La langue française

Irakien

Définitions du mot « irakien »

Wiktionnaire

Adjectif

irakien

  1. Variante orthographique de iraquien.
    • Dans le passé, on était musulman, cairote, damascène, saïdaoui, beyrouthin, bagdadi. Avec le nationalisme, on devint égyptien, syrien, libanais, irakien. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.74)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « irakien »

 Dérivé de Irak avec le suffixe -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « irakien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irakien irakjɛ̃

Citations contenant le mot « irakien »

  • BAGDAD, 9 avril (Xinhua) -- Le président irakien Barham Saleh a nommé jeudi le chef du renseignement Mustafa al-Kazimi au poste de Premier ministre en remplacement d'Adnane al-Zorfi, a annoncé la télévision officielle. , Le président irakien désigne le chef du renseignement comme nouveau PM_French.news.cn
  • Ces événements révèlent l’omniprésence des milices irakiennes, parmi les protestataires comme parmi ceux qui les répriment. À la suite du drame du 12 décembre, un compte Twitter proche du leader populiste Moqtada Sadr a menacé de retirer la protection qu’offrent aux manifestants ses « casquettes bleues » : les combattants non armés de sa milice. La Croix, Le jeu trouble des milices dans le soulèvement irakien
  • Le monde se porterait mieux si les anciens dictateurs irakien Saddam Hussein et libyen Muammar al-Kadhafi étaient toujours au pouvoir De Donald Trump / CNN, 25 octobre 2016
  • A l’occasion de cette visite, la France a exprimé à l’Irak son entière solidarité face à la crise sanitaire que traverse actuellement le pays et l’a assuré de son soutien dans cette période difficile. L’appui de la France aux autorités irakiennes pour faire face à la Covid-19 s’élève à près de 2 millions d’euros. Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères a annoncé la livraison prochaine d’équipements médicaux. France Diplomatie - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Irak – Communiqué conjoint des ministères des affaires étrangères français et irakien (16.07.20) - Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • BAGDAD (AP) – Le ministre iranien des Affaires étrangères a souligné dimanche que les relations Iran-Irak ne seraient pas « ébranlées » avant la visite prévue du Premier ministre irakien cette semaine en Arabie saoudite, la rivale régionale de l’Iran. News 24, Iran FM visite Bagdad avant le voyage du Premier ministre irakien en Arabie saoudite - News 24
  • Affolé, le docteur Shakhawan Kheilani ne peut pas passer trop de temps au téléphone. Depuis une semaine, l'Emirati Hospital d’Erbil, la capitale du Kurdistan irakien (KRG), qu’il dirige, et qui traite les malades du Covid-19, est complet. «Nous n’accepterons aucun nouveau patient tant que nous ne pourrons pas en libérer.» Ce chirurgien n’a plus qu’une équipe médicale d’une dizaine de personnes, qui se partage entre les deux tours, matin et soir, pour soigner 90 patients, dont certains graves. Le Temps, Le Kurdistan irakien pris en étau entre Covid-19 et crise économique - Le Temps
  • Ahmed Radhi, légende du football irakien, est décédé ce dimanche à 56 ans de complications liées au coronavirus, a indiqué le ministre irakien de la Santé. L'annonce de son décès est intervenue quelques heures à peine après son évacuation par avion vers la Jordanie.  LExpress.fr, La légende du football irakien Ahmed Radhi décède du coronavirus - L'Express
  • Le retard pris pendant neuf ans d’embargo américain (1990-1999), puis lors de ces deux dernières décennies de destruction et d’abandon des populations, est devenu quasiment impossible à résorber. Même si le gouvernement actuel décidait de diminuer drastiquement son budget militaire et d’augmenter les dépenses sociales et de santé pendant dix ans, il ne parviendrait pas à répondre aux demandes de la population. L’État irakien est en faillite. La Croix, « L’État irakien est en faillite »
  • Le président irakien Barham Saleh a «dénoncé» mercredi les tirs de missiles iraniens sur des bases abritant des Américains, disant refuser «que l'Irak ne soit transformé en champ de bataille pour des parties en conflit». Libération.fr, Le président irakien refuse que l'Irak se «transforme en champ de bataille». - Libération
