La langue française

Islamologie

Sommaire

  • Définitions du mot islamologie
  • Étymologie de « islamologie »
  • Phonétique de « islamologie »
  • Citations contenant le mot « islamologie »
  • Traductions du mot « islamologie »

Définitions du mot « islamologie »

Wiktionnaire

Nom commun

islamologie \is.la.mɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. (Islam) Étude de l’islam.
    • Après des études d’arabe et d’islamologie à l’Université de Heidelberg, Conrad a travaillé dans les ambassades de Beyrouth et de Damas avant de rentrer au BND. — (« Le rôle important de Berlin dans la libération de Shalit », leFigaro.fr, 18 octobre 2011)
    • L’université – située en Alsace, où la loi de 1905 ne s’applique pas, en vertu du concordat napoléonien – a déjà mis en place en 2008 un master en islamologie. — (« Imam avec mention », L’Express.fr, 15 septembre 2010)
    • Le premier : dialogue de l’Islam sur les islamologies et plus particulièrement certaine islamologie occidentale ou « la mise en question de l’autre que l’islamologie a toujours exercée unilatéralement, faute d’une tête-à-tête ». — (« Dia (Mamadou) Essais sur l’Islam », Archives des sciences sociales des religions, volume 46, n° 46-2, 1978, p. 242)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « islamologie »

Composé de islamo-, dérivé de islam, avec le suffixe -logie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « islamologie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
islamologie islamɔlɔʒi

Citations contenant le mot « islamologie »

  • Olfa Youssef est écrivaine et universitaire tunisienne spécialisée en linguistique, psychanalyse et islamologie appliquée. Elle a soutenu en 2002 une thèse à l’université de La Manouba sur la pluralité des sens du Coran. Olfa Youssef a publié plusieurs ouvrages dont La multiplicité des sens dans le Coran, Sept controverses en Islam : parlons-en et Le Coran au risque de la psychanalyse publié chez Albin Michel. Elle a été directrice de la Bibliothèque nationale de Tunisie de 2009 à 2011. , Sortie en librairie "Inquiétudes d'une musulmane" d'Olfa Youssef | ECHOSCIENCES - Grenoble
  • Le manifeste, dont les signataires ont sollicité une audience auprès du pape François, est paraphé par l’ancien Premier ministre Fouad Siniora, Tarek Mitri, ancien ministre, Antoine Courban, professeur d’université, Radwan al-Sayyed, professeur d’islamologie à l’AUB, Mohammad Sammak, secrétaire général de la Commission nationale pour le dialogue islamo-chrétien, Farès Souhaid, ancien député, Élias Halabi, professeur universitaire, Antoine Haddad, vice-président de l’Université Saint-Georges de Beyrouth, Mona Fayad, professeure universitaire, Khaled Ziadé, ancien ambassadeur du Liban en Égypte, Antoine Messarra, ancien membre du Conseil constitutionnel (2009-2019), Abbas Halabi, ancien magistrat, président du Groupe arabe pour le dialogue islamo-chrétien, Khaled Kabbani, magistrat, ancien ministre, Bassem al-Chab, ancien député, professeur associé en cardiologie et pneumonie à l’AUB. Le comité de suivi va faire part de ses inquiétudes à tous les chefs de communautés religieuses au Liban, apprend-on. L'Orient-Le Jour, Cri d’alarme du Comité de suivi de la déclaration d’al-Azhar - L'Orient-Le Jour
  • A gauche dix femmes, à droite douze hommes et, leur faisant face, l’imame. Une femme, Kahina Bahloul, doctorante en islamologie, qui s’inscrit dans la tradition soufie. Pour la première fois, des fidèles de la mosquée libérale Fatima ont pu se réunir ensemble, côte à côte, pour la prière, dans une petite salle louée à Paris, vendredi 21 février. C’est la première manifestation publique de ce projet de mosquée totalement mixte, l’un des deux qui existent à Paris. L’autre, Simorgh, a tenu son premier office il y a six mois, en septembre 2019. Dans les deux cas, les fonctions d’imam seront exercées indifféremment par des hommes et des femmes, et les fidèles se côtoieront dans la même salle. Le Monde.fr, « C’est une possibilité de prière juste » : premier prêche pour la femme imame Kahina Bahloul
  • Maître de conférences arabe / islamologie, Université Sorbonne Paris Nord – USPC The Conversation, Imamat féminin : une tradition méconnue de l’islam
  • Alors que le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a présenté ce lundi son projet pour structurer "l'islam de France", à Strasbourg un master en islamologie existe depuis 2009. Une cinquantaine d'étudiants y seront inscrits cette année. France Bleu, Un master d'islamologie à l'université de Strasbourg
  • Pour y parvenir, Guillaume Dye, professeur d’islamologie à l’Université libre de Bruxelles, et Mohammad Ali Amir-Moezzi ont constitué une équipe d’une trentaine d’auteurs, européens ou américains, de renommée internationale (Gabriel Saïd Reynolds ou Frédéric Imbert, spécialiste du « Coran des pierres ») ou « jeunes chercheurs remarquablement brillants ». Tous s’accordent sur une double démarche méthodologique : « porter un regard critique sur les sources musulmanes » mais aussi « considérer le Coran dans le contexte des monothéismes » déjà présents dans la région, résume Mohammad Ali Amir-Moezzi, qui a apporté sa connaissance des sources chiites sur l’élaboration du texte sacré. La Croix, Les historiens décryptent le Coran « avant l’islam »
  • La labellisation disciplinaire initiale de ces postes témoigne du diagnostic hautement problématique des tutelles administratives : ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et présidences des universités. Sans préjuger du profil de celles et ceux qui seront recrutés et de la capacité des comités de sélection à tirer profit scientifiquement de ces opportunités, l’accent mis sur l’islamologie revient à faire reposer la violence dite terroriste sur l’islam et sur ses interprétations. Un tel biais nie en quelque sorte la dimension relationnelle de la violence, les effets de domination à l’échelle internationale ou liés au sort des minorités musulmanes en Europe. Une telle labellisation opère in fine une dépolitisation des enjeux et valide une déconnexion entre un produit fini, dit « radical » ou « terroriste », et les processus qui ont conduit à son émergence. Cette logique sous-tend qu’il reviendrait aux chercheurs de participer à la réforme de l’islam pour imposer une « juste » lecture des textes, sans jamais finalement se soucier de corriger les biais politiques et la domination occidentale qui sont pourtant au cœur des dynamiques de (contre-)violence. Orient XXI, Des islamologues contre l'organisation de l'État islamique

Traductions du mot « islamologie »

Langue Traduction
Anglais islamology
Espagnol islamologia
Italien islamologia
Allemand islamologie
Chinois 伊斯兰学
Arabe علم الإسلام
Portugais islamologia
Russe исламу
Japonais イスラム学
Basque islamology
Corse islamologia
Source : Google Translate API
Partager