Inséparablement : définition de inséparablement


Inséparablement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Inséparablement, adv.[Correspond à A 1 et 2 supra] D'une manière inséparable, tellement étroite que l'on ne rencontre pas l'un/les uns isolément de l'autre/des autres. Nos intentions profondes sont des projets et des fuites inséparablement liés (Sartre, Mots,1964, p. 160).L'effort collectif humain étant à la fois spirituel et matériel, ces deux aspects sont inséparablement liés dans la vie des sociétés (Traité sociol.,1967, p. 33).[ε ̃sepaʀabləmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. ca 1398 [ms. xves.] (Somme Me Gautier, BN 1288, fo87d ds Gdf. Compl.), ca 1450 (Mistere du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 12); de inséparable, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 26.

Inséparablement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

inséparablement \ɛ̃.se.pa.ʁa.blə.mɑ̃\

  1. D’une manière inséparable.
    • Il me prend un enthousiasme pour vous, pour M. de Grignan, pour son fils, pour votre maison, pour ce nom qu’il doit soutenir et auquel je suis inséparablement attachée. — (Marquise de Sévigné, 24 janv. 1689.)
    • Tout mon être dépendant du temps…, il s’ensuit que ma substance n'est rien, étant inséparablement attachée à cette vapeur légère et volage qui ne se forme qu’en se dissipant. — (Jacques-Bénigne Bossuet, Or. fun. de madame Yolande.)
    • […], — toujours est-il que l’idée, une fois acceptée, est inséparablement connexe d’une autre idée, celle de la condition de l’Univers sidéral, […]. — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire, 1864)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Inséparablement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSÉPARABLEMENT. adv.
D'une manière inséparable. Ils sont unis inséparablement.

Inséparablement : définition du Littré (1872-1877)

INSÉPARABLEMENT (in-sé-pa-ra-ble-man) adv.
  • D'une manière inséparable. Il me prend un enthousiasme pour vous, pour M. de Grignan, pour son fils, pour votre maison, pour ce nom qu'il doit soutenir et auquel je suis inséparablement attachée, Sévigné, 24 janv. 1689. Tout mon être dépendant du temps…, il s'ensuit que ma substance n'est rien, étant inséparablement attachée à cette vapeur légère et volage qui ne se forme qu'en se dissipant, Bossuet, Or. fun. de madame Yolande. Le fils de Dieu plus inséparablement uni à son Père que tous les rayons ne le sont au soleil, Bossuet, 6e avert. 44.

HISTORIQUE

XIVe s. J'entens, au vif argent vermeil Et parfaict corps qu'on dict soleil, Sont quatre et chascun element Unis inseparablement, l'Alch. à nat. 574.

XVIe s. Sa cause estant inseparablement conjoincte à un consort, Montaigne, I, 99.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inséparablement »

Étymologie de inséparablement - Littré

Inséparable, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de inséparablement - Wiktionnaire

Dérivé de inséparable, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inséparablement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inséparablement ɛ̃separablœmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « inséparablement »

