La langue française

Incréé

Sommaire

  • Définitions du mot incréé
  • Étymologie de « incréé »
  • Phonétique de « incréé »
  • Citations contenant le mot « incréé »
  • Traductions du mot « incréé »

Définitions du mot « incréé »

Trésor de la Langue Française informatisé

INCRÉÉ, -ÉE, adj.

A. − Qui existe sans avoir été créé. Quand notre esprit examine si le Dieu suprême provient de quelque cause, il n'en peut concevoir aucune, et il exprime cette propriété de la vie divine par le mot (...) incréé (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1086).Il est aussi absurde de dire que Dieu a créé l'univers que d'affirmer que l'univers a créé Dieu. Ils ne sont qu'un et coexistent, incréés, depuis toujours (Maeterlinck, Sablier,1936, p. 40).
THÉOL. CHRÉT. Sagesse incréée. Synon. de Fils de Dieu. (Dict. xixeet xxes.).
Emploi subst. masc. sing. Ce qui n'est pas créé. Anton. le créé, la création, la créature.Et contemple en esprit, Malebranche nouveau, Le parfait, l'incréé, le vrai bon, le vrai beau; Pour t'égaler à Dieu, dépouille la matière (Fontanes, Œuvres, t. 2, Épître II, 1821, p. 64).
THÉOL. et poét. [Avec une majuscule] Synon. rare de Dieu.Ô vivants, ne blasphémons point. Qu'importe à l'Incréé (...) Qu'une ombre lui montre le poing! (Hugo, Contempl., t. 3, 1856, p. 332).
B. − Littér. Qui n'est pas créé, qui n'a pas été formulé. J'imagine ce poète un esprit plein de ressources et de ruses, faussement endormi en plein centre imaginaire de son œuvre encore incréée (Valéry, Variété [I], 1924, p. 77).
Prononc. et Orth. : [ε ̃kʀee]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1458 (Greban, Mist. de la Pass., 4875 ds Gdf. Compl.). Dér. de créé, part. passé de créer*; préf. in-1*, cf. lat. chrét. increatus de même sens. Fréq. abs. littér. : 93. Bbg. Quem. DDL t. 1.

Wiktionnaire

Adjectif

incréé \ɛ̃.kʁe.e\

  1. (Didactique) (Religion) Qui existe sans avoir été créé.
    • Chez nous, l’on méprise trop l’art de la danse, cela soit dit en passant. Tous les grands peuples, d’abord ceux du monde antique, ceux de l’Inde et de l’Arabie, l’ont cultivée à l’égal de la poésie. La danse est autant au-dessus de la musique, pour certaines organisations païennes toutefois, que le visible et le créé sont au-dessus de l’invisible et de l’incréé. — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, pages 56-57.)
    • L'essence incréée est, pour saint Maxime et pour tous les Pères de l’église, synonyme de l'essence divine. — (Vasilios Karayiannis, Maxime le Confesseur: essence et énergies de Dieu, Éditions Beauchesne, 1993, p.92)
    • Vous avez déjà vu que tous les êtres incréés seraient également inaltérables par essence , qu'ils n'auraient rien à se communiquer, rien à se donner à eux-mêmes. — (Jean-François Marmontel , Métaphysique, leçon 3, dans Œuvres de Marmontel, Paris : Belin, 1819, vol.6, 1re part., p.310)
    • D'une part, en effet, l'héritage de Chalcédoine est parfaitement préservé: les natures, même après l'union, sont deux, parce que l'essence divine incréée ne peut jamais et sous aucune forme être participée en tant que telle par la nature créée, […]. — (Dumitru Stăniloae, Dieu est amour, Genève : Labor & Fides, 1980, note bas de page 78)
    • Une autre fracture religieuse s’opère avec l’essor au VIIe siècle de l’islam, qui se fragmente entre l’islam « ouvert » des Omeyyades, à Damas ou en Espagne, et celui du califat abbasside, à Bagdad, où il impose en 851 le dogme d’un Coran incréé qui fossilise cette religion.— (Alain Blondy, La Méditerranée centre du monde, Le Point n° 2380, 12 avril 2018, p. 128)
  2. (Littéraire) Qui n’a pas été formulé, qui n’existe pas.
    • Nature, ô lyre aux milles cordes ;
      Qui réentend ton chant vibrer, ton chant humain ;
      Qui voit monter vers lui, comme de longues hordes,
      Tes vagues, grande mer, et qui peut de la main
      Vous compter, astres purs qui dominez à l'heure
      Où l'univers s'apprête à son repos sacré,
      Où passe en une vision et qui demeure
      L'Esprit soufflant d'un trait le poème incréé !
      — (Jean Charbonneau, Tel qu'en sa solitude ...: poèmes, Éditions B. Valiquette / Éditions Action canadienne-française, 1940, p.24)

Nom commun

incréé \ɛ̃.kʁe.e\ masculin (pour une femme on dit : incréée)

  1. (Didactique) Être, ou chose, qui n’est pas créé.

Forme de verbe

incréé \ɛ̃.kʁee\

  1. Participe passé masculin singulier de incréer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCRÉÉ, ÉE. adj.
T. didactique. Qui existe sans avoir été créé. Dieu seul est un être incréé. Des philosophes ont enseigné que la matière était incréée. Spécialement, La sagesse incréée, se dit du Fils de Dieu.

Littré (1872-1877)

INCRÉÉ (in-kré-é, ée) adj.
  • Qui existe sans avoir été créé. Quand Dieu aurait des parties, elles ne seraient pas faites ; car le créateur, l'être incréé ne serait pas composé de créatures, Bossuet, Hist. II, 1. Une trinité créée que Dieu fait dans nos âmes nous représente la Trinité incréée, que lui seul pouvait nous révéler, Bossuet, Élévat. sur myst. II, 6. Le Verbe de Dieu, ce Verbe incréé, mais fait homme pour sauver les hommes, Bourdaloue, Myst. Nativ. de J. C. t. I, p. 27. Ô mort ! ô destinée ! ô Dieu de la lumière ! Créateur incréé de la nature entière, Voltaire, Guèbr. III, 5. Le Chinois prétend que la matière est éternelle, infinie, incréée, Diderot, Opin. des anc. phil. (Malebranchisme).

    Chez les chrétiens, la sagesse incréée, le Fils de Dieu.

    Substantivement. L'incréé, ce qui n'est pas créé. Un degré de perfection acquis conduira par lui-même à un autre degré, et, parce que la différence du créé à l'incréé, du fini à l'infini est infinie, ils tendront continuellement vers la suprême perfection sans jamais y atteindre, Bonnet, Paling. XXII, 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INCRÉÉ, adj. (Gramm.) qui n’a point eu de commencement, & conséquemment n’aura point de fin. Tous les anciens Philosophes ont dit, rien ne se fait de rien ; ainsi la matiere étoit, selon eux, incréée, éternelle. Pour nous, il n’y a que Dieu qui soit incréé. Voyez les articles Dieu & Création.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « incréé »

Lat. increatus (QUICHERAT, Addenda), de in… 1, et creatus, créé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1458) Du moyen français incréé de même sens, de créé avec le préfixe in- sur le calque du latin increatus (« incréé »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « incréé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incréé ɛ̃kree

Citations contenant le mot « incréé »

