Macoute : définition de macoute

chevron_left
chevron_right

Macoute : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

macoute \ma.kut\ féminin

  1. Sorte de sac en paille tressée.
    • C'est dans la macoute que l'on met ses provisions. — (Colins, De la justice dans la science hors l'église et hors la révolution, 1861)
    • Et quand une petite pintade passa tout près de lui, il lui tordit le cou et la lança dans la macoute. — (Suzanne Comhaire-Sylvain, Le roman de Bouqui, 1973)

Adjectif

macoute \ma.kut\ masculin et féminin identiques

  1. (Haïti) Qualifie les membres de la police parallèle du président Duvalier en Haïti.
    • Un tonton macoute.
  2. Relatif à cette police parallèle, duvaliériste.
    • Le retour de Baby Doc marque la résurgence du courant vaudouisant et macoute qui fait courir notre auteur haïtien préféré. — (Haïti: L’ex-président Duvalier de retour d’exil , Le Devoir.com, 17 janvier 2011)
  3. (Québec) Qualifie les inspecteurs des services sociaux.
    • « J’étais ce que les médias appelaient péjorativement un Boubou Macoute », lance-t-il. Boubou Macoute, c’était le surnom donné aux inspecteurs spécialement mandatés par le gouvernement du premier ministre Robert Bourassa pour dépister les fraudeurs de l’aide sociale. L'expression tire son origine des Tontons Macoutes, la police secrète haïtienne des Duvalier père et fils, et du surnom de Robert Bourassa, Boubou. — (« De boubou macoute à député », dans Le Droit, 30 aout 2018)

Nom commun 2

macoute \ma.kut\ masculin

  1. Tonton macoute, membre de la police parallèle du Président Duvallier en Haïti.
    • Les macoutes assassinaient systématiquement, souvent à coups de machette, tout ce qui ressemblait à un opposant.
  2. Milicien, membre d’une milice parallèle inféodée à un pouvoir autoritaire.
    • Les macoutes de Moubarak. […] Les nervis (nervi au singulier) et sbires, donc, lâchés en « une » de L’Huma, mais aussi les séides, satellites, sicaires, trabucaires (vieilli), et même macoutes. En effet, selon le dictionnaire Robert, macoute est devenu un mot générique et peut s’utiliser hors du contexte haïtien. — (Langue, sauce piquante)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Macoute : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MACOUTE, s. f. (Com.) espece de monnoie de compte, en usage parmi les Négres, dans quelques endroits des côtes de l’Afrique, particulierement à Loango. Compter par macoutes ou par dix, c’est la même chose.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « macoute »

Étymologie de macoute - Wiktionnaire

Mot créole haïtien apparenté à l’espagnol macuto (« sac, besace »).
Le tonton macoute est un croquemitaine, muni d’une macoute destinée à emporter les enfants. Par analogie, il a désigné les membre de la milice paramilitaire mise en place par François Duvalier ; puis, par extension de sens, tout membre de milice parallèle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « macoute »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
macoute makut play_arrow

Citations contenant le mot « macoute »

  • Selon le chef du Parti québécois, le gouvernement libéral compense ses lacunes économiques en s'attaquant aux plus vulnérables. «Est-ce que le gouvernement exigera qu'une famille déménage sous la menace d'être coupée? Que feront les parents qui ont des enfants à l'école, s'ils sont contraints d'accepter un emploi à des centaines de kilomètres? C'est un plan économique dont le Québec a besoin, pas le retour des boubous macoutes!», a insisté M. Péladeau. Le Journal de Québec, Le retour des boubous macoutes, dénonce PKP | JDQ
  • Attablé dans un bistrot parisien, l'air perdu, il persiste et signe: «Depuis deux ans, la force publique se spécialise dans les viols, les vols, les bastonnades, les exécutions sommaires, les arrestations suivies de disparitions.» Il précise: «La situation s'est nettement dégradée avec le lancement de l'opération «Zéro tolérance», fin juin 2001. Depuis, les ''attachés'', exécuteurs des basses ?uvres du mouvement Lavalas, le parti dévoué au président Aristide, ont pris leurs quartiers dans les commissariats avec la bénédiction du chef de l'Etat.» Civils armés, sans formation ni salaire, avec jeans et tee-shirts noirs en guise d'uniforme, ces nouveaux tontons macoutes persécutent les militants de l'opposition, mais aussi les commerçants, les propriétaires de véhicules neufs ou quiconque possède le moindre pécule. «Ils sont cruels et analphabètes, et rien ne les arrête dans leur brutalité: j'ai vu des femmes enceintes giflées ou battues avec des cocomaques [grands bâtons], raconte l'ex-flic. Organisés en petits gangs, certains ont baptisé leur unité «armée cercueil» ou «armée cannibale».»  LExpress.fr, Les nouveaux tontons macoutes - L'Express
  • Ce début d’année est un véritable bal de dictateurs. À l’heure où Ben Ali quitte la Tunisie, à l’autre bout de la planète, Jean-Claude Duvalier, alias Baby Doc, revient sur l’île d’Haïti le dimanche 16 janvier. Il avait succédé à son père en 1971, dans la droite continuité d’un régime de terreur orchestré par les tontons macoutes, milice privée aux ordres des Duvalier. Sous la mobilisation populaire, Baby Doc avait dû prendre la fuite en 1986, se réfugiant en France.Accusé d’avoir détourné plus de 100 millions de dollars, ce retour est un symbole fort. L’ancien président « à vie » d’Haïti s’est tout de même fait arrêté mardi après que plusieurs plaintes ont été déposées. Ce retour que Baby Doc n’a pas expliqué reste mystérieux mais ne présage rien de bon pour le peuple haïtien empêtré depuis deux mois dans un simulacre d’élections. Ces dernières qui n’ont toujours pas donné de résultats tournent ces derniers jours à l’affrontement armé. , Le retour de Tonton Macoute. | NPA
  • Dépendant directement du président de la République, les tontons macoutes exerçaient des tâches de police dans les villes et les campagnes, surveillaient les côtes et les frontières aux côtés des soldats des forces armées régulières (articles 2 et 5 de l’arrêté du 7 Novembre 1961). Cette milice personnelle du président a servi également à vassaliser l’armée et prévenir tout coup d’Etat contre son pouvoir. Rezo Nòdwès, Il y a 60 ans, un 29 juillet, naissait le corps des Tontons Macoutes | Rezo Nòdwès
  • Haïti en est là. Duvaliéristes ou pas, les ennemis de «Lavalas» - l'élan populaire auquel «Titid» doit son triomphe électoral de décembre 1990 - bombent le torse. Dopés, il est vrai, par les faux pas de la communauté internationale, comme le retrait précipité, pour raisons de sécurité, des 300 observateurs de la Mission civile, chargés d'entraver les exactions des «chefs de section» et autres caïds de la police. Ou, plus encore, la piteuse volte-face du «Harlan County», bâtiment censé débarquer à Port-au-Prince, en vertu des accords de juillet, un contingent d'experts militaires américains et canadiens. Il aura suffi pour l'en empêcher que 200 attachés vociférants, rassemblés sur un quai, promettent aux «envahisseurs» une «deuxième Somalie». A l'heure même où - message reçu? - Cédras et consorts déposaient une gerbe au monument dédié aux héros de l'indépendance. Traduction dans la bouche de Reynold Georges, ex-chef macoute et fondateur d'un parti duvaliériste: «Nous avons expulsé cette prétendue Mission de gauchistes, refoulé le "Harlan County": quelle leçon! Digne du camouflet infligé à la France, quand nos ancêtres esclaves ont terrassé la première armée du monde, celle de Napoléon.» De ce double fait d'armes naîtra un Conseil révolutionnaire du 11 octobre, avatar de la mouvance ultranationaliste.   LExpress.fr, Les héritiers des Tontons macoutes en Haïti - L'Express
  • Un régime construit par et pour la guerre froide, comme le montre ce film passionnant consacré au règne des Duvalier père et fils à Haïti entre 1957 et 1986. Car Washington doit pouvoir compter sur l’île face au régime communiste cubain de Fidel Castro, quitte à soutenir cette dictature brutale durant trois décennies. Plus de cent mille Haïtiens y ont perdu la vie, victimes de la paranoïa du président François Duvalier, ancien médecin surnommé « Papa Doc », puis de son successeur, son fils Jean-Claude. Durant cette période, les milices paramilitaires des Tontons macoutes traquent les opposants et terrorisent la population, tandis que Washington détourne le regard. Télérama, A découvrir sur France Ô : “Papa Doc, l’Oncle Sam et les Tontons macoutes”

Traductions du mot « macoute »

Langue Traduction
Corse costa mi
Basque kostatu nau
Japonais 私の費用
Russe стоил мне
Portugais me custou
Arabe كلفني
Chinois 花了我
Allemand kostet mich
Italien mi costa
Espagnol me cuesta
Anglais cost me
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires