La langue française

Mamamouchi

Sommaire

  • Définitions du mot mamamouchi
  • Étymologie de « mamamouchi »
  • Phonétique de « mamamouchi »
  • Citations contenant le mot « mamamouchi »
  • Traductions du mot « mamamouchi »

Définitions du mot « mamamouchi »

Trésor de la Langue Française informatisé

MAMAMOUCHI, subst. masc.

[P. allus. au titre honorifique inventé par Molière, et plaisamment conféré à M. Jourdain dans Le Bourgeois Gentilhomme] Haut dignitaire turc de comédie. Les rapins s'habillaient en mamamouchis et fumaient dans des canardières (Baudel.,Salon,1846,p. 196).Il s'enroule autour de la taille, aussi serrée qu'il peut, comprimant le diaphragme, une large écharpe de trois mètres de long, en soie noire! Il ressemble à quelque funèbre mamamouchi (Martin du G.,Notes Gide,1951,p. 1391).
P. iron. Personne occupant un certain rang dans une administration. Comme (...) mon père (...) a demandé pour son gendre le grade d'officier, fais-moi le plaisir d'entreprendre le mamamouchi quelconque que cette nomination regarde (Balzac,Mém. jeunes mar.,1842,p. 315).
REM.
Mamamouchisme, subst. masc.,hapax. Action d'élever, de s'élever à de prétendues dignités. Hélas, je soupçonne le destin de mettre parfois en branle ce mamamouchisme qui flatte la vanité des hommes, et de se divertir un peu à leurs dépens (Cocteau, Poés. crit. II,1960, p. 169).
Prononc. et Orth. : [mamamuʃi]. Au plur. des mamamouchis (Baudel., loc. cit.). Étymol. et Hist. 1. 1670 nom donné par Molière à une prétendue dignité turque (Molière, Bourgeois Gentilhomme, IV, 3); 2. 1825 iron. (Courier, Lettres Fr. et Ital., p. 829). Étymol. obscure. Peut-être forgé d'apr. l'ar. mā menhu šī « il n'y a rien à tirer de lui, c'est un bon à rien » composé de mā ... šī « rien » cf. macache, et de menhu = minhu « de lui » (v. Littré). Selon une autre hyp., mentionnée par C. D. Rouillard ds University of Toronto Quarterly 1969, t. 39, p. 48, mamamouchi serait une déformation de l'ar. baba mouchir, appellation flatteuse signifiant à peu près « père pacha » (= bābā mušīr, comp. de bābā « père, papa » et de mušīr « conseiller; ministre; commandant d'un corps d'armée »). Bbg. Hall (H. G.). St. fr. 1970, t. 14, p. 549. − Rouillard (C. D.). The Background of the turkish ceremony in Molière's Le Bourgeois gentilhomme. Univ. of Toronto Quarterly. 1969, t. 39, no1, pp. 33-52. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 412.

Wiktionnaire

Nom commun

mamamouchi \ma.ma.mu.ʃi\ masculin (pour une femme on dit : mamamouchie)

  1. Dignitaire de pacotille, apparatchik toc.
    • Les gourous du goût, les mamamouchis de la mise en marché et les ayatollahs de la pub s’unissent pour éduquer le consommateur qui est en nous.
    • Ces dames [évêques de l’Église anglicane] peuvent être intronisées papesses ou grandes mamamouchies, ça reste de la bouillie pour chat.
    • Les comédies du XVIIe siècle sont pleines de ces joies délirantes de vieux amoureux à qui une Frosine quelconque a persuadé que leurs vœux sont prêts d’être comblés, de ces joies de parvenus que des farceurs font mamamouchis, de ces douleurs d’ingénue devant la perte d’un père ou d’un galant qu’elles ignorent vivant. — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929, page 254)
    • Venu pour se frotter aux jeunes turcs new-yorkais, le voilà qui tombe sur le grand Mamamouchi en personne. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 129)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MAMAMOUCHI (ma-ma-mou-chi) s. m.
  • Nom burlesque dont s'est servi Molière pour donner une dignité turque à son bourgeois gentilhomme.

    Par extension, se dit en dénigrement des hauts dignitaires dont on veut faire ressortir l'air d'importance ou d'arrogance.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mamamouchi »

Mot arabe signifiant propre à rien et ne désignant aucune dignité chez les musulmans ; de l'arabe ma menou schi ( a long dans " ma "), non chose bonne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle) Titre honorifique fantaisiste et prétendument turc, inventé par Molière dans Le Bourgeois gentilhomme.
Le mot serait une déformation du turc bābā mušīr, appellation flatteuse signifiant à peu près « père pacha », composé de baba (« père, papa ») et de müşir (« commandant d'un corps d'armée, maréchal »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mamamouchi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mamamouchi mamamuʃi

Citations contenant le mot « mamamouchi »

  • Si Sarraj a perdu définitivement toute crédibilité en donnant le sentiment d’avoir vendu la Libye au grand « mamamouchi turc », Erdogan a favorisé contre lui un front Maghreb-Machrek en Afrique qui adoube désormais Haftar. Opinion Internationale, Libye : la faute d’Erdogan. La chronique de Michel Scarbonchi - Opinion Internationale

Traductions du mot « mamamouchi »

Langue Traduction
Anglais mamamouchi
Espagnol mamamouchi
Italien mamamouchi
Allemand mamamouchi
Chinois 马马穆奇
Arabe ماموشي
Portugais mamamouchi
Russe mamamouchi
Japonais ママモウチ
Basque mamamouchi
Corse mamamouchi
Source : Google Translate API
Partager