La langue française

Malthusien, malthusienne

Définitions du mot « malthusien, malthusienne »

Trésor de la Langue Française informatisé

MALTHUSIEN, -IENNE, subst. et adj.

I.− Subst. et adj. (Qui est) partisan du malthusianisme. Économiste malthusien. L'urbanisme doit épouser l'automobile parce que tous les citoyens ont épousé l'automobile ou vont l'épouser; foin des malthusiens aux yeux aveugles qui rejettent l'automobile (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967, p. 421).
II.− Adj. Qui se rapporte, qui est relatif au malthusianisme; qui s'inspire du malthusianisme. Politique malthusienne; doctrines, pratiques, théories malthusiennes. Dans le secteur capitaliste (...) une démographie malthusienne alliée à une économie à forte productivité, permet un accroissement progressif des niveaux de vie (Univers écon. et soc.,1960, p. 36-3).Une politique d'utilisation malthusienne des crédits prévus (Gilb.Mots nouv.1971).
Prononc. : [maltyzjε ̃], fém. [-jεn]. Étymol. et Hist. 1841 (Ad. Blanqui, Considérations sur l'état des populations de la Turquie d'Europe in E. Briffault, Historiettes contemporaines, no1, janv., 63 ds Quem. DDL t. 12). Dér., prob. d'apr. l'angl. malthusian (1812, NED), du nom de T.R. Malthus (1766-1835), pasteur anglais et économiste, célèbre pour les implications théoriques de limitation des naissances qui découlaient de ses études sur le rapport entre l'accroissement des populations et la production des subsistances.

Wiktionnaire

Adjectif

malthusien \mal.ty.zjɛ̃\

  1. Relatif au malthusianisme.
    • Mais la grande débâcle a commencé en 1875 et en 1876, quand, coïncidant avec le mouvement malthusien qui déjà gagnait les esprits, survint l'abominable phylloxera. […]. Dès lors, tous les éléments jeunes et actifs s'orientèrent rapidement vers les villes, …. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Nom commun

malthusien \mal.ty.zjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : malthusienne)

  1. Militant du malthusianisme.
    • Il n'y a pas là d'argument pour ou contre le malthusianisme: théoriquement, il faudrait être antimalthusien dans des sociétés malthusiennes et malthusien dans les milieux archaïques où il est impossible de l'être. — (Germaine Tillon, L'Algérie en 1957, 1957)

Forme d’adjectif

malthusienne \Prononciation ?\ féminin

  1. Féminin singulier de malthusien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MALTHUSIEN (mal-tu-ziin) s. m.
  • Partisan de la doctrine de Malthus, célèbre économiste anglais du commencement de ce siècle, qui a pensé que la production des substances alimentaires ne croissait pas aussi vite que la population abandonnée à elle-même et non restreinte par aucune cause, et qui a conseillé comme remède de ralentir la procréation des enfants.

    Adjectivement. Doctrines malthusiennes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « malthusien »

De l'économiste britannique Thomas Malthus (1766–1834).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « malthusien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
malthusien maltyzjɛ̃

Citations contenant le mot « malthusien »

