La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « marchandable »

Marchandable

Définitions de « marchandable »

Wiktionnaire

Adjectif - français

marchandable \maʁ.ʃɑ̃.dabl\

  1. À quoi on peut attribuer une valeur marchande et qui peut donc faire l’objet d’un marché.
    • Alors la population active était composée, pour la quasi-totalité, de paysans et d’artisans qui produisaient des biens marchandables. [...] Aujourd’hui, une bonne moitié de l’activité est consacrée à produire des biens - l’éducation, la santé, la justice, la culture - pour lesquels il est raisonnable de se poser la question : « Sont-ils ou non marchandables ? » — (Albert Jacquard, À toi qui n’es pas encore né(e), Calmann-Lévy, Paris, 2000)
    • Tout ce langage met en lumière la réduction de soi à un objet marchandable pour pouvoir lutter contre la pauvreté. La prostitution se manifeste comme une stratégie parmi d’autres. — (Hélène Yinda et Kä Mana, Pour la nouvelle théologie des femmes africaines, CLE - CIPCRE, Paris, 2001, page 116)
    • Tout et y compris l’être humain, le corps humain, qui comme chacun sait abrite l’âme, est marchandable : on vole un morceau de corps à un enfant de Bogota pour le refiler à un richard d’Europe. — (Joseph Rouzel, Du travail social à la psychanalyse, éditions Champ social, Nîmes, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « marchandable »

(1842)[1] Mot dérivé de marchander, avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marchandable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marchandable marʃɑ̃dabl

Marchandable

Retour au sommaire ➦

Partager