La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « jayet »

Jayet

Variantes Singulier Pluriel
Masculin jayet jayets

Définitions de « jayet »

Trésor de la Langue Française informatisé

JAYET, subst. masc.

MINÉR., JOAILL. Synon. vx de jais.
A. − MINÉR. Des dépôts charbonneux assez puissants (...) prouvent l'importance de la végétation de cette époque; les bois de conifères, passés à l'état de lignite et souvent de jayet en forment (...) la base (Ad. Brongniart, Graines foss.,1876, p. 9):
Avancez sous ces monts; dans leur sein recélés, Combien d'autres trésors y sont amoncelés! Le succin, le jayet, l'agate, la turquoise, Les schistes feuilletés, les lames de l'ardoise... Delille, Trois règnes nature,1808, p. 187.
B. − BIJOUT., PASSEM. Cette pierre, travaillée et polie. Des éclairs bleuâtres passaient sur ses cheveux bouclés et lustrés de parfums comme des frissons de jour sur du jayet poli (Gautier, Fracasse,1863, p. 336).Une cocarde de rubans passementée de jayet étoffait la lourde boucle nouée sur la nuque (Huysmans, Marthe, 1876, p. 104).J'ai tué le lapidaire, un soir qu'il taillait À l'établi la cymophane et le jayet (Régnier, Poèmes anc.,1890, p. 116).
C. − Jayet, en emploi appos. à valeur adj. et de jayet, loc. adj. Qui a la couleur et l'éclat du jayet, d'un noir de jais. Je ne te dirai point qu'elle est belle, qu'elle a des yeux de saphir ou de jayet (Gautier, Fracasse,1863p. 139).Un cheval jayet dont la tête était noire avec une étoile au front (France, Balth., Ab., 1889, p. 164).
Prononc. et Orth. : [ʒajε]. Ac. 1694 : jais ou jaïet : « Quelques-uns escrivent jay et jayet »; 1718 : jais ou jayet; 1740 et 1762 : jais; 1798 : jaïet v. jais; dep. 1835 : jais; Littré : jayet v. jais « qui aujourd'hui est seul usité », jaïet v. jais; Rob. : jais; Lar. Lang. fr. : jayet « synon. de jais ». V. jais. Étymol. et Hist. V. jais. Bbg. Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 329.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

jayet \Prononciation ?\ masculin

  1. Jais.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun - français

jayet \ʒa.jɛ\ masculin

  1. (Vieilli) Variante de jais.
    • 'Je ne te dirai point qu’elle est belle, qu’elle a des yeux de saphir ou de jayet. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Une variété de lignite peut être facilement polie et s’emploie en bijouterie sous le nom de jais ou jayet. — (Berthe Bussard et Hélène Dubois, Leçons élémentaires de chimie, p. 45, Belin frères, Paris, 1897)
  2. (Industrie minière) Synonyme de lignite piciforme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

JAYET (ja-iè) s. m.
  • Voy. JAIS, qui aujourd'hui est seul usité.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JAYET, (Chimie & Matiere médicinale.) l’analyse chimique prouve clairement que le jayet est un bitume fort analogue au charbon de terre, dont il ne différe presque que par un plus grand degré de pureté, & une moindre proportion de parties terrestres. Le jayet distilé sans intermede donne d’abord un phlegme blanchâtre un peu acide, & une huile empyreumatique qui devient de plus en plus noire & épaisse. Il laisse un residu abondant très-spongieux, qui n’a pas été examiné que je sache.

Le jayet s’enflame aisément & sans le secours des soufflets ; il brûle en repandant une fumée noire & épaisse, & il ne se fond point au feu. L’esprit-devin n’en tire qu’une teinture très-legere.

Quelques anciens, tels que Dioscoride & Ætius, ont celebré dans le jayet la vertu émolliente & résolutive ; le dernier de ces auteurs dit que le vin, dans lequel on a éteint des morceaux de jayet enflamés, guérit la cardialgie. On ne fait plus d’usage, parmi nous, que de son huile, soit noire, soit rectifiée. On la fait flairer aux femmes pendant les paroxysmes de passion hystérique, & l’odeur bien forte de cette huile les soulage en effet ; on donne aussi quelquefois intérieurement cette huile rectifiée, aussi bien que l’huile de succin, contre les vapeurs hystériques, & la supression des menstrues & des vuidanges. Il regne au sujet de ce remede une erreur populaire qui n’a pas le plus leger fondement. On pense communément que l’usage intérieur de l’huile de jayet cause infailliblement la stérilité, & que les lois défendent au médecin d’en donner à une femme sans l’aveu de son mari. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jayet »

Du latin gagates.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jayet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jayet ʒajɛ

Traductions du mot « jayet »

Langue Traduction
Anglais jayet
Espagnol jayet
Italien jayet
Allemand jayet
Chinois 杰耶特
Arabe جايت
Portugais jayet
Russe jayet
Japonais ジャイエット
Basque jayet
Corse ghjuvanottu
Source : Google Translate API

Jayet

Retour au sommaire ➦

Partager