La langue française

Isiaque

Définitions du mot « isiaque »

Trésor de la Langue Française informatisé

ISIAQUE, adj.

Relatif à la déesse Isis ou à son culte :
... nous avons rapporté plus haut mille détails analogues dans les cérémonies; − même sentiment de chasteté dans le culte isiaque, tant que la doctrine est restée pure... Nerval, Filles feu, Isis, 1854, p. 658.
ARCHÉOL. Table isiaque. Célèbre table de cuivre découverte à Rome au xvies. sur laquelle figurent les mystères d'Isis. Sa couverture, ou plutôt son couvercle, était orné d'hiéroglyphes ayant quelque rapport avec la table isiaque (Caron, Hutin, Alchimistes,1959, p. 8).
Prononc. et Orth. : [izjak]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1752 adj. table isiaque (Trév.); id. subst. isiaque « prêtre de la déesse Isis » (ibid.). Empr. au lat.isiacus adj. « d'Isis », subst. « prêtre d'Isis », gr. Ι σ ι α κ ο ́ ς.

Wiktionnaire

Adjectif

isiaque \i.zjak\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Relatif à Isis, divinité égyptienne.
    • Alliette est l'homme le plus heureux de la terre; il ne parle que tarots, cartes, sortilèges, sciences égyptiennes de Thot, mystères isiaques. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - La Maison de Scarron, 1849)
    • La table isiaque est un célèbre monument de l’Antiquité sur lequel sont représentés les mystères d’Isis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ISIAQUE. adj.
Qui appartient à Isis, divinité égyptienne. La table isiaque, Célèbre monument de l'antiquité sur lequel sont représentés les mystères d'Isis.

Littré (1872-1877)

ISIAQUE (i-zi-a-k') adj.
  • Qui appartient à Isis, divinité égyptienne.

    Table isiaque, nom qu'on a donné à un célèbre monument de l'antiquité, qui contient la figure et les mystères d'Isis, avec un grand nombre de cérémonies religieuses des Égyptiens, et qui fut trouvé au sac de Rome en 1525. La table isiaque est à Turin et a été gravée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ISIAQUE, s. m. (Littérat.) prêtre de la déesse Isis. On trouve les isiaques représentés vêtus de longues robes de lin, avec une besace, une clochette & une branche d’absynte marine à la main. Ils portoient quelquefois la statue d’Isis sur leurs épaules, & se servoient du sistre dans leurs cérémonies. Voyez Sistre.

Après avoir ouvert le temple de la déesse au lever du soleil, ils se prosternoient devant elle & chantoient ses louanges ; ensuite ils couroient une partie du jour pour demander l’aumône, revenoient le soir adorer de nouveau la statue d’Isis, l’accommoder, la couvrir, & refermer son temple.

Ils ne se couvroient les piés que d’écorce fine de la plante appellée papyrus ; ce qui a fait croire à plusieurs auteurs qu’ils alloient nuds piés. Ils étoient vêtus de lin, parce qu’Isis passoit pour avoir appris aux hommes à cultiver & à travailler cette plante. Ils ne mangeoient ni cochon ni mouton, se piquoient d’une grande austérité, & ne saloient jamais leurs viandes, pour être plus chastes. Ils mêloient beaucoup d’eau dans leur vin, & se rasoient très-souvent la tête ; c’est ce que nous disent Plutarque & Diodore de Sicile.

Mais l’histoire romaine nous apprend que ces prêtres mendians de leur profession, & si vertueux en apparence, se servoient souvent du voile de la religion pour pratiquer des intrigues criminelles. Ils s’insinuoient adroitement dans les maisons la besace sur l’épaule, & sous prétexte de quêtes pour leurs besoins, ils rendoient aux dames secretement des billets, & leur donnoient des rendez-vous de la part de leurs amans.

Ils étoient d’autant plus propres à ce commerce, qu’on les en soupçonnoit le moins, & que les temples d’Isis étoient les lieux où les femmes galantes faisoient le plus volontiers leurs stations. Aussi Ovide dit aux hommes : « Ne fuyez point le temple de la génisse du Nil ; elle enseigne aux dames à faire ce qu’elle a fait pour Jupiter ».

Nec fuge Niliacæ memphitica templa juvencæ,
Multas illa facit, quod fuit ipsa Jovi.

Et ailleurs il dit au garde de sa maîtresse : « Ne vas point t’informer de tout ce qui se peut pratiquer dans le sanctuaire de l’égyptienne Isis ».

Nec tu Niligenam fieri quid possit ad Isim Quæsieris.

