La langue française

Kouchan

Phonétique du mot « kouchan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
kouchan kuʃɑ̃

Citations contenant le mot « kouchan »

  • L’Empire kouchan a existé du Ier au IIIème siècle de notre ère. Fondé en Bactriane par les Yuezhi, un peuple nomade originaire de l’ouest de la Chine actuelle, l’empire s’est progressivement étendu, jusqu’à couvrir l’Asie centrale, l’Afghanistan, le Pakistan et le nord de l’Inde. D’après le média russe spécialisé sur l’Asie centrale Fergana News, il comptait, à son apogée, 60 millions d’habitants, soit 20 % de la population mondiale de l’époque. Cependant, au IIIème, l’empire se fragmente et est progressivement vassalisé par les Sassanides, une dynastie ayant régné sur le monde iranien du IIIème au VIIème siècle. Novastan, La tombe d'un aristocrate kouchan découverte lors de fouilles au Tadjikistan
  • Dès ce moment, le rapport à l’origine perse est un élément-clé de l’identité de la dynastie sassanide, qui vise à rétablir la puissance et le prestige des Achéménides, éliminés cinq siècles plus tôt lors des conquêtes d’Alexandre le Grand. Mais il lui faut, pour ce faire, s’affranchir de la tutelle des rois parthes arsacides, qui dominent l’Iran et une grande partie de la Mésopotamie depuis le milieu du IIe siècle av. J.-C. En 208, Ardashir se proclame roi indépendant de Perside et fait construire une nouvelle capitale sur le site de l’actuelle Firuzabad. L’extension rapide de son pouvoir aux territoires voisins amène le roi arsacide Artaban IV à conduire une action militaire, qui s’achève en déroute en 224 : Artaban IV est tué, les Sassanides revendiquent la souveraineté sur l’ensemble de l’Iran et ils établissent leur capitale à Ctésiphon. Par leurs conquêtes, Ardashir Ier puis son fils Châhpuhr Ier (241-272), qui portent le titre iranien de shahanshah (« roi des rois »), reconstituent une grande partie de l’Empire achéménide jusqu’en Bactriane, à l’est, où ils annexent une partie de l’Empire kouchan. Le royaume sassanide s’appuie sur une administration d’État efficace et compétente, et sur une aristocratie guerrière composée de grandes familles de propriétaires terriens.  National Geographic, L'empire sassanide : l'ultime éclat de la Perse antique | National Geographic
  • La tombe d’un aristocrate kouchan découverte lors de fouilles au Tadjikistan. De la monnaie et des objets ont également été mis au jour. A son apogée au IIème siècle de notre ère, l’Empire kouchan s’étendait de l’Asie centrale jusqu’à l’Inde. Novastan, [Newsletter] ADP rachète le plus grand aéroport d'Asie centrale
  • L’archéologie en Afghanistan est un crève-cœur. Elle l’est aujourd’hui, à cause des talibans, des insurgés de tout poil, des seigneurs de guerre, des pillards et des trafiquants. Elle l’était déjà à ses débuts, en 1922, en raison de l’immensité de son patrimoine (achéménide, gréco-bouddhiste, kouchan, sassanide, moghol, pour ne citer que les principaux), lequel ne se concentre pas dans quelques districts mais maille l’ensemble du pays. Mediapart, Une archéologie «engagée» ressuscite les cités millénaires | Mediapart

Traductions du mot « kouchan »

Langue Traduction
Anglais kushan
Espagnol kushan
Italien kushan
Allemand kushan
Chinois 苦山
Arabe كوشان
Portugais kushan
Russe кушанская
Japonais クシャン
Basque kushan
Corse kushan
Source : Google Translate API

Kouchan

Retour au sommaire ➦

Partager