La langue française

Masnavi

Sommaire

  • Phonétique de « masnavi »
  • Citations contenant le mot « masnavi »
  • Traductions du mot « masnavi »

Phonétique du mot « masnavi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
masnavi masnavi

Citations contenant le mot « masnavi »

  • Cette pièce chorégraphique est inspirée de Manti qat-tayr (le langage des oiseaux), masnavi symbolique et mystique de 4.458 vers, sans doute le plus beau et plus poétique des ouvrages gnostiques des Sheikh Attâr Neyshâbouri, poète mystique iranien des XIIe et XIIIe siècles.      Placé sous l’égide du ministre de la Culture, M. Azzedine Mihoubi, ce spectacle a été organisée par le Salama Magazine en étroite collaboration avec l’Opéra d’Alger et ce dans le cadre de son nouveau programme étalé jusqu’au 28 décembre prochain.  Le rideau s’est levé sur les sept musiciens, dont Nasro Beghdad aux luth et violon, Manuel Delgado à la guitare, Nicolas Derolin et Antony Giannotta aux percussions, Emrah Kaptan à la basse et la contre-basse ainsi que Daniel Kenigsberg et Rafik Kortby respectivement à la flûte et au piano. Ses musiciens qui accompagnaient les sept danseuses depuis le début du voyage, une première pièce intitulée «A la recherche», un numéro assuré entre autres par Sirine Chbani, Clélia, Faith Chang et Natalia Catanea. Du son à l’éclairage, en passant par les placements sur scène et la musique, tout est soigneusement orchestré par Assia et toute l’équipe régie de l’Opéra d’Alger. "Noun, la danse des éléments ou le Voyage des Oiseaux"… c’est huit musiciens hors pairs, sept danseuses et une scène remplie d’énergie. A travers ses quatorze pièces entre autres "Le Noun d’Or", "Le grand Brassier", on raconte que dans les temps anciens, les oiseaux du monde entier se réunirent pour choisir un roi. Ils décidèrent de partir trouver l’oiseau rare, fabuleux et puissant, digne de les guider et de les gouverner : le Simorgh. Au cours de leur périple, les oiseaux passèrent les épreuves du Noun, l’épreuve des éléments de la puissance. L’eau, le feu, le bois, le fer et la terre, l’air et l’éther, chacun des éléments fut chargé de tester la valeur des oiseaux.  Lorsqu’ils furent dignes de se présenter devant le fabuleux Simorgh, ils se virent en lui. Tous ensemble, contenant et contenu formèrent la lettre primordiale, le Noun. Tous ensemble, ils étaient le Simorgh, le Simorgh étaient en eux. Mêlant danse orientale, danse contemporaine et mouvements d’arts martiaux, Assia a fait un syncrétisme de ces trois univers. Mais c’est sans aucun doute cette nouvelle formation plus musicale qui rend le spectacle si entraînant. Les musiciens y sont pour beaucoup dans cette harmonie des sens. Une musique qu’ils ont composée eux même pour le spectacle adapté spécialement pour le public algérien. A la fois rythmée avec les percussions orientales et la guitare, ou plus andalou et plus douce avec le luth, le violon et la flûte, on a du mal à rester sur place, à ne pas bouger son corps. La musique nous reste dans la tête et on se surprend même à fredonner quelques airs du spectacle. Sans pour autant oublier le travail et la performance des danseuses, on admet qu’un orchestre sur scène rend le spectacle tellement plus poétique et visuellement complet. A travers ce spectacle inouï, Assia Guemra a envoûté les présents de l’Opéra d’Alger venu nombreux à cette soirée du vendredi avec cet accord musical et ses danseuses. Une symbiose sur scène. Un jeu même, puisqu’au moment des solos des filles, tous communiquent et se renvoient cette énergie si flagrante et puissante qui domine la salle, la scène. La musique entraînante, raconte une histoire et nous guide de tableau en tableau, que les danseuses peignent avec grâce, force et légèreté. Les cinq éléments (l’eau, le feu, l’air, la terre, le vent) sont dansés et interprétés. Tous sur scène traduisent toute la poésie du livre qui a inspiré la célèbre chorégraphe, Assia Guemra. A aucun moment du spectacle les musiciens ont été de trop sur scène. On aurait plutôt du mal à imaginer le spectacle sans eux… Bien au contraire ! ces musiciens réchauffent la salle… les danseuses l’envoûtent. «Youyou» de circonstance, le temps d’un passage enflammé d’une des danseuses. Quoi vous dire, quand les «youyou» sont lancés… difficile de les arrêter. Et les percussions des musiciens n’arrangent pas les choses dans ces cas-là. Yallah ! On écoute, on regarde et on apprécie. On se régale même. Pour le coup, c’est comme se retrouver au milieu d’un harem, du temps des sultans, écouter de la douce musique orientale et admirer de gracieuses femmes danser sur les rythmes des musiciens. Il ne manquait plus que le thé à la menthe, et les dizaines de coussins sur lesquels s’allonger à la Chahrazed. Sihem Oubraham , NOUN : la danse des éléments ou le voyage des oiseaux, à l’Opéra d’Alger

Traductions du mot « masnavi »

Langue Traduction
Anglais masnavi
Espagnol masnavi
Italien masnavi
Allemand masnavi
Chinois 马斯纳维
Arabe مسنافي
Portugais masnavi
Russe маснави
Japonais マスナビ
Basque masnavi
Corse masnavi
Source : Google Translate API
Partager