  • FIGAROVOX/TRIBUNE - L’analyste Ferghane Azihari répond aux néomalthusiens qui voient dans la démographie africaine une «bombe à retardement». Le Figaro.fr, «Le Malthusianisme est de retour!»
  • Dès ce moment "malthusien", les quatre arguments de la pensée "éco-pessimiste" sont en place, estiment nos deux Canadiens, qui ont développé leurs arguments dans un livre écrit à quatre mains, Population bombed. Exploding the link between Overpopulation and Climate Change. Ses continuateurs ne feront que des mises à jour circonstancielles.  France Culture, Une théorie récente ? Ou un regain du malthusianisme ? - Ép. 2/3 - Qu'est-ce que la collapsologie ?
  • La condamnation de la masturbation est trop bête pour qu’on s’y attarde : taxée d’égoïsme (une valeur positive à mes yeux…), d’idiotie (…par Jean-Yves Jouannais, le théoricien de l’idiotie), elle a longtemps concentré tous les dangers. Le plus intéressant, pour le malthusien que je suis, est la menace que la branlade fait peser sur la reproduction de l’espèce. Quelle joie ce serait pourtant de voir décroître le monde… Avec sa condamnation du plaisir solitaire et son culte de la fécondité, le vieux modèle autoritaire national-religieux semble aujourd’hui fatigué. Tant mieux, car la déculpabilisation de la sexualité a beaucoup œuvré pour la liberté politique. Malheureusement les modernes n’avaient pas prévu que la masturbation deviendrait le mode privilégié du petit plaisir technique contemporain. Son apologie masque une pauvreté «capitaliste» qui lui est propre : créer des monades solitaires et confinées est plus rentable que d’encourager des rencontres dont on ne sait jamais sur quoi elles débouchent. La mainmise de Dieu sur nos corps est reprise par celle, plus libérale et sournoise, d’Internet. On est passé de noli te tangere à jouis ! Foucault avait génialement vu cette injonction, qui prend depuis l’avènement des écrans entre nous et les objets de notre désir une dimension de calcul total. La société jouit tristement de comptabiliser les connexions manuelles destinées à séparer un peu plus les porcs et les âmes. L’onanisme ne s’accompagne plus d’une excitation de l’imagination, où ses thuriféraires voyaient une liberté de fuite. Le pseudo-réel de l’ordinateur l’a remplacée, en assignant le plaisir solitaire à une image exclusivement faite pour elle. La masturbation a son valet tyrannique, l’écran plat du Net et son site de production, l’industrie porno. Les pro-porn ont tendance à oublier qu’une starlette du X ne manque jamais son objectif, contrairement à un humanoïde. Quant aux défenseurs de la morale tradi, ils ont in fine intérêt à ce que les gens se replient sur eux-mêmes plutôt que de se rencontrer pour faire l’amour et la révolte. Se branler est un verbe pronominal réfléchi ; n’est-il pas plus humain quand il passe dans la catégorie des pronominaux réciproques ? Libération.fr, Per-mas-turbation - Libération
  • Concernant les biais cognitifs, le principal tient aux financeurs de l’étude, la fondation Bill et Melinda Gates, connue pour ses positions malthusiennes. Le couple de milliardaire américain considère (probablement à raison, mais cela se discute) que le trop-plein d’homme est un danger pour la stabilité planétaire et qu’il faut donc atteindre l’objectif d’une réduction de la population mondiale à moyen-terme, ce qui passe essentiellement par une accélération de la baisse de la fécondité planétaire, devant descendre largement sous le seuil de remplacement des générations pendant plusieurs décennies pour atteindre cet objectif. Il s’ensuit que le choix de retenir des hypothèses basses de fécondité n’est probablement pas anodin, tout en gardant en tête que les projections de l’ONU paraissent inversement natalistes, tablant sur l’instauration à terme d’un équilibre naturel de la fécondité, peu probable. Ces projections souffrent donc d’un biais cognitif certain, mais apparaissent comme bienvenue, montrant qu’un autre futur démographique est possible si une politique malthusienne était adoptée à l’échelle planétaire.   Atlantico.fr, Chute massive de la fécondité dans les pays riches : quand des calculs douteux donnent des prédictions impossibles | Atlantico.fr
  • La pensée malthusienne et ses tendances misanthropes subvertissent les valeurs de nos sociétés. Jadis nous étions horrifiés par l’incapacité de tant de miséreux à subvenir à leurs besoins. L’indigence révulsait. La famine révoltait. La mort écœurait. La tolérance vis-à-vis de la pauvreté faiblit quand elle devient l’exception. L’indignation qu’elle suscite a, enfin, le mérite d’accompagner la certitude que le progrès est possible et souhaitable. Les choses changent néanmoins, deux siècles après que les révolutions industrielles ont réduit les fléaux évoqués. C’est désormais la pauvreté qu’on chérit et les progrès économiques qu’on vomit. Le Figaro.fr, «Le Malthusianisme est de retour!»
  • Le pessimisme malthusien survit toujours à ses prévisions erronées. Ainsi, en matière d'agriculture et d'alimentation, le club de Rome (7) (qui n'était pas celui du pape, ni une équipe de football de la capitale italienne, mais un groupe de prévisionnistes des années 1970) s'est doublement trompé : une première fois en sous-estimant la croissance continue de la production agricole alors qu'il affirmait que le rendement serait décroissant, et une seconde fois en matière de démographie mondiale, car il soutenait aussi que la croissance des naissances continuerait d'être exponentielle, ce qui ne fut pas le cas. Dans tous les pays du monde, à l'exception de ceux de l'Afrique subsaharienne, le nombre d'enfants par femme a baissé beaucoup plus vite que ne le prévoyaient les Nations unies. En cinquante ans, alors que la population mondiale a été multipliée par 2,3, la production en calories des céréales majeures a été multipliée par 3,6. La prolongation exponentielle des taux de croissance de la population des soixante-dix premières années du XXe siècle s'est révélée fausse. Le Point, Jean de Kervasdoué – Pourquoi les malthusiens se trompent - Le Point
