La langue française

Innéité

Sommaire

  • Définitions du mot innéité
  • Étymologie de « innéité »
  • Phonétique de « innéité »
  • Citations contenant le mot « innéité »
  • Traductions du mot « innéité »

Définitions du mot innéité

Trésor de la Langue Française informatisé

INNÉITÉ, subst. fém.

A. − Au sing. Caractère de ce qui est inné.
[Avec compl. prép. de désignant un comportement ou une caractéristique le plus souvent psychique] Innéité des tendances. Je ne crois pas, je l'avoue, à l'innéité non seulement des idées, mais même des formes ou lois de notre entendement (Proudhon, Propriétés,1840, p. 136).Cette innéité de l'intelligence souveraine qui ne peut pas se tenir, fût-ce à ce qu'elle a elle-même posé (Du Bos, Journal,1924, p. 155).Ils admettent l'innéité et l'hérédité de la constitution et le rôle des facteurs exogènes se bornerait à la révéler (Delay, Ét. psychol. méd.,1953, p. 151).
Emploi abs. Nous ne voudrions pas ranimer ici la vieille querelle des philosophes au sujet de l'innéité (Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 148).La société féodale, imbue de la croyance à l'innéité (Traité sociol.,1968, p. 286).
B. − P. méton., au sing. ou au plur. Disposition(s) naturelle(s). Nous naissons avec des innéités confuses, comme des rêves de vies antérieures (Michelet, Journal,1842, p. 387).Mais avons-nous autant d'innéité que de compréhensivité? (Flaub., Corresp.,1850, p. 218).
Prononc. et Orth. : [in(n)eite]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1812 (F. J. Gall, G. Spurzheim, Anat. et physiol. du système nerveux, Paris, t. 2, p. 92 : l'innéité [it. ds le texte] des dispositions). Dér. de inné*; suff. -(i)té*. Fréq. abs. littér. : 29.

Wiktionnaire

Nom commun

innéité \i.ne.i.te\ féminin

  1. (Philosophie) Qualité de ce qui est inné.
    • Ensuite celle-là n'est qu'une substitution de termes, car entre l’innéité et la primordialité, il n'y a pas de différence pratique, et les adversaires de l'une sont nécessairement ceux de l'autre aussi. — (Jacques Matter, La morale ou la philosophie des mœurs, page 56, 1860)
    • Descartes soutenait aussi l’innéité des idées, et l’exemple qu’il alléguait, c’était l’idée du parfait et de l’infini : « Dieu, disait-il, l’a imprimé en moi comme le sceau de l’ouvrier sur son ouvrage ». — (Amédée Florent Jacques,Jules Simon,Émile Saisset, Manuel de philosophie, éditeur Hachette, 1857)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INNÉITÉ. n. f.
T. de Philosophie. Qualité de ce qui est inné. L'innéité de certaines dispositions physiques ou morales.

Littré (1872-1877)

INNÉITÉ (i-nné-i-té) s. f.
  • Terme de philosophie. Qualité de ce qui est inné. L'innéité des idées.

    Terme de physiologie. Dispositions propres à l'individu, par opposition à hérédité. L'innéité est antagoniste de l'hérédité : dans le sein des diverses familles, elle produit des individus doués d'aptitudes ou de dispositions exceptionnelles, en bien ou en mal, au physique ou au moral.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « innéité »

Dérivé de inné et du suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Inné.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « innéité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
innéité ɛ̃neite

Citations contenant le mot « innéité »

  • Pardon à l'auteur de cette interprétation des manifestations de part et d'autre de l'Atlantique : je ne suis pas certain que les manifestants en France "confondent" avec ce qui se passe aux USA ! Bien au contraire ! En France, une forte proportion d'immigrés (non-Blancs) est de culture musulmane : non pas que l'islam se transmette à la naissance comme un caractère inné (contrairement au dogme islamique qui prétend cette innéité) mais la transmission des ordres coraniques se transmet par les parents et l'environnement. "Lorsque Allah le voudra, peu importe quand, le monde entier sera musulman. Il faut juste transmettre ses ordres." Cela fait partie du djihad, du devoir de conquête. Ce djihad peut se faire les armes à la main, mais aussi, selon la stratégie frériste, par l'immigration, la présence marquée du territoire, la démographie, la revendication, les associations, le fait accompli. Les manifestations dites "antiracistes" servent en réalité aux conquérants à affaiblir le pouvoir et à contester les forces de l'ordre : elles participent du djihad. Nous ne devons pas les sous-estimer et oublier le devoir de djihad et de conquête par tous les moyens. Ce qui n'est pas vraiment la même démarche aujourd'hui aux USA. Le Figaro.fr, La semaine du FigaroVox - Ils confondent la France avec un ghetto américain
  • Tout comme on ne s’improvise pas médecin, on ne s’improvise pas manager non plus. La négociation, l’intelligence relationnelle ou encore le leadership sont des qualités essentielles qui oscillent entre innéité et acquisition. On peut aisément transposer le ridicule provoqué par l’imposture de Sganarelle à certaines situations managériales. Le nouveau manager se retrouve alors parachuté du jour au lendemain dans un rôle qui n’est pas le sien par un simple mécanisme de promotion. Il devient manager malgré lui. The Conversation, « Le manager malgré lui » : quand Molière éclaire la bêtise organisationnelle
  • Le premier établit la nécessité de prendre en compte la nature humaine pour fonder une éthique soucieuse de tous les hommes, dont (surtout) les plus faibles. Le deuxième montre que le cosmopolitisme n’est pas ennemi de l’État-nation, et que l’on peut concilier « un ordre cosmopolitique… et l’Etat-nation démocratique ». Le troisième, un des plus importants à mes yeux, fait voir toute la richesse de « l’innéité humaine ». Le quatrième dénonce une conception réductrice de l’identité propre à l’« hystérie », ou à la « barbarie », identitaires. Le cinquième explicite la notion de « cosmopolitisme enraciné », en montrant la supériorité du « patriotisme républicain » sur le nationalisme chauvin. Le sixième, enfin, établit la possibilité, et l’urgence, d’un nouveau « niveau », décalé, et transnational, de gouvernance, incarnant une philosophie de l’hospitalité. The Conversation, Comment peut-on être cosmopolite ?
  • Dans ses installations, les volumes organiques sont en lévitation liés ni à une terre ni à un environnement. Les formes, sans limites, s’y répandent comme un tracé de poudre, laissant apparaître un nuage sans explosion, comme dans un rêve. À travers une série de toiles, «Reflection» plonge dans le travail de Mounat Charrat. Un univers où la lumière cohabite avec les pierres, en apesanteur, dans un jeu parfait qui conjugue esthétique et profondeur métaphysique. Là encore, les choix de l’artiste interrogent le rapport entre acquisition et innéité, spontanéité et composition, mouvement et inertie. Quant à Nawal Amarech, elle quitte la thématique de l’eau, exposée durant la COP22, pour dévoiler une série de photographies inédites, exceptionnelles, réalisées en numérique, sans retouche, où l’humain reprend une place, sa place. Artistiques et modernes, ses toiles photographiques de 80×120 cm à 100×150 cm, sont une prouesse personnelle et technique. Adepte du travail de la lumière, qu’elle installe comme un décor de cinéma et qu’elle dompte par instants fugaces, Nawal Amarech a banni la retouche de son travail artistique. LesEco.ma, Œuvres de lumière à la 6.4 Gallery - LesEco.ma
  • De même que de la baleine monstrueuse on passe à l’infinitésimal krill par toutes dimensions de poissons nommés joyeusement, du plancton on passe à Planck voire au moins sur le plan sonore à Platon. On aura aussi croisé (non nommé) Einstein dont les théories cosmiques se prêtent à une analogie ludique — « suivons Planck ! » — par des mesures en longueur, en masse et en temps de Plancton. Mais là, « il est prévu/ qu’on tique/ devant telle poétique // l’objectif /ô lecteur /ô mon homothétie ! / est que tu planques / ton arbitraire qui te place/ en plein centre// pour juger le plancton ». Platon, nominé pour son Cratyle et ses théories sur l’innéité ou le conventionnalisme du langage, se voit ostracisé pour sa métaphysique et son idéalisme, car « la gent planctonique / est un sacré foutoir/ un beau système / chaotique ». Avec « - un salut / à Melville/ nous plongeons / plus loin encore/ et noyons la métaphysique / dans les masses mouvantes et panocéaniques ». Et à nouveau plus loin : « de Platon au plancton / passons gaiement / de la métaphysique /à nos métazoaires ». Car « le chaman [qui] / veille sur la mer (…) s’assure que la tribu / a son monde/ dans le seul monde » d’un « océan planétaire/ en constant mouvement ». , Sur Planktos de Régis Poulet - La Revue des Ressources