  • Avec la figure du Corps, d’autres vérités sont placées devant nous. Le Corps de Christ sur la terre est un organisme vivant, inséparablement uni à la Tête glorifiée dans le ciel, et qui nous est présenté dans son fonctionnement. Le Corps vit et se développe en raison de son union avec la Tête. Voilà une des raisons qui fait que le contact avec la Parole de Dieu ne peut pas ne pas nous bouleverser. La Croix Africa, Homélie du dimanche : L’aujourdhui de la parole de Dieu - La Croix Africa
  • Qu’arrive-t-il à Grace et Frankie en fin de saison 5 ? Auront-elles trouvé compagnon compatible – et qui, surtout, ne menace pas leur cohabitation devenue inséparablement amicale ? On ne l’aurait pas écrit, quoi qu’il en soit, de sorte à ne pas « divulgâcher » l’issue de cette cinquième saison. Le Monde.fr, « Grace and Frankie » : jusqu’au bout de l’ennui
  • E. F. : Ces références théoriques ne doivent pas le faire oublier : si l’appropriation culturelle est souvent au cœur de polémiques, c’est que l’outil conceptuel est inséparablement une arme militante. Ces batailles peuvent donc se livrer sur les réseaux sociaux : l’enjeu a beau être symbolique, il n’est pas réservé aux figures intellectuelles. Beaucoup se transforment en critiques culturels en reprenant à leur compte l’expression « appropriation culturelle ». Le Monde.fr, Eric Fassin : « L’appropriation culturelle, c’est lorsqu’un emprunt entre les cultures s’inscrit dans un contexte de domination »
  • La foi de l'Eglise est claire : « Jésus est inséparablement vrai Dieu et vrai Homme. Il est vraiment le Fils de Dieu qui s'est fait homme, notre frère, sans cesser d'être Dieu, notre Seigneur » (2). , Avec Marie, mère de Dieu - Liturgie - Vie chrétienne - famillechretienne.fr
  • Le reste du Corpus, soit les 6166 Versets, traitent et organisent inséparablement, la vie terrestre, dans tous ses secteurs, et celle de l’Au-delà. Prendre 70 Versets, qui ont leur raison d’être, puisque Juifs et Chrétiens ont dévié du vrai Monothéisme, comme prétexte pour combattre et éliminer Islam et musulmans, tient d’un exécrable racisme. AgoraVox, Du prêcheur pacifique au chef de guerre, Mahomet n'a jamais dit ou pensé que les musulmans devaient islamiser le monde... - AgoraVox le média citoyen
  • Le carnaval l’a défié en réponse, en faisant écho au cri qui s’est imposé après l’assassinat de la militante : « Marielle presente ! » Sa veuve Mônica Benício, après avoir défilé avec Mangueira, a bien exprimé l’importance de cette lutte inséparablement symbolique et politique : la mort de Marielle a été « resignifiée » par le carnaval, qui donne une forme à la violence et raconte la tragédie sur un air de samba ; malgré la gravité du propos, l’allégresse musicale ranime l’espoir. Club de Mediapart, «Marielle presente!» Le carnaval politique du genre au Brésil | Le Club de Mediapart
  • Oui, cette nouvelle association cléricale est inséparablement liée canoniquement à l’Association de fidèles qu’est la Communauté de l’Emmanuel. C’était très important pour nous. La communion entre sacerdoce commun et sacerdoce ministériel est ainsi au cœur de ce nouveau dispositif. L’appartenance de clercs à la Communauté de l’Emmanuel est constitutive de son charisme. Les prêtres et les diacres de la Communauté de l’Emmanuel constituent, en effet, avec les autres membres de la Communauté, un unique corps missionnaire au service de l’Église. Église catholique en France, Création de l’association cléricale de la Communauté de l’Emmanuel
  • Il convient de rappeler clairement que le Père, le Fils et le Saint-Esprit agissent inséparablement ; chaque action divine est donc l’œuvre de toute la Trinité. Ainsi, on ne peut pas attribuer à une Personne divine, à l’exclusion des autres, une qualité ou une opération divine. Mais il convient d’ajouter immédiatement que le mode d’agir des Personnes divines se distingue en raison de la relation de chacune des Personnes avec les autres : le Père dans sa relation avec le Fils et avec l’Esprit Saint, et réciproquement. Ainsi le Père est, dans la Trinité, Celui qui aime, la source et le début de tout ; le Fils est Celui qui est aimé ; l’Esprit Saint est l’amour par lequel Ils s’aiment. Le Catéchisme de l’Église catholique précise : « Chaque Personne divine opère l’œuvre commune selon sa propriété personnelle » (258). , Au sein de la Trinité, quel « rôle » tient chacune des Personnes ? - Fondamentaux de la foi - Foi chrétienne - famillechretienne.fr
  • « L'imitation peut être fidèle, approximative ou même seulement allusive, prendre pour objet un écrivain, un texte particulier, un courant littéraire, mais quelle que soit sa visée ou sa portée, le pastiche développe une écriture inséparablement mimétique et analytique. » (Paul Aron)« Transposition, mimétisme, détournement, dénaturation forment quelques unes des figures de la stratégie déployée par Picasso à l'égard de ses peintres de prédilection. Il aura ainsi fécondé le modus operandi de la création moderne et contemporaine, la tirant aussi parfois du côté de la duplication perverse, de l'ironie et du pastiche. » (Exposition Picasso organisée par la Réunion des Musées Nationaux)« Entre Rimbaud et n'importe quel pastiche de Rimbaud, il y a une différence. » (Henri Thomas)Le pastiche fait référence à une pratique artistique et littéraire trop souvent occultée par la critique. Transposition, transgression des codes d'une oeuvre de souche, canonique ou connue, le pastiche est situé au croisement de l'imitation et de l'invention, du plagiat et de la libre inspiration. Principe ou rituel de la formation de jeunes peintres, musiciens et littéraires depuis l'antiquité, on lui doit également un grand nombre de supercheries, de faux. Jeu galant de l'élite littéraire ou divertissement grand public, il est cousin proche de la parodie, de la satire. Dans le domaine des lettres, des auteurs canoniques, tels Rimbaud, Proust et Céline, tous d'avides pasticheurs, ont également été pastichés. Mais on retrouve le pastiche dans la culture populaire aussi : dans les revues théâtrales ou cabarets, les émissions et sketches satiriques, par exemples. Sur la toile, le nombre de sites dédiés aux ‘fanfictions', ces récits qui s'inspirent des aventures des personnages de série télé ou de romans de gare, témoigne de la popularité du genre. Le pastiche est également une pratique musicale, que l'on retrouve dans les opéras pastiches et les re-mixes de DJ. Par ailleurs, l'exposition ‘Picasso et les maîtres' nous a rappelé que c'était une pratique très en vogue dans le domaine de la peinture. Ce colloque accueillera des contributions dans tous les domaines des études françaises et francophones. A table, le pasticcio est servi ! , Le Pastiche
  • Pareil argument soulève d’emblée deux questions. En premier lieu, peut-on réduire le racisme à une thèse scientifique erronée ? De fait, il s’agit là d’un biais intellectualiste dont il faut se garder : la race n’est pas tant fausse que dangereuse. Car cette « erreur » est efficace ; elle valide ce qu’il faut bien appeler la domination raciale. S’il faut la combattre, ce n’est pas par amour de la vérité, mais par haine de l’injustice. Certes, le racisme scientifique a pu, dans le passé, être utilisé pour légitimer un racisme juridique. Toutefois, après la Seconde Guerre mondiale, le discrédit de l’un et de l’autre n’a manifestement pas permis d’en finir avec le racisme ; et si l’éducation contre le racisme demeure nécessaire, il s’avère qu’elle n’est jamais suffisante. En outre, si l’extrême droite a évité de voter l’amendement, n’est-ce pas la preuve que l’enjeu est bien politique ? Si le racisme peut effectivement s’autoriser de la science, il convient donc de penser ce savoir, inséparablement, comme une forme de pouvoir. Club de Mediapart, Le mot race | Le Club de Mediapart
  • « La France, ce n’est pas une idée, un concept, pas même une valeur. C’est une réalité charnelle, incarnée. C’est un territoire, un peuple, une langue, une histoire, une culture, et tout cela inséparablement lié au christianisme qui l’a fait naître, qui l’a nourrit, et l’a élevée ». Rue89Lyon, Royalisme, agit-prop et Facebook : le retour de l’Action française à Lyon
  • Une forme d'amour consiste dans le sentiment d'exister par autrui. Il s'ensuit de la surnaturelle certitude d'être aimé. Une autre forme d'amour s'éprouve, à l'inverse, dans notre invincible vocation d'exister pour autrui. Il consiste dans notre dévotion pour un autre être auquel nous voudrions être si inséparablement unis que nous  voudrions avoir transfusé notre existence dans la sienne. Mais parce  qu'on le croirait moins parfait si on le sentait moins libre, l'adoration que nous en avons est indissociable de l'angoisse de le perdre. Tantôt l'amour est donc une grâce qu'on reçoit, et dont le principal effet est l'assurance qu'il ne finira pas. Tantôt c'est une grâce qu'on voudrait pouvoir donner : ce surcroît de joie, d'élan, de confiance et de force, qui transfuserait en un autre être cette vitalité qui est en nous, et que nous ne sentons s'accomplir que si un autre en jouit. L'une et l'autre expériences nous délivrent de notre solitude. Mais alors que la première nous abrite du temps, la seconde, à l'inverse, l'accomplit. Un amour nous dit : « Où je suis, tu demeures à jamais. Quoi que tu fasses, quoi qu'il t'advienne, en moi rien ne peut t'arriver. » Être aimé, c'est avoir en un autre être son éternité. , “Amour”, par Nicolas Grimaldi | Philosophie Magazine
