La langue française

Libre-échangisme

Définitions du mot « libre-échangisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

Libre-échangisme, subst. masc.a) Doctrine qui préconise la pratique du libre-échange. La thèse du libre-échangisme, dont le succès se situe surtout entre 1860 et 1880, a été uniquement soutenue par des théoriciens des pays dominants. En pratique, elle a toujours été tempérée par des interventions étatiques. Elle est encore pratiquée à sens unique, les économies dominantes la préconisant comme bonne aux pays faibles (où ils exportent) mais tout en pratiquant eux-mêmes des formes avouées ou subtiles de protectionnisme contre les produits concurrents étrangers (Birou1966,s.v. libre-échange).Le libre-échangisme trouve sa première formulation doctrinale dans le « laisser-faire, laisser passer » des physiocrates. Depuis, son histoire montre que le libre-échange des marchandises est resté l'exception (Bouv.-Ibarr.1975, s.v. libre-échange).b) Quasi-synon. de libre-échange. Pour que l'unité économique en tant qu'objectif ne soit pas perdue de vue au profit d'une organisation commerciale et industrielle à base de libre-échangisme et de concurrence à l'échelon quasi mondial (Le Monde,janv. 1967, p. 18, col. 3).

Wiktionnaire

Nom commun

libre-échangisme \libʁ‿e.ʃɑ̃.ʒism\ masculin

  1. (Économie) Doctrine qui prône les bénéfices du libre-échange et de l’absence de barrières douanières ou tarifaires à la circulation des biens et des services.
    • Ainsi donc, par principe, le libre-échangisme était contraire à l’industrie. — (Alfred Renouard, Histoire de l’industrie linière en France, 1872)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « libre-échangisme »

(milieu XIXe siècle) De libre-échange avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « libre-échangisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
libre-échangisme

Citations contenant le mot « libre-échangisme »

