La langue française

Lycopode

Sommaire

  • Définitions du mot lycopode
  • Étymologie de « lycopode »
  • Phonétique de « lycopode »
  • Citations contenant le mot « lycopode »
  • Traductions du mot « lycopode »

Définitions du mot « lycopode »

Trésor de la Langue Française informatisé

LYCOPODE, subst. masc.

BOT. Genre de plante cryptogame de la famille des Lycopodiacées dont l'espèce la plus connue produit un pollen jaune, pulvérulent, inflammable utilisé en pharmacie ou en pyrotechnie. Synon. mousse terrestre; pied de loup; soufre végétal.Il y a des mousses qui n'ont pas quatre lignes de hauteur (...) et d'autres qui ont jusqu'à cinq ou six pieds de longueur, comme le lycopode (Bern. de St-P.,Harm. nat.,1814, p. 181).Les Lycopodes semblent par leur aspect plus voisins des Mousses que des Fougères (Plantefol,Bot. et biol. végét.,t. 2, 1931, p. 239).
Poudre de lycopode, p. ell. lycopode.
THÉRAP. Poudre formée par les spores d'une espèce de lycopode, utilisée le plus souvent pour traiter les irritations cutanées. Les expériences (...) que Auguste Broca et moi avons instituées montrent que la poudre de Lycopode pénètre assez souvent dans les appendices même enflammés (Brumpt,Parasitol.,1910, p. 413).Si l'éruption est légère on se contentera de la saupoudrer (...) avec de la poudre de talc, de lycopode (Ravaut dsNouv. Traité Méd.fasc. 2 1928, p. 398).
PHARM. Poudre autrefois utilisée pour l'enrobage des pilules. Toutes les pilules doivent avoir exactement le même volume et le même poids; elles doivent être bien arrondies, et saupoudrées d'une poudre convenable (celle de réglisse ou celle de lycopode) afin qu'elles ne s'agglomèrent pas (Kapeler, Caventou,Manuel pharm. et drog.,t. 2, 1821, p. 547).
PYROTECHNIE. Poudre inflammable utilisée à des fins domestiques ou pyrotechniques. Un Sigurd (...) vêtu d'une liquette écarlate et de ferblanterie s'étranglait au milieu des volutes épaisses (...) qu'éclairaient les derniers sursauts sans danger du lycopode (Arnoux,Renc. Wagner,1927, p. 136):
.À l'actif des chimistes, portons encore cette humble invention, dont nul, fumeur ou ménagère, ne discutera l'utilité: les allumettes. Elles naquirent en 1809, petites bûchettes dont une extrémité était imprégnée d'un mélange de soufre, de chlorate de potassium et de poudre de lycopode. On les enflammait en les trempant dans l'acide sulfurique. P. Rousseau,Hist. techn. et invent.,1967, p. 226.
Prononc. et Orth.: [likɔpɔd]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1750 bot. lycopodium (E. F. Geoffroy, Matière méd. et suite de la matière méd. ds Fr. mod. t. 14, p. 298); 1765 lycopodion (Encyclop. t.9); 1789 lycopode (Encyclop. Méthod. Bot. t.3, p.645). Empr. au lat. sc. lycopodium 1671 (Bauhin, Pinax theatri botanici ds Roll. Flore t.11, p.83) lui-même formé des mots gr. λ υ ́ κ ο ς «loup» et π ο υ ́ ς, π ο ́ δ ο ́ ς, «pied» cette plante étant velue comme la patte d'un loup.
DÉR. 1.
Lycopodiales, subst. fém. plur.,bot. Ordre de plantes Ptéridophytes comprenant, entre autres, les Lycopodes et les Sélaginelles. Des plantes de ce type [vasculaire], rattachées aux lycopodiales, ont en effet été découvertes dans le silurien moyen d'Australie (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 764). [likɔpɔdjal]. 1reattest. 1924 bot. (Gatin); dér. sav. de lycopode, suff. -iales (-ale2*).
2.
Lycopodiacées, subst. fém. plur.,bot. Famille de plantes Cryptogames dont le lycopode est le type et comprenant de nombreux genres fossiles. Dans les temps les plus anciens, on reconnaît la prédominance de l'embranchement des cryptogames acrogènes, telles que les fougères et les lycopodiacées (Ad. Brongniart, Graines foss.,1876, p. 3). [likɔpɔdjase]. 1reattest. 1850 bot. (Hoefer); dér. sav. de lycopode, suff. -acées*.

Wiktionnaire

Nom commun

lycopode \li.kɔ.pɔd\ masculin.