  • D’une part, cela interdit tout dualisme : nous sommes inséparablement chair et esprit, et ce qui se joue très ordinairement dans notre chair exige ce qu’il y a de plus grand pour notre esprit. Rien de plus naturel que d’avoir un petit, mais les justes raisons de donner la vie à un mortel, en dernier lieu, nous renvoient au surnaturel, du moins à l’espérance d’une vie qui triomphe de la mort. Il faut reconnaître ici le génie du Créateur. Il a mis le mystère en dessous de nos ceintures. Quand on le fuit par l’intelligence et la volonté, il nous rattrape par la chair, et alors pour le fuir il faut aller contre notre chair même, jusqu’à la mutiler, la bourrer de chimie ou l’étouffer dans du latex. Il suffit au contraire de suivre l’ordre de la chair et voici qu’un enfant paraît, qui nous pose par sa simple vulnérabilité la question radicale : pourquoi m’as-tu donné la vie ? Et comme cette question appelle moins la réponse d’une solution que la réponse de notre responsabilité, cela nous montre d’autre part que ce n’est pas nous qui donnons la vie, mais la vie qui se donne à travers nous, sans qu’on la comprenne. Une naissance dépasse toujours nos calculs et même nos projets de gratuité, parce que la vie dépasse nos projets. La conception qui se fait dans le sein de la femme est plus mystérieuse que toutes celles qui se font dans nos têtes. , Fabrice Hadjadj : « La table à langer est pour moi comme un tabernacle » - Couple - Famille - éducation - famillechretienne.fr
  • que l'antisémitisme est un fléau qu'il faut combattre sans faille, mais que l'efficacité de ce combat passe inséparablement par l'antisionisme. Club de Mediapart, Peuple juif. Une idée reçue qui sème la confusion | Le Club de Mediapart
  • Mais il est une figure bien plus riche, inséparablement malfaisante et souffrante, victime et agressive, malmenée et transgressive, embarrassée et triomphante. Slate.fr, Festival de Venise 2019: paradoxes lagunaires et histoires lacunaires | Slate.fr
  • Cinéaste majeur, Bertrand Tavernier est aussi, inséparablement, un cinéphile hors pair, un érudit, un inlassable découvreur. On ne pouvait donc rêver plus merveilleuse compagnie que la sienne pour voyager à travers le cinéma français, des années 1930 aux années 1970. Un voyage de 3h15 en 94 films, que Tavernier mène non en docte historien mais en amoureux, avec toute sa subjectivité, allant là où le mène sa passion, se racontant au fur et à mesure qu'il nous dépeint les géants comme les oubliés, Jean Renoir comme Jean Sacha. Jamais à court d'enthousiasme, prompt à s'enflammer, à rétablir certaines vérités aussi, à batailler contre les clichés avec ce franc-parler qu'on lui connaît. Ce voyage est donc d'abord le sien, celui d'un garçon ébloui par les fusées qui éclairent le ciel lyonnais à la Libération, et qui rattachera cet émerveillement à celui de l'écran de cinéma qui scintille dans le noir. Celui d'un adolescent qui court les raretés, d'un jeune homme qui entre en cinéma, assistant puis attaché de presse avant de réaliser ses propres films. Ce foisonnant et passionnant documentaire aura une suite et est appelé, en 2017, à s'étoffer sous forme d'une série télévisée en huit ou dix épisodes. En attendant, Bertrand Tavernier refait pour nous un bout de cette promenade, avec sept étapes, sept films fondateurs qui ont marqué son propre voyage. La Vie.fr, Avec Bertrand Tavernier, périple dans l'histoire du cinéma français
  • Un langage formel bionique, inspiré de la nature, caractérise l’apparence du VISION AVTR. Ce design sensuel et innovant, avec le langage de conception ” sans couture ” typique d’EQ, fait du concept une vision de véhicule exceptionnellement sculpturale. Le corps allongé et sportif ” One-Bow ” les puissants passages de roues de forme sphérique. La VISION AVTR devient une sculpture de l’intérieur vers l’extérieur grâce à une grande ouverture ovale : le mouvement en forme de spirale relie inséparablement l’intérieur et l’extérieur, en partant de l’appui-tête, en passant par l’ouverture de la porte et en remontant jusqu’au seuil. MOTORS ACTU, VISION AVTR de Mercedes-Benz pour faire preuve d'une vision durable de la mobilité zéro émission - MOTORS ACTU
  • La seule force sociale qui peut défendre ces principes est la classe ouvrière. La lutte véritable pour sauver des vies veut dire: étendre massivement les tests, augmenter les soins médicaux, augmenter la production d’équipements de protection individuelle. Les travailleurs doivent réaliser que toute solution à la pandémie nécessite un niveau de planification et de coopération mondiale dont le capitalisme est tout simplement incapable. On doit en tirer les leçons, surtout que la lutte contre la pandémie est inséparablement liée à la lutte pour le socialisme. , Les États-Unis retirent leur financement à l’Organisation mondiale de la santé: un «crime contre l’humanité» - World Socialist Web Site
