La langue française

Immunodéficience

Sommaire

  • Définitions du mot immunodéficience
  • Étymologie de « immunodéficience »
  • Phonétique de « immunodéficience »
  • Citations contenant le mot « immunodéficience »
  • Traductions du mot « immunodéficience »

Définitions du mot « immunodéficience »

Wiktionnaire

Nom commun

immunodéficience \i.my.no.de.fi.sjɑ̃s\ féminin

  1. (Médecine) Affection impliquant une déficience immunitaire, c’est-à-dire un manque sérieux de défenses immunitaires d’un organisme vivant.
    • Les facteurs de risque de survenue d’une aspergillose invasive sont liés à l’état d’immunodéficience de l’hôte et à des facteurs exogènes liés à l'environnement. — (ANAES & SFHH, Prévention du risque aspergillaire chez les patients immunodéprimés, conférence de consensus, 21 mars 2000.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « immunodéficience »

(Siècle à préciser) De immunodéficient ; voir déficience.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « immunodéficience »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
immunodéficience imynɔdefisjɛ̃s

Citations contenant le mot « immunodéficience »

  • Apparu au début des années 1980, ce syndrome se manifeste en l'absence de tout traitement adapté et est provoqué par le virus de l'immunodéficience humaine, que l'on appelle communément VIH.  CNEWS, Trouvera-t-on vraiment un vaccin contre le coronavirus ? | CNEWS
  • La diffusion de fausses nouvelles est utilisée par Moscou depuis des décennies. Dans les années 1980, le KGB avait fait circuler de fausses informations dans des journaux et des magazines de nombreux pays selon lesquelles des scientifiques américains avaient créé le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) qui cause le sida.   Le Journal de Montréal, Désinformation russe sur le coronavirus | JDM
  • Elle a été de ceux qui ont isolé, en 1983, le virus d’immunodéficience humaine à l’origine du Sida, aujourd’hui, elle préside le Comité analyse, recherche et expertise SudOuest.fr, Qui sont les figures de la crise ? Françoise Barré-Sanoussi, la Prix Nobel
  • Le physicien Pierre-Gilles de Gennes est le plus bavard. Prix Nobel de physique 1991, il  relate, pendant près d’une demi heure,  des anecdotes, des souvenirs sur sa vie de chercheur et ses découvertes, alors qu’on le  surnomme le nouveau Newton. La vidéo consacrée à Georges Charpak, retransmet la conférence de presse que le physicien a tenue en 1992, à l’issue de la remise de son prix. Autre vidéo concernant un lauréat de physique, Claude Cohen-Tannoudji, en 1997 qui partage le prix avec les chercheurs américains Steven Chu et William Phillips pour une méthode permettant de ralentir et d’isoler les atomes. En 2005, c’est un français qui reçoit le prix Nobel de chimie et fait part de ses impressions à l’issue de cette récompense. 2007 une nouvelle année de succès pour la France en physique, Albert Fert reçoit le prix quelques mois après la disparition de Pierre-Gilles de Gennes et reprend ainsi le flambeau de l’école française de physique. En 2008, le professeur Luc Montagnier reçoit le Nobel de médecine, avec Françoise Barré-Sinoussi, pour la découverte du virus de l’immunodéficience humaine, chacun a tenu à s’exprimer sur les recherches.  2011, nouvelle récompense en médecine pour la France, le lauréat Jules Hoffmann, qui partage le prix avec les américains Bruce Beutler et Ralph Steinmam, explique ce qu’est l’immunité innée. Autre récompense en 2011 : le prix Nobel de chimie est attribué à Daniel Shechtman, qui est filmé lors d’une conférence qu’il donne au Palais de la découverte. La onzième vidéo relate l’entretien que Serge Haroche, prix Nobel de physique en 2012, avait accordé en 2009, lorsqu’il avait reçu la médaille d’or du CNRS. La dernière vidéo de la série, est consacrée au boson de Higgs : elle présente un entretien avec le physicien Étienne Klein qui fait le point sur cette découverte majeure, récompensée en 2013 par le Nobel de physique attribué aux scientifiques François Englert, et Peter Higgs.  , Les prix Nobel scientifiques français se racontent
  • Au Policlinico Universitario A. Gemelli IRCCS (Italie), l'endoscope jetable Exalt a été utilisé avec succès pour la première fois également sur un enfant pédiatrique immunodéprimé atteint d'immunodéficience congénitale. Grâce à l'équipe UOC d'endoscopie chirurgicale digestive dirigée par le professeur Guido Costamagna, professeur de chirurgie générale à l'Université catholique de Rome, cette opération a été possible- Emergency Live, Première opération réussie avec un endoscope à usage unique sur un enfant immunodéprimé
