La langue française

Hystérèse

Sommaire

  • Définitions du mot hystérèse
  • Étymologie de « hystérèse »
  • Phonétique de « hystérèse »
  • Citations contenant le mot « hystérèse »
  • Traductions du mot « hystérèse »

Définitions du mot hystérèse

Wiktionnaire

Nom commun

hystérèse \is.te.ʁɛz\ féminin

  1. Propriété d’un système ou d’un matériau dont l’état dépend de l’histoire des sollicitations auxquelles il a été soumis, ou du sens de variation de ces sollicitations.
    • La courbe d’aimantation du fer présente une hystérèse ferromagnétique bien marquée.
    • Ce thermostat coupe le chauffage à 65°C, et l’enclenche à nouveau à 60°C ; il a donc une hystérèse en température de 5°C.
  2. (Pharmacocinétique-pharmacodynamie) Décalage entre le moment où la concentration maximale de médicament dans le sang est atteinte et l’instant où son effet est maximal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hystérèse »

Du grec ancien ὕστερος, hústeros (« après, plus tard »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hystérèse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hystérèse izterɛs

Citations contenant le mot « hystérèse »

  • Il sera essentiel de dévoiler un nouveau plan de relance pour faire face à la crise. Tout sera une question de timing surtout si l’économie fait face à une récession sans précédent et à un effet d’hystérèse sur l’économie dont l’ampleur est vraiment difficile à évaluer, comme c’est le cas actuellement. Nous redoutons que le gouvernement tarde à adopter un nouveau plan de relance pendant que l’Allemagne a déjà lancé un second plan de soutien à l’économie en juin, dont le montant équivaut à 3,8 % du PIB allemand (130 milliards d’euros), et qui contient, entre autres, une réduction temporaire de la TVA, des primes à l’enfant et une enveloppe d’investissement dans la mobilité électrique. Capital.fr, Economie : “Jean Castex n’aura presque aucune marge de manoeuvre sur les réformes !” - Capital.fr
  • Clarisse SAND.- D’ailleurs les institutions européennes ont cartographié les mesures restrictives de libertés et vous seriez surpris d’apprendre que la France a fait le choix des conditions les plus restrictives. En fermant de manière générale et absolue tous les lieux de convivialité, elle a soumis ses citoyens à une pression mentale très importante dont nous mesurerons les effets d’hystérèse pendant plusieurs années certainement. Le Figaro.fr, Fermeture des restaurants: pourquoi des avocats vont saisir le Conseil d’État
  • La vitesse de la reprise dépendra du niveau de confiance des consommateurs, a-t-il dit avant d'évoquer la crainte d'un effet d'hystérèse, autrement dit la persistance des effets d'un choc économique malgré la disparition de sa cause, en l'occurrence la crise sanitaire. usinenouvelle.com/, Pas de retour à une croissance normale avant 2022-23, dit Saxo Bank - Infos Reuters
  • Selon notre avis, ce qui s’est passé avec le Covid-19 représente plutôt l’avènement du «smart-working», à savoir une évolution – parfois radicale – des processus de travail et qui permet accessoirement d’exercer son activité partout et n’importe quand. Et dans ce sens, oui, je pense que les changements sont là pour durer. On peut s’attendre à voir un effet d’hystérèse… à la manière d’un ressort (nos habitudes de travail) sur lequel on aurait tellement tiré qu’il ne pourrait plus reprendre sa forme initiale, même si on arrête de le soumettre à une traction. Le Temps, Isabelle Chappuis, directrice du Futures Lab: «Le métier de comptable est à 67% robotisable» - Le Temps
  • Cette étude explique la dynamique du phénomène social de résistance du public à la vaccination, une « reluctance » qui aboutit, dans certains cas à une couverture vaccinale insuffisante en population Un phénomène ici décrit avec le concept d’hystérèse ou hystérésis applicable à d’autres dynamiques sociales, comme le chômage, ou physiques comme un élastique qui ne reprend pas sa forme d’origine une fois détendu. Une désaffection générale qui finalement aboutit à la non-atteinte de l’objectif communautaire de la vaccination, la couverture vaccinale. santé log, VACCINATION : L’hystérèse explique la résistance du public | santé log
