La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « lavanderie »

Lavanderie

Définitions de « lavanderie »

Wiktionnaire

Nom commun - français

lavanderie \la.vɑ̃.de.ʁi\ féminin

  1. (Désuet) (Rare) Lieu où les lavandières lavaient le linge.
    • Une habitation rustique, en effet, se compose invariablement de trois pièces : la chambre, la lavanderie et la maison. — (Jules Quesnay de Beaurepaire, Le Berger, 1882)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « lavanderie »

De lavandier, lavandière avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lavanderie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lavanderie lavɑ̃dœri

Citations contenant le mot « lavanderie »

  •   L’ASCVA Morienval section football organise sa première brocante le dimanche 27 juin 2021, de 7h à 19h, stade de la lavanderie – Rue de l’Abreuvoir. Buvette et restauration sur place. Unidivers, Brocante de Morienval Morienval Morienval dimanche 27 juin 2021
  • L’année 2021 a été marquée par l’arrivée d’un joyau des Cantons-de-l’Est, soit les champs de Bleu Lavande. L’entreprise, qui s’est bâti une renommée par son site enchanteur du Canton de Stanstead, a fait un choix surprenant en déménageant ses installations à Magog. En plus de reproduire son immense lavanderie, l’entreprise a rapatrié tous ses départements dans un bâtiment complètement neuf. Ce dernier abrite une boutique, un centre d’interprétation de la lavande et une expérience immersive signée Moment Factory. Le Reflet du Lac, Rétro 2021: Magog attire les investissements touristiques - Le Reflet du Lac
  • On lui doit pourtant également la cité ouvrière rue de la Lavanderie, et une autre, au croisement de la rue Pierre-Neveu et de la route d’Argentan. « Il bâtissait au fur et à mesure, quand il avait l’argent pour payer. Plus de 23 maisons furent bâties là, chacune comportant 60 m² de jardin, source d’économie pour des ouvriers qui provenaient avant tout d’un milieu rural », rappelle Michel Louvel, passionné et passionnant. La visite de « trois à quatre kilomètres » s’achève enfin plus haut, rue Sœur Marie-Boitier. Là, à l’emplacement de la salle Aloïs prospérait la teinturerie Lesellier-Aucher. « Parti de rien, Ernest Lesellier crée ici, en 1872, une teinturerie ainsi qu’une fabrique de gélatine », afin de fournir les usines fertoises. actu.fr, Patrimoine : le passé industriel et textile de la Ferté-Macé a fait l'objet d'une présentation par Jean-Pierre Gervais | Le Publicateur Libre
  • On y trouvait alors une salle de réception, une cuisine, une « lavanderie » (sic), deux écuries, cinq chambres, cinq cabinets et une cave. actu.fr, Alençon. Histoire du patrimoine : l'hôtel du Grand Cerf, de l'éclat au déclin | L'Orne Hebdo

Lavanderie

Retour au sommaire ➦

Partager