  • Chaque année en France, 6 000 personnes découvrent leur séropositivité. Près de 40 ans après la découverte du SIDA et du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), une start-up française vient de décrypter comment ce virus parvient à faire dysfonctionner le système immunitaire des personnes atteintes. Cette découverte ouvre la voie à de nouvelles stratégies thérapeutiques. Santé sur le net, Découverte inédite : Le mécanisme du SIDA enfin décrypté
  • Au Québec, l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) fait l’objet d’une collecte de données épidémiologiques à des fins de surveillance continue de l’état de santé de la population depuis avril 2002. INSPQ, Programme de surveillance de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) au Québec : rapport annuel 2018 | INSPQ
  • Petit rappel d'immunologie. Les lymphocytes T sont des globules blancs essentiels dans la réponse immunitaire. Une partie d'entre eux, les CD8 sont cytotoxiques, c'est-à-dire qu'ils capturent une cellule infectée par un virus, en perçant leur membrane et en y injectant des produits chimiques  qui détruisent cette cellule. Ils sont donc essentiels à la réponse immunitaire. Le VIH, le virus du SIDA s'attaque précisément à une partie de ces lymphocytes, les CD4, qui servent d'hôte au virus qui se reproduit dans ces cellules, et créent donc une immunodépression, ils fragilisent le système immunitaire, laissant la place à ce qu'on appelle les maladies opportunistes, ces maladies normalement bénignes qui d'un seul coup prennent des proportions énormes, compte tenu de la diminution critique du nombre de ces lymphocytes. C'est l'immunodéficience, le I et le D de SIDA, syndrome d'immunodéficience acquise qui fait que les malades du SIDA ne meurent pas directement du VIH, mais de ces maladies opportunistes associées qui submergent l’organisme. France Culture, Un lien entre Covid-19 et VIH ?
  • Les mécanismes de cette transmission sont plus ou moins bien compris. Il arrive qu’elle résulte d’un contact direct entre l’animal et l’humain. Selon toute vraisemblance, c’est ainsi que le virus du sida a émergé, suite à la chasse et la consommation des chimpanzés porteurs du virus de l’immunodéficience simienne (SIVcpz), ancêtre du VIH. Il se peut aussi qu’un arthropode joue le rôle de « transmetteur » (on parle de « vecteur »). C’est par exemple via un moustique que l’agent du paludisme, qui parasitait initialement le gorille, s’est transmis à l’homme. Enfin, un hôte intermédiaire peut aussi être impliqué. Lors de l’épidémie de SARS de 2002, la civette masquée (Paguma larvata) avait joué ce rôle. The Conversation, L’émergence des nouvelles épidémies s’accélère, comment y faire face ?
  • Selon la théorie majoritairement admise par la communauté scientifique actuelle, le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) aurait été transmis à l'homme par le singe. On parle d'origine "simienne". En effet, un lien a été découvert entre les deux types de VIH humains, que sont le VIH-1 et le VIH-2, et le virus d'immunodéficience simien (VIS). La date de la transmission du virus à l'homme est estimée entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle. La théorie du chasseur de viande de brousse permettrait donc d'expliquer le passage du virus à l'homme. Le singe ayant été un animal longtemps chassé, une exposition à du sang contaminé est une explication plausible. Concernant la propagation du virus, le Professeur Fafi-Kremer explique qu'elle est étroitement liée aux mouvements de populations et au développement des transports : "La zone géographique correspondant à l'origine de l'expansion du VIH a été localisée aux environs de la république du Congo, une zone loin de toute population importante avant 1910. La rapide expansion de la population coloniale dans cette région, de celle des échanges commerciaux et de la mobilité des personnes grâce à l'évolution des modes de transport a favorisé le déclenchement de la pandémie VIH1." , Virus VIH - Sida : symptômes, transmission, traitements
  • Ce nombre de décès annoncé par le directeur de l'Agence nationale de recherches sur le sida et les ­hépatites virales (ANRS) concerne 2018. Cité par plusieurs médias, il ­provient des ­travaux mis en avant par le Russe Vadim ­Pokrovski, chef du Centre ­fédéral scientifique et méthodologique de prévention et de contrôle du sida. Selon l'AFP, en Russie, plus de 1,1 million de personnes vivent avec le virus de ­l'immunodéficience humaine, ou VIH (à différencier du syndrome de l'immunodéficience acquise, ou sida, dernier stade de l'infection par le virus). lejdd.fr, L'épidémie du VIH a-t-elle vraiment causé "37.000 décès dans l'année" en Russie?