  • On peut se demander pourquoi Malthus le démographe est passé à la postérité alors que l’économiste est tombé dans l’oubli. Premier élément de réponse, « l’épouvantail malthusien » n’a cessé d’être agité à travers les siècles. Ensuite, l’économiste, qui s’inscrivait en porte à faux par rapport à l’optimisme de l’économie classique, était bien trop dérangeant pour les classes dirigeantes. The Conversation, Pourquoi Malthus fut, au fond, le premier anti-malthusien
  • Nous serions bientôt trop nombreux sur la terre pour ce qu'elle est capable de nous offrir. L'argument malthusien fait retour depuis quelque temps dans divers milieux. Il n'est pourtant guère plus fondé qu'hier. D'une part, c'est plutôt la répartition des ressources que leur quantité qui pose aujourd'hui problème. D'autre part, si la population mondiale continue à augmenter, son rythme de croissance ralentit sensiblement et pourrait s'épuiser, voire s'inverser à l'horizon du siècle du fait de la transition démographique en cours. Enfin, comme par le passé, les progrès techniques mis au service d'une agriculture soutenable pourront apporter une partie des réponses au défi alimentaire. Il reste qu'il ne sera pas simple de nourrir 9,5 milliards d'individus en 2050. Si nous voulons y parvenir, il faudra infléchir nos modes de production et de consommation alimentaire, et investir dans l'éducation des femmes dans les pays en développement de manière à consolider la transition démographique en cours dans la plupart des pays en développement. , Terra Nova | Pourquoi les nouveaux malthusiens se trompent
  • Ainsi, en 2006, le néo-malthusien britannique David Nicholson-Lord, chercheur à l’Optimum Population Trust, déplore le fait que les ONG écologistes aient « déserté le champ de bataille et camouflé leur retraite dans un nuage de fumée argumentatif.» À tel point que, la même année, le WWF-France s’autocensure quant à cette problématique. En effet, la multinationale verte, après avoir mis en avant, dans ses « 10 recommandations du WWF » afin de réduire son empreinte écologique, la mesure qu’elle jugeait, et de très loin, la plus efficace, qui consistait à « reporter d’un an la décision d’avoir un enfant », passa rapidement à la trappe ce conseil, ne souhaitant visiblement pas rentrer dans une polémique. , Le néo-malthusianisme écologiste n’est plus un tabou -
  • Sans surprise, on retrouve Paul Ehrlich parmi les signataires de ce nouvel « appel des 15 000 », initié par le professeur d’écologie William J. Ripple, un familier… des époux Ehrlich ! Tous trois cosignaient en effet en 2015 un article sur cette thématique écolo-malthusienne, affirmant que « l’effet cumulatif des activités humaines, entraînées par la croissance de la population humaine et les modes de consommation, excède les limites soutenables de la biosphère terrestre ». , Au secours, le malthusianisme fait son retour ! -
  • On peut se demander pourquoi Malthus le démographe est passé à la postérité alors que l’économiste est tombé dans l’oubli. Premier élément de réponse, «l’épouvantail malthusien» n’a cessé d’être agité à travers les siècles. Ensuite, l’économiste, qui s’inscrivait en porte à faux par rapport à l’optimisme de l’économie classique, était bien trop dérangeant pour les classes dirigeantes. Slate.fr, Vous n'avez rien compris à la pensée de Malthus | Slate.fr
  • Dans le second scénario, c’est le règne de la famine, de la guerre et des épidémies… Conséquence de la paupérisation brutale de la société, la « trappe malthusienne » (pour l'économiste Thomas Malthus, la croissance ne permet pas d'augmenter le niveau de vie sur le long terme : lorsque les salaires dépassent le niveau de subsistance, les taux de natalité remontent et il n'est plus possible d'accumuler de richesse, ndlr) se creuse dangereusement. Les salaires tombent au-dessous du niveau de subsistance, et la population mondiale chute. Seuls demeurent les propriétaires de robots. Pour échapper à ce scénario, les pays européens adoptent le modèle social-démocrate et subissent massivement les flux migratoires des pays moins développés… , Néo-fordisme, trappe malthusienne... 6 scénarios sur le futur du travail
  • Économiquement, socialement, philosophiquement, les principales propositions de la CCC ne tiennent pas la route : mutisme sur le prix du carbone et sur le rôle essentiel du nucléaire pour promouvoir une économie dé-carbonée ; impasse sur les progrès techniques permettant des innovations réellement écologiques ; silence sur les conséquences fiscales et sur le pouvoir d’achat des mesures proposées… Mais en revanche, promotion d’une décroissance à-tout-va, malthusienne (produire moins, travailler moins, consommer moins) assortie d’un « baume » démagogique (sans perte de salaire !) qui ne devrait guère faire illusion aux gens tant soit peu raisonnables. Les « 150 » n’ont calé que devant une mesure trop visiblement provocatrice : la réduction du temps de travail à quatre jours (28 heures) par semaine ! Reste l’arrière-goût amer d’une écologie punitive dont le « crime d’écocide » (sic), sans doute plus grave qu’un génocide pour la nouvelle religion verte, serait la clé de voûte judiciaire. Brrr ! Des propositions de loi pour l’introduction de l’« écocide » dans le droit pénal français ont été rejetées cette année au Sénat et à l’Assemblée nationale, mais ces « conventionnels » non élus l’ignorent ou n’en ont cure. Info Chrétienne, D'où sortent les 150 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat ?

Traductions du mot « malthusien »

Langue Traduction
Anglais malthusian
Espagnol maltusiano
Italien maltusiano
Allemand malthusianer
Chinois 马尔萨斯
Arabe مالثوسي
Portugais malthusiano
Russe мальтузианский
Japonais マルサス
Basque malthusian
Corse malthusianu
Source : Google Translate API

Malthusien

Retour au sommaire ➦

Partager