  • Affolé, le docteur Shakhawan Kheilani ne peut pas passer trop de temps au téléphone. Depuis une semaine, le Emirati Hospital d’Erbil, capitale du Kurdistan irakien (KRG), qu’il dirige, et qui traite les malades de Covid-19, est au complet. «Nous n’accepterons aucun nouveau patient tant que nous ne pourrons pas en décharger.» Ce chirurgien n’a plus qu’une équipe médicale d’une dizaine de personnes, qui se partage sur les deux tours, matin et soir, pour soigner 90 patients, dont certains graves. Libération.fr, Le Kurdistan irakien en étau entre Covid-19 et crise économique - Libération
  • Sur fond de situation sociale et sanitaire explosive, un nouveau drame est en train de se jouer au Kurdistan irakien, militaire celui-là. Les résistances kurdes de Turquie et d’Iran, sévèrement matées, trouvent un peu de repos dans les montagnes irakiennes où des bases arrières sont installées. Le PKK est ainsi présent dans le nord, à la frontière turque, dans les montagnes de Qandil, tandis que les Kurdes iraniens du PDKI se trouvent à l’est. Profitant sans doute du marasme politique que vit l’Irak depuis de longs mois, les deux puissances régionales ont violé la souveraineté nationale (2) de leur voisin affaibli se lançant chacun à leur tour à l’assaut des « terroristes » kurdes. , Répression et Covid 19 au Kurdistan irakien
  • Les manifestants irakiens participant, le 7 juillet 2020, place Tahrir, à des funérailles symboliques en l’honneur du spécialiste irakien des questions jihadistes Hicham al-Hachémi, tué lundi soir à Bagdad. Ahmad al-Rubaye/AFP L'Orient-Le Jour, Un expert irakien en questions sécuritaires assassiné à Bagdad - L'Orient-Le Jour
  • Au Kurdistan irakien, seuls les magasins de première nécessité restent ouverts et les lieux de culte, mosquées et églises sont de nouveaux fermés pour éviter tout rassemblement. , Au Kurdistan irakien, la double peine sanitaire et économique - Vatican News
  • Le Premier ministre libanais, Hassane Diab, s'est entretenu vendredi avec une délégation ministérielle irakienne, comprenant les ministres de l'Agriculture, de l’Éducation, de l’Énergie et de l'Industrie. La réunion a porté sur les échanges entre les deux pays. L'Orient-Le Jour, Diab s'entretient avec une délégation ministérielle irakienne : pétrole et échanges commerciaux au menu - L'Orient-Le Jour
  • Les manifestants ont protesté «contre les bombardements turcs contre le Başûr, une région du Kurdistan irakien, et contre le camp de réfugiés de Makhmour». , Les soutiens au peuple kurde se font entendre - Le Matin
  • « Le succès est d’avoir commencé un dialogue, où toutes les questions sont mises sur la table, en lieu et place des passes d’armes qui avaient amené l’Irak et les Etats-Unis près du point de rupture », analyse Abbas Kadhim, expert au sein du cercle de réflexion américain Atlantic Council. Washington reprochait au gouvernement irakien son attentisme face au harcèlement de ses bases et représentations diplomatiques par les milices chiites pro-iraniennes, avec près de trente attaques à la roquette depuis octobre 2019. Bagdad dénonçait une atteinte à sa souveraineté après la frappe de drone américaine qui a tué sur son sol, en janvier, le général iranien Ghassem Soleimani et son lieutenant en Irak. Le Monde.fr, Washington et Bagdad actent une réduction des troupes américaines sur le sol irakien
  • Les députés chiites ont adopté dimanche 5 janvier 2020 une résolution demandant à l’exécutif irakien la révision sur l’accord militaire qui le lie avec les États-Unis, en vue du départ des troupes américaines. La Croix, Le Parlement irakien demande l’expulsion des troupes étrangères
  • Ces retraits coïncident avec un redéploiement des troupes de la coalition anti-EI en Irak. Après avoir évacué, le 19 mars, la base d’Al-Qaïm, à la frontière syrienne, elles ont rendu, jeudi, le contrôle de celle de Qayyarah, dans le nord du pays, aux forces irakiennes. L’évacuation de la base K-1 devrait suivre. Les troupes devraient être en parties redéployées sur les cinq autres bases que partage la coalition avec les forces irakiennes, et en partie envoyées en Syrie et au Koweït, selon des responsables américains. Si ces derniers assurent que ce redéploiement était programmé depuis plusieurs mois, du fait des capacités accrues des forces irakiennes dans la lutte anti-EI, les bases évacuées sont les plus exposées aux attaques des milices chiites pro-Téhéran. Le Monde.fr, Irak : libération de trois otages français et un irakien, membres de SOS Chrétiens d’Orient
  • « Iran barra »: L’Iran dehors, peut-on voir sur des pancartes brandies par manifestants irakiens. La remise en cause du système communautaire et politique dans le pays va de pair avec une remise en cause de l’ingérence étrangère, quelle qu'elle soit. Entretien avec le sociologue Adel Bakawane. France Culture, L'ingérence iranienne contestée: l'exemple irakien
  • Depuis le 1er octobre, à Bagdad et dans les villes chiites du sud du pays, des dizaines de milliers d’Irakiens manifestent contre  la corruption et l’incurie de la classe politique au pouvoir depuis l’invasion américaine de 2003. Entretien avec l’écrivain irakien Sinan Antoon. Le Monde.fr, « L’impatience  des Irakiens,  en particulier de  la jeunesse, a atteint le point de rupture »
  • Sous la direction de l’ayatollah Ali Sistani, la hiérarchie religieuse chiite condamne les ingérences extérieures et soutient les revendications des manifestants. Un grand nombre de chiites irakiens voient dans l’Iran le principal garant et bénéficiaire du système politique et de l’oligarchie qu’ils rejettent. La Croix, Irak : la révolte contre l’ingérence de l’Iran
  • Les députés irakiens ont voté dimanche 5 janvier en faveur du départ des soldats américains. Cette décision est la conséquence de l’élimination par les États-Unis du général iranien Soleimani et de son lieutenant irakien, al-Mouhandis, par un tir de drone américain dans les faubourgs de Bagdad. Présenté par Washington comme une riposte à l’attaque de son ambassade, le 31 décembre, cet assassinat ciblé a profondément choqué l’opinion publique irakienne: depuis plusieurs jours se déroulent des manifestations appelant au départ des 5200 militaires officiellement déployés par Washington depuis 6 ans pour lutter contre l’État islamique. Le Figaro.fr, Mort de Soleimani: les députés irakiens réclament le départ des troupes américaines
  • Ce vendredi 19 juin, un berger irakien a été tué dans un raid de l'aviation turque. Il s'agit de la première victime civile dans l'offensive lancée par la Turquie contre des rebelles kurdes dans le nord de l'Irak, a indiqué à l'AFP un responsable local. RFI, Irak: mort d'un civil irakien dans l'opération militaire turque
  • Des documents judiciaires affirment que le plan de contrebande incluait les forces Qods de la garde révolutionnaire paramilitaire iranienne, l’unité d’expédition d’élite et les compagnies pétrolières et pétrolières nationales iraniennes. Les deux accusés, dont l’un possède également un passeport irakien, restent en liberté. News 24, Agence des Nations Unies: un pétrolier fouillé par les États-Unis est détourné des EAU, maintenant en Iran - News 24
  • Après l'abandon de son premier ministre, le président irakien, Barham Saleh, a désormais quinze jours pour proposer un candidat pour former le futur gouvernement. De nombreux manifestants réclament qu'Alaa al-Rikaby soit nommé Le Temps, Le premier ministre irakien Mohammed Allawi renonce à former un gouvernement - Le Temps
  • Les associatifs, trois Français et un Irakien, étaient présents à Bagdad « pour renouveler leur visa et enregistrer l'association auprès des autorités irakiennes », a indiqué Benjamin Blanchard, le directeur général de l'ONG lors d'un point presse. leparisien.fr, Irak : trois Français et un Irakien, membres d'une ONG, sont portés disparus - Le Parisien
  • Mays, jeune activiste irakienne, raconte le quotidien des manifestants à Bagdad, entre peur et espoir d’un « vrai changement ». La Croix, Mays, visage du soulèvement irakien : « Ils se sont mis à tirer sur les manifestants… »
  • La chute du prix du baril de pétrole de 60 dollars en décembre à moins de 30 dollars aujourd’hui plonge l’Irak dans la tourmente. Le pays est le deuxième plus gros producteur d’or noir au sein de l’OPEP et dépend économiquement de cette ressource qui lui assure près de 93 % de ses recettes budgétaires et 99 % de ses exportations. C’est elle qui permet de financer le secteur public, soit près de 40 % de l’emploi. La baisse vertigineuse des revenus pétroliers fragilise les fonctionnaires pour qui l’État ne pourra pas garantir le niveau de vie actuel au cours des mois à venir. « Nous sommes en train de couler », a explicitement reconnu dimanche le Premier ministre désigné irakien, Adnane Zorfi, à la télévision nationale, précisant que le gouvernement ne serait pas « en mesure de payer la moitié des salaires le mois prochain ». La situation des fonctionnaires semble toutefois plutôt enviable comparée à celle, majoritaire, des employés du privé, où l’économie informelle domine de manière quasi exclusive. Les mesures de confinement imposées par les autorités font craindre une précarisation de ces travailleurs dont la majorité vit au jour le jour, sans économies et sans filet de sécurité qui lui garantissent tout simplement de quoi se nourrir. L'Orient-Le Jour, L’État irakien au bord de l’effondrement - L'Orient-Le Jour
  • Moustafa al Kazimi, 53 ans, a notamment dirigé le renseignement à partir de 2016. Son parcours lui a permis de tisser des liens avec de nombreux acteurs étrangers présents et influents en Irak comme les Américains et les Iraniens, mais aussi avec les différents groupes ou communautés irakiennes, notamment kurdes. C’est ce qui explique en partie sa nomination au poste de Premier ministre et surtout sa réussite dans la constitution d’un gouvernement, même incomplet, puisque les postes des Affaires étrangères et du Pétrole sont encore à pourvoir. , Le nouveau gouvernement irakien face à d’immenses défis - Vatican News
  • Le Parlement irakien a réclamé dimanche au gouvernement l’expulsion des troupes américaines du pays, où une faction pro-iran a appelé les soldats irakiens à s’éloigner des bases où se trouvent les forces américaines, faisant redouter plus de violence encore. JeuneAfrique.com, Après la mort du général Soleimani, le Parlement irakien réclame l’expulsion des forces américaines – Jeune Afrique
  • Le premier ministre irakien, Adel Abdel Mahdi, a ordonné la formation d’un haut comité chargé d’enquêter sur les incidents meurtriers qui ont émaillé les manifestations à Bagdad et dans le sud chiite du pays, entre le 1er et le 6 octobre, a indiqué Yahia Rasool, le porte-parole de l’armée irakienne, dans un tweet dans la nuit de vendredi à samedi 12 octobre. Au moins 108 personnes – dont des membres des forces de sécurité – ont été tuées et 6 100 autres blessées, selon le dernier bilan de la Haute commission indépendante irakienne des droits de l’homme (IHCHR, Iraq High Commission for Human Rights). Le Monde.fr, Le gouvernement irakien ordonne une enquête sur la répression de la contestation
  • Le chercheur irakien Hicham Al-Hachémi, l'un des plus brillants chercheurs de son pays, spécialiste mondialement reconnu des mouvements djihadistes et consulté pour son expertise par de très nombreuses chancelleries, a été assassiné hier soir devant son domicile. Un acte barbare qui a aussitôt provoqué une vague d’indignation dans son pays et bien au delà. France Culture, Début des travaux pratiques pour le gouvernement Castex
  • L'armée américaine a annoncé dimanche avoir frappé cinq bases en Irak et en Syrie d'un mouvement proche du Hezbollah pro-iranien, deux jours après la mort d'un Américain dans une attaque à la roquette contre une base militaire irakienne à Kirkouk. Les raids américains ont fait "au moins 15 morts", selon un responsable.  LExpress.fr, Après la mort d'un Américain en Irak Washington frappe des bases du Hezbollah irakien - L'Express
  • Le gouvernement irakien a levé le couvre-feu imposé à Bagdad samedi 5 octobre, “après des jours de manifestations qui ont fait au moins 93 morts”, relève le quotidien émirati The National. Courrier international, Près de 100 morts en 5 jours : le gouvernement irakien débordé par la rue
  • Avec l’effondrement des cours du pétrole, l’État fédéral irakien, tout comme les autorités kurdes, ne peuvent plus payer leurs fonctionnaires. Le couvre-feu complique lui aussi la situation des familles pauvres, confrontées à la difficulté de travailler. La Croix, Coronavirus, pétrole… l’Irak au bord de l’effondrement
  • Les autorités irakiennes ont dénoncé l'assassinat sur leur sol du général Soleimani. Avec un gouvernement démissionnaire depuis un mois, le pays, miné par la corruption, s'enfonce dans une crise sociale et politique. Les Echos, L'Irak s'enfonce dans la crise de régime | Les Echos
  • Hocham Daoud : Nous avons un système de répartition du pouvoir politique selon les communautés ethno-confessionnelles. Ce système en place depuis 2003 est à bout de souffle. Il a généré de la corruption, du népotisme et de la cooptation. C’est ce qui a amené l’Irak à la situation où il se trouve : un pays riche, mais incapable de gérer son économie. Presque 40 % de la jeunesse irakienne est au chômage. Avec la décentralisation, les régions sont également très mal gérées. RFI, «Le système irakien est à bout de souffle»
  • Le réfugié irakien de Lisieux, qui est mis en examen pour crimes de guerre et assassinats terroristes - le seul à ce jour en France - a été remis en liberté jeudi, a appris le Parisien de source proche du dossier. leparisien.fr, Le réfugié irakien de Lisieux, soupçonné de crimes de guerre, remis en liberté - Le Parisien
  • Vendredi, c’est à Bagdad que les Etats-Unis avaient assassiné le général iranien Qassem Soleimani et c’est sur le sol irakien que l’Iran a répondu en frappant deux bases irakiennes accueillant des troupes de la coalition internationale emmenée par Washington. Saleh a dit «refuser de nouveau les violations répétées de la souveraineté irakienne». Le Soir, Le président irakien refuse que son pays soit «transformé en champ de bataille» par l’Iran et les Etats-Unis - Le Soir
  • Des milliers de manifestants irakiens dans les rues de Bagdad le 24 janvier 2020. LExpress.fr, Bagdad : des milliers d'Irakiens demandent l'expulsion des troupes américaines - L'Express
  • En marge du forum de Davos, le président américain a rencontré son homologue irakien pour la première fois depuis la crise avec l'Iran. Le Figaro.fr, À Davos, Trump rencontre le président irakien pour la première fois depuis l’assassinat de Soleimani
  • Le 14 juillet 1959, les groupes kurdes ont attaqué les civils turkmènes désarmés à Kirkouk en Irak. Les forces de sécurité irakiennes sont restés spectateurs durant le massacre qui a duré 3 jours. 30 Turkmènes ont été massacrés et des centaines d’autres ont été blessés lors du massacre. Au terme des pressions de la Turquie, le gouvernement irakien a arrêté 260 personnes et pendu 28 d’entre elles. , Le 14 juillet​​​​​​​ dans l’histoire | TRT Français
  • Il a participé à tous les grands chantiers monumentaux de l'Irak entre 1950 et 1980 et il était l'architecte du Monument de la Liberté, qui surplombe la place Tahrir, épicentre de la révolution irakienne à Bagdad. Franceinfo, Rifat Chadirji, père de l'architecture irakienne moderne, est mort à Londres, emporté par le coronavirus
  • Alors que l'Iran semble faire face à une deuxième vague de coronavirus, la petite région frontalière du Kurdistan irakien s'inquiète elle aussi. Le ministre de la Santé a annoncé mardi que 75% des cas dans la région avaient été déclarés durant le dernier mois. Une urgence sanitaire pour certains, une manipulation politique pour d'autres afin de contrôler une population en colère. RFI, Covid-19 au Kurdistan irakien: urgence sanitaire ou manipulation politique? - Reportage international
  • Né dans un camp de réfugiés en Grèce, Jimmy Aldaoud avait la nationalité irakienne mais n’avait jamais mis les pieds dans le pays de ses parents et ne parlait pas arabe, relate un avocat spécialisé dans les enjeux d’immigration proche de la famille, Edward Bajoka. L'Obs, Un Irakien qui vivait aux Etats-Unis depuis l’enfance meurt deux mois après son expulsion
  • Afin de renforcer le compartiment offensif de l’équipe en prévision de la saison prochaine, Anthar Yahia a pisté quelques joueurs étrangers. L’Irakien Alaâ Abbas en fait partie. Auteur d’une saison remarquable avec Al-Koweït Al-Koweïti, une équipe avec laquelle il a marqué plusieurs buts cette saison, il a suscité l’admiration du directeur sportif de l’USMA qui le voit comme un attaquant qui est capable d’être un renfort de taille pour la ligne offensive de la formation de Soustara, d’autant plus qu’il est jeune (22 ans). Mais aux dernières nouvelles, nous avons appris que l’international irakien est proche que jamais d’aller monnayer son talent dans le championnat portugais, plus exactement avec Jil Vicente. Ce dernier, à la recherche d’un attaquant de pointe pour pallier le départ de Zakaria Naidji, a fait une offre officielle au joueur et lui a proposé un contrat de trois ans. Selon les médias Irakiens, le joueur en question est très emballé à l’idée de tenter une expérience en Europe et a demandé à la direction de son club de faciliter son départ à Jil Vicente. Ainsi, Alaâ Abbas ne viendra pas à l’USMA puisqu’il est bien parti d’évoluer dans le championnat portugais lors du prochain exercice, surtout quand on sait qu’il ne manque pas d’offres. Des clubs saoudiens, qataris ou encore émiratis sont rentrés en course pour s’offrir ses services lors du mercato d’intersaison. Il est à noter que l’attaquant irakien a également reçu une offre de la part du CRB. , USMA : Belhocini a promis à Anthar Yahia de signer
  • Déjà début novembre, un mois après le déclenchement du mouvement de contestation contre le pouvoir irakien --émaillé de près de 400 morts--, d'autres manifestants avaient tenté de hisser le drapeau irakien sur le consulat d'Iran de Kerbala, l'autre ville sainte chiite du pays. Le Point, Dénoncé par la rue irakienne, l'Iran "bétonne" son influence au sein du pouvoir - Le Point
  • Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a salué mercredi soir la formation du nouveau gouvernement irakien dirigé par l'ex-chef du renseignement Moustafa al-Kazimi, et a accordé à Bagdad une nouvelle prolongation d'une dérogation lui permettant d'importer du gaz iranien. Le Figaro.fr, Mike Pompeo salue le nouveau gouvernement irakien
  • Combien de temps une guerre d’usure entre l’Iran et les forces militaires américaines en Irak pourrait-elle durer ? À en juger par l’écart entre les déclarations du président Donald Trump et ses actes, il semble que l’Iran ait encore suffisamment de temps pour jouer dans l’arène irakienne. Et ce qui n’était au départ qu’une hypothèse de travail a fini par se concrétiser : Trump n’est pas intéressé par une guerre totale, en tout cas pas davantage que l’Iran. Courrier international, Si les Américains quittaient vraiment l'Irak, ce serait une catastrophe
  • BAGDAD, 6 janvier (Xinhua) -- Dans une déclaration prononcée à l'occasion de la Journée de l'armée irakienne lundi, le Premier ministre par intérim Adel Abdel Mahdi a appelé les Irakiens à s'unir. , Le PM irakien par intérim appelle le peuple à s'unir (déclaration)_French.news.cn
  • Les forces de sécurité irakiennes ont tiré, lundi, sur des manifestants aux abords du siège de la télévision d'État, à Bagdad, ainsi que près du consulat iranien à Kerbala. Plusieurs morts sont à déplorer. France 24, Plusieurs manifestants irakiens tués à Bagdad et Kerbala
  • Depuis le 1er octobre 2019, des manifestant·e·s exigeant la fin de la corruption en Irak campent sur la place Tahrir de Bagdad, tandis que des dizaines de milliers de personnes ont rejoint les manifestations de masse appelant à un changement politique et social radical. Si l’un des thèmes majeurs des manifestations a été l’opposition à l’influence du régime iranien sur le système politique irakien, les manifestant·e·s ont également lancé des slogans rejetant l’ingérence américaine en Irak et repoussant la présence d’autres puissances régionales telles que la Turquie et l’Arabie saoudite. , Irak. «Nous voulons juste qu'ils partent tous» – Le mouvement populaire irakien s'attaque à l'Etat confessionnel | A l'encontre
  • A Bagdad, les manifestations se sont poursuivies mais il y a eu moins de victimes à déplorer que lors des deux journées précédentes où plusieurs personnes ont été blessées lors des affrontements avec les forces de sécurité dans la capitale irakienne, selon la police. Challenges, Le gouvernement irakien à nouveau contesté dans la rue - Challenges
  • "Ils ont une parfaite connaissance des crise", a-t-il ajouté. "Ce sont des salariés expérimentés qui travaillent depuis des années avec nous", a-t-il dit. Les autorités ont été "prévenues mercredi", selon le responsable, qui n'a pas communiqué les identités des quatre hommes. "Ces quatre personnels ont disparu à Bagdad en centre ville dans les environs de l'ambassade de France. Ils devaient effectuer des travaux administratifs à Bagdad. Ils étaient là pour renouveler leur visa et enregistrer l'association auprès des autorités irakiennes", a poursuivi le directeur. Europe 1, Quatre collaborateurs d'une ONG française, trois Français et un Irakien, disparus lundi à Bagdad
  • Deux mois de manifestations réprimées dans le sang ont finalement eu raison du Premier ministre irakien qui a annoncé sa démission vendredi. Tribune de Genève, Irak – Le gouvernement irakien démissionne | Tribune de Genève
  • Entre les deux, pour les quadras et les quinquas, la difficulté d’apprentissage s’ajoute à l’impression de déclassement social. Médecins, avocats: beaucoup sont en effet issus des classes moyennes et supérieures irakiennes ou syriennes et peinent à retrouver en France un métier équivalent. Le Figaro.fr, Des milliers de chrétiens irakiens accueillis en France
  • « Une partie des manifestants, pourtant majoritairement chiites, se révoltent contre la mainmise iranienne devenue étouffante », assure un observateur irakien. « À cause des sanctions américaines, l’Iran a désespérément besoin de piller l’Irak. Sans ces richesses, le régime des mollahs ne tiendrait pas deux mois. Peut-être que le gouvernement d’Adel Abdel-Mehdi, qui est une création de Téhéran, va tomber. L’Iran le présentera comme une concession aux manifestants mais le remplacera par une autre marionnette. La répression risque d’être très dure car les Iraniens ne sont pas prêts à lâcher. » La Croix, La colère intacte des Irakiens contre « le régime des voleurs »
  • Le ministre irakien des Finances Ali Allawi a entamé vendredi une tournée dans le Golfe pour ne pas se retrouver en défaut de paiement face à ses millions de fonctionnaires après la vertigineuse chute des prix du brut. L'Orient-Le Jour, Un ministre irakien en tournée dans le Golfe pour éviter la faillite - L'Orient-Le Jour
  • Kurdistan irakien : MSF mobilisée auprès des populations fuyant le conflit en Syrie Médecins sans frontières, Kurdistan irakien : MSF mobilisée auprès des populations fuyant le conflit en Syrie | Médecins sans frontières
  • Le leader chiite irakien, dont le parti politique “En marchant” était arrivé en tête des dernières élections législatives, est désormais en difficulté face aux manifestations qui touchent le pays. Moqtada Al-Sadr est notamment critiqué pour ses récentes prises de position pro-iraniennes. L’analyse du site libanais Daraj.   Courrier international, Les positions pro-Iran de Moqtada Al-Sadr critiquées par les Irakiens
  • Le vice-président américain Mike Pence en présence du président du Kurdistan irakien, Nechirvan Barzani à Erbil, en Irak, le 23 novembre 2019. LExpress.fr, En visite en Irak, le vice-président américain ne rencontre aucun dirigeant de Bagdad - L'Express
  • Les États-Unis sont déçus par le vote du parlement irakien réclamant le départ de toutes les forces étrangères d'Irak, a déclaré dimanche le département d'État. Le Parlement irakien a adopté dimanche une résolution non contraignante demandant au gouvernement d'ordonner le départ de toutes les troupes étrangères du pays, après la mort du général iranien Qassem Soleimani et d'un chef de milice irakien tués dans la nuit de jeudi à vendredi par une frappe américaine près de Bagdad. Le Figaro.fr, Washington déçu du vote irakien sur le départ des forces étrangères
  • Le premier ministre est Adel Abdel-Mehdi, un homme au passé trouble. Docteur en économie de l’Université de Poitiers, il sera d’abord proche des maoïstes, puis de l’ayatollah Khomeiny. En 2009, ses gardes du corps participent à un vol de banque sanglant. Jusqu’en 2017, il demeurera membre d’un parti fondamentaliste religieux, le Conseil suprême islamique irakien. En 2018, à la demande du président irakien, il forme un gouvernement de coalition. Il est pro-iranien et anti-américain. Le Journal de Montréal, Quand les Irakiens regrettent Saddam Hussein... | JDM
  • Donald Trump a rencontré Netchirvan Barzani, le président du Kurdistan irakien, en marge du Forum économique mondial de Davos le 22 janvier. Pendant la discussion, le président américain n'a parlé que des Kurdes de Syrie, et a semblé confondre Barzani avec Mazloum Abdi, le commandant des forces kurdes syriennes. Slate.fr, À Davos, Trump prend le président du Kurdistan irakien pour un Syrien | Slate.fr
  • Figure tutélaire de la politique irakienne, le grand ayatollah Ali Sistani a qualifié dans son sermon du vendredi d'«attaque injustifiée» l'assassinat dans un raid américain à Bagdad du puissant général iranien Qassem Soleimani. Après que son représentant dans la ville sainte chiite de Kerbala a lu le sermon dénonçant également «une violation flagrante de la souveraineté irakienne», des centaines de fidèles ont scandé «Non à l'Amérique», rapporte l'AFP. Libération.fr, Pour le grand ayatollah irakien, l'assassinat de Soleimani est une «attaque injustifiée» - Libération
  • Le lendemain, 27 septembre, le cabinet d’Abdel Mahdi annonçait en sa qualité de commandant en chef des forces armées, le limogeage du lieutenant-général Abdel Wahab Al-Saadi, commandant du service irakien de lutte contre le terrorisme, soutenu par les Américains, et sa mise à disposition du département des retraites au ministère de la défense. Orient XXI, Le brasier irakien menace le pouvoir, l'autorité religieuse et l'Iran
  • Entre le marteau américain et l’enclume iranienne, la population irakienne subit à son corps défendant les violents soubresauts régionaux. Avec l’envie – l’illusion ? – de se défaire des alliances contre nature. Le Soir Plus, Moyen-Orient: les Irakiens otages de la géopolitique - Le Soir Plus
  • Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a eu un entretien téléphonique avec le Premier ministre irakien, Adel Abdel-Mahdi. Il a souligné l’importance de la poursuite de la lutte contre Daech en Irak et en Syrie dans le cadre de la Coalition internationale contre Daech, dans le plein respect de la souveraineté irakienne. Il est convenu avec le Premier ministre irakien de poursuivre le dialogue à ce sujet. France Diplomatie - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Entretien de Jean-Yves Le Drian avec le Premier ministre irakien (05.01.20) - Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Sur la place Tahrir en plein cœur de Bagdad, épicentre de la révolte de la jeunesse irakienne contre le gouvernement, on ne regrette pas Qassem Soleimani. Pour ces jeunes, il est le symbole de la mainmise de l’Iran sur leur pays. "Quand on a appris la nouvelle, on a fêté ça, c’était une grande joie", décrit Mohamed, âgé de 24 ans, qui comme des centaines de jeunes Irakiens est descendu dans la rue pour exprimer sa joie après l'annonce de la mort du puissant général iranien. Franceinfo, "On a fêté ça, c’était une grande joie" : de jeunes Irakiens se réjouissent de la mort de Qassem Soleimani
  • Quatre soldats irakiens ont été blessés, selon l’armée irakienne. Les sources militaires irakiennes ont assuré qu’aucun soldat américain n’avait été touché.   Le Journal de Montréal, Irak: huit roquettes tirées sur une base abritant des soldats américains | JDM
  • Vendredi à minuit, les deux grandes provinces kurdes du nord irakien ont été placées sous couvre-feu. L'Orient-Le Jour, Au Kurdistan irakien, un couvre-feu décrété contre le coronavirus - L'Orient-Le Jour
  • L’actuelle montée des tensions entre Iran et États-Unis sur le sol irakien permet de se poser la question de la validité de cette création intellectuelle qu’ était le nation building. France Culture, L'Irak, symbole de l'échec du "Nation Building" ?
  • Les événements des derniers jours au Moyen-Orient ont secoué les diasporas iranienne et irakienne aux États-Unis et au Canada. Si certains Iraniens ont célébré la mort de l’homme qui représente le régime iranien, d’autres le voyaient comme un farouche opposant de l’État islamique. Plusieurs membres de la communauté irakienne de Montréal craignent que l’Irak ne devienne une fois de plus, un terreau de guerre. Journal Métro, Tensions au Moyen-Orient: les Irakiens de Montréal craignent l'escalade
  • Selon l'enquête menée avec une caméra cachée, ces guides religieux agissent comme des proxénètes en exploitant sexuellement des enfants, sous couvert de la religion. L'enquête diffusée par le service en langue arabe de la BBC a été donc filmée à l'insu des protagonistes, à Bagdad et à Karbala, deux villes irakiennes. Elle lève le voile sur l'exploitation sexuelle des jeunes femmes par une élite religieuse. BBC News Afrique, Mariages temporaires : des religieux irakiens exploitent sexuellement des fillettes - BBC News Afrique
  • Les manifestants antigouvernementaux ont reconstruit lundi leurs campements incendiés dans plusieurs villes irakiennes, toujours déterminés face à la répression exercée par les forces de sécurité et dénoncée par un groupe de pays étrangers. Le Devoir, Les Irakiens restent déterminés malgré la violente répression | Le Devoir

Traductions du mot « irakien »

Langue Traduction
Anglais iraqi
Espagnol iraquí
Italien iracheno
Allemand irakisch
Chinois 伊拉克人
Arabe عراقي
Portugais iraquiano
Russe иракский
Japonais イラク人
Basque irakeko
Corse iraquianu
Source : Google Translate API

Irakien

Retour au sommaire ➦

Partager