  • Un zeste d’innéité. Et du travail. De l’acharnement. Profusément. Des gestes abondamment répétés afin de maîtriser le ballon avec la même habileté à gauche et à droite. « Je me rappelle tout petit, au BRC, on devait faire 50-50-50 (1). Je le travaillais à l’entraînement mais aussi chez moi. Quand il pleuvait, je descendais dans la cave du bâtiment avec ma mère et je jonglais du pied gauche ». , Région Franche-Comté | Alexandre Vincent : un destin tout « 9 »
  • Ce n’est peut-être pas un hasard si le premier penseur à avoir développé l’idée d’une innéité de l’altruisme est aussi le fondateur de l’économie libérale, l’Ecossais Adam Smith. Contemporain de Rousseau et de Voltaire, l’inventeur de la « main invisible » est aussi l’auteur d’un ouvrage détonant, la Théorie des sentiments moraux (1759). Le Monde.fr, Altruisme, la part de la nature
  • Jamais intégré Victor mourut dans l'oubli et le désintérêt le plus total en 1828. Il approchait, disait-on, les 40 ans. Et n'intéressait plus grand monde. Sinon, beaucoup plus tard, le cinéaste François Truffaut et l'ethnologue Lucien Malson. Dans son ouvrage « les enfants sauvages », ce dernier posa le postulat : « de la distinction entre nature et culture, entre l'inné et l'acquis en l'homme. Beaucoup y apprendront que l'humanité est davantage un processus d'acquisition que de l'ordre de l'innéité. » ladepeche.fr, Saint-Sernin-sur-Rance. Histoires d'Aveyron (7) : L'enfant sauvage déraciné - ladepeche.fr
  • Il nous revient le souvenir pathétique d’une certaine défense de thèse à l’Institut de Sociologie de l’ULB. La jeune chercheuse qui y présentait le résultat de ses recherches venait d’un pays étranger et n’était manifestement pas au fait des normes du politiquement correct en Europe occidentale. Un passage de sa thèse étudiait la possibilité d’une innéité de la xénophobie chez les jeunes enfants. Quant à juger cette opinion, nous ne saurions le faire car nous n’en avons jamais lu le texte original. Mais le débat qui s’ensuivit fut une pantalonnade et une insulte pour l’intelligence. Le jury prétendit que la doctorante enfreignait la loi Moureaux réprimant le racisme et s’exposait ainsi à des sanctions. On lui reprocha ensuite les risques politiques liés à son travail et l’influence qu’elle pourrait exercer sur les électeurs d’extrême-droite. (Comme si les électeurs d’extrême-droite lisaient les thèses de l’Institut de Sociologie…) Enfin, on lui concéda son titre tout en lui faisant savoir que son éventuelle carrière académique s’arrêtait là. Quelle surprise pour nous qui pensions que les débats académiques auraient porté sur la justesse de la méthodologie, sur la précision des données ou sur l’exactitude des raisonnements ! Mais ne doutons pas que ce genre de cas est rarissime. Les chercheurs de sciences humaines ne sont pas des imbéciles et ils savent éviter de se pencher sur les sujets qui mettraient leur carrière en péril. Contrepoints, La censure contre l’intelligence | Contrepoints
  • Comment donc concilier l'intervention divine et la liberté humaine ? La réponse est double. D'abord, pour reprendre la conception sartrienne de l'existence, si nous la lions avec le fait que Dieu a créé l'homme pour qu'il L'adore (concept de la Fitra), nous serions obligés de l'invalider. Sauf que l'expérience montre que des hommes ne se disent nullement tous adorateurs de Dieu. Nous pouvons donc rétorquer qu'ils se choisissent une essence qui se figera à la mort. Nous sommes donc obligés de réintégrer la pensée de Sartre dans notre conception islamique du monde. Et d'affirmer alors que tout homme possède, d'une part, une "essence potentialité", c'est-à-dire une innéité qui le mène à tirer, de sa propre expérience, une interrogation spirituelle sur l'existence d'une vie après la mort, sur un au-delà, sur la croyance en un ou plusieurs créateurs, à laquelle il donne la réponse qu'il souhaite, et d'autre part, une "essence-effectivité", à savoir l'état spirituel, évolutif le long d'une vie, mais qui ne change plus la mort survenue. Club de Mediapart, Une critique islamique de la pensée d'Abdennour Bidar (3/4) | Le Club de Mediapart
  • Les partisans de l'innéité de la faiblesse des femmes rétorquent que c’est parce que les femmes jouent moins bien qu’elles sont moins nombreuses à jouer et non l’inverse. L’argument est facilement réfutable. AgoraVox, En France, les femmes sont séparées des hommes dans les championnats d'échecs - AgoraVox le média citoyen
  • Disons que cela explique aussi pourquoi du côté musulman on peut trouver autant d'aliénation et de pratiques incohérentes avec l'innéité humaine. Il y en a qui devraient aussi changer leurs lectures. Chroniques orientales, Iran : nouveau catalogue de coiffures — Chroniques orientales

Traductions du mot « innéité »

Langue Traduction
Anglais innate
Espagnol innato
Italien innato
Allemand angeboren
Chinois 先天
Arabe فطري
Portugais inato
Russe врожденный
Japonais 生得的
Basque berezkoa
Corse innatu
Source : Google Translate API
Partager