  • Le libre-échangisme est en crise et, s’il survit, ce sera sous une forme zombie. C’est Emmanuel Todd qui, le premier, a parlé du «catholicisme zombie». Selon lui, dans les régions de l’Ouest de la France, le catholicisme aurait perdu son rôle religieux mais il continuerait d’exercer son influence à travers des formes sociales et culturelles. C’est ce qu’il a appelé le catholicisme zombie. Nous lui emprunterons ce terme «zombie» pour l’appliquer à l’analyse du devenir du libre-échange en crise d’aujourd’hui. Le Figaro.fr, Yves Perez: «Le véritable libéralisme est mort, seul survit un libre-échangisme zombie»
  • Wamkele Mene  : Notre accord de libre-échange, comme d’autres accords similaires, ou même comme le traité de l’OMC, l’Organisation mondiale du commerce, prévoit des dispositions permettant aux gouvernements de prendre des mesures temporaires, contraires au libre-échangisme, si la sécurité nationale est menacée ou s’il existe un danger pour sa santé publique. Donc, nous reprendrons en temps utile la mise en œuvre de l’accord. Mais cela ne signifie pas qu’il n’est plus contraignant. Il continue de l’être pour les Etats qui en sont partie prenante, et plus important encore, la volonté politique est toujours là. Nous n’avons reçu aucun signal de la part des Etats signataires qu’ils souhaitaient s’en éloigner. Au contraire. Je reste très optimiste, l’accord sera mis en œuvre dès l’instant où les conditions sanitaires le permettront. RFI, Zlecaf: l’accord sera mis en œuvre dès que les conditions sanitaires le permettront - Invité Afrique
  • Pour Emmanuel Macron, ce n’est pas la route qui a changé, c’est le paysage. Il a bien saisi qu’il ne pouvait plus se présenter en pourfendeur de l’État ou en chantre d’un libre-échangisme décomplexé comme après son élection. L’épidémie est passée par là. Elle a démontré jusqu’à l’absurde la nécessité d’un État protecteur, l’obligation de disposer de services publics performants, l’urgence aussi d’élaborer une politique écologique qui ne soit pas qu’un habillage cosmétique. Mais plutôt que de se réinventer comme il l’avait annoncé urbi et orbi, le président de la République a décidé de s’adapter. Sans varier dans sa ligne de conduite. Et de tout miser sur un énième changement de méthode, refrain déjà entendu après la crise des gilets jaunes et réentendu après les grèves de l’hiver. , Politique | Itinéraire bis
  • Il faut bien avoir conscience que si on écoutait le peuple, on s'interrogerait sur la folie du libre-échangisme dérégulé. À défaut de fermer les frontières (ce que quasiment personne ne propose), on imiterait les États-Unis ou la Chine en instaurant un minimum de mesures protectionnistes. Dans le même état d'esprit, on contesterait la course à la rentabilité financière qui est l'âme du capitalisme. On ne ferait plus de la valeur travail l'ennemi public numéro un et du salaire la variable d'ajustement qui permet de soigner les actionnaires aux petits oignons. Bref, on tirerait quelques leçons de la crise qui frappe le monde en creusant les pistes que certains explorent dans l'indifférence générale depuis belle lurette. Marianne, Les suprémacistes du marché | Marianne
  • Venise, le navire amiral du « Patrimoine Mondial de l’UNESCO », est en perdition. Son naufrage est l’emblème d’une catastrophe écologique et culturelle. L’afflux annuel de 30 millions de touristes dans une ville de 50 000 habitants était accepté par une opinion gagnée à l’idéologie du libre-échangisme et de la modernité heureuse. Mais bien avant la survenue du virus, les Vénitiens n’en pouvaient plus de l’afflux de ces 30 millions de consommateurs qui déferlaient sur une cité qui perd chaque année 1000 habitants. Le même rejet s’observe à Dubrovnik, et Barcelone lutte depuis plusieurs années contre ces « invasions ». Budapest s’insurge d’être devenu la « capitale des enterrements de vie de garçon ». Des villages alsaciens ne veulent plus être visité par des hordes de touristes asiatiques qui voient là de nouveaux Disneylands. Mêmes rejets dans des quartiers de Paris. De Palma de Majorque à San Sebastian, les slogans fleurissent sur les murs : « le tourisme tue les quartiers », « Afuera los turistas ». Causeur, Une pandémie peut en cacher une autre - Causeur
  • Cependant ce libre-échangisme des pays occidentaux a participé à la prédation de l’Afrique. Le continent doit donc partir d’un nouveau paradigme pour espérer faire fructifier son économie(I) Pour l’Afrique, l’urgence est donc plus que jamais de signaler au monde capitaliste qu’elle n’est pas une marchandise et qu’elle doit compter sur sa production, sa main d’œuvre, ses ressources afin de succomber à une grande partie de la demande territoriale dans le double but de lutter contre les migrations et de participer au développement industriel du continent(II). Une certaine dose de protectionnisme pourrait dès lors aider les pays africains à solidifier leur économie à l’abri de la concurrence étrangère. Un schéma pas si simple mais qui est nécessaire afin de pouvoir protéger les industries naissantes. La protection de ces industries est un élément primordial pour une économie car elle engendrera sans doute des effets positifs. En effet pour permettre cela il faut mettre en place des stratégies de mutualisations des efforts et des coûts, à travers le renforcement de l’intégration économique. Infoguerre, L’Afrique Subsaharienne doit -elle opter pour une politique protectionniste ou un système de libre échange ? - Infoguerre

Images d'illustration du mot « libre-échangisme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « libre-échangisme »

Langue Traduction
Anglais free trade
Espagnol libre comercio
Italien libero scambio
Allemand freihandel
Chinois 自由贸易
Arabe التجارة الحرة
Portugais comércio livre
Russe бесплатный обмен
Japonais 自由貿易
Basque merkataritza librea
Corse cummerciu liberu
Source : Google Translate API

Libre-échangisme

Retour au sommaire ➦

Partager