  • Évoquant le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le bilan de DSP fait état de 107 cas qui ont été diagnostiqués l'an dernier, soit une baisse de 16 sujets en moins par rapport à 2018 et le dépistage de 12 cas de syphilis contre, soit une hausse de trois cas en 2019. http://www.liberte-algerie.com/, Hausse des cas d'hépatite A à Sidi Bel-Abbès: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Mais en 1981, les premiers cas de syndrome d’immunodéficience acquise (sida) dus au virus de l’immunodéficience humaine (VIH) furent documentés. Entre 1981 et 2018, le VIH causa la mort de plus de 32 millions d’individus. Il est le plus connu d’une longue liste d’agents infectieux dits émergents. The Conversation, Les épidémies sont inévitables, apprenons à les anticiper
  • Pr Jacques Thèze : Rappelons que dans le Sida, il y a deux étapes. D’abord, le virus du VIH touche le patient, avec une infection qui ressemble à une grippe passagère sans gravité. Ce qui est grave, c’est ce qui arrive après : une immunodéficience très profonde qui fait que les patients peuvent mourir d’une infection comme une pneunomie, ou d’un cancer type lymphome. C’est cette immunodéficience qui n’était pas comprise, et particulièrement le fait qu’après la phase chronique, seul un tout petit nombre de cellules étaient infectées : environ 1 sur 1000. C’est ce mystère que j’ai éclairci avec l’équipe de Diaccurate et Truffle Capital : on a trouvé dans le plasma des patients virémiques une enzyme susceptible d’attaquer les lymphocytes les plus importants du système immunitaire, les lymphocytes CD4. SudOuest.fr, VIH : « Une découverte majeure et un potentiel thérapeutique énorme »
  • Trois essais cliniques différents d’un vaccin anti-VIH sont en cours, et à un stade avancé. C’est trois de plus qu’en 1984, puisque les chercheurs venaient alors tout juste d’identifier le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) comme étant la cause du syndrome d’immunodéficience acquise (sida). La communauté scientifique était alors très optimiste quant à la découverte imminente d’un vaccin, mais s’est rapidement rendu compte qu’il ne suffisait pas d’identifier un virus pour réussir à le contrer. Forbes France, VIH : Un Vaccin D’Ici 2021 ? | Forbes France
  • Le traitement thérapeutique a fait des progrès constants ces dernières années, permettant aux personnes atteintes du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) de vivre quasiment normalement, en prenant quotidiennement des médicaments antirétroviraux, et d’éviter l’escalade vers le sida (syndrome d’immunodéficience acquise). , Trouver un vaccin contre le sida, le défi du docteur Jean-Philippe Julien | ONfr+
  • Le syndrome de l'immunodéficience acquise ou sida, dont le virus a été identifié il y a 27 ans par l'équipe de Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi, récompensés par un prix Nobel en 2008, est provoqué par une infection virale qui attaque le système immunitaire. ladepeche.fr, Le syndrome de l'immunodéficience acquise ou sida - ladepeche.fr
  • Marché mondial du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) rapport 2020 2026 offre une analyse spécifiée sur les différents modèles et paramètres affectant le développement du marché mondial du virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Le rapport sur le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) fournit également une évaluation de l’effet des tendances actuelles sur le marché, y compris les autres informations essentielles sur l’évolution future du marché. Ce rapport de marché sur le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) comprend les informations détaillées relatives aux facteurs de croissance du marché du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et fournit également une prévision de la croissance du marché et de ses prétendants impératifs sur la base des données recueillies et analysées. Electroziq, Marché mondial du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) 2020-2026 Gilead, GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson – Electroziq
  • Dans son bulletin du 9 octobre, Santé publique France publie les dernières données disponibles sur le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) et le SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise) dans l’Hexagone. Focus sur ces chiffres. Santé sur le net, VIH et SIDA : les chiffres en 2018 - Santé sur le net
  • Ce 24 janvier, un refuge pour chats des Midlands de l’Ouest, au Royaume-Uni, a partagé avec beaucoup de tristesse la mort de Maximus, un chat que les bénévoles avaient trouvé dans la rue dans un état déplorable en novembre dernier. Atteint du virus de l’immunodéficience féline, aussi appelé le sida du chat, l’état de Maximus se dégradait de jour en jour, malgré un traitement de plus de 11.000 €. Metro, VIDEO. Un chat décède du sida malgré un traitement à 11.000 €
  • Ce n’est toutefois pas ce qui se passe avec le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Comme l’expliquait un article paru en 2008 dans le New England Journal of Medicine, «pour l’essentiel, la réponse immunitaire naturelle du corps humain contre le VIH est complètement inadéquate». D’une part, le virus s’intègre très rapidement à l’ADN des cellules infectées (ce qui les forcent à faire des copies virales) et devient alors invisible pour le système immunitaire. Et d’autre part, ce virus-là mute à une telle vitesse que «le temps que l’organisme apprenne à produire des anticorps, l’enveloppe externe du VIH, qui est la cible des anticorps, a déjà tellement changée que les anticorps en circulation ne peuvent plus neutraliser le virus. De nouveaux anticorps sont alors produits, mais de nouvelles mutations permettent continuellement au virus d’échapper au système immunitaire», lisait-on dans cet article. Québec Science, Vaccin: pourquoi 18 mois pour la COVID et plus de 30 ans pour le VIH? - Québec Science
  • Le slogan de cet anniversaire, BLITSS : 30 ans d’évolution, met en lumière les transformations dans le domaine de la santé sexuelle, notamment grâce à l’existence de la trithérapie qui permet aux personnes qui y ont accès de ne pas développer le syndrome d’immunodéficience acquise (sida). «Notre travail est maintenant dans la prévention, l’information et la lutte à la discrimination à l’égard des personnes vivant avec le VIH. Après 30 ans, on parle d’avancées scientifiques importantes, dont i=i (indétectable = intransmissible)», a exemplifié Mme Laroche. Ainsi, la mission de l’organisme a aussi évolué, s’attelant à des enjeux liés à l’éducation sexuelle. «Ce qu’on souhaite pour l’avenir, c’est de contrer tout le côté tabou au sujet de la santé sexuelle et de la sexualité. Il ne faut pas avoir honte et être gêné de poser des questions et de s’informer», a-t-elle indiqué, car oui, la sexualité «fait partie de la vie». La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable, BLITSS : 30 ans à se protéger et à en parler - La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable
  • On a pu penser, un temps, que l'anatomie des femmes les rendait moins sensibles au virus. C'est tout le contraire. D'ailleurs, elles représentent un tiers des nouvelles contaminations par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) chaque année en France. Et les plus âgées ne sont pas plus à l'abri que les jeunes : 44 % des femmes vivant avec le VIH ont plus de 50 ans. Faute de prévention effcace. « La meilleure façon de se protéger aujourd'hui reste le préservatif, quel que soit l'âge », rappelle Marina Karmochkine, médecin immunologiste à l'hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris. « Ce sont parfois des mères ou des grands-mères qui ont été mariées des années et se retrouvent contaminées à l'heure de refaire leur vie », alerte Catherine Kapusta-Palmer, coordinatrice du programme femmes et VIH/sida du Planning familial. Au-delà de la honte, ces femmes éprouvent un immense sentiment de culpabilité et redoutent d'être discriminées ou rejetées. Confrontées à la solitude, avec un risque de dépression plus fréquent que chez les hommes, elles vivent souvent dans le secret. « Elles se sentent souillées et ont davantage de diffcultés à annoncer leur maladie à leur entourage que les hommes. Dans l'imaginaire collectif, le virus reste toujours attaché à la mort et au tabou de la sexualité », analyse Marina Karmochkine. , VIH : les femmes plus vulnérables
  • VIDEO. Une équipe dirigée par des chercheurs de l’Hôpital St. Jude à Memphis a développé une thérapie génique expérimentale qui semble avoir corrigé efficacement l’immunodéficience d'enfants appelés « bébés-bulles ». L'éclairage, dans un entretien vidéo, d'Alain Fischer, spécialiste de renommée internationale des maladies génétiques. Sciences et Avenir, Bébés-bulles : huit enfants "guéris" de leur maladie - Sciences et Avenir
  • Il est aussi vrai que le texte parle de «séquences d’acides aminés» dans certaines protéines du coronavirus chinois (2019-nCoV) qui ressemblent en tous points à des bouts de protéines du virus de l’immunodéficience humaine (VIH, qui cause le sida). Le texte les désigne comme des «insertions», mais sans indiquer comment elles auraient été «insérées» — il arrive fréquemment que des virus intègrent des bouts du génome d’autres virus sans que l’humain intervienne de quelque manière que ce soit. Mais les auteurs soulignent tout de même plus d’une fois dans leur texte que ces «insertions» peuvent difficilement être le produit du hasard. Ils notent également que ces quatre séquences sont totalement absentes chez les autres coronavirus humains (bien lire «humains», c’est important pour la suite) comme le SRAS.  Le Soleil, Vérification faite: des bouts de VIH dans le coronavirus? | Vérification faite | Actualités | Le Soleil - Québec
  • Aujourd'hui, Gareth Thomas prend un traitement quotidien de quatre médicaments par jour. La charge virale dans son corps est désormais indétectable et il ne risque plus de transmettre ce virus qui, lorsqu'il n'est pas traité suffisamment tôt, peut aboutir au syndrome d’immunodéficience acquise (Sida). RMC SPORT, L'ancien rugbyman gallois Gareth Thomas révèle être séropositif
  • Il existe deux types de virus de l’immunodéficience humaine : le VIH 1 et le VIH 2. Le VIH 1 est le plus fréquent. Le VIH 2 se rencontre plus souvent en Afrique de l’ouest et est à évolution plus lente. Ils appartiennent au groupe des rétrovirus. Medisite, Sida (VIH) : symptômes, test de dépistage, traitements, prévention
  • Pour le VIH (virus de l’immunodéficience humaine), le plus vite est le mieux. Des chercheurs du Ragon Institute (Cambridge, États-Unis) se sont penchés sur l’impact d’une thérapie précoce sur la réponse immunitaire. Leurs travaux, publiés en mai 2019 dans la revue Science Translational Medicine , montrent que, non contente de réduire la quantité de virus dans le sang, traiter au plus tôt cette infection virale améliore la qualité de la réponse immunitaire. Le système immunitaire est un élément clé de cette infection et il est primordial de le protéger. , VIH : un traitement dans les premiers jours de l’infection rend le système immunitaire plus efficace 
  • C'est sur ce principe d'immunité collective que repose la vaccination. Les individus vaccinés se protègent eux-mêmes et agissent comme "pare-feu" pour les non-vaccinés. Mais pour qu'une vaccination ait des effets sur l'ensemble d'un groupe, il faut donc qu'une majorité soit vaccinée. Les personnes pour lesquelles le vaccin est à risque, notamment celles présentant une immunodéficience ou une allergie, peuvent alors s'en passer : les personnes vaccinées forment une barrière de protection entre les personnes contagieuses et les personnes à risques.  Franceinfo, Coronavirus : on vous explique le principe de l'"immunité collective", sur laquelle misent le Royaume-Uni et les Pays-Bas
  • D’abord, l’auteur abandonne deux hypothèses qui ont longtemps prévalu : celle d’une présence immémorielle d’un virus de l’immunodéficience simienne (VIS) et celle de l’identification états-unienne, datée du 25 Juin 1981, d’une maladie nouvelle décrite à partir de cinq patients homosexuels. L’existence de ce virus du singe n’aurait en fait précédé que de quelques centaines d’années son passage à l’homme. Le premier hôte de ce virus, désormais connu comme VIH-1, fut le chimpanzé Pan troglodytes troglodytes (dit Ptt), dont l’habitat en Afrique centrale est aujourd’hui bien circonscrit. L'Obs, Le sida, une épidémie très politique
  • Qui sont les personnes à risque ?À l’instar de la grippe, les personnes qui ont le plus de risque de développer une infection grave liée au coronavirus sont celles âgées, les femmes enceintes, les fumeurs, les personnes souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires (asthme, bronchite chronique…), d’une immunodéficience, d’une insuffisance rénale et de diabète. Jusqu’à présent, il n’existe pas de traitements à la maladie, mais les résultats des études menées sur certains médicaments qui existent déjà sur le marché semblent prometteurs. L'Orient-Le Jour, Ce qu'il faut savoir, sur le coronavirus, en 12 questions - L'Orient-Le Jour
  • La moitié des personnes atteintes du VIH (virus de l'immunodéficience humaine) souffrent de troubles neurocognitifs associés à la maladie. Il peut s'agir d'oublis, de confusion, de changements de comportement, ou encore de déficiences motrices. www.pourquoidocteur.fr, Troubles cognitifs et VIH : un nouveau modèle pour déterminer les conséquences de l’infection sur le cerveau
  • Le 9 septembre dernier, Santé Publique France et la Ville de Paris ont annoncé une baisse de 16 % des découvertes de nouveaux cas de séropositivité dans Paris intra-muros. Alors que chaque année, en France, plus de 6000 nouveaux diagnostics d’infections par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) sont recensés, un chiffre relativement constant depuis 2010, et que 153 000 à 172 000 personnes vivent avec le virus, cette annonce est porteuse d’espoir. The Conversation, La PrEP, un outil majeur de plus pour mettre fin à l’épidémie de VIH
  • Premier virus qui vient à l’esprit lorsque l’on évoque les maladies sexuellement transmissibles, le VIH (virus d’immunodéficience humaine), et le nombre de dépistages positifs, ne progresse plus. Malgré tout, ils restent nombreux à devoir vivre avec la maladie. midilibre.fr, Béziers : porteuse du VIH, elle a appris à vivre avec la maladie - midilibre.fr
  • Selon les statistiques officielles, on compte plus de 1 million de personnes infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) en Russie actuellement. L’année dernière, 37 000 personnes sont mortes du sida dans le pays, soit en moyenne 100 personnes par jour. Selon le site Gazeta.ru, Courrier international, Un documentaire sur l’infection par le VIH en Russie brise un tabou
  • Si Michel Foucault avait survécu au sida en 1984 et était resté en vie jusqu’à l’invention de la trithérapie, il aurait peut-être aujourd’hui 93 ans : aurait-il accepté de s’enfermer dans son appartement de la rue Vaugirard ? Le premier philosophe de l’histoire à mourir des complications générées par le virus de l’immunodéficience acquise nous a laissé certaines des notions les plus efficaces pour réfléchir à la gestion politique de l’épidémie, lesquelles, au milieu de la panique et de la désinformation, deviennent aussi utiles qu’un bon masque cognitif. Mediapart, Les leçons du virus | Mediapart
  • Le terme séropositif peut faire peur mais il n’est pas toujours synonyme de danger : lorsque le traitement est efficace, une personne séropositive ne risque pas de transmettre le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). C’est pourquoi une banque de sperme provenant exclusivement de personnes séropositives vient d’ouvrir. Journal du Geek, La première banque de sperme de donneurs séropositifs a ouvert
  • Grâce à la nouvelle génération de médicaments antirétroviraux, les personnes atteintes par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ont désormais une espérance de vie prolongée, sans que leur état évolue vers le syndrome d'immunodéficience acquise (sida). , Les personnes atteintes du VIH sont-elles plus à risque de troubles cardiovasculaires? | UdeMNouvelles
  • Dominique Costagliola travaille sur l'infection à VIH/sida depuis 1986 et ses contributions associent une forte composante méthodologique (biostatistique et biomathématiques) à une forte composante appliquée en clinique et en santé publique. Elle a montré que lorsqu'une mère est infectée par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le risque de transmission à l'enfant est surtout élevé en fin de grossesse, ouvrant la voie à la prévention de la transmission, même dans les pays ou la prise en charge de ces femmes est tardive. The Conversation, Dominique Costagliola – The Conversation
  • La société de télémédecine Livi (groupe Kry) a annoncé le 2 juin avoir étendu son offre de téléconsultation à la santé sexuelle, incluant le dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) et le renouvellement de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) au virus de l'immunodéficience humaine (VIH). , Livi étend son service de téléconsultation au dépistage des IST et propose le renouvellement de la PrEP
  • Les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) des infections par les virus de l’immunodéficience humaine, des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles ont été mis en place à partir de janvier 2016, pour remplacer les CDAG (centres de dépistages anonymes et gratuits).  vih.org, CeGIDD | vih.org

Traductions du mot « immunodéficience »

Langue Traduction
Anglais immunodeficiency
Espagnol inmunodeficiencia
Italien immunodeficienza
Allemand immunschwäche
Chinois 免疫缺陷
Arabe نقص المناعة
Portugais imunodeficiência
Russe иммунодефицит
Japonais 免疫不全
Basque immunoeskasiaren
Corse immunodeficienza
Source : Google Translate API
Partager