  1. (Botanique) Plante cryptogame vasculaire vivace des tourbières, appartenant à un ordre (Lycopodiales) voisin des mousses.
    • Les lycopodes ont des racines dichotomiques et des fructifications (sporanges) sans différences sexuelles, en sacs groupés en général en épi sporifère plus ou moins long sur la face supérieure des feuilles.
    • Le lycopode est employé en médecine comme dessiccatif.
    • Le lycopode est utilisée également en pharmacie ainsi que dans la préparation des shampooings secs. — (Sociétés de médecine du travail de France, Archives des maladies professionnelles de médecine du travail et sécurité sociale, Volume 49, 1988)
    • Au milieu des arbustes couverts d’épiphytes : des lycopodes, plantes semblables à du corail jade électrique.— (Florence Donnarel, La Martinique, à fleur de volcan, Libération le 10 novembre 2014)
  2. (Pyrotechnie)(Par ellipse) Poudre impalpable jaune pâle, inflammable, utilisée à fins domestiques ou en pyrotechnie de spectacles.
    • Le lycopode est une poudre impalpable d'un jaune pâle. On la tire des pays méridionaux et arides. — (Élémens de Pyrotechnie: divisés en 5 parties de Claude F. Ruggieri, 1810)
    • Comment résister au désir de voir un de ces incendies « nature », qui ressemblent si peu à ces incendies de théâtre au lycopode ? — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 6, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
    • [...]les allumettes. Elles naquirent en 1809, petites bûchettes dont une extrémité était imprégnée d'un mélange de soufre, de chlorate de potassium et de poudre de lycopode. On les enflammait en les trempant dans l'acide sulfurique. P. Rousseau,Hist. techn. et invent.,1967, p. 226.
  3. (Pharmacie) (autrefois) Poudre d'enrobage des pilules.
    • Toutes les pilules doivent avoir exactement le même volume et le même poids ; elles doivent être bien arrondies, et saupoudrées d'une poudre convenable (celle de réglisse ou celle de lycopode) afin qu'elles ne s'agglomèrent pas (Kapeler, Caventou,Manuel pharm. et drog.,t. 2, 1821, p. 547).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LYCOPODE. n. m.
T. de Botanique. Plante cryptogame, de la famille des Mousses, dont les capsules sont remplies d'une poussière très fine et très inflammable appelée aussi Lycopode, et vulgairement Soufre végétal. Le lycopode est employé en médecine comme dessiccatif.

Littré (1872-1877)

LYCOPODE (li-ko-po-d') s. m.
  • 1Plante cryptogame (lycopodium clavatum, L.), dont les capsules renferment une poudre qui est formée des corps reproducteurs et qui, s'enflammant au contact d'une flamme, a été nommée pour cela soufre végétal.
  • 2Cette poudre même. On se sert du lycopode dans les théâtres pour produire des feux. En médecine, le lycopode est usité comme dessiccatif.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lycopode »

Du néo-latin Lycopodium (« pied de loup »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. lycopodium, de λύϰος, loup, et ποῦς, ποδὸς, pied.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lycopode »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lycopode likɔpɔd

Citations contenant le mot « lycopode »

  • Le lycopode en massue (Lycopodium clavatum) appartient à la famille des Lycopodiacées. Le genre Lycopodium compte au moins 100 espèces de vivaces rhizomateuses persistantes, terrestres ou épiphytes, un peu comme de la mousse, qui se rencontrent dans pratiquement toutes les régions tropicales ou tempérées du globe, plutôt les landes ou les lieux humides. L'une de ces espèces de lycopode est particulièrement intéressante pour ses vertus thérapeutiques. Binette & Jardin, Lycopodium clavatum, utilisé en homéopathie
  • Le remède homéopathique Lycopodium clavatum est fabriqué à partir de la teinture-mère d'une plante : le lycopode officinal ou Lycopodium clavatum - c'est son nom scientifique. Cette fougère de la famille des Lycopodiacées (que l'on appelle aussi " herbe aux massues ") est connue pour ses propriétés purgatives (elle stimule le transit intestinal), diurétiques (elle booste le fonctionnement du système urinaire) et émétiques (elle favorise les vomissements). Femme Actuelle, Lycopodium clavatum : dans quels cas utiliser ce remède homéopathique ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Si le droséra a de nouveau été observé en octobre 2018, le lycopode des tourbières (son autre nom) n’était pas encore revenu sur le site, classé “espace naturel sensible”. , Boz | Le lycopode inondé est de retour sur le site des Oignons
  • En 1806, Claude Niépce utilise avec succès son pyréolophore pour propulser une embarcation remontant le courant de la Saône, près de Chalon-sur-Saône. La vitesse reste lente, de l'ordre de deux ou trois fois celle du courant, tout comme le déroulement du cycle moteur : il ne se produit que 12 cycles par minutes. En guise de combustible explosif, les frères Niépce utilisent d'abord de la poudre de lycopode (spores d'une plante de l'ordre des lycopodiales). Sciences et Avenir, Le pyréolophore de Niépce au Musée des arts et métiers - Sciences et Avenir

Traductions du mot « lycopode »

Langue Traduction
Anglais lycopod
Espagnol licópodo
Italien lycopod
Allemand lycopod
Chinois 番茄脚
Arabe ليكوبود
Portugais licopod
Russe lycopod
Japonais lycopod
Basque lycopod
Corse lycopod
Source : Google Translate API
Partager