La langue française

Marjolaine

Sommaire

  • Définitions du mot marjolaine
  • Étymologie de « marjolaine »
  • Phonétique de « marjolaine »
  • Citations contenant le mot « marjolaine »
  • Images d'illustration du mot « marjolaine »
  • Traductions du mot « marjolaine »

Définitions du mot « marjolaine »

Trésor de la Langue Française informatisé

MARJOLAINE, subst. fém.

Plante aromatique et stimulante, à fleurs généralement roses, utilisée notamment en gastronomie, en parfumerie et en pharmacie pour ses vertus stimulantes. Synon. origan.Essence, huile de marjolaine; un bouquet de marjolaines. Nous allâmes nous asseoir tous ensemble (...) sur une prairie, parmi des centaurées et des marjolaines qu'on devinait dans l'obscurité à leur pénétrante odeur (Loti,Rom. enf., 1890, p.178).Des plats véhéments, assaisonnés à la marjolaine (Huysmans,Là-bas, t.1, 1891, p.185).Des plantes d'une saveur prononcée telles que menthe, cresson ou marjolaine (Gdes heures cuis. fr.,Éluard-Valette,1964, p.228).
BOT. Plante de la famille des Labiées. Synon. origan.La vraie Marjolaine est une autre espèce du genre Origanum (O. majorana), originaire du Bassin méditerranéen oriental, cultivé en France et surtout au Maghreb, dont les bractées florales sont en forme de coquille (R. Blais,Flore pratique, Paris, P.U.F.,1945, p.302).
Prononc. et Orth.: [maʀ ʒ ɔlεn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1393 bot. sarriette et marjolaine (Ménagier, éd. Sté Bibliophile fr., II, 44). Altération de l'a. fr. majorane «id.» (Le Livre des simples medecines, éd. P. Dorveaux, 781, 782 et 783), empr. au lat. médiév. maiorana, ca 1250 ds Latham, d'orig. obsc. (peut-être déformation sous l'infl. de maior, v. majeur, de mezurana, v. Ern.-Meillet et TLL s.v. mezococtus, cf. ital. maiorana, maggiorana, esp. mayorana, mejorana, a. prov. majorana) et dont les rapports avec le lat. amaracus (gr. α ̓ μ α ̓ ρ α κ ο ν, α ̓ μ α ̓ ρ α κ ο ς) ne sont pas éclaircis. Fréq. abs. littér.: 27.

marjolaine, -

Wiktionnaire

Nom commun

marjolaine \maʁ.ʒɔ.lɛn\ féminin

  1. (Aromate) (Cuisine) Aromate de la famille des lamiacées, de nom scientifique Origanum majorana.
    • XXXIII. Dans les conyza ce n’est que la feuille qui entre dans les couronnes ; mais dans la fleur de Jupiter (agrostemma flos Jovis, L.), l’amaracus (marjolaine), l’hémérocalle (XXI, 90) (pancratium maritimum, L.), l’aurone, l’hélénium, le sisymbrium et le serpolet, toutes plantes ligneuses, on emploie la fleur à la façon de la rose. — (Histoire naturelle de Pline avec la traduction en français de M. É. Littré, tome II, livre XXI, J. J. Dubochet, Le Chevalier et Cie, Éditeurs, Paris, 1850, p. 52)
    • Des plats véhéments, assaisonnés à la marjolaine. — (Joris-Karl Huysmans, Là-bas, 1891)
    • Aussi les mots que j’adore et que je collectionne comme des joyaux sont ceux dont le sens m’est fermé, ou presque, les mots imprécis, les syllabes de rêves, les marjolaines et les milloraines, fleurs jamais vues, fuyantes fées qui ne hantent que les chansons de nourrice. — (Remy de Gourmont, Le Chemin de Velours - Nouvelles dissociations d’idées, Mercure de France, 1902, éd. 1911, p. 240–241)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARJOLAINE. n. f.
T. de Botanique. Plante aromatique de la famille des Labiées.

Littré (1872-1877)

MARJOLAINE (mar-jo-lê-n') s. f.
  • Plante de la famille des labiées qui est aromatique et stimulante ; elle est aussi plante d'ornement (origanum majorana, L.).

    On donne aussi le nom de marjolaine à l'origan, qui croît partout chez nous à l'état sauvage.

    Marjolaine à coquille, origanum aegyptiacum, L.

    Marjolaine bâtarde, orchidée nommée aussi sabot de Vénus, cypripedium calceolus, L.

HISTORIQUE

XIVe s. Marjolaine est semée ou decours et n'est que huit jours en terre, Ménagier, II, 2.

XVe s. Aller la nuit resveiller les pots de marjoleine [donner des sérénades], Aresta amorum, p. 51, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MARJOLAINE, sub. f. marjolina. (Bot.) genre de plante qui ne differe de l’origan qu’en ce que ses têtes sont plus rondes, plus courtes, & composées de quatre rangs de feuilles posées comme des écailles. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante.

La marjolaine vulgaire, en anglois, the common sweet majoram, majorana vulgaris, de C. B. P. 224. de Tournefort J. R. H. 199. & de Ray Hist. 538. est la principale espece de ce genre de plante, rempli de parties subtiles, actives, salines, aromatiques & huileuses.

Les racines de cette petite plante sont fort menues. Ses tiges sont hautes depuis six jusqu’à dix pouces, grêles, ligneuses, le plus souvent quarrées, un peu velues, & un peu rougeâtres, partagées en plusieurs rameaux ; autour des rameaux poussent des feuilles opposées, de la figure de celles de l’origan vulgaire, mais plus petites, couvertes d’un duvet blanc, d’une odeur pénétrante, d’une saveur un peu âcre, un peu amere, aromatique & agréable.