  • « Ce n’est point dans la vie d’un philosophe retiré du grand monde que l’on doit chercher une variété divertissante d’événements éclatants, qui semblent n’être représentés que pour jeter dans la surprise, et pour attirer l’admiration. Mais on y trouve la sagesse et la vertu dans un état plus naturel et plus proportionné à la portée de tout le monde. La vie d’un philosophe consiste moins en actions et en exploits extérieurs, qu’en sentiments et en pensées; mais parce que le philosophe est inséparablement attaché à l’homme, il s’agit principalement de savoir comme la philosophie aura gouverné la condition humaine dans les actions même les plus basses et les plus privées. »    (Adrien Baillet.) La Vie de Monsieur Descartes d’Adrien Baillet est le récit d’une aventure humaine. Celle du philosophe français le plus connu. Sont retracés dans le détail ses études au collège de La Flèche, sa vie militaire et mondaine, ses voyages, sa retraite en Hollande, ses expériences scientifiques, ses amitiés, ses polémiques, enfin sa mort, en Suède, dans le palais glacé de la reine Christine. Cet ouvrage expose également, et avec clarté, une pensée – complexe – qui, cultivée « à l’ombre et dans le silence », fut à la source de la philosophie moderne.   Introuvable depuis sa parution en deux volumes en 1691, sinon sous sa forme abrégée, cette Vie fut la première biographie de celui que Hegel tenait pour un héros. Elle reste, à tout point de vue, la meilleure, celle à laquelle on fait référence et que l’on cite toujours. Celle qui, en 1930, inspira Samuel Beckett quand il composa Whoroscope, un poème sur le temps. , A. Baillet, Vie de M. Descartes (éd. intégrale)
  • La grève exige une nouvelle orientation politique. Il est nécessaire de rompre avec le système bipartite capitaliste des Républicains et des Démocrates, qui est totalement redevable à la classe capitaliste. Il est vital que ce mouvement, qui insiste sur la priorité absolue de la vie sur les profits, prenne une orientation politiquement consciente, c’est-à-dire socialiste. La lutte contre la pandémie est inséparablement liée à la lutte de la classe ouvrière contre le capitalisme. , La classe ouvrière, le socialisme et la lutte contre la pandémie - World Socialist Web Site
  • 22. Le Christ a sauvé l’être humain tout entier et veut restaurer en chacun sa capacité d’entrer en relation avec les autres. L’Évangile propose la charité divine qui jaillit du Cœur du Christ engendrant une recherche de la justice qui est inséparablement un chant de fraternité et de solidarité, une stimulation pour la culture de la rencontre. La sagesse de la manière de vivre des peuples autochtones – malgré toutes ses limites – nous pousse à approfondir cette aspiration. Pour cette raison, les évêques de l’Équateur ont réclamé « un nouveau système social et culturel qui privilégie les relations fraternelles, dans un cadre de reconnaissance et de valorisation des différentes cultures et écosystèmes, capable de s’opposer à toute forme de discrimination et de domination entre les êtres humains ». [24] La Vie.fr, Exhortation apostolique “Querida Amazonia” : le texte complet
  • Le colloque « Se taire, écouter, (en) parler : voix et silences des récepteurs dans les arts » souhaite aborder la question de la réception en conjuguant la pensée de l’activité réceptrice et celle de la corporéité du récepteur. Il invite à interroger la manière dont l’activité du récepteur se traduit physiquement, en alternances d’éclats de voix et d’accueil silencieux – de ce fait, il questionne le rapport même entre voix et silence, comme c’est le cas dans les approches psychanalytiques de la voix. Il s’agit donc d’aborder la question de l’activité du récepteur à partir de ces deux termes indissociables et concrets que sont la voix et le silence. Le récepteur, considéré comme un sujet actif doté d’un corps, observe le silence et donne de la voix, alternativement et inséparablement. , Se taire, écouter, (en) parler: voix et silences des récepteurs dans les arts (arts plastiques, arts vivants, cinéma, littérature)
  • Une notoriété mondiale comme celle de Thomas Piketty ne devrait pas suffire en principe à empêcher que lui soient posées quelques questions politiques. Disons même plus précisément quelques questions relatives à une tromperie inséparablement intellectuelle et politique, dont le plus sûr indice est donné, en creux, par une unanimité médiatique sans précédent, gage en soi de totale innocuité, comme pour tout ce qu’elle choisit de célébrer passionnément. Il faudrait vraiment que « le monde ait changé de base » pour que Libération, L’Obs, Le Monde, L’Expansion et aussi le New York Times, le Washington Post, etc., communient à ce degré de pâmoison en quoi que ce soit de sérieusement dérangeant. Sans doute aidée par ses arrière-pensées propres (peu progressistes…), la presse financière anglo-saxonne aura été seule à garder un peu la tête sur les épaules, le Financial Times en allant d’abord chercher une oblique querelle statistique, et surtout Bloomberg, qui, sur le mode de la parodie, a livré une couverture façon Salut les copains, avec étoiles flashy et cœurs brisés, équivalent, mais sur le mode hilare, du groupisme que M Le Monde et L’Obs pratiquent, eux, au tout premier degré et avec un parfait esprit de sérieux. Le Monde diplomatique, Avec Thomas Piketty, pas de danger pour le capital au XXIe siècle, par Frédéric Lordon (Le Monde diplomatique, avril 2015)
  • En effet tout converge dans notre culture pour faire de l’homme un être différent de tous les vivants. Le Dieu biblique a créé l’homme à son image, Paul a promis la résurrection et l’Eglise a créé le Paradis, où sont interdits les toutous et les minous. Descartes énonce le credo de l’Occident techno-industriel où l’homme est voué à conquérir et dominer le monde naturel ; croyance dont l’hégémonie ne s’atténuera que récemment sans toutefois que s’affirme la conception que l’homme est à la fois animal et spirituel, que nature et culture y sont inséparablement liées, et que nous dépendons irrévocablement de la Nature qui dépend de nous. Libération.fr, En finir avec les malheurs de l’écologie - Libération
  • La raison en est que ces mouvements inséparablement collectifs et individuels n’ont pas un chef d’orchestre unique, mais qu’ils sont probablement déclenchés, dans les populations humaines en tout cas, par un mécanisme de communication immédiate d’habitus à habitus (4) chez des individus façonnés par une même matrice collective : mêmes réactions aux mêmes conditions structurelles d’existence et aux mêmes stimuli conjoncturels. Cette forme de sensibilité proprement sociale est par nature condamnée à échapper aux analyses interactionnistes des politologues de service et à la myopie pointilliste des instituts de sondage. Ce qui explique que la plupart de nos prétendus experts ratent généralement l’apparition du nouveau dans l’ancien. Le Monde diplomatique, Vie et mort du petit-bourgeois gentilhomme, par Alain Accardo (Le Monde diplomatique, janvier 2020)
  • Deux choses doivent être claires : 1) ce dont nous sommes mis en demeure, c’est d’en finir avec le capitalisme ; 2) sortir du capitalisme, c’est perdre le « niveau de vie » du capitalisme. À un moment, il faut se rendre à un principe de conséquence. On ne pourra pas vouloir la fin du système qui nous promet le double désastre viral et environnemental, et la continuation de ses « bienfaits » matériels. C’est un lot : avec l’iPhone 15, la voiture Google et la 7G viendront inséparablement la caniculisation du monde et les pestes. Il faudra le dire, le répéter, jusqu’à ce que ces choses soient parfaitement claires dans la conscience commune. Club de Mediapart, Problèmes de la transition, par F. Lordon | Le Club de Mediapart
  • L’obtention d’une telle compétence inséparablement intellectuelle et morale devrait déboucher sur des emplois stables et décemment rémunérés, avec une gestion des carrières analogue à celle de la fonction publique, sur la base des seules aptitudes et des seuls mérites avérés, seul moyen de soustraire, dans le principe, les parcours professionnels à l’arbitraire des copinages, du clientélisme et du népotisme, qui règne présentement. Acrimed | Action Critique Médias, Démocratiser les grands médias - Acrimed | Action Critique Médias
  • C’est le philosophe Giorgio Agamben qui demandait récemment : « Comment avons-nous pu accepter, seulement au nom d’un risque qu’il n’était pas possible de préciser, que les personnes qui nous sont chères et les êtres humains en général non seulement mourussent seuls – chose qui n’était jamais arrivée auparavant dans l’histoire, d’Antigone à aujourd’hui – mais que leurs cadavres fussent brûlés sans funérailles ? […] Nous avons en conséquence accepté, seulement au nom d’un risque qu’il n’était pas possible de préciser, de suspendre de fait nos liens d’amitié et d’amour parce que notre prochain était devenu une possible source de contagion. Cela a pu advenir – et l’on touche ici la racine du phénomène – parce que nous avons scindé l’unité de notre expérience vitale, qui est toujours inséparablement corporelle et spirituelle, en une entité purement biologique d’une part et une vie affective et culturelle d’autre part. »[1] , De quoi la distanciation sociale est-elle le nom ? | L’économie par terre ou sur terre ? | Jean-Marie Harribey | Les blogs d'Alternatives Économiques
  • Qui découvrira cet univers a de bonnes chances d’être séduit par son romanesque échevelé, sa liberté d’écriture en images et en sons, la noblesse lasse mais intraitable des figures (inséparablement personnages et interprètes) qui y apparaissent. Slate.fr, «9 doigts», belle navigation en eaux troubles | Slate.fr