En un mot, les prêtres isiaques étoient très-bien assortis à ces tems de la dépravation des mœurs. On sçait l’histoire de Pauline, qui fut violée dans un des temples d’Isis par Mundus, lequel s’étoit couvert de la peau d’un lion, afin de passer plus sûrement pour être le divin Anubis. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « isiaque »

(Date à préciser) Du latin Isiacus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « isiaque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
isiaque izjak

Citations contenant le mot « isiaque »

  • 9Ce livre XI, qu’on a pris l’habitude de nommer le « livre d’Isis » et que l’on tient pour une invention d’Apulée, est un document incontournable en même temps que très problématique pour notre connaissance des cultes isiaques. D’autant plus problématique qu’Apulée en dit autant qu’il en tait : « peut‑être, lecteur désireux de t’instruire, te demandes‑tu avec quelque anxiété ce qui fut dit, ce qui fut fait ensuite. Je le dirais s’il était permis de le dire ; tu l’apprendrais s’il était permis de l’entendre. Mais tes oreilles et ma langue porteraient également la peine ou d’une indiscrétion impie ou d’une curiosité sacrilège »10. De fait, le livre XI contient, pour être bref, 1) une épiphanie d’Isis en songe où la déesse révèle son identité, donne une promesse de salut et demande en échange que Lucius lui consacre « la carrière de sa vie » (vitae tuae curricula, XI, 6.5) ; 2) une procession isiaque lors du navigium Isidis, fête religieuse printanière, où Lucius retrouve forme humaine et où le prêtre opère une deuxième « révélation » en déchiffrant rétrospectivement le destin de Luciuset une deuxième invitation à entrer dans le collège des prêtres d’Isis ; 3) le récit de trois « initiations » dont on ne peut savoir si elle comprenait ou non des révélation à proprement parler. Le contenu de la révélation théologique d’Isis est inspiré des arétalogies isiaques que nous connaissons. Il n’est guère original et relève de la conception juridique et contractuelle régissant les rapports entre l’être humain et une divinité. Le contenu de la révélation philosophique du prêtre est plus intéressant et plus problématique : il pose l’existence de deux Fortunae en conflit et considère la disciplina sacerdotale, qu’il compare à une sancta militia (XI, 15.5), comme clé du bonheur (p. 350‑361 pour l’analyse de N. Lévi). La troisième partie brille en revanche par l’absence de révélation. Les initiations sont en fait la conséquence de l’épiphanie isiaque et de l’interprétation sacerdotale. , Finir en beauté : l’immortalité de l’homme d’État (Cicéron), la postérité du poète (Ovide) & le retour au forum de l’avocat (Apulée) (Acta Fabula)
  • Nom de code 1492 résolu en musique : une clé de Sol, quatre clés d'Ut, du Neuf et deux clés de Fa, le Neuf du nouveau monde consistant en cinq lignes d'une portée et quatre intervalles pour une allusion isiaque en détroit à la racine de 9... lindependant.fr, Port-Vendres: dernier jour à bord de la Nao Santa Maria de Christophe Colomb - lindependant.fr
  • Pourtant en 1864, le journaliste du Figaro est réservé: «Les décorations de Saint-Germain-des-Prés, bien que beaucoup plus nombreuses, plus vastes, plus compliquées que celles de la petite chapelle de Saint-Séverin, ne me semblent pas accuser un progrès dans la manière du peintre. C'est une série de scènes empruntées à l'Ancien Testament et à l'Évangile. Le ton en est moins consistant et plus cru; les compositions sont jetées en général dans des moules connus». Mais il reconnaît: «Il faut louer pourtant la composition principale peinte sur fond d'or, le Christ entrant à Jérusalem. C'est sage jusqu'à la froideur; la plupart des ligures défilent dans la roide immobilité d'une procession isiaque; mais elles sont dessinées, drapées magistralement, et le tableau pourrait sans invraisemblance être signé d'un: “Ingres pingebat”. Nulle part peut-être, dans ses portraits, Flandrin n'a serré de plus près le maître qu'il suit». Le Figaro.fr, Baltard : l'architecte du «Nouveau Paris» meurt le 13 janvier 1874
  • Le découpage (de la Girl) s'opéra en 28 lanières, un nombre lunaire par excellence (4 semaines de 7 jours) dont une lanière (la première à gauche) plus large que les autres, à justifier que 4x7 = 28 mais aussi que 3x9=27, le cycle lunaire sidéral est de 27,33 jours, et il est dit "féminin", et qu'entre le 7 et le 9 on trouve le 8 (mercuriel de l'échiquier à 64 cases), et que 3 et 4 se prolongent par le 5 isiaque, 5 et 8 font bonne assise à la séquence de Fibonacci qui s'y banque... C'est sans doute toute la portée symbolique de cette oeuvre ainsi affinée-affublée de ses lanières... lindependant.fr, Banksy avait prémédité l'autodestruction de sa toile - lindependant.fr

Traductions du mot « isiaque »

Langue Traduction
Anglais isiac
Espagnol isiac
Italien isiaco
Allemand isiac
Chinois 伊西亚克
Arabe إيزياك
Portugais isíaco
Russe исиды
Japonais isiac
Basque isiac
Corse isiacatu
Source : Google Translate API

Isiaque

Retour au sommaire ➦

Partager