Laure : définition de laure


Laure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LAURE, subst. fém.

A. − [Dans les premiers temps de l'Église] Réunion de cellules ou petites demeures habitées par des anachorètes. Les reclus avaient jadis foisonné dans la vallée du Nil; des anachorètes avaient jugé que la vie, au grand air, dans une thébaïde, dans une laure voisine parfois des oasis et qu'égayaient les clartés juvéniles des aubes et les fuites en feu des couchants, était trop débonnaire (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 166).
B. − P. ext. [Chez les Chrétiens d'Orient] Monastère. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. : [lɔ:ʀ]. Cf. Pt Rob. et Martinet-Walter 1973. [lo:ʀ] ds Lar. Lang. fr.; -au- (graph. sav.) = [o] p. anal. avec des mots du type sauge dans lesquels au < lat. al + cons = [o]. V. le changement de prononc. de l'a. fr. povre, lat. paurus, [pɔ:vʀ ̥] en pauvre [po:vʀ ̥]. Dans laure, tenir compte de l'infl. ouvrante de [ʀ]. Dans lauréat, laurier, etc. où -au- est inaccentué, la prononc. hésite entre [ɔ] et [o]. Étymol. et Hist. 1652 (Arnault d'Andilly, L'Échelle sainte de S. Jean Climaque d'apr. Ritter ds B. de l'Inst. nat. genevois, t. 36, p. 448). Empr. au gr. λ α υ ́ ρ α « conduit, chemin étroit » qui a pris en gr. médiév. le sens de « réunion de cellules où vivaient les anachorètes, sans être en communauté » (v. Du Cange Graec. et Du Cange).

Laure : définition du Wiktionnaire

Nom commun

laure \loʁ\ féminin

  1. (Église d’Orient) Habitation de moines solitaires, composée de cellules rangées en rond, séparées les unes des autres, et au milieu desquelles était une église[1].
    • Saint Gérasime fixa sa demeure dans la Palestine, sur les bords du Jourdain, et fonda une laure très-célèbre. — (Mgr Gaume, Abrégé du catéchisme de persévérance, édition Ulmer, 1842)
    • On appelle laure un grand nombre de cellules éparses ou réunies, qui formaient une espèce de village peuplé par des anachorètes. Les plus célèbres étaient celles de la Thébaïde, du mont Sinaï et des environs de la mer Morte; il y en avait qui renfermaient plusieurs milliers de solitaires. D'après sa racine, ce mot vient de laurus, laurier. — (Jacques Mislin, Les Saints lieux, pèlerinage à Jérusalem, Volume 1, J. Lecoffre et Cie, 1858, page 506)
  2. Monastère de l’Église d’Orient[2].
    • En même temps que la cathédrale, Starov érigea l'église qui surmonte le portail de la laure Alexandre Nevski et qui achève la perspective Nevski. — (Vsevolod Sergeevich Shvart︠s︡, Léningrad, son architecture, ses monuments, Éditions du Progrès, 2011, page 120)

Forme de verbe

laure \loʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de laurer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de laurer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de laurer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de laurer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de laurer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Laure : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LAURÉ, ÉE. adj.
T. de Beaux-Arts et spécialement de Numismatique. Qui est entouré, orné d'un laurier. Tête laurée.

Laure : définition du Littré (1872-1877)

LAURE (lô-r') s. f.
  • Sorte de monastère grec. La prière, la contemplation, le travail de leur petit ménage partagent leur temps, à l'imitation des anciennes laures, Saint-Simon, I, 32.

    La Sainte-Laure, se dit, par excellence, du monastère de Saint-Athanase, le plus célèbre des monastères du mont Athos.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Laure : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

LAURE, s. f. (Hist. ecclésiast.) nom qu’on a donné aux résidences des anciens moines.

Ce nom vient originairement du grec λαύρα, place, rue, village, hameau.

Les auteurs ne conviennent point de la différence qu’il y a entre laure & monastere. Quelques-uns prétendent que laure signifioit un vaste édifice qui pouvoit contenir jusqu’à mille moines & plus. Mais il paroit par toute l’antiquité ecclésiastique, que les anciens monasteres de la Thébaïde n’étoient pas de cette étendue. L’opinion la plus probable est que les anciens monasteres étoient comme ceux d’aujourd’hui composés de grands bâtimens divisés en salles, chapelles, cloîtres, dortoirs, & cellules pour chaque moine ; au lieu que les laures étoient des especes de villages ou hameaux, dont chaque maison étoit occupée par un ou deux moines au plus. De sorte que les couvents des chartreux d’aujourd’hui paroissent représenter les laures ; au lieu que les maisons des autres moines répondent aux monasteres proprement dits.

Les différens quartiers d’Alexandrie furent d’abord appellés laures ; mais depuis l’institution de la vie monastique, le terme laure ne se disoit que des couvents d’Egypte & de l’Orient, dans lesquels chaque moine avoit sa maison à part avec un accinct, & qui n’étoient point clos comme les monasteres. Les moines ne s’y assembloient en public qu’une fois la semaine ; & ce qu’on avoit d’abord appellé laure dans les villes, fut ensuite nommé paroisse. Voyez Paroisse. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « laure »

Étymologie de laure - Littré

Λαύρα, cloître.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de laure - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du grec λαύρα, laýra (« conduit, tuyau »).  (translittération à préciser ou à vérifier)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « laure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
laure lor play_arrow

Citations contenant le mot « laure »

  • www.laure-andre.fr , Art contemporain. L’univers de Laure

Traductions du mot « laure »

Langue Traduction
Corse laure
Basque laure
Japonais 賞賛
Russe лаура
Portugais laure
Arabe لور
Chinois 劳尔
Allemand laure
Italien laure
Espagnol laure
Anglais laure
Source : Google Translate API

Synonymes de « laure »

Source : synonymes de laure sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires