La langue française

Impensé

Définitions du mot « impensé »

Trésor de la Langue Française informatisé

Impensé, -ée, adj.Qui n'a pas été précisé. Nous sommes dans un monde impensé, impensable auparavant (Éluard, Donner,1939, p. 118).Emploi subst. Informulées, ces énergies glissent dans l'impensé (J.-R. Bloch, Dest. du S.,1931, p. 191).

Wiktionnaire

Adjectif

impensé \ɛ̃.pɑ̃.se\

  1. Qui n'a pas été précisé, pensé.
    • Nous sommes dans un monde impensé, impensable auparavant. — (Éluard, Donner, 1939)

Nom commun

impensé \ɛ̃.pɑ̃.se\ masculin

  1. État de ce qui est non formulé, non pensé.
    • Informulées, ces énergies glissent dans l'impensé. — (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931)
  2. Chose niée.
    • La responsabilité d'un pavillon d'arriérés profonds adultes m'a fait découvrir l'impensé de la violence des limites de l'humain. Cet impensé radical se loge au plus profond des soignants, des psychiatres, — (Jacques Miermont, Écologie des liens, L'Harmattan, 2012, page 104, n. 6.)
    • À l'école, le caractère violentogène de toute stratégie d'imposition pédagogique ne peut qu'être un impensé radical de l'institution, — (Béatrice Mabilon-Bonfils, Violences scolaires et cultures (s), L'Harmattan, 2005.)
    • Bon nombre de musulmans entretiennent un rapport très lâche au religieux, mais l'athéisme reste un impensé et un tabou complet. L'islam ne reconnaît toujours pas le droit à l'athéisme, ni le droit de changer de religion. — (Abdennour Bidar, Pour une réforme de l'islam, Télérama n°3393, janvier 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « impensé »

 Dérivé de pensé avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « impensé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
impensé ɛ̃pɑ̃se

Citations contenant le mot « impensé »

  • Relativement connu et établi dans le champ de l’histoire de l’art, de l’histoire de la musique et de l’histoire de la littérature — ce qui ne veut pas dire que sa définition y soit simple, unitaire et fixée — le Nocturne demeure néanmoins largement impensé dans les autres domaines, en particulier du côté des arts visuels modernes ou contemporains. De prime abord, la définition même de ce « concept », dans son acception la plus générale, est très variable et pose d’emblée nombre de questions et de difficultés, ne serait-ce que celles de son statut : le Nocturne désigne-t-il une « atmosphère » ou une « tonalité émotionnelle » (comme la Stimmung) ? Constitue-t-il un « genre » (avec ses cadres et ses codes) ? Relève-t-il d’une « forme » ou d’un « style » ? Est-ce un « dispositif » lié à des conditions matérielles de fonctionnement (des techniques) ? Est-ce une sorte de « catégorie esthétique » dépassant les spécificités des différents arts ou médiums ? La complexité et la diversité des problèmes mérite attention, et ce colloque se propose de faire travailler la catégorie dans des champs où elle n’a eu jusqu’ici que peu de reconnaissance. Au-delà du nécessaire retour aux origines du Nocturne (littérature, musique, peinture), et parce que la « vie des formes » est faite de déplacements et de métamorphoses, ce colloque a surtout pour enjeu d’en explorer les « réinventions » modernes en photographie, au cinéma et en vidéo. Pluridisciplinaire, son ambition est aussi bien de comprendre de quelle(s) façon(s) des représentations filmiques, vidéographiques ou photographiques réitèrent et prolongent cette longue tradition historique, que de saisir les subversions et autres remaniements contemporains du Nocturne. , Des nuits aux nocturnes. Expériences du Nocturne au cinéma, en photographie et en vidéo / From night scenes to nocturnes. Exploring the nocturne in film, photography and video (INHA, Paris)
  • Je porte ce livre depuis des années car il émane de mon expérience personnelle et d'un rameau institutionnel qui recueille et étudie les témoignages d'enseignants qui parlent des élèves qui ont joué un rôle important dans leur évolution professionnelle ou personnelle. A travers ce livre je veux montrer qu'il est important de réfléchir à la relation bilatérale entre professeurs et élèves. Traditionnellement les professeurs élèvent leurs élèves de façon souvent inoubliable. Mais parallèlement il y a une relation souvent impensée et un aspect réciproque de cette élévation. On dit souvent que la réciprocité est dans le collaboratif entre élèves. Mais l'élève contribue aussi à la formation de l'enseignant. Cet impensé mérite d'être révélé car il a vocation à renouveler le regard porté sur l'éducation. , Frédéric Miquel : Ces élèves qui nous élèvent...
  • Il faut le reconnaître, "Une histoire mondiale des femmes photographes", pavé de 500 pages dirigé par Luce Lebart et Marie Robert, nous plonge le plus souvent dans l’inconnu. Certes, une poignée de célébrités de l’image fixe sont au rendez-vous comme Claude Cahun, Eve Arnold, Helen Levitt, Nan Goldin, Lisette Model, Sally Mann ou Sabine Weiss, aujourd’hui l’aînée de toutes, toujours aussi vive du haut de ses 96 ans. Mais combien d’artistes, souvent appréciées à leur époque, de la très proche Europe à la plus lointaine Asie, aujourd’hui tombées dans l’oubli. "L’impensé des femmes dans l’historiographie résulte d’une longue tradition de discrédit. Longtemps assignées aux rôles de muses, de modèles ou d’inspiratrices, les femmes ont souvent été décrites comme adjuvantes ou exécutantes : pour la retouche et la colorisation des clichés, le travail de laboratoire, le collage et la constitution des albums, voire la vente des images", résume Marie Robert. L’ouvrage, entièrement rédigé par des femmes, venues du monde entier, rend donc justice à toutes celles qui sont longtemps restées dans l’ombre des hommes, et cela dans bien des pays, que revisitent les autrices en explorant avec soins des archives souvent laissées en friches. Jane Dieulafoy (1851-1916) fut de ces aventurières qui prirent tous les risques pour assurer un témoignage irremplaçable. Issue de la haute bourgeoisie toulousaine, cette "chevalière moderne" accompagna son mari, attaché aux services de Monuments historiques, dans de longues missions en Perse puis en Espagne, dont on garde la trace – parfois la toute première – grâce à ses photographies. Feuilleter cette vaste "Histoire mondiale" est aussi l’occasion de retrouver des œuvres que le Château d’Eau a, en son temps exposées, comme celles de Julia Margaret-Cameron, Dorothea Lange, Berenice Abbott, Gisèle Freund, Martine Franck, Karen Knorr ou Sarah Moon. ladepeche.fr, Les femmes photographes enfin dans la lumière - ladepeche.fr
  • Enfin, un certain nombre donnent des « khôlles » (des oraux individuels, dans le jargon prépa) qui sont plutôt bien payées, mieux en tout cas que les travaux dirigés (TD) à la fac. Cet impensé a des causes structurelles, liées à l’itinéraire personnel et à la sociologie des universitaires. Le Monde.fr, « Des universités sacrifiées face à des prépas protégées »

Traductions du mot « impensé »

Langue Traduction
Anglais unthought
Espagnol impensable
Italien impensato
Allemand ungedacht
Chinois 没想到
Arabe غير مدروس
Portugais impensado
Russe неосознанный
Japonais 思いもよらない
Basque pentsatu gabe
Corse impenseritu
Source : Google Translate API

Impensé

Retour au sommaire ➦

Partager