La langue française

Japonaiserie, japonerie

Sommaire

  • Définitions du mot japonaiserie, japonerie
  • Étymologie de « japonaiserie »
  • Phonétique de « japonaiserie »
  • Citations contenant le mot « japonaiserie »
  • Images d'illustration du mot « japonaiserie »
  • Traductions du mot « japonaiserie »

Définitions du mot « japonaiserie, japonerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

JAPONAISERIE, JAPONERIE, subst. fém.

Souvent péj.
A. − Objet d'art, curiosité provenant du Japon ou de style japonais. Magasin de japoneries. M. de Goncourt est esquissé en quelques traits au milieu des japonaiseries de sa maison d'artiste (France, Vie littér.,1891, p. 283).De sa voix onctueuse et caressante, ce collectionneur de japoneries et de calomnies débinait férocement tous ses contemporains (L. Daudet, Dev. douleur,1931, p. 25):
1. Des lanternes de papier, des nattes peintes, des ombrelles déployées, tout un étalage de ces japonaiseries alors en pleine vogue, voilà ce que j'aperçus d'un coup d'œil, et, au milieu de tout cela, une personne vêtue d'un kimono rose... Duhamel, Jard. bêtes sauv.,1934, p. 121.
B. − Goût pour l'art, la civilisation japonaise. Cette vitrine me guérit un peu de la japonaiserie, et ça arrive bien, au moment où il ne s'exporte plus rien du Japon que du moderne ou que (...) le prix en est absurde (Goncourt, Journal,1889, p. 909).
C. − Connaissance du Japon, de ses usages et de tout ce qui est japonais :
2. ... je retourne avec un certain étonnement ce petit carton [une invitation] dans mes doigts : j'avoue qu'il confond toutes les notions de japonnerie [sic] que mon séjour à Nagasaki m'avait données. Loti, Japoneries,1889, p. 78.
REM.
Japoniaiserie, var. plais. et péj.Tangos argentins, jazz de la Louisiane, broderies de Russie, armoires de Bretagne, faïences d'un peu partout, japoniaiseries de toutes sortes, − un bon petit brouhaha sentimental et décoratif, façon ersatz (Le Corbusier, L'Art décoratif d'aujourd'hui, Paris, Crès, s.d. [1925], p. 28).
Prononc. et Orth. : [ʒapɔnεzʀi]; [-nʀi]. Ac. 1935 japonerie. Étymol. et Hist. 1. 1868 « objet d'art, curiosité venus du Japon » le goût de la chinoiserie, de la japonaiserie (Goncourt, Journal, p. 465); 1878 japonnerie (Zola, Page amour, p. 837); 2. mil. xixes. « goût pour l'art, la civilisation japonaise » japonaiserie (Banville ds Lar. Lang. fr.); 3. 1889 « connaissance du Japon » (Loti, loc. cit.). Japonaiserie, dér. de japonais*; suff. -erie*; japon(n)erie, dér. de Japon, n. géogr., v. japon; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 32. Bbg. Quem. DDL t. 20.

Wiktionnaire

Nom commun

japonaiserie \ʒa.pɔ.nɛz.ʁi\ féminin

  1. Curiosité exotique provenant ou s’inspirant du Japon. Au contraire du japonisme, l’influence stylistique est limitée.
    • Par ailleurs, dans les grandes villes occidentales fleurissent des magasins de thé et des galeries d’art et de curiosités propageant le goût de la chinoiserie et de la japonaiserie. — (Chantal Lafontant Vallotton, Entre le musée et le marché : Heinrich Angst, collectionneur, marchand et premier directeur du Musée national suisse, 2007)
  2. Objet d’art, bibelot de style japonais.
  3. (Vieilli) Caractère japonais.

Nom commun

japonerie \ʒa.pɔn.ʁi\ féminin

  1. (Vieilli) Japonaiserie.
    • Louise, reconvertie à la japonerie, zen d’allure, de nourriture et de mobilier, vit un conte de fées exotique. — (Denise Bombardier, Et quoi encore !, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « japonaiserie »

(1850) De japonais avec le suffixe -erie sur le modèle de chinoiserie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « japonaiserie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
japonaiserie ʒapɔnɛzri

Citations contenant le mot « japonaiserie »

