La langue française

Kierkegaardien

Sommaire

  • Définitions du mot kierkegaardien
  • Étymologie de « kierkegaardien »
  • Phonétique de « kierkegaardien »
  • Citations contenant le mot « kierkegaardien »
  • Traductions du mot « kierkegaardien »

Définitions du mot « kierkegaardien »

Wiktionnaire

Adjectif

kierkegaardien \kiʁ.kə.ɡaʁ.djɛ̃\ masculin

  1. Qui découle ou s'apparente à la pensée de Søren Kierkegaard.
    • Toute passion se nourrit de négation, parce qu’elle assume et souffre l’exception, au sens kierkegaardien du terme. Elle exile celui qui la vit. — (Denis de Rougemont, Comme toi-même : Essais sur les Mythes de l'Amour, Albin Michel, 1961, p.77)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « kierkegaardien »

Du nom de famille du philosophe Søren Kierkegaard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « kierkegaardien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
kierkegaardien kiɛrkœgaardjɛ̃

Citations contenant le mot « kierkegaardien »

  • Assurément, ce Pléiade est un événement pour la recherche kierkegaardienne en France, ne serait-ce que par sa fantaisie. La collection dirigée par Régis Boyer au Porte-Glaive s’appelait «Lumière du Septentrion»; ici, c’est plutôt Nuit sur Copenhague. Bibliobs, Kierkegaard dans la Pléiade : un beau gâchis
  • Moyennant quoi le navire peut prendre le large. Alors que l'aube se lève très lentement sur un paysage maritime saturé d'un gris kierkegaardien, on commence à distinguer le ballet des pales à l'horizon. « Les éoliennes qu'on va inspecter et réparer sont de taille modeste, explique Morten. Les mâts mesurent 69 m de haut et les pales 40 m de long. Ce parc est un de nos tout premiers, édifié en 2003. Les 72 turbines affichent une puissance de 2,3 MW, à comparer aux 12 MW que développent les tout derniers modèles de GE. À l'époque, l'éolien offshore démarrait à peine, on avait encore peu de retour d'expérience. » Les Echos, Eolien en mer : le groupe le plus écolo du monde | Les Echos
  • Nous pensons que seules la critique kierkegaardienne et sa pensée du saut permettent de rendre compte de ce travail dialectique de la pensée ellulienne. , Libérer l’homme ? Pour une critique kierkegaardienne de l’œuvre d’Ellul. - La Revue des Ressources
  • Au risque de ne pas être assez clair, expliquons simplement – et sans s’embarrasser des détails trop techniques – la thèse kierkegaardienne des trois stades. Une fois comprise, la résonance que lui offre le cinéma de Terrence Malick devrait jaillir aux yeux du lecteur avec la même force qu’elle jaillit à mes yeux lorsque j’en commençai la lecture. Une cohérence qui surgit comme par magie, et qui révèle un projet cinématographique démesuré, à grande échelle : à l’échelle d’une vie. LeMagduCine, Les années 2010 : Terrence Malick, le projet cinématographique de la philosophie de Kierkegaard | LeMagduCine
  • Des Esseintes est aussi un héros kierkegaardien, à la fois grotesque et pathétique, une des plus fortes figures de l’angoisse qu’ait laissées notre littérature. Fils spirituel de René et de la génération du mal du siècle, il annonce à bien des égards le Bardamu de Céline et le Roquentin de La Nausée.  , Des Esseintes part À rebours dans un flip book
  • COLLOQUE INTERNATIONAL et PLURIDISCIPLINAIREorganisé par l'Université de Pau & des Pays de l'Adour11 et 12 Mars 2010PHILOSOPHIE ET LITTERATURELe rapport entre la philosophie et la littérature est caractérisé par une certaine tension et ce depuis l'Antiquité. Ainsi, chez Platon, le poète apparaît presque comme « l'Autre » du philosophe, représentant l'émotion et non pas la raison, l'inspiration et non pas le savoir ; raison suffisante pour que Platon veuille bannir ces « menteurs » de poètes de sa république idéale. La peur du poète peut être retrouvée également chez Kant qui aurait dit qu'il lui fallait lire Rousseau plusieurs fois afin de pouvoir accéder à l'« essence » de sa pensée sans être distrait par son esthétique ou encore dans les réserves qu'émet Adorno quant au style littéraire kierkegaardien. Il semblerait que ce soient souvent les philosophes qui manifestent une certaine frilosité concernant la transgression des frontières entre ces deux disciplines, une gêne implicite, presque une mauvaise conscience de dépendre, tout comme la littérature, de la textualité du texte.Si la philosophie se flatte de représenter le savoir et la raison, facultés supérieures à l'inspiration et à l'émotion, force est de constater que cette franche dichotomie, fragile et discutable dès le début, est difficile à maintenir, notamment depuis la fin du XVIIIe  siècle quand le rapport entre philosophie et littérature prend un nouveau tournant qui se manifeste par l'émergence, en Europe, de  nouvelles formes d'écriture, défiant la philosophie traditionnelle et s'emparant de thématiques auparavant réservées à la seule philosophie. C'est le cas du projet de Friedrich Schlegel d'une Transzendentalpoesie, d'une « poésie transcendentale » conçue comme  une sorte de philosophie allégorique et autoréflexive ayant pour objectif de transcender la philosophie pour que celle-ci puisse se  poursuivre au-delà d'elle-même ; autrement dit : selon Schlegel, c'est désormais la poésie qui accomplit la mission d'une philosophie tenue en échec par les bornes du langage.La revalorisation épistémologique de la littérature que l'on peut observer depuis l'époque des Lumières s'explique notamment par la  crise de la philosophie rationaliste dans le sillage du tournant subjectiviste kantien: la contingence de la connaissance humaine ouvre  la voie à une pensée philosophique littéraire qui, de par son ambiguïté, devient le reflet de l'incertitude épistémologique de la  modernité. L'hégémonie de la philosophie est mise en question, les frontières entre philosophie et littérature s'estompent. Qu'en est-il désormais du rapport d'altérité censé caractériser les relations entre philosophie et littérature ? Comment tenir compte de la littérarité de la philosophie ? Comment tenir compte du contenu philosophique de la littérature ? Est-ce la philosophie ou la littérature qui est plus à même d'aborder des questions épistémologiques, esthétiques, métaphysiques ou encore éthiques ? Questions implicitement ou explicitement thématisées notamment par nombre de philosophes, d'écrivains et de théoriciens littéraires.Ce colloque vise ainsi à élucider le rapport ambivalent entre la philosophie et la littérature, entre altérité et parenté tel qu'il se  présente entre la fin du XVIIIe et ce début du XXIe siècle à travers des perspectives différentes. Plusieurs axes de réflexion peuvent être envisagés, tels que :- la philosophie dans la littérature- la littérature dans la philosophie- les formes littéraires de la philosophie- la littérature et l'éthique- la rhétorique de la philosophie- la textualité de la philosophieToute approche interdisciplinaire et transversale sera particulièrement appréciée.Les propositions de communication (titre et résumé d'environ 300 mots) sont à adresser à Sébastian Hüsch avant le 15 septembre 2009 à l'adresse suivante :[email protected] communications se feront en français ou en anglais.Une publication écrite des communications est prévue après acceptation par le comité de rédaction.Comité scientifique : P. Christian Manso,  Sébastian HüschAdresse :   Laboratoire de recherche en Langues, Littératures et Civilisations de l'Arc Atlantique (LLCAA/EA 1925) U.F.R. Lettres  Av. du Doyen Poplawski     B.P 1160 - 64013 PAU  Université CedexTéléphone : +33 (0) 5  59 40 73 78           Fax : +33 (0) 5  59 40 73 29 e-mail : [email protected] , Philosophie et Littérature

Traductions du mot « kierkegaardien »

Langue Traduction
Anglais kierkegaardien
Espagnol kierkegaardien
Italien kierkegaardien
Allemand kierkegaardien
Chinois 基尔加尔丁
Arabe kierkegaardien
Portugais kierkegaardien
Russe kierkegaardien
Japonais kierkegaardien
Basque kierkegaardien
Corse kierkegaardien
Source : Google Translate API
Partager