La langue française

Lamaïque

Définitions du mot « lamaïque »

Wiktionnaire

Adjectif

lamaïque \la.ma.ik\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Relatif au lamaïsme.
    • L'église lamaïque a eu depuis, comme toute église, ses troubles et ses schismes. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Le bouddhisme lamaïque a créé depuis le XIIIe siècle des liens étroits entre le Tibet et la Mongolie. — (René Cagnat & Michel Jan, Le Milieu des Empires : Entre Chine, U.R.S.S. et Islam, le destin de l'Asie centrale, Robert Laffont, 1981, page 249)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

LAMAÏQUE (la-ma-i-k') adj.
  • Conforme à la doctrine des lamaïtes.

    Qui appartient aux lamaïtes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lamaïque »

Lama 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de lama avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lamaïque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lamaïque lamaik

Citations contenant le mot « lamaïque »

  • Ce Grand Bodhisattva debout en bronze doré, publié pour la première fois en 1904, perpétue au musée la mémoire de sa testatrice, la fameuse poétesse saphique Renée Vivien, de son vrai nom Pauline Mary Tarn. Personnage extravagant du Paris fin de siècle, la collectionneuse se vantait d’acquérir "un bouddha par jour"... Ses trouvailles s’amoncelaient dans son appartement de l’avenue du Bois (aujourd’hui avenue Foch) où elle donnait des fêtes à l’antique pour ses amies. Ce type de bodhisattva debout, légèrement déhanché, encadré de deux lotus, ici brisés, supportant les attributs spécifiques à la déité, sera l'un des schémas iconographiques récurrents de l'art lamaïque chinois. , La renaissance du musée Cernuschi – Que Faire à Paris ?
  • Les approches sont parfois très différentes d'une région à l'autre, d'une obédience à l'autre. De toute évidence, le clergé lamaïque est de tous le plus contrôlé. Les autorités ne peuvent qu'encourager cette sinisation mais je dirais que celle-ci est un fait constant dans l'histoire chinoise. Des religions s'en trouvent transformées. Le Chan - mieux connu sous son nom japonais de Zen - est la première amorce d'un phénomène d'acculturation observable par ailleurs. Ainsi, existe-t-il un christianisme chinois et des pratiques proprement chinoises quant à leur compréhension des Évangiles. La Chine est un laboratoire des religions. Et pour cause: elles posent la question des valeurs, du sens donné à la vie; question cruciale pour cette société qui depuis plus d'un siècle n'a jamais cessé d'être brutalisée. Le bouddhisme, sinisé ou pas, peut apporter dans ce contexte de crise à la fois réponses et réconfort.   Atlantico.fr, Chine : la bataille pour le contrôle de la réincarnation de l’âme du Dalaï lama approche | Atlantico.fr
  • Un temps, il sembla qu’une sorte de coexistence soit possible. En effet, si l’«accord» imposé en 1951 à la partie tibétaine consacrait la fin de toute indépendance nationale, il affirmait aussi que «les autorités centrales n’altèreront pas le système politique existant au Tibet, (…) ne modifieront pas non plus le statut établi, les fonctions et les pouvoirs du dalaï-lama. Les responsables des divers rangs resteront à leur poste comme d’habitude. Pour ce qui est des différentes réformes au Tibet (…) le gouvernement local du Tibet pourra mettre en œuvre les réformes selon son propre gré (…). Les croyances religieuses, les traditions et les coutumes du peuple tibétain seront respectées, et les monastères lamaïques seront protégés. Les autorités centrales ne toucheront pas aux ressources des monastères.»6www.tibet-info.net/www/L-Accord-en-17-points.html jQuery("#footnote_plugin_tooltip_6459_6").tooltip({ tip: "#footnote_plugin_tooltip_text_6459_6", tipClass: "footnote_tooltip", effect: "fade", fadeOutSpeed: 100, predelay: 400, position: "top right", relative: true, offset: [10, 10] }); Le Courrier, Le Tibet face à l’impérialisme chinois - Le Courrier