  • «Lorsque nous avons perdu ma mère il y a quelques années, nous avions l’impression qu’une partie de nous était morte. Il m’a dit très tôt, nous sommes une équipe maintenant et nous devons rester unis. Nous l’avons fait et nous sommes devenus inséparablement proches. Il est devenu mon meilleur ami au monde. Je ne sais vraiment pas comment je vais me passer de lui. Il m’a toujours dit « tu es Kate Bradley Simmons et tu peux tout faire » donc je vais suivre ses mots et faire de mon mieux. C’est vraiment sauvage. Ma mère a quitté ce monde lors d’un horrible ouragan de stade quatre et maintenant mon père pendant une pandémie mondiale. Quel témoignage profond de ce peuple puissant qu’ils étaient. Hélas, ils peuvent enfin se retrouver. » Urban Fusions, Matty Simmons, co-fondateur de National Lampoon, décède à 93 ans | Spinning out
  • L'intelligence artificielle est beaucoup plus vieille qu'on ne l'imagine - elle existe depuis cinquante ans. LeCun a fait partie de cette histoire. Il a travaillé aux Bell Labs dans les années 1980 et a développé ConvNet (CNN) - une IA capable de lire les codes postaux. Selon lui, l'innovation matérielle est inséparablement liée aux progrès dans le domaine de l'apprentissage en profondeur (deep learning) et nous devrions voir encore plus de progrès à l'avenir. AndroidPIT, Pour Facebook, l'Intelligence Artificielle nécessite un nouveau language de programmation | AndroidPIT
  • Cet article voudrait avancer un autre élément de réponse. Si l’on ne cherche pas particulièrement à « séparer la femme de l’artiste », c’est peut-être parce que c’est impossible : en tant que « femme » une écrivaine écrit dans des conditions matérielles précises, qui déterminent en partie l’œuvre qu’elle produit ; en tant que « femme » en plus, il y a des chances qu’elle soit lue et reçue de manière particulière, d’une façon différente des œuvres produites par des hommes. Dans ce sens, les femmes qui créent sont toujours autant « artistes » que « femmes », et de manière inséparable (comme leurs collègues masculins sont aussi à peu près inséparablement « artistes » et « hommes »). The Conversation, Débat : Peut-on « séparer la femme de l’artiste » ?
  • « La liberté de conscience et la liberté religieuse – qui ne se limitent pas à la seule liberté de culte mais qui doivent permettre à chacun de vivre selon sa propre conviction religieuse – sont inséparablement liées à la dignité humaine », a souligné le souverain pontife, en appelant les croyants à « vivre en frères ». JeuneAfrique.com, Au Maroc, le pape défend la « liberté de conscience » et « la liberté religieuse » – Jeune Afrique
  • Au croisement de plusieurs cultures et de plusieurs époques, Okonkolo apparaît comme un apôtre idéal, aussi respectueux qu’audacieux, de la santería. Issue de la yoruba africaine, cette religion polythéiste cubaine donne lieu à des cérémonies rituelles incantatoires durant lesquelles des chants sacrés s’élèvent sur un entrelacs vibrant de tambours, appelés batá – l’okonkolo étant le plus petit d’entre eux. Au cœur du groupe se dresse le New-Yorkais d’origine portoricaine Abraham “Aby” Rodriguez, qui officie inséparablement comme percussionniste et comme prêtre yoruba/santería. Sa musique ô combien envoûtante est récemment parvenue à nos oreilles, suite à la rencontre d’Aby Rodriguez avec le guitariste et producteur new-yorkais Jacob Plasse, qui a fondé Chulo Records et qui travaille notamment avec le label Daptone Records. Les Inrockuptibles, Avec "Cantos", Okonkolo s'impose parmi les plus fervents représentants de la santería
  • S’affirmant inséparablement maronites, Libanais, Arabes et êtres universels, les pétitionnaires affirment agir au nom d’un Liban pluraliste « compte tenu de ce que la maronité a incarné dans l’histoire (…) et de ce qu’elle est devenue sous le mandat actuel (…), violence politique, accaparement du pouvoir et mainmise despotique sur le pays et sa population ». L'Orient-Le Jour, « Le président de la République n’est pas digne de représenter les Libanais » - L'Orient-Le Jour
  • En 2011, les morts du séisme n’étant même pas comptés, on saute vers la panacée des élections, sans qu’on se demande si les conditions existent ou non. On comprend que la route pouvait être ainsi grande ouverte pour un essaim de candidats à la présidence (54 reconnus) et de partis politiques (211) qui envahissent les urnes. Certes, comme on le sait, il n’y a pas que les Haïtiens qui soient des votants (potentiels), le gouvernement américain est majoritaire et vote aussi en s‘appuyant sur les représentants locaux de leurs intérêts. Et Martelly pouvait sortir de leur manche avec aisance. La crise qui jusqu’ici était inséparablement politique et économique - et cela avec l’orientation néolibérale exigée par les Clinton - se déploie désormais en mode catastrophe avec une tonalité de guerre civile. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - La crise politique en Haïti et Jovenel Moise
