La langue française

Jetonnier

Définitions du mot « jetonnier »

Trésor de la Langue Française informatisé

JETONNIER, subst. masc.

Rare. Personne qui touche des jetons de présence. Un de ces hommes [Vandémanque] (...) qui sont d'une vanité et d'une âpreté féroces en même temps que blêmes jetonniers, et nous font considérer au dehors comme des enfants avides, pleurards, ou endormis en suçant la maigre tétine des intérêts (Morand, Lewis,1924, p. 6).
P. plaisant. Synon. de académicien.Deux séances par semaine à l'Institut (...) séances d'été, intimes, familières, à cinq, six « jetonniers » somnolant sous le chaud vitrage (A. Daudet, Immortel,1888, p. 211).
Emploi adj. fém., hapax. L'évêque de Séez venait d'être élu membre de l'Académie française (...). Mais (...) pourquoi fraye-t-il avec la gent jetonnière (France, Opinions J. Coignard,1893, p. 184).
Prononc. : [ʒ(ə)tɔnje]. Étymol. et Hist. 1685 subst. (Furetière, Factum contre quelques uns de l'Académie, I, 167 ds Brunot t. 4, p. 487); 1893 adj. la gent jetonnière (France, loc. cit.). Dér. de jeton*; suff. -ier*.

Wiktionnaire

Nom commun

jetonnier \Prononciation ?\ masculin

  1. Celui qui reçoit des jetons de présence, c'est-à-dire un revenu de présence.
    • Un théâtre s'élevait, une académie se formait, non pas telle que celle des jetonniers français : Ces gens doctement ridicules, Parlant de rien, nourris de vent, Et qui pèsent si gravement Des mots, des points et des virgules. — (Voltaire, Lettre au prince roy. de Prusse, avril 1740)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

JETONNIER (je-to-nié ; l'r ne se lie jamais) s. m.
  • Celui qui reçoit des jetons, c'est-à-dire un droit de présence ; il se dit par plaisanterie. Les jetonniers [les membres de l'Académie française] font un grand cas D'avoir bien purgé des mots gras L'ouvrage qu'ils ont sous la presse ; Je sais qu'ils ne pourront jamais De poivre, de beurre ou de graisse, Garantir un de ses feuillets, Furetière, Factums, t. II, p. 264. Un théâtre s'élevait, une académie se formait, non pas telle que celle des jetonniers français : Ces gens doctement ridicules, Parlant de rien, nourris de vent, Et qui pèsent si gravement Des mots, des points et des virgules, Voltaire, Lett. au prince roy. de Prusse, avr. 1740.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jetonnier »

(Siècle à préciser) Mot composé de jeton et -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Jeton. D'après Furetière, Factums, t. I, p. 304, jetonnier est de la fabrique de Corneille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jetonnier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jetonnier ʒœtɔnie

Traductions du mot « jetonnier »

Langue Traduction
Anglais token
Espagnol simbólico
Italien gettone
Allemand zeichen
Chinois 代币
Arabe رمز
Portugais símbolo
Russe знак
Japonais トークン
Basque token
Corse token
Source : Google Translate API

Jetonnier

Retour au sommaire ➦

Partager