  • La voix de l'incréé. , L. Parisse, La «Parole trouée». Beckett, Tardieu, Novarina.
  • Pour les hanbalites, les versets anthropomorphiques doivent être pris à la lettre et le Coran doit être accepté comme incréé, « sans se demander comment. » Mizane info, La volonté de Dieu, pomme de discorde entre mu’tazilisme et ash’arisme
  • 2006 | Quatrième volet d'une série de cinq entretiens entre Laure Adler et le metteur en scène Claude Régy, qui évoque ici ce que la représentation théâtrale doit provoquer dans le public puis aborde ce qu'il appelle la part "d'incréé" dans la création. France Culture, Claude Régy : "La part d'incréé fait partie de la création"
  • Ainsi, la Croix était déjà plantée dans le Cœur de Jésus dès le premier jour de son existence dans le sein de Marie ! Pourquoi ? Notons d’abord que c’est le « divin Cœur » qui a ressenti continuellement ce que la « sainte Humanité » n’a souffert intérieurement que durant les heures de la Passions. Par le « divin Cœur », on peut entendre soit l’Amour incréé de la seconde Personne de la Trinité, soit l’amour humain de Jésus en tant qu’il fonctionnait en « mode divin », c’est-à-dire en tant cet amour était d’une nature conforme à une âme qui avait été assumée par le Fils éternel. Par ce divin Cœur, Jésus possédait des connaissances venant d’en haut parce qu’il voyait Dieu dans la partie haute de son âme. Mais pourquoi cet amour divin a-t-il souffert du début à la fin de l’existence de Jésus ? Aleteia, Non, la dévotion au Sacré-Cœur n’est pas réservée au mois de juin !
  • Edouard Husson : Il faut bien comprendre qu’être de droite ou de gauche, cela s’enracine dans des attitudes religieuses sous-jacentes, éventuellement inconscientes. La droite est héritière du christianisme, c’est-à-dire de l’immense libération qu’a représenté la distinction entre l’être créé et l’être incréé. Etre de droite, c’est d’une part ne rien absolutiser des réalités terrestres et d’autre part savoir que l’homme poursuit un idéal qui est toujours au-delà ce que que peut réaliser la cité des hommes. Cela conduit à une politique prudente, réaliste, ouverte à la discussion La gauche est enracinée dans le catharisme, le millénarisme et la gnose: l’opposition entre une minorité de purs (qui ont tous les droits), qui détiennent le savoir, et une majorité d’individus dont on flatte les passions, en leur racontant que le bonheur absolu est réalisable dans la cité terrestre tout en restreignant leur accès effectif à la liberté dont bénéficient les « purs ».  Atlantico.fr, Magistrature, universités, service public audiovisuel et cie : SOS diversité idéologique disparue | Atlantico.fr
  • On assiste par contre à un regain d’intérêt sur l’origine de l’islam dans les milieux universitaires. Plusieurs études sont en cours qui d’ors et déjà dévoilent une histoire très différentes des fables que les mahométans se racontent sur l’origine de leur religion et en particuliers sur cette idée farfelue de « Coran incréé ». AgoraVox, Le dialogue interreligieux est-il possible ? - AgoraVox le média citoyen
  • Le Coran, texte dit incréé, c’est-à-dire rédigé par Mahomet sous la dictée d’Allah, constitue l’un des mythes fondateurs de l’islam autant qu’un défi concret à l’adaptation de cette religion au monde moderne. Des auteurs, comme Florence Mraizika[1], avaient déjà œuvré à la déconstruction de la lecture traditionnelle de ce texte. Le Coran des historiens, publié sous la direction de Mohammad Ali Amir-Moezzi et Guillaume Dye, éloigne un peu plus le Coran d’Allah pour le rapprocher des hommes ainsi que de leurs contradictions. Cette somme révolutionnaire et aconfessionnelle achève de convaincre le lecteur qu’à l’instar de l’Ancien et du Nouveau Testament, le Coran se révèle un « texte composite », un patchwork aux sources variées, un mille-feuille scripturaire. Mais ce n’est, bien sûr, pas le seul apport de cet impressionnant travail de recherche. Causeur, Islam: enfin une analyse historico-critique du Coran en langue française - Causeur
  • 2006 | Dernier volet d'une série de cinq entretiens de Laure Adler avec le metteur en scène Claude Régy qui s'exprime sur la subversion du théâtre, et sur l'importance du silence, du vide, de "l'incréé" comme "contre poids" dans l'écriture théâtrale. France Culture, Claude Régy : "Le silence est aussi une forme d'écriture"
  • Le Coran est considéré par les sunnites comme " incréé ", c'est-à-dire existant de toute éternité. Il est la parole de Dieu en langue arabe dictée au prophète Muhammad. Le livre saint de l'islam est mémorisé et psalmodié par des millions de croyants, disséqué depuis des siècles par les oulémas et les grands jurisconsultes musulmans qui l'interprètent à la lumière de la tradition (sunna), des hadith (les actes et paroles du Prophète) et de la sira (sa biographie). Le Coran des historiens (1), ouvrage collectif dirigé par les islamo- logues Mohammad Ali Amir-Moezzi (Ecole pratique des hautes études, Paris) et Guillaume Dye (ULB), met à la portée du lecteur cultivé la somme des connaissances historiques et philo- logiques le concernant. Au-delà de son aspect rationnel, Le Coran des historiens se présente comme une " initiative civique et politique ", destinée à rendre possible la contextualisation, la relativisation et la distanciation critique dans l'examen des choses de la foi. Entretien avec Guillaume Dye. ... Site-LeVif-FR, Le Coran sous la loupe des savants - International - LeVif

Traductions du mot « incréé »

Langue Traduction
Anglais uncreated
Espagnol increado
Italien increato
Allemand ungeschaffen
Chinois 未创建
Arabe غير مخلوق
Portugais não criado
Russe не созданный
Japonais 未作成
Basque uncreated
Corse micca creatu
Source : Google Translate API
Partager