretagne: Penthièvre, Pays Malouin, Pays de Rennes et d'Outre-Ille, Redon, Brière, Pays de Nantes, G.-P. Maisonneuve et Larose, 1976, page 94)
    • Afin de nourrir sa fascination pour les couleurs chatoyantes des pelotes de laine et des écheveaux de coton qui s'alignent sur les rayonnages de la mercerie de son village, sa mère lui enseigne le crochet. — (Elsa Galland, « Basgi amour, crochet et fantaisie », le 28 octobre 2018, sur le site de ToutMa (www.toutma.fr))
  3. (Québec) (Familier) Magasin de vêtements pour hommes.
    • Mon père, lui, voulut pour l’occasion me voir porter un habit neuf. Il m'emmena dans une mercerie pour hommes à prix populaires, La Maison Michel, […]. — (Georges Dor, Mémoires d'un homme de parole, Éditions Fidès, 2002, p. 114)
    • Enfin pour monsieur, il y a de tout : la mercerie, la chemiserie, les chaussures ainsi que la chapellerie. — (Michèle Comeau, « Étalages, vitrines, services et nouveaux espaces: Trois grands magasins de Montréal durant les années 1920 », dans Vivre en ville: Bruxelles et Montréal aux XIXe et XXe siècles, sous la direction de Paul-André Linteau et Serge Jaumain, Bruxelles : P.I.E. Peter Lang, 2006, p. 279)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mercerie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MERCERIE. n. f.
Terme collectif par lequel on désigne les diverses marchandises qui servent pour l'habillement et la parure, comme le fil, les aiguilles, les épingles, les rubans, etc. Vendre de la mercerie. Menue mercerie. Il se dit aussi du Commerce de mercerie et du magasin, de la boutique où s'exerce ce commerce. Il est dans la mercerie. Entrer dans une mercerie pour y faire emplette.

Mercerie : définition du Littré (1872-1877)

MERCERIE (mèr-se-rie) s. f.
  • 1Commerce du mercier. Il est dans la mercerie.
  • 2Les diverses marchandises dont les merciers font trafic.

    Fig. Il a plu sur sa mercerie, c'est-à-dire son commerce va mal, il est dans de mauvaises affaires.

    La mercerie, l'ensemble des merciers.

HISTORIQUE

XVe s. Et avoient [les Gantois] en leur ost de toutes choses à plenté : halles de draps, …de mercerie, et marché tous les samedis, Froissart, II, II, 161. Ce jour [de la mort de Charles VI] il ne fut rien ouvert, ny merceries, ny autres marchandises, non plus qu'en un jour de grande feste, Juvénal Des Ursins, 1422. 4e rang, qui sont les mestiers d'entre les mediocres et petits : mercier vendant petites merceries, comme cousteaux, ciseaux, rubans et esguillettes, Édit, avril 1497.

XVIe s. En nostre dicte ville de Paris il y avoit au dist mestier et estat de grosserie-mercerie [épicerie et mercerie] quatre gardes jurés, Ordonn. 2 mars, 1507. Et Dieu sait comment il plut sur sa mercerie [comment on le rossa], Despériers, Contes, XI. La mercierie que je porte, Bertran, est bien d'une autre sorte Que celle que l'usurier vend Dedans ses boutiques avares, Ronsard, 381.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mercerie : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MERCERIE, s. f. (Comm.) commerce de presque toutes sortes de marchandises. Un mercier est marchand de tout & faiseur de rien. Ce corps est très-nombreux ; c’est le troisieme des six corps marchands : il a été établi en 1407, par Charles VI.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mercerie »

Étymologie de mercerie - Littré

Mercier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de mercerie - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de mercier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mercerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mercerie mɛrsœri play_arrow

Citations contenant le mot « mercerie »

  • Vente organisée par Emmaüs Sarrebourg. Déstockage de jouets, vêtements, meubles, vaisselles, mercerie, antiquités, chaussures, linge de maison, livres, électroménager, etc. Toutes les mesures sanitaires ont étés prises pour assurer la sécurité des clients et du personnel. , Vente de solidarite : Brocante a Sarrebourg
  • Diffus'Laine Tissus, une entreprise spécialisée dans la vente de tissu, mercerie et laines dans la Métropole de Bordeaux, a rencontré le succès pendant le confinement. Tissus et élastiques ont été pris d'assaut par une clientèle venu s'approvisionner pour confectionner des masques artisanaux. France Bleu, La relance éco : regain d'intérêt pour la couture après le confinement chez Diffus'Laine Tissus
  • Karine Letellier, du magasin de mercerie et lingerie Minouche et présidente de l’Union commerciale du Neubourg partage le même enthousiasme : , Le Neubourg. Les clients sont au rendez-vous pour le début des soldes | Le Courrier de l'Eure
  • C’est une mercerie traditionnelle mais aussi un bar à couture, une boutique où l’on vend des machines à coudre, et où l’on trouve des nœuds papillons originaux et des lingettes pour enfants. On y organise divers ateliers aussi. La Voix du Nord, Lens : l’atelier MamZelle fil réinvente et étoffe la mercerie d’antan
  • Mondial Tissus est le leader du secteur du tissu et de la mercerie et une référence sur le marché de la décoration, du Do It Yourself et de la couture. Le réseau de 86 magasins enregistre 25 000 visites par jour sur internet et vend, chaque année, 5 millions de mètres de tissu. AC Franchise, Franchise mercerie : Entreprendre sur un marché en croissance

Images d'illustration du mot « mercerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mercerie »

Langue Traduction
Corse merceria
Basque mertzeria
Japonais 小間物
Russe галантерея
Portugais retrosaria
Arabe الخردوات
Chinois 小百货
Allemand kurzwaren
Italien merceria
Espagnol mercería
Anglais haberdashery
Source : Google Translate API

Synonymes de « mercerie »

Source : synonymes de mercerie sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires