La langue française

Iconostase

Définitions du mot « iconostase »

Trésor de la Langue Française informatisé

ICONOSTASE, subst. fém.

[Dans une église de rite oriental] Cloison à trois portes décorée d'icônes fermant le chœur où officie le prêtre à la consécration. Iconostase d'une église russe. Il entre (...) dans l'église bombardée. Il y trouve, parmi les ruines du toit, les saints arrachés de l'iconostase (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 156).
Rem. Le terme est empl. au masc. par certains écrivains. Un ancien iconostase russe en argent niellé (Huysmans, Là-bas, t. 2, 1891, p. 24).
Prononc. et Orth. : [ikɔnɔsta:z]. Warn. 1968 : [-stɑ:z]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1822 ikonostas (Lyall, Voy. en Russie in Hist. universelle des voy., vol. 44, 357 [Passot et Poucet] ds Quem. DDL t. 7); 1843 iconostase (X. Marmier, La Russie in R. des deux mondes, vol. 1, 1078, ibid.). Empr. au russeikonostas, gr. tardif ε ι ̓ κ ο ν ο σ τ α ́ σ ι ο ν (cf. Vasmer, Greko-slavjanskije Etjudy, St Pétersbourg, 1909, vol. 86, p. 66, s.v. ikona) dér. du gr. ε ι ̓ κ ω ́ ν, v. icône1et σ τ α ́ σ ι ς « action de poser debout », « ce qu'on pose debout »; cf. la forme iconastus (1786, P. H. Mallet, trad. : W. Coxe, Voy. en Pologne, Russie, Suède, 272-3 ds Quem. DDL t. 7). Bbg. Quem. DDL t. 4, 7, 9.

Wiktionnaire

Nom commun

iconostase \i.kɔ.nɔs.taz\ féminin

  1. (Christianisme) Grande cloison qui, dans les églises orthodoxes, sépare le sanctuaire et l’autel où se tient le clergé célébrant la liturgie de la nef et où l’on expose les images de Jésus-Christ, de la Vierge, des quatre évangélistes et de quelques saints.
    • « Les canons architecturaux sont très forts dans la religion orthodoxe. Nous nous y sommes pliés pour l'orientation de l'église, les ornementations de l'iconostase ainsi que les cinq bulbes ». — (Jean-Michel Wilmotte cité par Stéphane Dreyfus, Des architectes au service de la foi des hommes, journal La Croix, page 4, 19-20 mars 2016, [lire en ligne])
    • Les images des iconostases sont des peintures rehaussées d’or ou d’argent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ICONOSTASE. n. f.
Sorte de grand écran à trois portes qui, dans les églises grecques, sépare l'autel de la nef et où l'on expose les images de JÉSUS-CHRIST, de la Vierge, des quatre Évangélistes et de quelques saints. Les images des iconostases sont des peintures rehaussées d'or ou d'argent.

Littré (1872-1877)

ICONOSTASE (i-ko-no-sta-z') s. f.
  • Dans les églises grecques, sorte de grand écran chargé d'images de saints, à trois portes ; ces portes se ferment quand le prêtre accomplit quelqu'un des mystères.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « iconostase »

(1822) Emprunté au russe иконостас, ikonostás lui-même du grec byzantin → voir icône et stase.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Εἰϰὼν, image, et στάσις, action de poser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « iconostase »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
iconostase ikɔnɔstaz

Citations contenant le mot « iconostase »

  • Église Saint-Nicolas Nadeïn. Partie supérieure de l'iconostase avec l'icône de la Transfiguration. Au-dessus : croix centrale et dôme (image du Christ Pantocrator abîmée). , L’église Saint-Nicolas Nadeïn, héritage séculaire de l’un des plus riches marchands de Iaroslavl - Russia Beyond FR
  • L'iconostase est une cloison de bois ou de pierre, composée d'icônes, qui sépare la nef du sanctuaire dans les églises de rites byzantin et principalement orthodoxe. L'iconostase telle qu'elle est connue aujourd'hui apparaît en Russie vers le XIII e siècle. Dans l'orthodoxie, l'église, « ciel sur la terre », se doit d'être tout entière une icône du Royaume. Mais les murs des églises en bois ne permettent pas l'utilisation de fresques et tout le programme théologique de la décoration de l'église va donc se reporter sur la seule iconostase. Depuis le XVI e siècle, elle comprend cinq rangées d'icônes ou registres : celles des patriarches, des prophètes, de la Deisis (prière) où sont représentés le Christ et la Vierge, des fêtes et la rangée locale où figure la scène de l'Annonciation. leparisien.fr, Iconostase - Le Parisien
  • Lorsque, vers la fin du dixième siècle, Vladimir, grand prince de Kief, songeant à abjurer le paganisme, envoya des boyards à travers le monde à la recherche de la meilleure des religions, ce furent les beautés de Sainte-Sophie qui décidèrent de la conversion des Russes. La tradition raconte qu’invités à assister aux cérémonies religieuses de la grande église, les envoyés du souverain barbare crurent voir, à travers les vapeurs bleuâtres de l’encens, dans l’éblouissement des cierges, les anges eux-mêmes se balançant dans les airs au-dessus de l’iconostase d’argent et mêlant à la voix des prêtres orthodoxes des chants mystérieux et divins. Et comme ils interrogeaient, stupéfaits de ces apparitions merveilleuses : « Si vous connaissiez, leur répondit-on, les mystères de la religion chrétienne, vous sauriez que les anges du Seigneur descendent journellement du haut du ciel pour célébrer avec nos prêtres les offices sacrés ». À ces arguments ingénieux, l’imagination slave ne résista point. La splendeur de Sainte-Sophie, à elle seule, avait conquis leurs âmes à la foi chrétienne. Books, « Le charme de Sainte-Sophie »
  • Pas moins de deux ventes pour le Groupe Ivoire ces 25 et 27 mai avec au catalogue quelques belles pièces dont cette rare croix d'iconostase datant du tout début du XVIIIème siècle. Le Tout Lyon, Enchères : Une croix d'iconostase chez Ivoire-Lyon
  • Mais avant de s’y faire une place en 1984, l’iconostase a fait un long voyage – elle a été témoin de plusieurs batailles de la Première Guerre mondiale, puis s’est retrouvée dans la chapelle du bateau Tsarévitch Georges. Ce n'est qu’en 1928, quand elle atterrit à Aubagne, dans les mains de la famille Semenovf-Tian-Chansky, qu’elle trouve son premier refuge permanent. , Une iconostase témoin des relations franco-russes durant la Grande Guerre - Russia Beyond FR
  • Pour la célébration de demain, il faut que l’église du Prophète Elias soit pimpante. Comme souvent, la vieille Agathí (1) s’est dévouée : cet après-midi, la voilà donc en train de mettre des fleurs dans les vases. Et d’interdire fermement au visiteur de passage de photographier l’iconostase ! Comment critiquer Agathi  ? Il y a eu tant de vols d’icônes dans les églises orthodoxes de Santorin, des Cyclades et d’ailleurs, en Grèce, que méfiance et portes closes y règnent souvent. , A Santorin, la magie des Cyclades | Mon passeport pour le monde
  • Nouveau couvent Tikhvine. Église Saint-Alexandre-Nevski. Intérieur, vue est vers l'iconostase. , Les couvents d’Ekaterinbourg: centres de foi dans une ville industrielle - Russia Beyond FR
  • Elle a été construite à la fin du XVe siècle par l'architecte italien Aristotele Fioravanti, tandis que les meilleurs artistes de l'époque (dont le célèbre Dionisius) ont été engagés pour créer son iconostase (mur d'icônes et de peintures religieuses). Officiellement, c’est en 1515 que les murs de l'église ont été couverts de telles peintures, mais certaines d'entre elles ont été perdues par la suite, l’édifice ayant subi de nombreux travaux de reconstruction. Par exemple, de nouvelles arches de soutien ont été érigées et une rénovation a été nécessaire après un vaste incendie. , D’anciennes et exceptionnelles fresques découvertes à l'intérieur du kremlin de Moscou - Russia Beyond FR

Traductions du mot « iconostase »

Langue Traduction
Anglais iconostasis
Espagnol iconostasio
Italien iconostasi
Allemand ikonostase
Chinois 圣障
Arabe الحاجز الأيقوني
Portugais iconostase
Russe иконостас
Japonais イコノスタシス
Basque iconostasis
Corse iconostasi
Source : Google Translate API

Iconostase

Retour au sommaire ➦

Partager