La langue française

Judéo-christianisme

Sommaire

  • Définitions du mot judéo-christianisme
  • Étymologie de « judéo-christianisme »
  • Phonétique de « judéo-christianisme »
  • Citations contenant le mot « judéo-christianisme »
  • Images d'illustration du mot « judéo-christianisme »
  • Traductions du mot « judéo-christianisme »

Définitions du mot « judéo-christianisme »

Wiktionnaire

Nom commun

judéo-christianisme \ʒy.de.o.kʁis.tja.nism\ masculin

  1. Ensemble des traits religieux communs aux deux religions juive et chrétienne.
  2. Opinion de ceux qui, parmi les premiers chrétiens, enfermaient le christianisme dans le cadre du judaïsme, et qui pensaient que l’accès n'en était permis aux païens qu’autant qu’ils s’étaient fait d’abord agréger à la famille d’Israël.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

JUDÉO-CHRISTIANISME (ju-dé-o-kri-sti-ani-sm') s. m.
  • Opinion de ceux qui, parmi les premiers chrétiens, enfermaient le christianisme dans le cadre du judaïsme, et qui pensaient que l'accès n'en était permis aux païens qu'autant qu'ils s'étaient fait d'abord agréger à la famille d'Israël.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « judéo-christianisme »

 Dérivé de christianisme avec le préfixe judéo-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « judéo-christianisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
judéo-christianisme ʒydeɔkristjanism

Citations contenant le mot « judéo-christianisme »

  • Depuis deux mille ans, ceux qui ont ri et fait l’éloge du rire ont cheminé en marge du judéo-christianisme. De Michel Onfray / Lire, 1er mars 2015
  • « Le judéo-christianisme renvoie aux chrétiens d’origine juive qui observent les prescriptions de la Loi mosaïque. Mais ce concept forgé au dix-neuvième siècle par des théologiens chrétiens, et qui a longtemps dominé l’approche historiographique de ces sujets, est contesté au début du vingt-et-unième siècle. AgoraVox, Comment une liberté est devenue prohibée ! - AgoraVox le média citoyen
  • Il y a le virus nous le connaissons c’est ce SARS-CoV-2 qui succède au SARS-CoV-1 à l’origine de  cette épidémie annonciatrice de 2003. Mais il y a un poison actuellement dans nos sociétés occidentales qui est celui de l’ignorance, de la défiance, du complotisme et des libertés mal comprises celles qui semblent ne pas s’accompagner de responsabilité. Nos sociétés séculières laissent ce poison se répandre dans le vide généré par l’éviction de la culture. La culture au sens de la mémoire du risque. La mémoire du risque désigne le souvenir collectif qu'une population garde des aléas et des catastrophes survenus dans le passé, cette dimension mémorielle est particulièrement symbolisée par le judéo-christianisme. Aaron dans sa grande sagesse recommande dans le Pentateuque, Exode 30, 21: Atlantico.fr, Port du masque : les preuves scientifiques de sa nécessité face au Coronavirus | Atlantico.fr
  • Je n’ai pas envie de polémiquer avec JP Ciron, qui n’est pas dans ce registre-là. Mais sa démarche est très révélatrice. Tous les angles d’attaque sont bons, mais la cible est toujours la même : la Bible, le judéo-christianisme sur lequel notre civilisation s’est édifiée. On a donc la voie zoroastrienne (JP Ciron), la voie celtique (Melvis Nocteau), la voie ésotérique (Gollum, Mélusine), la voie anti-humaniste nature-petits oiseaux-forêts (Rosemar). Tout est bon, on est prêt à se se jeter sur n’importe quoi pour combler le vide laissé par le christianisme honni. Cela traduit deux choses : l’ignorance complète dans laquelle est tombée la révélation judéo-chrétienne, qui n’est plus du tout comprise dans sa spécificité ; le désarroi immense de notre époque, qui sent bien que le sens est absent dans notre société, et qui ne sait plus du tout vers quoi se tourner pour le trouver. Même les sagesses occidentales non-chrétiennes comme le stoïcisme ou l’épicurisme sont tombées dans l’indifférence et ne sont jamais évoquées. On veut de l’exotique. AgoraVox, « Les GATHAS, le livre sublime de ZARATHOUSTRA », par Khosro Khazai PARDIS – Albin Michel / Spiritualités vivantes - 2011 - AgoraVox le média citoyen
  • La phrase par laquelle débute l’ouvrage résume le lourd contresens dans lequel le lecteur risque de se laisser entraîner : « La civilisation judéo-chrétienne se construit sur une fiction, celle d’un Jésus n’ayant jamais eu d’existence que métaphorique, symbolique, mythologique. » Trois affirmations péremptoires en deux lignes. La notion de « civilisation judéo-chrétienne » est un monstre conceptuel, fictif, monté pour être démonté ; celle de « judéo-christianisme » n’est jamais problématisée par notre auteur qui en homologue sans précaution le « trait d’union.  Enfin, la forme d’évidence atteint la plus forte arrogance : Jésus, lit-on, n’aurait jamais existé ! La mise en cause de l’autorité des sources, aussi bien chrétiennes que non-chrétiennes, a quelque chose de surréaliste. Les évangiles ne seraient que de simples récits mythologiques, à l’instar des littératures consacrées aux anciens dieux grecs. Mais les critériologies historiques savantes et les analyses validées par tous les exégètes sur les différents genres littéraires du Nouveau testament et leur rapport à l’historicité sont ici méconnues, portant à d’incroyables bourdes. , Michel Onfray et le « judéo-christianisme » : la confusion des esprits | Lire pour croire…
  • Un christianisme qu’il réduit le plus souvent au seul «catholicisme». Car Michel Onfray semble si obsédé par Rome, le Vatican, le pape, qu’il semble oublier dans cet ouvrage l’héritage de la Réforme qui pourtant, sous sa forme évangélique, entame l’hégémonie catholique, de même que le poids de l’orthodoxie crucial en Orient, en Russie et dans les Balkans. De même, son analyse du «judéo-christianisme» fait-elle peu de cas des dynamismes propres au judaïsme, de l’ampleur du retournement accompli par sa «réconciliation» avec le monde chrétien après le génocide et de la solidarité concrète entre juifs et chrétiens qui, forts de leurs racines communes, coopérent aujourd’hui, encore trop peu nombreux, à la solution des problèmes politiques et éthiques de l’humanité. Slate.fr, La «décadence» de Michel Onfray, une somme pertinente nourrie de trop de ressentiment | Slate.fr

Images d'illustration du mot « judéo-christianisme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « judéo-christianisme »

Langue Traduction
Anglais judeo-christianity
Espagnol judeocristianismo
Italien giudeo-cristianesimo
Allemand judentum
Chinois 犹太基督教
Arabe اليهودية المسيحية
Portugais judeo-cristianismo
Russe иудео-христианство
Japonais ジュデオキリスト教
Basque judeo-kristautasuna
Corse judeo-cristianisimu
Source : Google Translate API
Partager