La langue française

Hyrcanien

Sommaire

  • Définitions du mot hyrcanien
  • Étymologie de « hyrcanien »
  • Phonétique de « hyrcanien »
  • Traductions du mot « hyrcanien »

Définitions du mot « hyrcanien »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYRCANIEN, -IENNE, adj.

Rare et littér. Qui est de l'Hyrcanie, contrée de l'ancienne Perse au sud-est de la mer Caspienne.
[P. allus. à la nature farouche et féroce des habitants et des animaux de cette contrée] Désormais je serai d'une férocité hyrcanienne, froid comme Hippolyte et fuyard des femmes, ainsi que Joseph (Gautier, Fracasse, 1863, p. 186).
Prononc. : [iʀkanjε ̃], fém. [-εn]. Étymol. et Hist. 1. 1572 Hyrcaniens subst. « habitants de l'Hyrcanie » (Amyot, Œuvres morales et mêlées de Plutarque, t. 1, fo138 ro); 2. 1835 fig. « d'une nature sauvage » (Th. Gautier, Mademoiselle de Maupin, p. 89 ds Mat., p. 316 : dans ses cruautés les plus hyrcaniennes). Dér., au moyen du suff. -ien*, de Hyrcanie (gr. Υ ρ κ α ν ι ́ α, lat. Hyrcania).

Wiktionnaire

Adjectif

hyrcanien \iʁ.ka.njɛ̃\

  1. (Géographie) Relatif à l’Hyrcanie.
    • Mon malheur voulut que je fusse prise moi-même par un parti hyrcanien, et qu’on me menât devant le prince précisément dans le temps qu’on lui amenait Missouf. — (Voltaire, « Zadig », 1747, dans Œuvres complètes, t. 21, Garnier, 1877, p. 80)
    • De là, un embranchement, traversant les eaux jaunes de l’Hermos et les dunes de la plaine hyrcanienne, atteint, à la hauteur d’Apollonie, l’étroite vallée du Caïque où a fleuri vers le déclin du monde grec, ce petit royaume de Pergame, qui fut presque le dernier refuge des architectes et des sculpteurs. — (Gaston Deschamps, Sur les routes d’Asie, A. Colin, 1894, pp. 191-192)
    • Le cognassier, Cydonia oblonga Mill. [= C. vulgaris Pers.], est un grand arbuste ou un petit arbre , largement confiné à la zone hyrcanienne sur les côtes sud de la Caspienne. — (La Domestication des plantes, Daniel Zohary, Maria Hopf, Ehud Weiss, traduit de l'anglais par Michel Chauvet, mai 2018, p.191)
  2. (Figuré) (Rare) (Littéraire) Qui évoque la férocité légendaire des peuplades hyrcaniennes.
    • Je lui ai laissé déployer tranquillement toutes ses petites coquetteries, et j’ai pris en patience les délais assez longs qu’il lui a plu d’apporter à mon ardeur : sa rigueur avait quelque chose de souriant qui vous en consolait autant que possible, et dans ses cruautés les plus hyrcaniennes on entrevoyait un fond d’humanité qui ne vous permettait guère d’avoir une peur bien sérieuse. — (Théophile Gautier, Mademoiselle de Maupin, 1835, Charpentier, 1880, chap. 3, p. 89)
    • Comment ne serais-je pas confondu de te rencontrer, toi, Marchenoir, qui fais profession de marcher sur la racaille, parmi la troupe hyrcanienne des insulteurs ! — (Léon Bloy, La Femme pauvre, 1897, G. Crès, 1924, 1re partie, chap. 30, p. 206)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hyrcanien »

(Date à préciser) De Hyrcanie, nom donné dans l’Antiquité aux régions situées au sud-est de la mer Caspienne, et du suffixe -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hyrcanien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hyrcanien irkanjɛ̃

Traductions du mot « hyrcanien »

Langue Traduction
Anglais hyrcanian
Espagnol hyrcanian
Italien hyrcanian
Allemand hyrkaner
Chinois hyrcanian
Arabe هيركانيان
Portugais hircaniano
Russe гирканское
Japonais hyrcanian
Basque hyrcanian
Corse hyrcanian
Source : Google Translate API
Partager