Marginalisme : définition de marginalisme

chevron_left
chevron_right

Marginalisme : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MARGINALISME, subst. masc.

A. − État marginal de quelque chose. Synon. marginalité (dér. s.v. marginal).L'étude géographique montre que certaines régions (...) sont, à une époque donnée, dans une situation de sous-développement ou de décadence de leur activité par rapport à l'évolution d'autres régions et sont placées de ce fait dans une situation de marginalisme économique (Traité sociol., 1967, p. 268).Du fait du poids même des institutions américaines (...) les seules possibilités qui soient offertes de produire un théâtre non conformiste (...) résident dans cette semi-clandestinité, cet amateurisme, ce marginalisme que décrit Davies (Lettres fr., 26 févr. 1968, p.18, col. 3-4).
B. − Attitude, mode de vie propre aux marginaux. Hélène, elle, est infirmière. Son diplôme ne vaut pas des fortunes, mais à la différence de tant d'autres, il ne se dévalue pas. Elle travaille dix mois pour en vivre six (...). Elle en a sa philosophie. Elle croit au marginalisme comme art de la débrouille, pas comme règle de vie (Le Sauvage, oct. 1975, p. 22, col. 2).
C. − ÉCON. Théorie économique d'après laquelle la valeur d'échange d'un bien pour un individu se mesure par l'utilité de la dernière unité disponible dont il dispose. D'un autre côté, toutes les écoles abstraites, les marginalismes autrichiens, les marginalismes de l'équilibre, les grands constructeurs et leurs exégètes substituent le calcul individuel de l'utilité neutre aux vues banales sur l'enrichissement (Univers écon. et soc.,1960, p.4-4).On doit essentiellement au marginalisme d'avoir montré l'importance, l'utilité et la place des goûts des consommateurs dans la production, dans les prix et, par conséquent, dans la répartition des biens économiques (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 170).
REM.
Marginaliste, adj. et subst.,écon. a) Adj. Qui caractérise ou appartient à la théorie économique du marginalisme. Analyse, thèse marginaliste. Sans doute ce n'est que plus tard avec les libéraux classiques, plus tard encore avec l'école marginaliste que ces démonstrations seront pleinement achevées (Vedel, Dr. constit., 1949, p. 30).L'automate paraît calculer son comportement à la façon d'un hédoniste, ou selon les formules de la théorie marginaliste (Ruyer, Cybern., 1954, p. 69).b) Subst. Économiste partisan du marginalisme. En réalité, le principe économique, admis communément par les premiers marginalistes, n'exprime que la psychologie simple et grossière du commerçant idéal (J. Vuillemin, Être et trav., 1949, p. 100).
Prononc.: [maʀ ʒinalism̭]. Étymol. et Hist. 1945 Le néo-marginalisme (F. Perroux ds R. Barre, L'Écon. pol., pp.164-165); 1949 (J. Vuillemin, op. cit., p. 118). Dér. de marginal*; suff. -isme*.

Marginalisme : définition du Wiktionnaire

Nom commun

marginalisme \Prononciation ?\ masculin

  1. (Économie) Théorie économique qui repose sur l'idée que la valeur économique résulte de l'utilité marginale.
    • L'importance théorique du marginalisme tient au fait que les hypothèses théoriques sur lesquelles il s'est développé ont révolutionné la théorie de la valeur, c'est-à-dire la théorie des prix relatifs. — (Le Marginalisme)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « marginalisme »

Étymologie de marginalisme - Wiktionnaire

 Dérivé de marginal avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marginalisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marginalisme marʒɛ̃alism play_arrow

Citations contenant le mot « marginalisme »

  • Pour bien saisir le côté contradictoire de ce phénomène, il est intéressant de comprendre le terme de marginalisme. Le marginalisme en économie explique que tout produit vendu sur le marché a une utilité totale, c’est-à-dire la capacité à satisfaire les besoins de l’acheteur, et une utilité marginale, c‘est-à-dire combien le consommateur est prêt à payer pour avoir encore plus de ce produit. Le Monde de l'Energie, Transition énergétique : le rôle incontournable de l’effet rebond
  • Tout d’abord, s’il établit bien qu’un individu est parfaitement capable de classer différents biens selon un certain ordre, en fonction de leur importance et des fins qu’il leur assigne, le marginalisme n’implique pas qu’il en soit de même avec les revenus. Contrepoints, Derrière la défiscalisation des heures supplémentaires, l’incohérence fiscale | Contrepoints
  • L’école autrichienne prend naissance avec le marginalisme. Trois auteurs développent séparément le concept d’utilité marginale pour expliquer la valeur d’un produit : William Stanley Jevons et Carl Menger en 1871, et Léon Walras en 1874. Jevons et Walras vont utiliser ce concept pour mathématiser l’économie. Ce qui donnera le courant néoclassique, et le raisonnement en termes d’équilibre, général ou partiel. Carl Menger refusera la mathématisation, et le courant qui se développera à sa suite sera appelé le courant autrichien. Une appellation qui a été donnée à Menger, selon Ludwig von Mises, pour le distinguer des économistes allemands, auxquels il s’est opposé sur la question de la méthode à appliquer pour l’étude de l’économie. Contrepoints, Économie : connaissez-vous l’école autrichienne ? | Contrepoints
  • Jusque-là, Menger s’inscrit dans l’évolution de la pensée économique de son époque. Il considère que l’économie est scientifique, dans le sens où elle obéit à des lois indépendantes de l’histoire. Par ailleurs, il défend le marginalisme, qui s’imposera. Cependant, ses Principes d’économie recèlent des spécificités qui feront de lui le premier d’une lignée. La plupart des caractéristiques de l’école autrichienne sont en effet déjà présentes dans son ouvrage. Contrepoints, Connaissez-vous l’homme qui a révolutionné l’économie ? | Contrepoints
  • Pour autant, les contributions des pères du marginalisme sont-elles toutes équivalentes ? Contrepoints, Le monument Carl Menger  | Contrepoints
  • La « révolution marginaliste » est donc loin d’être homogène. Menger, suivi par ses disciples de l’école autrichienne, incarne la continuité en restant fidèle à la conception causale réaliste et au dualisme méthodologique des classiques. En abandonnant l’épistémologie classique pour adopter les méthodes de la mécanique rationnelle, Walras, et à un degré moindre Jevons, inaugurent un courant déviant qui deviendra hégémonique soixante ans plus tard, de plus en plus abstrait mais qui n’est plus ni causal ni réaliste, ni donc scientifique. Ce que le marginalisme a de réellement révolutionnaire marque l’entrée d’une impasse : celle de l’assimilation de l’économie aux sciences physiques. Contrepoints, Une autre histoire de la pensée économique (2) : des marginalistes à Keynes | Contrepoints

Traductions du mot « marginalisme »

Langue Traduction
Corse u marginalisimu
Basque marginalism
Japonais 周縁主義
Russe маржинализм
Portugais marginalismo
Arabe التهميش
Chinois 边缘主义
Allemand marginalismus
Italien marginalismo
Espagnol marginalismo
Anglais marginalism
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires