La langue française

Institutionnaliste

Sommaire

  • Définitions du mot institutionnaliste
  • Étymologie de « institutionnaliste »
  • Phonétique de « institutionnaliste »
  • Citations contenant le mot « institutionnaliste »
  • Traductions du mot « institutionnaliste »

Définitions du mot « institutionnaliste »

Trésor de la Langue Française informatisé

Institutionnaliste, subst. masc.Partisan de l'institutionnalisme (supra A). Les institutionnalistes ont directement ou non préparé l'étude de l'economic power (Perroux, Écon. xxes., 1964p. 26).

Wiktionnaire

Adjectif

institutionnaliste masculin et féminin identiques

  1. Relatif à l’institutionnalisme.
    • Les approches institutionnalistes dans l'analyse des politiques publiques en France et en Allemagne.

Nom commun

institutionnaliste masculin et féminin identiques

  1. Partisan de l’institutionnalisme.
    • Les institutionnalistes ont directement ou non préparé l'étude de l'economic power. (Perroux, Écon. xxe s., 1964)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « institutionnaliste »

(Siècle à préciser) De institutionnel avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « institutionnaliste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
institutionnaliste ɛ̃stitytjɔnalist

Citations contenant le mot « institutionnaliste »

  • Le livre collectif dirigé par Desmond King (Université d’Oxford) et Patrick Le Galès (Sciences Po Paris) vise à dépasser cette opposition classique retrait/retour de l’État, en défendant la thèse de sa reconfiguration dans une perspective institutionnaliste et comparative. L’État est défini comme , L’État européen au XXIe siècle - La Vie des idées
  • Contrairement aux arguments avancés par le premier diplomate béninois, pour justifier le rétrécissement de la carte diplomatique du pays, l’institutionnaliste estime qu’il s’agit plutôt d’une faiblesse. Pour le professeur Simon Narcisse Tomety, le ministère des affaires étrangères, avec cette réforme, est « minable dans son offre ». BENIN WEB TV, "La diplomatie béninoise n'est pas lisible, comparée à celle des autres", Pr Narcisse Tomety
  • Pourquoi s’intéresser aux inégalités ? Est-ce que cela a un sens économique, politique ou social ? Voire les trois à la fois. C’est la question à laquelle s’efforce de répondre l’économiste américain James K. Galbraith qui appartient à l’école institutionnaliste, celle de Thorstein Veblen (1857-1929), et qui est aussi le fils de John Kenneth Galbraith (1908-2006), un des conseillers économiques de Roosevelt puis de Kennedy. Son ouvrage, qui se veut ni un essai politique ni un livre technique, dresse un panorama des questions importantes et polémiques sur le sujet. Le Monde.fr, Les inégalités : un sujet fécond pour les économistes
  • Pour Veblen, fondateur de l'économie institutionnaliste, la science économique doit être analysée selon trois dimensions : une dimension technologique, une dimension institutionnelle et une dimension affective qu'il nommait les instincts. Il insistait aussi sur le rôle central de la création monétaire au centre de ces trois dimensions comme moteur de l'économie. De l'articulation de ces trois dimensions résulte une évolution vers une société féodale ou oligarchique essentiellement prédatrice qui favorise les intérêts acquis sur l'intérêt général ou une évolution vers une société essentiellement créatrice et artisanale ou industrielle qui favorise l'intérêt général sur les intérêts acquis. Veblen avait prévu que le risque de l'automatisation était d'offrir des possibilités de prédation inédites qui deviennent nécessaires pour compenser la production de biens et de services tangibles par des biens et des services intangibles qui sont essentiellement des intérêts acquis qui s'accumulent dans les intangibles. Or c'est exactement ce qui s'est passé avec l'automatisation numérique et son taux marginal nul. En dépit du marketing de l'économie de l'information ou encore de l'économie des intangibles, les preuves empiriques montrent bien que les intangibles sont des rentes de régulation, ce que Veblen nommait des intérêts acquis (cf. Bessen : https://www.bu.edu/law/files/2016/05/Accounting-for-Rising-Corporate-Profits.pdf). Depuis des décennies, la conjonction de l'automatisation numérique avec son économie du taux marginal nul et de la création monétaire oligarchique - création produite par les banques et injectée essentiellement dans les paradis fiscaux - provoque une hausse sans précédent des inégalités et de toutes les formes de prédation (tueries de masse, délinquance, corruption, extrémismes religieux et politiques,…). La situation est tellement catastrophique que l'espérance de vie baisse aux Etats-Unis pour la première fois ces dernières années depuis 1914, date à laquelle la première guerre mondiale et la grippe espagnole avaient fait baissé l'espérance de vie aux Etats-Unis. L'Europe et la France sont encore relativement préservés de cette tendance lourde qui est la création monétaire oligarchique bancaire couplée à l'automatisation numérique mais les mêmes causes produisent les mêmes effets et ceux qui argumentent qu'il existe un système de redistribution plus efficace en France ne comprennent pas que la distribution monétaire - autrement dit la création monétaire au sein des banques à laquelle Veblen donnait un rôle premier - précède et détermine la redistribution monétaire, l'imposition. Si l'argent est créé par les banques dans les paradis fiscaux pour l'essentiel, alors il ne sera pas imposé et redistribué. Pour que l'argent soit redistribué par l'imposition, encore faut-il qu'il soit distribué par la création monétaire. Or la création monétaire oligarchique qui est censée aller de haut en bas ne fonctionne pas et ne crée que des effets de corruption en haut de cette pyramide monétaire qui jamais ne ruisselle contrairement à ce que proclame l'idéologie du ruissellement utilisé pour justifier l'institution monétaire friedmanienne qui a remplacé l'institution monétaire keynésienne qui permettait au moins à l'Etat de créer de la monnaie via les circuits du trésor et générant ainsi les trentes glorieuses. On peut lire 'L'Ordre de la Dette" de Lemoine pour comprendre la prise de pouvoir des banques en France. On peut aussi lire les travaux de Zucman pour comprendre comment l'industrie financière construit chaque jour un monde de paradis fiscaux, d'inégalités, d'injustice et de violence. La corrélation entre la criminalité et les inégalités économiques est prouvée [47] et il importe de traiter le mal à sa principale racine, c’est-à-dire par le remplacement d’une création monétaire oligarchique par une création monétaire démocratique, parce que notre institution monétaire n'est plus du tout adaptée au paradigme technologique numérique et à son degré d'automatisation. Les institutions doivent être modifiées par les hommes et elles ne doivent pas être naturalisées comme des lois de la nature ainsi que la théorie du ruissellement tente de naturaliser la création monétaire oligarchique et ruisselante issue des travaux de Milton Friedman (il faut lire la critique de la théorie quantitative de la monnaie de Friedman par Keen qui montre l'imposture intellectuelle totale de cette idéologie construite pour défendre les intérêts du secteur financier). La financiarisation de l'économie n'est rien d'autre que la conséquence du monopole de création monétaire par les banques privées qui ont privé les états de la souveraineté monétaire. Mais avec l'automatisation numérique, une création monétaire étatique est une condition nécessaire mais non suffisante pour rétablir la domination de l'intérêt général sur les intérêts acquis, ou financiers, c'est la même chose. La création monétaire étatique de type keynésienne doit donc être complétée par un « quantitative easing for the people [48] », c'est-à-dire une création monétaire démocratique sous forme de revenu inconditionnel. C'est ce que défendent des économistes Keen et Hudson mais aussi l'anthropologue Graeber dans la tradition du jubilé. Selon cette tradition, pendant des millénaires, la civilisation fonctionnait sur la préservation de la démocratie contre les dérives oligarchiques grâce au jubilé, l'annulation de toutes les dettes. L'acte même de la naissance de la démocratie est l'annulation des dettes en Grèce par Solon. Or, qu'est-ce qu'une annulation des dettes si ce n'est une création monétaire injectée dans les comptes des citoyens endettés pour qu'ils remboursent leurs dettes? Le revenu inconditionnel sous la forme d'une création monétaire démocratique n'est que l'extension de cette tradition du jubilé qui, comme l'ont montré les équipes de recherche de Hudon à l'Université de Harvard depuis presque cinquante ans,  est une tradition qui a parfaitement fonctionné pendant des millénaires. Comme son équipe de recherche de Harvard l'a encore démontré, le message même du Christ et donc du christianisme était aussi un message de jubilé : c'était son message fondamental. C'est pour cette raison que le Christ était appelé le Rédempteur, l'homme venu annoncé la rédemption des dettes et pas des péchés, les deux mots étaient synonymes en hébreux mais il s'agissait d'après les recherches d'Harvard du mot dette. Pourquoi ne parle-t-on pas de cela? Des millénaires d'idéologie ont effacé les messages les plus révolutionnaires parce que derrière la lutte des classes pour l'appropriation des moyens de production de biens et de services, il y a toujours eu la lutte des classes pour l'appropriation des moyens de production de monnaie qui permettent toujours, in fine, d'acquérir les moyens de production des biens et des services, pensons aux aéroports ou aux autoroutes. Club de Mediapart, La Monnaie Démocratique contre la Prédation Néolibérale, par Christophe Petit | Le Club de Mediapart
  • Nouveau portrait d'économiste dressé par notre expert de l'ESDES. Cette semaine, gros plan sur l'institutionnaliste John Rogers Commons et son capitalisme raisonnable. , John Rogers Commons, défenseur d'un capitalisme raisonnable

Traductions du mot « institutionnaliste »

Langue Traduction
Anglais institutionalist
Espagnol institucionalista
Italien institutionalist
Allemand institutionalist
Chinois 制度主义者
Arabe مؤسسي
Portugais institucionalista
Russe институционалистский
Japonais 制度主義者
Basque institutionalist
Corse istituziunalista
Source : Google Translate API
Partager