  • Pour nous autres Russes, le nom du général français est inséparablement lié à notre victoire commune lors de la Seconde Guerre mondiale, dont  nous célébrons le 75e anniversaire cette année. Car c’était bien Charles de Gaulle en personne qui appela les Français en juin 1940 à la lutte contre le fascisme, pour la liberté et l’indépendance nationale de leur pays. «Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas», clama-t-il. Ainsi c’est en grande partie grâce à ses efforts que la France entra dans la coalition anti-hitlérienne et en devint membre actif. RT en Français, Sergueï Lavrov: «Moscou et Paris partagent une responsabilité particulière pour la paix universelle» — RT en français
  • Comme l'a écrit le Parti de l'égalité socialiste dans sa déclaration du 23 mai, «Construisons des comités de base dans les usines et sur les lieux de travail! Il faut empêcher la transmission du virus Covid-19 et sauver des vies!»: «Le PES insiste sur le fait que la lutte contre la pandémie est inséparablement liée à la lutte des travailleurs contre la classe dominante – l’oligarchie des entreprises et des finances – et sa dictature sur la vie économique et politique. Il s’agit donc d’une lutte contre le capitalisme et pour le socialisme, de la restructuration de la société sur la base de la nécessité sociale et non du profit privé». , Le diktat de retour au travail de Trump menace la vie des enseignants - World Socialist Web Site
  • Le PES insiste sur le fait que la lutte contre la pandémie est inséparablement liée à la lutte des travailleurs contre la classe dominante – l’oligarchie des entreprises et des finances – et sa dictature sur la vie économique et politique. Il s’agit donc d’une lutte contre le capitalisme et pour le socialisme, de la restructuration de la société sur la base de la nécessité sociale et non du profit privé. , Les travailleurs de l’automobile lancent une nouvelle vague de luttes pour lutter contre la pandémie de COVID-19 - World Socialist Web Site
  • « La paix est notre œuvre : elle demande notre action courageuse et solidaire. Mais elle est inséparablement et d’abord un don de Dieu : elle requiert notre prière. Les chrétiens doivent être au premier rang de ceux qui prient chaque jour pour la paix ; ils doivent aussi éduquer à prier pour la paix. Ils aimeront prier avec Marie, Reine de la paix. Aleteia, Jean Paul II en était persuadé, la paix aura le dernier mot de l’Histoire
  • Cet aspect est sans doute l’un des plus connus. Il consiste en l’association entre une marque et un artiste. L’artiste va représenter la marque, la personnaliser. Ces deux-là sont inséparablement liés, il est donc primordial que les images des deux parties soient compatibles, cohérentes, afin que la collaboration soit efficace. Ces partenariats peuvent être très lucratifs : le plus gros contrat de l’histoire se place entre Beyonce et Pepsi, à hauteur de 38,5 millions d’euros. Aujourd’hui en France, PLK et Puma forment par exemple une belle association. Par ailleurs, certaines structures comme My Love Affair ou Universal Music & Brands se sont spécialisées dans ce domaine ainsi que dans le placement de produit dans les clips. Artistikrezo, Les marques et l'industrie du disque - Artistikrezo
  • Nous devons aussi expliquer à nos enfants que la personne humaine est « une », corps et cœur inséparablement liés. Puisque l’homme est un esprit incarné, c’est-à-dire une âme qui s’exprime dans un corps et un corps animé par un esprit immortel, il est appelé à l’amour dans sa totalité unifiée. L’amour embrasse aussi le corps humain et le corps est rendu participant de l’amour spirituel. Autrement dit, on ne peut pas aimer à l’essai, on ne peut pas jouer à aimer : qu’on le veuille ou non, dans une relation amoureuse, la personne toute entière est impliquée. Aleteia, Comment réagir au premier amour d’un adolescent ?
  • Quelle histoire d'amour entre ces deux génies de la danse ! Ils se rencontrent à 9 ans, à l'Ecole de danse de l'Opéra de Paris. Ils ne se quitteront − presque − plus. « On a passé la vie inséparablement tous les deux », disait-elle. Ils grandissent ensemble. La guerre arrive. A 17 ans, Roland Petit signe sa première chorégraphie, Renée-Marcelle Jeanmaire, qui deviendra Zizi un peu plus tard, danse pour lui. « Je n'avais qu'une envie, c'était de le séduire ». leparisien.fr, C’était Zizi Jeanmaire : paillettes, plumes et poèmes… - Le Parisien

Traductions du mot « inséparablement »

Langue Traduction
Corse inseparabbilmente
Basque inseparably
Japonais 切り離せない
Russe неразрывной
Portugais inseparavelmente
Arabe لا ينفصل
Chinois 密不可分
Allemand untrennbar miteinander verbunden
Italien inseparabilmente
Espagnol inseparablemente
Anglais inseparably
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires