La langue française

Interlingua

Sommaire

  • Définitions du mot interlingua
  • Étymologie de « interlingua »
  • Phonétique de « interlingua »
  • Citations contenant le mot « interlingua »
  • Traductions du mot « interlingua »

Définitions du mot « interlingua »

Wiktionnaire

Nom commun

interlingua \ɛ̃.tɛʁ.lɛ̃.ɡwa\ masculin au singulier uniquement

  1. Autre nom de la langue appelée couramment latino sine flexione.
  2. (Sens actuel) Langue internationale dont le vocabulaire est emprunté essentiellement aux langues romanes.
    • L’interlingua est une variante simplifiée du romanica.
    • Et l’interlingua simplifié, pour être compris en quasi-totalité et sans étude par le milliard de locuteurs de la famille latine, a été logiquement baptisé "latin moderne".

Nom commun

interlingua \Prononciation ?\ féminin (pluriel à préciser)

  1. Interlangue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « interlingua »

 Composé de inter et de lingua.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « interlingua »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
interlingua ɛ̃tɛrlɛ̃ga

Citations contenant le mot « interlingua »

  • @loïc landais D’un point de vue strictement théorique, l’ido m’apparaît comme une variante de l’espéranto allant dans le sens de plus de vocabulaire français (langue dominante de l’époque) et surtout allant dans un sens naturaliste, un peu comme interlingua mais en moins poussé ; c’est bien d’avoir plein de suffixes, mais dommage qu’on ne les utilise pas systématiquement comme en espéranto (pourquoi damo plutôt que virino par exemple ?). Résultat, la langue peut paraître plus simple pour ceux qui parlent une langue européenne, mais plus difficile que l’espéranto pour un japonais ou un chinois, pour qui damo n’évoque rien de plus que viro alors que virino a au moins le mérite d’être décomposable d’une manière qui rappelle un peu le chinois. Si vos ambitions se limitent à l’Europe, alors je dirais que si ces choix pouvaient lever les blocages psychologiques que l’espéranto suscite parfois sur son seul nom, si ça devait aboutir à une utilisation dans les instances internationales, alors même si je préfère l’espéranto, je dirais que ce serait un moindre mal par rapport à l’usage de l’anglais. Mais encore faudrait-il que les idistes actuels fassent vraiment des actions en ce sens, plutôt que de n’apparaître sur les forums qu’en réaction à des messages sur l’espéranto. Tout de même, vos remarques concernant les tentatives de réforme sont une admirable démonstration mathématique de la transitivité : puisque l’ido dérive de l’espéranto, toute réforme de l’ido est de fait une réforme de l’espéranto alors comment s’étonner qu’il y ait plus de réformes de l’espéranto que de l’ido ? N’empêche que 99% d’entre elles n’ont aujourd’hui plus aucun locuteur, l’ido étant en quelque sorte l’exception. Autre différence, avec l’espéranto les tentatives de réforme sont souvent des tentatives individuelles qui tombent rapidement dans l’oubli, les gens préférant l’original, alors qu’en Ido, j’ai l’impression que votre académie a tendance (ou l’a eu dans le passé) à valider beaucoup de réformes rendant l’ancienne version obsolète, ce qui oblige à ré-apprendre une partie de la langue du jour au lendemain. Mais ce n’est qu’une impression, sans doute exagérée. Le Taurillon, L'espéranto et l'Union européenne : une relation conflictuelle - Le Taurillon
  • Mais l’existence d’une telle méthode soulève une question : si le système est capable d’établir des connexions entre des concepts et des mots qui ne sont pas formellement liés, est-ce que cela signifie qu’il a élaboré une notion de partage de connaissance sur ces mots à un niveau plus profond que la simple connaissance des similarités entre les langages ? Les chercheurs en sont persuadés et estiment que le système a développé son propre langage interne, une « interlingua ». Mais les scientifiques sont bien en peine d’aller plus loin dans leurs explications. « Les réseaux neuronaux sont complexes et les interactions difficiles à décrire », constatent humblement les 3 spécialistes de Google. Silicon, L’IA de Google Traduction capable d’inventer son propre langage ? | Silicon
  • A ce stade, on peut dire qu’ils constituent une « langue » propre à l’IA ou d’un « interlingua ». ITespresso.fr, Google Translate : l'intelligence artificielle apprend (trop) vite

Traductions du mot « interlingua »

Langue Traduction
Anglais interlingua
Espagnol interlingua
Italien interlingua
Allemand interlingua
Chinois 国际语
Arabe إنترلينجوا
Portugais interlíngua
Russe интерлингва
Japonais interlingua
Basque interlingua
Corse interlingua
Source : Google Translate API
Partager