La langue française

Lamaïsme

Définitions du mot « lamaïsme »

Trésor de la Langue Française informatisé

LAMAÏSME, subst. masc.

Branche du bouddhisme qui s'est développée notamment au Tibet et en Mongolie. Le Shingon par ses pratiques ésotériques et son rituel élaboré, illustre les traditions tantriques du bouddhisme. Il se pose ainsi en précurseur japonais des lamaïsmes mongol et tibétain (Philos., Relig., 1957, p. 54-11).
Prononc. : [lamaism̥]. Étymol. et Hist. 1. 1813 lamisme (Nouv. dict. géogr., s.v. Asie ds Quem. DDL t. 12); 2. 1840 lamaïsme (Ac. Compl. 1842). Dér. de lama2*; suff. -isme*. Bbg. Quem. DDL t. 7, 12.

Wiktionnaire

Nom commun

lamaïsme \la.ma.ism\ masculin

  1. (Religion) (Vieilli) Bouddhisme tibétain. Note : Ce mot n’est plus utilisé par les chercheurs, parce que c’est bien une branche bouddhiste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

LAMAÏSME (la-ma-i-sm') s. m.
  • Nom du bouddhisme thibétain.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lamaïsme »

(1816) Dérivé de lama avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lamaïsme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lamaïsme lamaism

Citations contenant le mot « lamaïsme »

  • Dès le début que le bouddhisme se diffusa au Tibet depuis l'intérieur de la Chine, l'Inde et le Népal au VIIe siècle, la lutte entre le bouddhisme et le bön, lequel prédominait dans la société des Tubo, traînait en longueur. Pendant des centaines d'années, pour assurer son existence et son développement et s'adapter à l'environnement humain et social afin de gagner davantage de croyants, le bouddhisme a assimilé, tant dans son contenu que sa forme, divers éléments du bön et de la religion populaire. Influencé par ces divers facteurs, le bouddhisme tibétain, appelé communément « lamaïsme », s'est formé et a ses caractéristiques locales. Il a d'innombrables canons en tibétain, de riches dogmes et théories, une structure organique complète, un système strict d'étude des canons et de pratique des rituels, un système spécial de réincarnation des tulku, etc., et est devenu une branche du système bouddhiste, distincte du bouddhisme dit « han » (au nord de la Chine) et du bouddhisme « pali » (au sud). , La Religion du Tibet
  • C’est avec des étoiles dans les yeux, mais sans trop d’illusions, qu’Éric Faye et Christian Garcin, deux romanciers et essayistes plutôt prolifiques, ont mis leurs pas dans ceux de la mythique voyageuse et orientaliste française Alexandra David-Néel (1868-1969), la toute première Européenne à avoir mis les pieds à Lhassa, « Rome du lamaïsme » et capitale du Tibet. Le Devoir, «Dans les pas d’Alexandra David-Néel»: sur les traces de l’orientaliste | Le Devoir
  • Depuis les débuts de Li Hongzhi sur la scène « spirituelle » chinoise en 1992, le Falun Gong, « The Epoch Times », puis le mouvement Tuidang, mènent de front une guerre ouverte contre le PCC, une guerre qui à l’instar de celle menée par Free Tibet et par les mouvements dalaïstes, est financée et orchestrée par les États-Unis. Mais à la différence des mouvements Free Tibet et apparentés qui visent l’instauration d’une sinophobie latente parmi les populations occidentales, le Falun Gong et ses annexes se focalisent sur les populations chinoises afin de toucher le PCC de l’intérieur. Le lamaïsme à l’occidentale et le Falun Gong à al chinoise sont deux exemples de mouvements anti-Chine dont la propagande est diffusée par le biais de pratiques spirituelles et est soutenue logistiquement et financièrement par les Etats-Unis. , Une propagande à l’américaine : les « milliers d’urnes de Wuhan » | Investig’Action
  • Au Jokhang, depuis plus de 1.300 ans, réside la relique la plus sacrée du lamaïsme, dans ce temple qui signifie « la maison du Seigneur », pour laquelle on a construit cette demeure. La statue du Jowo Shakyamuni. La sensation de foi qui règne au Jokhang n’a pas d’équivalent dans un autre monastère ou temple du Tibet. Et cette statue est le centre de toute cette dévotion, ployant sous les offrandes et khatas, écharpes de soie blanche. PresseLib, Lhassa, il était une fois le Barkhor et le Jokhang… - PresseLib
  • La Chine s'engage à laisser une certaine autonomie à la région et à respecter le lamaïsme mais fait passer l'économie et l'éducation sous son contrôle, au nom de la lutte contre une théocratie féodale. Le servage est aboli, des terres sont redistribuées. De grands travaux routiers sont engagés pour relier la région au reste de la Chine. ladepeche.fr, Chine-Tibet : c'est quoi le problème ? - ladepeche.fr
  • Le tourisme est désormais la principale source de revenu dans une région qui reste l’une des plus pauvres de Chine et dont les finances dépendent à 90% du gouvernement central. Ce tourisme de masse, explique un anthropologue chinois, produit deux effets. D’un côté, on assiste à la «commercialisation de la culture locale» avec la mise en scène d’activités religieuses destinée aux voyageurs. «Le comportement des touristes chinois est parfois problématique. Il faut les éduquer au respect des mœurs locales.» D’un autre côté, de plus en plus de Chinois embrassent le lamaïsme, surtout parmi les nouveaux riches. Les histoires de promoteurs immobiliers devenus en peu d’années immensément fortunés et se convertissant au bouddhisme tibétain pour donner un sens à leur vie sont courantes. Le christianisme est une alternative. Le Temps, La ruée vers Lhassa - Le Temps

Images d'illustration du mot « lamaïsme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lamaïsme »

Langue Traduction
Anglais lamaism
Espagnol lamaísmo
Italien lamaism
Allemand lamaismus
Chinois 喇嘛教
Arabe اللامية
Portugais lamaism
Russe ламаизм
Japonais ラマ主義
Basque lamaism
Corse lamaisimu
Source : Google Translate API

Lamaïsme

Retour au sommaire ➦

Partager