La langue française

Libyco

Sommaire

  • Phonétique de « libyco »
  • Citations contenant le mot « libyco »
  • Traductions du mot « libyco »

Phonétique du mot « libyco »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
libyco libikɔ

Citations contenant le mot « libyco »

  • Parmi les vestiges qui y sont exposés, on trouve des collections numides, romaines et libyco-puniques. Kapitalis, Jendouba : Fermé depuis 2014, le musée de Chemtou rouvre enfin ses portes (Photos) - Kapitalis
  • Et M. Asmahri d’expliquer que les spécialistes ont distingué trois branches régionales de l’écriture libyque ou libyco-berbère, l’une située à l’est de l’Afrique du Nord (l’aire s’étendant entre la Libye et l’est de l’Algérie actuelles), l’autre à l’ouest du Maroc antique et l’ouest de l’Algérie actuelle, tandis que la troisième variante était usitée dans l’espace saharien, où les Touaregs ont assigné une fonction symbolique au tifinagh. MAP Express, Tifinagh: de l'écriture lybique à l'aménagement graphique | MAP Express MAP Express
  • La confrontation du texte de N. Fick avec le droit romain ne fournit aucune donnée qui peut favoriser un quelconque recours au droit coutumier berbère ou libyco-berbère.(61) Par conséquent, le contexte de l'urbanité romaine prime sur l'élément culturel, social et juridique des Autochtones. Ainsi le régime de la succession et du statut de la femme sont romains. A juste titre, la prévalence des textes du droit romain marque l'empreinte de l'acculturation des Africains romanisés et des conditions sociales de l'urbanité romaine.(62) Le Matin d'Algérie, Essai d'Adunation : Apulée, jeux sur l'identité: l'Autre de Soi e(s)t le Même (III) | Analyse
  • Dans la première partie, l’auteur donne un aperçu de la région de Collo à travers l’histoire de l’Algérie de la protohistoire aux débuts de la colonisation française en passant par les libyco-puniques, la Numidie sous la domination des romains puis, successivement, des vandales et des byzantins. L’auteur explore l’histoire des vestiges archéologiques (les tombeaux mégalithiques, les vestiges libyco-puniques,  numides et romains). L’écrivain donne un aperçu sur le commerce de la région dans l’antiquité, l’origine et l’étymologie du toponyme de Collo, il écrit sur l’époque médiévale, ottomane et le début de la colonisation française; une narration chronologique des principales époques historiques et des différentes civilisations et conquérants ayant foulé le sol de la région de Collo. Dans la deuxième partie, Kamel Bakiri met en avant les conditions de vie de la population, les us et coutumes de la région dans un chapitre assez développé. Il commence par la population et l’emploi, l’habitat : les quartiers et les maisons, l’habillement, le parler local, l’art culinaire, l’enseignement, les loisirs (les principaux lieux de rencontre, les matchs de football et le cinéma, le tour du phare, les jeux traditionnels, la bataille entre quartiers) avant de s’étaler sur la vie spirituelle de la ville à travers les confréries et les zaouias. L’auteur consacre tout un chapitre au  tissage social de la société, notamment lors des fêtes et traditions populaires où il donne beaucoup de détails sur la célébration des fêtes de Yennayer, Mawlid nabawi, Ett’hara, El-khat’ma, Ezziara et el-douaà, Ezzerda Elli ben zouit, ainsi que le souk hebdomadaire du vendredi ainsi que la célébration de certaines fêtes européennes. Et puisque toutes les régions de l’Algérie portent dans ses archives de braves actes de résistance pour la liberté et la souveraineté, l’auteur consacre un chapitre à l’histoire récente intitulé «la préservation de la personnalité algérienne ou les différentes formes de résistance. Un chapitre dans lequel l’auteur revient sur les combats politiques et la situation de la jeunesse musulmane des années 1940, les scouts musulmans algériens, sur la Médérssa (madrassat ettarbia wa taâlim), sur le théâtre et  la musique (nezhet ezamene). Kamel Bakiri revient également sur les événements marquants de la seconde guerre mondiale, sur la période mai/juin 1945 ainsi qu’entre mai 1945 et novembre 1954. L’auteur conclu par un chapitre intitulé «La guerre de libération nationale», où les grandes épopées du combat libérateur contre le joug colonial sont relatées avec date et précisions. Né en 1943, Kamel Bakiri a occupé différents postes de responsabilité dans l’administration des transports, plus précisément  de l’aviation civile. Une fois à la retraite, il se consacre à l’écriture pour transmettre ses connaissances après de longues années de recherches, et à son esprit de rigueur, l’auteur s’attelle à nous faire découvrir sa région natale. Kader Bentounès   , La péninsule de Collo, de Kamel Bakiri : à la découverte de la perle de Skikda
  • Une exposition a été inaugurée, mardi, à la médiathèque Youenn-Gwernig, à Quimerc’h. Elle présente, jusqu’au 9 novembre, les œuvres d’Ahmed Boudane, qui a hérité du savoir faire de ses oncles et parents. Issu d’une famille de forgerons bijoutiers, il est installé en France depuis 2007. En approfondissant l’art de la calligraphie, il a développé des séries d’œuvres abstraites utilisant des signes de son alphabet, le tifinagh. Cet alphabet libyco-berbère est utilisé par les Touaregs et transmis par les femmes aux enfants en dessinant sur le sable. Ahmed Boudane écrit également des poèmes pour la continuité d’un peuple qu’il mêle à son univers calligraphique. Il présente et vend également des bijoux touareg avec le salarié de l’association, Youssouf Yehiya Choucou. Le Telegramme, Le Télégramme - Pont-de-Buis - Culture du monde. Gros plan sur les Touaregs
  • Selon la MAP, plus de 410 caractères dits libyco-berbères ont été découverts et répertoriés jusqu’à présent à Foum Chenna. La candidature avait été soumise il y a plus d’un an, en mars 2010, par le ministère de la culture, l’Institut royal de la culture amazighe ainsi que par l’Association marocaine d’art rupestre. , Maroc : Les gravures de Foum Chenna inscrite à l'Unesco ?
  • Ayant abrité la civilisation  ibéromaurusienne dès le paléolithique supérieur (23.000 à 10.000 ans avant le présent), le pays des Maures a été en contact avec les  premiers navigateurs phénico-puniques et les Carthaginois bien avant les Romains. Des rencontres qui  ont marqué l’histoire du pays par l’une des plus belles civilisations qu’a connues la Méditerranée occidentale dans l’Antiquité, la civilisation libyco-berbère ou maurétanienne.  L'Economiste, Le Maroc préromain s’expose à Rabat | L'Economiste

Traductions du mot « libyco »

Langue Traduction
Anglais libyco
Espagnol libyco
Italien libico
Allemand libyco
Chinois 利比科
Arabe ليبيكو
Portugais libyco
Russe libyco
Japonais リビコ
Basque libyco
Corse libyco
Source : Google Translate API
Partager