  • Vieillissant, le dalaï-lama comprend que le rapport de force est de plus en plus défavorable aux Tibétains. Voilà 20 ans qu’il prêche une véritable autonomie et non plus l’indépendance. Mais Pékin refuse de négocier tant qu’il ne se ralliera pas à son point de vue: à savoir que le Tibet est chinois depuis des siècles. Le temps joue en sa faveur: à la mort de Tenzin Gyatso, le pouvoir chinois imposera une 15e réincarnation, comme il l’a fait pour le panchen-lama (le numéro deux du bouddhisme lamaïque). C’est donc bien pour couper court à cette stratégie et faire pression pour une reprise des négociations que le dalaï-lama engage une seconde révolution qui mettra définitivement un terme à l’une des dernières théocraties. Le Temps, Le vrai révolutionnaire, c’est le dalaï-lama - Le Temps
  • Elle a réalisé de grands reportages au Japon et en Chine, notamment au Tibet, où l’on mesure sa fascination pour le bouddhisme lamaïque. Elle fut aussi une photographe engagée. Ses prises de vue en Irlande traduisent la pauvreté de l’île. En 1968, elle a photographié des grèves ouvrières, qui ne sont pas sans rappeler les images que l’on a de 1936 et du Front populaire. Elle était acquise à la cause des femmes. On le voit notamment dans une photo montrant une manifestation de soutien du MLF à la loi Veil sur l’avortement… avec au premier plan un bébé épanoui dans une poussette! Et ceci ne contredit nullement cela. Martine Franck a dit: «Pour être photographe, il faut un bon œil, le sens de la composition, de la compassion et un sens de l’engagement.» Elle possédait toutes ces qualités, que l’on retrouve à travers son œuvre. Gauchebdo, Hommage à une grande dame de la photographie - Gauchebdo
  • Les guerres déplacent les peuples, héros et chroniqueurs homériques à travers l'Antiquité. La Mongolie et l'Afrique sont entrées dans l'Histoire par leurs traditions conteuses et griotiques données aux érudits de l'oralité à la mémoire gigantesque. Un barde lamaïque nommé Yongden donne un chant de six semaines à l'orientaliste Alexandra David-Néel. De mémoire. Un homme meurt, une bibliothèque disparaît. Le Monde.fr, Eloge de la culture orale
  • L'histoire commence dans une étable, à l'aube du 6 juillet 1935, à Taktser, un village miséreux aux maisons en torchis, dans le nord-est du plateau du Tibet, désormais inclus à la province chinoise du Qinghai. Le dalaï-lama est le chef du Tibet depuis le XIVe siècle. Chacun des «dieux vivants» étant la réincarnation de son prédécesseur donc toujours le même , le quatorzième de cette dynastie a été identifié à l'âge de deux ans. Trois délégations étaient parties à sa recherche depuis Lhassa, dépositaires d'un ensemble de signes laissés par le dernier dalaï-lama avant qu'il ne quitte son corps. Lorsque des lamas du monastère de Sera présentèrent ces objets au petit garçon, celui-ci les reconnut immédiatement. Aucun doute : l'enfant était la réincarnation du 13e dalaï-lama. Quatre ans plus tard, coiffé d'un bonnet jaune, porté par des hommes habillés de rouge et assis dans un palanquin doré, il était intronisé «Souverain du royaume des neiges», «Océan de sagesse», bref chef de l'église lamaïque du Tibet. Il pénétrait pour la première fois dans cet immense temple glacé, aujourd'hui transformé en musée par les Chinois, qu'est le Potala. Théoriquement, pour ne jamais en sortir. Le Figaro.fr, Le long et pacifique combatdu dalaï-lama

Traductions du mot « lamaïque »

Langue Traduction
Anglais lamaica
Espagnol lamaica
Italien lamaica
Allemand lamaica
Chinois 拉马卡
Arabe لاميكا
Portugais lamaica
Russe lamaica
Japonais ラマイカ
Basque lamaica
Corse lamaica
Source : Google Translate API

Lamaïque

Retour au sommaire ➦

Partager