La langue française

Manéger

Sommaire

Définitions du mot manéger

Trésor de la Langue Française informatisé

MANÉGER, verbe

A.− Emploi trans., ÉQUIT. Manéger un cheval. Le dresser au manège (v. ce mot A). J'avais manégé le matin un cheval enragé (Sand, Villemer,1861, p. 46).
Emploi abs. Ah! si vous aviez vu à Paris, dans la grande écurie du roi, comme nous manégions devant madame de Verneuil (Mérimée, Débuts aventur.,1853, p. 345).
B.− Au fig. V. manège C.
1. Emploi trans. Manigancer. Ce mauvais Robert (...) c'est lui qui avait tout manégé avec cette chienne d'Isabelle (Druon, Lis et lion,1960, p. 139).
2. Emploi intrans. Avoir un comportement adroit et artificieux pour parvenir à ses fins. Allé chez Ap, que j'ai vue dîner avec sa sœur et U. (...) Manégé avec U. Lui ai coulé un baiser dans le cou quand nous avons été seuls et lui ai demandé nonchalamment un rendez-vous (Barb. d'Aurev., Memor. 2,1838, p. 245).
REM.
Manégé, -ée, adj.,au fig. (v. manège C). [En parlant d'une pers.] Qui est parfaitement exercé à l'art d'agir avec adresse et ruse pour parvenir à ses fins. Voyez quel masque de diplomatie se dégage de tout ce fin profil : il est manégé comme un cardinal (Lorrain, Phocas,1901, p. 171).Grandes comédiennes manégées et indestructibles, débutantes agitées d'amour et d'ambition (...), aucun artiste ne s'est remis à Bernstein sans abdiquer (Colette, Jumelle,1938, p. 90).Des politiciens usés, des académiciens somnolents, des hommes d'affaires manégés par les combinaisons, des généraux épuisés de grades (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 533).
Prononc. et Orth. : [maneʒe], (il) manège [-ε:ʒ]. Conjug. v. abréger. Étymol. et Hist. I. 1615 [date de l'éd.] « exercer un cheval au manège » (J. de Montlyard, Hieroglyph. de J.-P. Valer., XXXVI, 55 ds Gdf. Compl.). II. 1740-55 « manœuvrer avec habileté » au fig. (Saint-Simon, Mém., éd. A. de Boilisle, t. 12, p. 93) I empr. à l'ital. maneggiare, attesté au sens de « dresser, exercer un cheval » dep. la 1remoitié du xives. (trad. de Tite Live ds Batt.), proprement « manier » (v. ce mot). II dér. de manège*; dés. -er. Bbg. Gohin 1903, p. 247 (s.v. manégé). − Hope 1971, p. 149, pp. 207-208.

Wiktionnaire

Verbe

manéger \ma.ne.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire travailler (un cheval) au manège.
  2. (Figuré) Manipuler, actionner quelqu'un ou quelque chose.
    • C’est à l’Alameda del Duque, où l’on va prendre l’air pendant les entr'actes du théâtre, qui est tout voisin, et surtout à la Cristina, qu’il est charmant de voir, entre sept et huit heures, parader et manéger les jolies Sévillanes par petits groupes de trois ou quatre, accompagnées de leurs galants en exercice ou en expectative. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne/XIVVoyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Les femmes ont eu le bon goût de ne pas quitter la mantille, la plus délicieuse coiffure qui puisse encadrer un visage d’Espagnole ; elles vont par les rues et à la promenade en cheveux, un œillet rouge à chaque tempe, groupées dans leurs dentelles noires, et filent le long des murs en manégeant de l’éventail avec une grâce, une prestesse incomparables. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MANÉGER (ma-né-jé ; le g prend un e devant a et o : manégeant ; la syllabe né garde l'accent aigu devant l'e muet : je manége) v. a.
  • Manéger un cheval, l'exercer au manége.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « manéger »

(XVe siècle) De manège.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « manéger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manéger maneʒe

Traductions du mot « manéger »

Langue Traduction
Anglais maneuver
Espagnol maniobra
Italien manovra
Allemand manöver
Chinois 演习
Arabe مناورة
Portugais manobra
Russe маневр
Japonais 操縦
Basque maniobra
Corse manuvra
Source : Google Translate API
Partager