  • La sévérité du choc implique que ses effets adverses sur l’activité économique ne sont pas totalement réversibles. La pandémie de coronavirus n’est pas finie, les mesures de confinement ne sont pas toutes levées, mais on peut dire que la cause initiale de la récession a presque disparu. Pour autant, le système économique ne reviendra pas à sa position initiale (effet d’hystérèse). Le choc a en effet des effets décalés et persistants. Il est typique de voir les défaillances d’entreprises atteindre leur pic plusieurs mois ou trimestres après la fin de la récession. Il est fréquent aussi que le chômage reste durablement plus élevé après une récession sévère. On peut s’attendre à ce que l’activité reste sous son potentiel pendant plusieurs années. Ce n’est pas un environnement inflationniste, mis à part les soubresauts inévitables liés aux prix de matières premières. Ce n’est pas non plus une situation où l’on peut se permettre de normaliser la politique économique de façon précoce. Stopper les interventions d’urgence des banques centrales (achats d’actifs), ce serait risquer que les conditions financières se durcissent à nouveau. L’ajustement des différentes mesures va sans doute se faire en tâtonnant. Il en va ainsi du soutien exceptionnel au revenu des ménages: le système doit rester protecteur pour solidifier la reprise mais sans être désincitatif au retour vers l’activité. A ce jour, les banquiers centraux comme les responsables de la politique budgétaire ne s’illusionnent pas sur la vigueur du rebond de court terme et penchent pour un policy-mix durablement assoupli. La crainte des excès de valorisation ou d’endettement est secondaire. Allnews, Rattrapage ou vraie reprise? | Allnews
  • Il faut rappeler que les effets d’hystérèse de la Grande crise de 2008 et du choc des cours des matières premières en 2014 sont encore perceptibles respectivement pour les économies avancées et les pays en développement : taux de chômage élevés, faible demande, hausse de la dette, etc. Les marges de manœuvre budgétaires restent faibles dans la plupart des pays. Il faut noter que la dette mondiale fait plus de 3 fois la valeur du PIB en 2019. Les interventions des grandes banques centrales et des Etats ont permis de sauver les banques et le secteur privé dans la majorité des cas. Toutefois, ces injections de liquidités n’ont pas permis aux banques de prêter davantage au secteur réel, elles ont plutôt alimenté la bulle financière sur les marchés financiers. Financial Afrik, Coronavirus : le jour d’après | Financial Afrik
  • Ce phénomène s’appelle l’effet d’hystérèse. Bien que la pandémie ait disparu, elle continue d’avoir un effet notable sur les comportements de consommation et d’épargne. En France, comme en Chine, les mesures de distanciation sociale, l’accroissement du taux de chômage et les pertes de pouvoir d’achat vont freiner durablement les dépenses des ménages et inciter à épargner par crainte de l’avenir. La normalisation pour certains secteurs de services, tels que l’hôtellerie, la restauration et les loisirs pourrait ne pas se produire avant 2021. L'Opinion, «Déconfinement: relancer la consommation, une priorité». La tribune de Jean-Louis Bricout et Christopher Dembik – Economie | L'Opinion
  • "Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte et, surtout, beaucoup de points d'interrogation demeurent concernant les effets d'hystérèse liés au coronavirus et qui peuvent avoir un effet de long terme sur les comportements d'investissement et de consommation", ajoute-t-il. , Bourse de Paris : Paris tente de se stabiliser
  • Près de dix ans après le déclenchement de la crise financière, et alors même que ses conséquences économiques et sociales persistent (croissance réelle en deçà de son potentiel, existence d’un taux de chômage structurel important et caractérisé par d’importants effets d’hystérèse, tarissement des gains de productivité…), la présente contribution tente d’analyser, avec distance, les principaux facteurs explicatifs de ce que l’on appelle aujourd’hui la "Grande Récession". Les Echos, Quelques éléments de réflexion près de 10 ans après le début de la crise… | Les Echos
  • Dans notre monde devenu stochastique, l'enchaînement des crises sociales, sanitaires, et, demain, potentiellement climatiques ou terroristes, pourrait bien engendrer, par un effet d'hystérèse, un changement non pas occasionnel mais structurel de notre rapport au travail. Pour cela, le télétravail devra relever deux défis : maintenir le lien créateur avec les autres collaborateurs de l'entreprise et éviter de devenir la première étape vers la substitution du salarié par la machine. La Tribune, Télétravail : gagner la bataille du « futur du travail »
  • La vitesse de la reprise dépendra du niveau de confiance des consommateurs, a-t-il dit avant d'évoquer la crainte d'un effet d'hystérèse, autrement dit la persistance des effets d'un choc économique malgré la disparition de sa cause, en l'occurrence la crise sanitaire. "Cet effet d'hystérèse pourrait entraîner une augmentation de l'épargne au détriment d'une revanche de la consommation, ce qui pèserait sur la demande", a-t-il dit. "Après le choc initial sur l'offre, nous avons un choc d'ensemble sur la demande mondiale." L'Echo, Le Bel 20 survole l'Europe et gagne plus de 5% | L'Echo
  • Peu importe que la thèse de la stagnation séculaire soit ou non exacte : les pays développés risqueront de connaître un jour ou l’autre une nouvelle récession. Les gouvernements et les banques centrales devront alors adopter des mesures de relance. Et cet assouplissement des politiques conjoncturelles est d’autant plus nécessaire qu’il est nocif de laisser une récession et un chômage persister : en raison des effets d’hystérèse, les récessions réduisent à jamais le niveau de vie [Blanchard et alii, 2015 ; Cerra et Saxena, 2017]. Autrement dit, toute nouvelle récession rend plus probable le scénario de la stagnation séculaire. , Comment faire face à la prochaine récession ? | À la marge | Martin Anota | Les blogs d'Alternatives Économiques
  • Pourquoi est-il jugé si élevé de ce côté-ci du Rhin ? L'indemnisation des chômeurs, les compétences de la population active, un Code du travail trop rigide et la difficulté des entreprises à se séparer des salariés en période de vaches maigres font partie du premier type d'explications avancées. Le second est purement macroéconomique : il s'agit de l'effet d'hystérèse, terme emprunté à la science physique qui définit un corps qui, lorsqu'il subit un choc, ne retrouve pas son état initial. Les Echos, Pourquoi la France peut passer sous les 8 % de chômage | Les Echos
  • Une clé pour envisager les conséquences de long-terme de la crise sanitaire sera l'hystérèse des comportements acquis pendant le pic de l'épidémie. Ou, autrement dit, la transformation d'adaptations de circonstances en habitudes durables. Dans quelle mesure des réponses temporaires à un choc ont-elles vocation à devenir des changements structurels ? Ces questions se posent avec acuité dans un secteur essentiel à la continuité de la vie de la nation, et qui faisait déjà face, avant la crise, à un profond travail de réinvention : celui de la distribution alimentaire. Quelles habitudes des acheteurs prises pendant la crise sont susceptibles de devenir permanentes ? La Tribune, Déconfinement et distribution alimentaire : premières leçons venues de Chine
  • Le taux de chômage structurel n'est donc peut-être pas de 9,2 % exactement, mais il n'en reste pas moins relativement élevé par rapport à celui de l'Allemagne par exemple. Il est aussi probable que ce taux a augmenté depuis la crise. En effet, la France compte 400.000 chômeurs de longue durée de plus qu'en 2008. Or, longtemps éloignées de l'emploi, ces personnes voient leurs compétences se dégrader à l'heure des évolutions technologiques, ce qui rend plus difficile leur embauche par des entreprises. C'est l'effet d'hystérèse étudié par les économistes, concept emprunté à la physique selon lequel un choc temporaire peut avoir des effets permanents. Les Echos, Le noyau dur du chômage fait débat | Les Echos
  • Plus récemment, un certain nombre d’acteurs ont invoqué le caractère irréversible de la perte de substance industrielle qui ferait que les difficultés d’exporter se poursuivent alors que ces causes  ont été supprimées, c’est l’effet "d'hystérèse". La performance à l’exportation est en effet conditionnée par les capacités de production car la diversification de l’offre nationale favorise les ventes à l’étranger. La perte de compétitivité prix peut se poursuivre alors même que les coûts auraient été rééquilibrés parce que des effets d’agglomération d’acteurs, avec une disponibilité de main d’œuvre qualifiée, induisent des gains de productivité. usinenouvelle.com/, Les multinationales françaises, la plaie du commerce extérieur ? - Economie
  • Si on pense que c’est la deuxième hypothèse qui se réalisera, alors les effets économiques et sociaux seront importants. Le chômage sera important et persistant, l’endettement public risque d’être insoutenable, les faillites d’entreprises seront nombreuses et le secteur financier sera fortement déstabilisé. La conséquence inévitable sera un accroissement massif de l’intervention des pouvoirs publics. A cet égard, les économistes ont mis en évidence l’existence d’un effet cliquet en matière de dépenses publiques. Celles-ci n’augmentent pas de manière régulière. Ainsi, on observe que face à une guerre, une crise, les dépenses publiques augmentent et se maintiennent à un niveau plus élevé qu’avant que ne survienne la crise après que le facteur déclenchant, guerre, pandémie, soit terminé. Ce qui se rapproche d’un effet d’hystérèse. Les citoyens acceptent lors de la crise une intervention accrue de l’État, puis s’habitueraient à ce nouveau niveau tolérable d’imposition. L’opinion publique demande et même réclame plus d’action publique. Aussi, dès aujourd’hui prononcer le mot de nationalisation n’est plus considéré comme tabou. Qu’en sera-t-il des inégalités ? , Tribune du Pr. Gilbert Benhayoun - Pandémie. Sortie de crise, quel scénario (...) - DestiMed
  • Globalement, c’est toute l’économie internationale qui va souffrir de cette maladie et quand bien même les Jeux Olympiques auront lieu en 2021, beaucoup de touristes internationaux seront désincités à faire le déplacement à Tokyo pour assister aux Jeux, l’année prochaine, encore apeurés par l’épisode pandémique. On appelle cela l’effet d’hystérèse, lorsque les effets négatifs d’un événement se poursuivent même après l’arrêt de celui-ci. RMC SPORT, Coronavirus: Le coût faramineux d’un report des Jeux olympiques
  • Enfin, Hammond a modélisé le transformateur d’adaptation à sa place exacte dans la chaîne de signal afin de reproduire le phénomène d’hystérèse qui donne, selon les utilisateurs, la sensation de “respiration” des orgues originaux. Vous pourrez ici aussi contrôler la quantité d’hystérèse et de saturation. Audiofanzine, Présentation officiel de l'orgue hybride Hammond XK-5 au Summer NAMM 2016, B3 - Audiofanzine
  • La raison de ce maintien des services d’emploi est simple : un large consensus existe sur l’importance d’accompagner les demandeurs d’emploi. Notamment pour lutter contre l’effet d’hystérèse du chômage qu’Olivier Blanchard et Lawrence Summers ont théorisé dès 1986 : plus un individu reste longtemps au chômage, moins il a de chances de retrouver un emploi, par un double effet de stigmatisation et de déconnexion vis-à-vis de l’entreprise. À l’inverse, une étude de 2010 souligne que « le passage par une offre de service a pour effet d’augmenter, toutes choses étant égales par ailleurs, le taux de retour à l’emploi. Plus l’intensité de l’offre de service est forte et plus le taux de retour en emploi est significativement important. » ID4D, Chômage et sous-emploi au Sud : combattre les idées reçues
  • Le régulateur prédictif : toujours un temps d’avance Dérivé des recherches sur l’autonomie totale, le PPC atteint un nouveau seuil de performance. La gestion du relief est maintenant couplée avec les passages en courbes, les approches d’intersections et les ronds-points. Déterminé à l’avance avant départ, l’« hystérèse » s’applique aussi à toutes ces situations et se règle point par point. Ainsi je peux décider quelle tolérance (sous/survitesse) accorder en courbe par rapport à la vitesse programmée. Sur la route, l’écran m’indique en vert que le PPC est en action, il affiche ma vitesse et celle préconisée pour la situation à venir. Très prudent en virage, il ne prend aucun risque. L’arrivée sur les ronds-points est bluffante car il rétrograde et se présente à la bonne allure sur l’entrée de l’ouvrage. Si aucun usager ne se présente, je n’ai qu’à tourner le volant et l’accélération reprend en sortie. La gestion de la circulation reste toujours de la compétence du conducteur. La reconnaissance des panneaux intervient également sur l’allure qui se calque sur la réglementation en vigueur. Chaque entrée d’agglomération est respectée à la lettre. Quelque peu déroutant, le système fonctionne en parfaite autonomie. Je dois le laisser travailler et lui faire confiance. Le véhicule reste maître de toutes les situations et mes deux pieds sont posés sur le plancher. Je reprends les pédales uniquement pour respecter l’ordre de passage dans les intersections et les feux tricolores. Les voies de décélération demandent un peu d’attention tout de même car le fait de quitter un axe pour un autre n’est pas toujours pris en compte immédiatement et le ralentissement est parfois un peu tardif. Transport Info, Essai conso : Mercedes-Benz Actros - Transport Info
  • En économie, l'effet d'hystérèse correspond à une situation dans laquelle le taux de chômage d'équilibre augmente durablement, alors que sa cause a disparu: la crise n’est plus, et pourtant la mauvaise situation sociale se maintient. Slate.fr, Malgré les prévisions enthousiastes, la reprise économique n'aura sans doute pas lieu | Slate.fr
  • Le chiffre de 9% est proche des estimations officielles des institutions européennes et internationales (entre 9% et 9,2% selon la Commission européenne et l’OCDE). Il est également proche de la moyenne historique du taux de chômage français depuis les années 1980 (9,3%). Par définition, le chômage structurel est insensible aux fluctuations conjoncturelles, mais on estime effectivement que des récessions très sévères du type de la grande crise financière de 2008 ou de la crise de l’euro des années 2010 peuvent produire des effets permanents dits « d’hystérèse » qui font remonter le taux de chômage naturel. Le chiffre de 9% n’est donc pas aberrant en soi, même si le taux de chômage a pu baisser bien en-dessous de ce seuil par le passé. Atlantico.fr, Taux de chômage structurel à 9% : Emmanuel Macron nous dit-il vraiment tout sur les conclusions qu’il tire de cette très mauvaise nouvelle ? | Atlantico.fr
  • En termes de mesure du risque de crédit, dans chacun de ces secteurs, la trajectoire individuelles des entreprises dépendra de leur capacité de flexibilité, c’est-à-dire la variabilisation de leurs charges en situation de stress sur les influx de trésorerie. Celles de ces entreprises ayant gagné en agilité et en mutabilité seront à même de rebondir plus vite post-COVID19 et s’assureront un niveau de notation peu ou pas volatil ; les autres verront sans doute leurs ratings se polariser à mesure que la crise fera valoir ses effets d’hystérèse. Financial Afrik, Virus, risque de crédit et notation (Chronik de Wara) | Financial Afrik
  • Guillaume Bigot : C’est exact. De manière plus profonde, nous sommes face à un phénomène qui s’appelle l’hystérèse, ou l’hystérésis, c’est-à-dire un effet de mémoire traumatique. L’exemple donné par les économistes est le suivant. La Banque centrale allemande, donc la Banque Centrale européenne qui poursuit son action, lutte toujours contre l’inflation de manière obsessionnelle. La Réserve fédérale des États-Unis lutte toujours contre le chômage et, face à l’idée que le chômage s’emballe aux États-Unis, il y a une réaction extrêmement violente de la Réserve fédérale des États-Unis. Les économistes appellent cela l’effet d’hystérèse, l’effet mémoire ou l’effet traumatique. Comme l’Allemagne a été frappée par l’hyperinflation, il y a une sorte d’obsession d’hyperinflation et, même lorsque l’hyperinflation a disparu, les autorités monétaires européennes luttent contre l’inflation… La cause a disparu, mais les faits persistent. Or, avec ce soft totalitarisme, on a le même phénomène. Je pense que les sociétés occidentales ont été très marquées, traumatisées, choquées, par les phénomènes totalitaires, qui sont d’un côté le totalitarisme rouge, le communisme dans son pic et, de l’autre, les totalitarismes bruns à travers le fascisme et le nazisme. Tout ce qui rappelle ces totalitarismes, ainsi que leurs thématiques, suscite un effet traumatique, un effet d’obsession, qui fait qu’aujourd’hui nos contemporains ont l’impression de lutter contre le retour de ces totalitarismes, comme si ces totalitarismes existaient encore, tout en empruntant à ces totalitarismes des caractéristiques qu’ils ignorent. Le cas de l’écologie me semble typique puisque c’est surtout le totalitarisme rouge – l’Union soviétique, la Chine et tous les communismes en général – qui ont littéralement mis à sac la nature. L’exemple le plus frappant, c’est Tchernobyl ou la mer d’Azov. On a des phénomènes de dégradations gigantesques à l’échelle continentale en Russie et on a l’impression que cette obsession contemporaine pour l’écologie, sans que nous le comprenions, revient à dire que nous ne voulons plus du tout intervenir sur la nature et que nous devons nous effacer face à la nature, quitte à se suicider pour que la nature reprenne ses droits, je caricature, c’est un effet traumatique, un effet retard, de cette agression contre la nature du totalitarisme soviétique. Dans le cas du totalitarisme nazi, ce qui est très étonnant, c’est que le nazisme était une écologie au sens strict : c’était une doctrine politique qui considérait que la culture n’avait aucun droit et que la politique c’était de la biologie et la poursuite de la lutte entre les espèces. C’est non seulement le concept de race, la lutte contre les races, l’espace vital, tout cela est extrêmement écologique… Il s’avère que le Führer lui-même était un pionnier du véganisme, il refusait que l’on fasse des différences entre les espèces, et il refusait que l’on place l’espèce humaine au-dessus. Bien sûr, le Führer considérait que la lutte contre les races s’inscrivait dans une vision biologique et raciale de la politique. Finalement, l’écologie contemporaine, dans ses versions les plus extrémistes, à travers le véganisme, cet affolement à l’égard des émissions de CO2, avec cette panique autour de la planète qui va disparaître, c’est à la fois un effet des folies du communisme à l’égard de la nature et, simultanément, un retour du refoulé de cette écologie nazie. Kernews, Guillaume Bigot : « Si vous endoctrinez la jeunesse en lui expliquant que dans trois dizaines d’années la nature et l’humanité sont en danger de mort, vous préparez une radicalité politique qui va justifier le recours aux armes. » - Kernews
  • Ce qui caractérise l’histoire de la langue, c’est le décalage entre ce dont un mot porte la trace et son usage contemporain. Un bureau n’est plus aujourd’hui recouvert d’une toile de bure ; nos stylos-plumes ne dépendent plus de l’élevage des oies ; un portefeuille ne sert pas à littéralement porter des feuilles ; la grenadine n’est en général plus réalisée avec de la grenade ; démarrer ne consiste plus à détacher les amarres, etc. Le choc entre un sens ancien et un usage contemporain, c’est ce qu’on appelle parfois l’hystérèse d’un mot, c’est-à-dire l’écart entre son histoire et son usage. En réalité, c’est un phénomène qui touche tous les mots —car tous les mots ont une histoire et l’histoire, c’est la transformation. Le Figaro.fr, «Rendre femmage», ou quand le féminisme sombre dans l’imposture linguistique
  • Selon l’institution de Washington, en tant qu’instrument contra-cyclique, la fiscalité permet de lisser les fluctuations  de la production et de l’inflation et réduire leurs retombées négatives sur la croissance à long terme qui se manifestent dans des effets d’hystérèse de la demande globale. Dans le cas de règle intangible de gestion des finances publiques,  des effets se manifestent dans la contraction des dépenses qui vient accentuer le déficit de l’activité et dégrader son potentiel. EcoActu, L’impôt, Le Rapport à La Loi Et La Politique Budgétaire
  • La cruauté et l’égo surdimensionné de certains individus qui pensent être à la hauteur de la crise sécuritaire par leur relation avec les terroristes, ignorent bien les effets d’hystérèse (quelque chose qui se reproduit après la cause qui lui a donné naissance). Si le peuple cautionne et marche dans la logique de ceux qui ne tardent pas à collaborer avec les forces du mal pour arriver au pouvoir, c’est faire preuve d’une ignorance coupable. Car la solution que ceux ci peuvent proposer sera de livrer le reste du pays entre les mains de la France. Cette France qui rêve désormais d’étendre son industrie (terrorisme) aux autres pays comme, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et surtout le Ghana. , Attaques terroristes au Burkina Faso : Les putschistes et la France tirent-ils sur la ficelle ? | maliweb.net
  • Je pense que ce manque de réaction peut être expliqué par une croyance non avouée des élites dirigeantes qui consiste à croire qu’une certaine forme de ruissellement économique peut fonctionner : quand l’économie recommence à croître (comme cela est le cas en Europe), le chômage baissera, les revenus augmenteront, et la population en aura fini avec ses revendications. Ainsi, ils croient, même s’ils ne le disent pas ouvertement, que les choses vont redevenir comme elles l’étaient avant la crise de 2007. Je pense qu’il s’agit d’une illusion. On ne pourra pas oublier ou se débarrasser aussi facilement de ce qui s’est produit au cours de ces 10 dernières années.  La politique souffre d’hystérèse : les politiques d’aujourd’hui dépendent de celles d’hier. Atlantico.fr, Comment les sociétés occidentales en sont arrivées à accepter plus de 3 décennies de progression des inégalités | Atlantico.fr
  • Combinant les avantages des structures flexibles et du silicium, l’oscillateur du système Genequand se caractérise par une absence de tout frottement et de toute hystérèse mécanique au niveau de son pivot virtuel. Il constitue ainsi la première pièce maitresse du système Genequand en permettant au final : Horlogerie Suisse, Un nouvel échappement dans un mouvement avec une réserve de marche de 30 jours - Le web-magazine de l'horlogerie, articles horlogers - Horlogerie Suisse
  • En réalité, nos pratiques et habitudes de vie sont largement informées socialement : dans certains groupes, on valorisera la nourriture très riche et calorique, qui "tient au corps" parce que, historiquement, on y fait des travaux physiques pénibles, même si désormais nombreux sont ceux qui sont au chômage. Vous avez là une des raisons de la forte prévalence de l’obésité dans les milieux populaires. La culture populaire est moins attentive aux "bonnes formes" qu’à la force physique ("il vaut mieux faire envie que pitié"). Ces effets d’inertie ou d’hystérèse sont très prégnants. Ce faisant, l’on comprend qu’il ne suffit pas de délivrer quelques messages préventifs pour que ces pratiques s’infléchissent. C’est un premier niveau d’observation. Un second niveau réside dans ce que les épidémiologistes appellent les déterminants sociaux de la santé : notre état de santé est largement modelé par nos conditions de vie, de travail, de logement, par notre "environnement", autant de dimensions sur lesquelles les individus n’ont guère de prise. Cette réalité est d’ailleurs parfois invoquée pour ne pas à avoir à changer nos pratiques : "c’est pas une cigarette qui va me faire du mal, vu la pollution qu’on nous fait respirer et les cochonneries qu’on nous fait manger !". En résumé, le risque d’une telle étude est de trop "biologiser" la variable âge : loin d’être une donnée physiologique universelle, l’âge est une variable sociologique : on a pas seulement l’âge de ses artères mais aussi l’âge de son milieu social. En ce sens, la moyenne (ici de 36 ans) est moins intéressante à analyser que les écarts sociaux en matière de rapport au corps, à la santé et à la maladie à un âge donné. Atlantico.fr, Et l’âge à partir duquel on commence à se soucier des conséquences de son mode de vie pour sa santé est… | Atlantico.fr

Traductions du mot « hystérèse »

Langue Traduction
Anglais hysteresis
Espagnol histéresis
Italien isteresi
Allemand hysterese
Chinois 磁滞现象
Arabe التخلفية
Portugais histerese
Russe гистерезис
Japonais ヒステリシス
Basque histeresi
Corse isteresi
Source : Google Translate API
Partager