  • Encore des japonaiserie et pendant ce temps là la Terre brûle ! Mais quand allez vous vous réveiller ???Gilles de ToursLa bise ;) , L'Attaque des Titans : Hajime Isayama souhaite finir le manga en 2020
  • Au XIXe siècle, des artistes tels que Monet, Renoir, Gauguin produisirent des œuvres s’inscrivant dans le japonisme, c’est-à-dire qu’elles furent influencées par l’art et le style japonais. Van Gogh, grand admirateur des dessins d’Hiroshige, ira jusqu’à dire, dans une lettre à son frère, que « Tout mon travail est un peu basé sur la japonaiserie… ». L’influence des arts japonais chez les artistes européens n’est donc pas un phénomène nouveau, mais il connaît un essor exponentiel depuis que la télévision française commence à diffuser des animés japonais, dès 1972 en France. Tout comme c’était le cas au XIXe siècle, c’est d’abord l’art populaire qui séduit les esprits. Les animés étonnants de Tezuka Osamu (Le Roi Léo, La Princesse Saphir) et le manga à la fois poétique et violent d’Otomo Katsuhiro (Akira) ont ouvert la voie à une véritable invasion des écrans et des librairies francophones. En 2001, Frédéric Boilet publie une sorte de manifeste pour la nouvelle manga dans lequel il explique :En m'appuyant sur les racines historiques et sociologiques de l'emploi du mot manga au féminin (7), je pense qu'il est possible d'en changer la perception : au delà "du" manga, une BD japonaise essentiellement grand public pour ados, il y a "la"  manga, une BD japonaise d'auteur, adulte et universelle, parlant des hommes et des femmes, de leur quotidien, une manga plus proche, par exemple, des films d'Ozu, de Doillon ou des romans de Yasushi Inoue, que des Chevaliers du Zodiaque ou de Luc Besson.Boilet propose donc aux bédéistes européens d’explorer une voie nouvelle. Mais au-delà de l’esthétique et de la narration, des initiatives comme celle Boilet rappellent que le but et l’impact sont aussi économiques, tant pour les éditeurs (plus du côté japonais?) que les artistes (plus du côté français?).Nous cherchons donc des articles qui traitent de la manfra, c’est-à-dire de la manga française, sous tous ses aspects.Voici quelques sujets possibles mais non-limitatifs:Étude des contextes du Manifeste de Boilet (support des maisons d’éditions, des institutions françaises, japonaises — motivations officielles et officieuses)Étude des techniques ou des influences de la manga chez un auteur spécifique.Étude de niches. Existe-t-il une manfra shojo et une manfra shonen? Des manfra hentai ou yaoi?Étude de marché. Quels sont les impératifs de production et de vente?Étude de la reception (quantitative et qualitative). Qui lit les manfra?Études sur un auteur spécifique: Boilet, Vanyda, aurita, …Comparaison de deux auteurs (de la manfra, ou de la manfra et de la BD).Les statistiques de McCloud sur les différences entre les 6 transitions de case à case sont-    elles encore valables pour des auteur/e/s de manfra?Étude de cas ailleurs dans la francophonie (Maghreb, Québec, etc.) et ses spécificitésComparaison entre l’influence de la manga en France et dans un/d’autres pays?Perception du Japon dans les manfra qui se passent au Japon (Orientalisme? Exotisme?) , Nouvelle manga, Manfra, franga : influences diverses et mutuelles entre la manga et la BD
  • En ce qui concerne le graphisme, c’est beau, les personnages sont vraiment bien, on retrouve un character design extrêmement manga et en tant que fan de japonaiseries, je suis plutôt aux anges. On retrouve tout ce que contient un manga. Le jeu a des couleurs plutôt penchant sur un marron/jaune. Au final, on n’a pas de couleur éclatante ou tout simplement beaucoup de couleurs, la palette utilisée reste la même. Nintendo-Town.fr, Atelier Escha & Logy: Alchemists of the Dusk Sky DX (Nintendo Switch) – Le test – Nintendo-Town.fr
  • Le Japon fut longtemps une île au trésor inconnue du reste du monde. L'archipel se transforme sous le règne de l'empereur Meiji (1868-1912), qui « fit passer le Japon à l'Ouest », comme le dit Sophie Makariou, présidente du musée Guimet, dans le catalogue. Une époque d'échanges naît, qui fait dire à Van Gogh : « Tout mon travail est un peu basé sur la japonaiserie ». Une oeuvre figurant « Deux aigrettes parmi les iris » nous a fascinés : on ne connaît ni la date de naissance ni de décès de l'artiste Imura, pourtant pas si ancien, du XIXe siècle. Comme un symbole de cette culture de l'effacement. Laques, photos mais aussi débuts du cinéma, l'exposition montre un Japon qui entre de plain-pied dans la modernité. Œuvres un peu inégales, elle est surtout à conseiller aux fous de « japonaiseries » comme disait Van Gogh. leparisien.fr, Estampes, mangas, miniatures… le Japon se dévoile dans quatre expositions - Le Parisien
  • Un jeu qui n'aurait jamais du sortir sur les psboite/xboite et maintenant sur la Ouya II de nintendo-japonaiserie.co Jeuxvideo.com, Rocket League : du changement à venir dans Terrain vague et Starbase ARC - Actualités - jeuxvideo.com
  • Mais qu’a-t-elle donc de si particulier, cette méthode de rangement? Nos sociétés postindustrielles sont-elles à ce point en crise dans leur rapport aux objets qu’elles ont besoin de gourous et de méthodes pour apprendre à s’en débarrasser? Comment expliquer cet enthousiasme pour un phénomène qui a tout de la japonaiserie, mais semble pourtant voué à transcender les cultures? Le Temps, Poubelliser, ce rituel hypermoderne - Le Temps
  • L’auberge est courue. On y vient de toute la Corse et d’ailleurs (pensez à réserver en été). On n’y goûte pourtant pas de cuisine sophistiquée ni de fooding à la mode, encore moins de bistronomie teintée de japonaiserie. L’endroit est «simple», son patron/chef y tient, d’ailleurs il ne se définit pas comme un chef ni même un cuisinier, mais plutôt comme un «cuissonnier»: tout ou presque de la courte carte du Chat, des poissons aux viandes, est rôti dans l’imposant four à bois, sur la gauche à l’entrée du restaurant. Libération.fr, On donne sa langue au chat - Libération

Images d'illustration du mot « japonaiserie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « japonaiserie »

Langue Traduction
Anglais japanese
Espagnol japonés
Italien giapponese
Allemand japanisch
Chinois 日本
Arabe اليابانية
Portugais japonês
Russe японский язык
Japonais 日本人
Basque japoniako
Corse ghjappunese
Source : Google Translate API
Partager