Il naît autour du sommet de la tige des épics, ou petites têtes écailleuses, plus arrondies que dans l’origan, plus serrées & plus courtes, composées de quatre rangs de feuilles placées en maniere d’écailles, & velus. D’entre ces feuilles sortent de très-petites fleurs blanchâtres, d’une seule piece, en gueule, dont la levre supérieure est redressée, arrondie, échancrée, & l’intérieure divisée en trois segmens.

Il s’éleve du calice un pistil attaché à la partie postérieure de la fleur, en maniere de clou, & comme accompagnée de quatre embryons, qui se changent ensuite en autant de petites graines arrondies, rousses, cachées dans une capsule, qui servoit de calice à la fleur.

Cette plante vient en Espagne, en Italie, & dans les parties méridionales de la France. On la cultive beaucoup dans les jardins. On l’emploie en médecine & dans les alimens pour les rendre plus agréables. Enfin, les Chimistes tirent par la distilation de la marjolaine desséchée une huile essentielle, d’une odeur très-vive, utile dans les maladies des nerfs. Hoffman a remarqué, que si on rectifie cette huile par une nouvelle distillation, elle laisse encore après elle beaucoup de lie résineuse. (D. J.)

Marjolaine, (Pharmacie & Mat. méd.) on se sert indifféremment dans les boutiques de deux sortes de marjolaine ; savoir, la grande ou vulgaire, & la marjolaine à petites feuilles.

Les feuilles & les sommités fleuries de ces plantes, l’eau aromatique, & l’huile essentielle qu’on en retire par la distillation, sont d’usage en médecine.

La marjolaine a toutes les propriétés communes aux plantes aromatiques de la classe des labiées de Tournefort ; elle est stomachique, cordiale, diaphorétique, emménagogue, nervine, tonique, apéritive, bechique, &c.

Celle-ci a été particulierement recommandée dans l’enchiffrenement & dans la perte de l’odorat. Artman prétend que cette plante a une vertu secrette contre cette derniere maladie. On a vanté encore la poudre des feuilles de marjolaine comme un excellent sternutatoire. On a attribué la même vertu à l’eau distillée, aussi-bien qu’à la décoction des feuilles. Cette eau est mise d’ailleurs au nombre des eaux céphaliques & nervines. On peut assurer avec autant de fondement, qu’elle possede la plupart des autres qualités que nous avons attribuées à la plante même, c’est-à-dire, à l’infusion des feuilles, ou des sommités.

L’huile essentielle de marjolaine a une odeur très-vive & très-pénétrante ; elle a été fort louée comme très-bonne dans la paralysie & dans les maladies des nerfs, soit prise intérieurement à la dose de deux ou trois gouttes, sous la forme d’oleo-saccharum, soit en en frotant la nuque du cou, & l’épine du dos. Cette huile entre dans la composition de la plupart des baumes apoplectiques, qui sont recommandés par différens auteurs.

Les fleurs & les sommités fleuries de marjolaine entrent dans un grand nombre de compositions officinales, dont les vertus sont analogues à celles que nous avons accordées à cette plante, & dont elle fait par conséquent un ingrédient utile.

L’huile d’olive, dans laquelle on fait infuser des sommités fleuries de marjolaine, se charge réellement des parties véritablement actives de cette plante ; savoir, de son huile essentielle, & de sa partie aromatique ; mais si l’on vient à cuire jusqu’à consommation de l’humidité, selon l’art, ces principes volatils & actifs se dissipent au moins en très-grande partie ; & la matiere qui reste ne possede plus gueres que les vertus de l’huile d’olive altérée par la coction. Voyez Huile. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « marjolaine »

Wallon, mariolaine ; espagn. mayorana ; port. maiorana ; ital. majorana ; allem. Majoran ; angl. marjoram ; du bas-lat. majoraca, corrompu du latin amaracus, marjolaine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1393)[1] Altération de l’ancien français majorane apparenté[2] à l’occitan majorana, à l’italien maggiorana, à l’espagnol mayorana, mejorana, au portugais manjerona. Plus avant, d’origine obscure[1] avec, peut-être, un lien au latin amaracus.
Marjolaine provient de la corruption de mariolaine[1] sous l’influence de mariole, Marion de *marionaine, majorane.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marjolaine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marjolaine marʒɔlɛn

Citations contenant le mot « marjolaine »

  • Le marché Huile de marjolaine a connu une transformation rapide de l’entreprise par de bonnes relations avec les clients, une croissance concurrentielle et des progrès technologiques sur le marché mondial. Il fournit également des données complètes sur le marché Huile de marjolaine , qui élabore la dynamique du marché telles que les tendances de l’industrie, les idées clés, les opportunités de croissance, le développement des affaires, les moteurs et les défis commerciaux sur le marché Huile de marjolaine. Le marché Huile de marjolaine est segmenté en types de produits, applications d’utilisation finale, principaux acteurs du marché et régions géographiques. Cette étude de recherche se concentre également sur les tendances de la chaîne d’approvisionnement, les innovations technologiques, les développements clés et les stratégies futures des fabricants clés de l’industrie Huile de marjolaine. INFO DU CONTINENT, Global Huile de marjolaine Marché Mise à jour des principaux acteurs mondiaux de l'industrie, analyse de la marge brute, perspectives commerciales et rapport de recherche sur l'industrie 2029 - INFO DU CONTINENT

Images d'illustration du mot « marjolaine »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « marjolaine »

Langue Traduction
Anglais marjoram
Espagnol mejorana
Italien maggiorana
Allemand majoran
Chinois 马郁兰
Arabe مردقوش
Portugais manjerona
Russe майоран
Japonais マージョラム
Basque marjoram
Corse marjoram
Source : Google Translate API
Partager