La langue française

Hypophyse

Sommaire

  • Définitions du mot hypophyse
  • Étymologie de « hypophyse »
  • Phonétique de « hypophyse »
  • Citations contenant le mot « hypophyse »
  • Traductions du mot « hypophyse »

Définitions du mot « hypophyse »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYPOPHYSE, subst. fém.

ANAT. Glande endocrine située à la base du cerveau et sécrétant de nombreuses hormones nécessaires au fonctionnement normal de l'organisme. L'hypophyse ou glande pituitaire, par son lobe antérieur, secrète [sic] des hormones excitant directement ou indirectement la croissance (Mounier, Traité caract.,1946, p. 169).L'hypophyse, petite glande grosse comme un pois et appendue à la base du cerveau (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act.,1965, p. 36) :
L'importance de l'hypophyse dans les régulations hormonales, a peu à peu destitué la thyroïde de son rang de glande privilégiée dans les relations entre endocrines et psychisme. L'hypophyse antérieure peut être actuellement considérée, selon l'expression de Cushing, comme un véritable cerveau endocrinien. Delay, Psychol. méd.,1953, p. 217.
En appos. Glande hypophyse. La brièveté des pattes du basset tiendrait à une moindre activité de la glande hypophyse au moment de la pousse des membres (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p. 30).
REM.
Hypophysectomie, subst. fém.Ablation chirurgicale de l'hypophyse. L'hypophysectomie supprime la sensibilité des souris au cancer mammaire (P. Morand, Confins vie,1955, p. 153).
Prononc. : [ipɔfi:z]. Étymol. et Hist. 1818 (Dict. des sc. méd. ds Fr. mod. t. 37, p. 40, note 16). Adaptation du gr. υ ̔ π ο φ υ ́ σ ι ς « naissance, ou croissance en dessous » composé de υ ̔ π ο ́ « sous » et φ υ ́ σ ι ς « formation ». Fréq. abs. littér. : 13.

Wiktionnaire

Nom commun

hypophyse \i.pɔ.fiz\ féminin

  1. (Anatomie) Glande endocrine qui se trouve dans une petite cavité osseuse à la base du cerveau, la selle turcique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

HYPOPHYSE (i-po-fi-z') s. f.
  • Terme d'anatomie. Nom donné quelquefois à la glande pituitaire.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HYPOPHYSE, s. m. (Méd.) c’est une espece de trichiase, de chûte des cils. Voy. Trichiase, Cils, Paupieres.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hypophyse »

Hypo…, et φύσις, production ; ainsi dite à cause de son siége à la face inférieure du cerveau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du grec ancien ὑποφύσις, hupophusis (« excroissance par dessous »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hypophyse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypophyse ipɔfiz

Citations contenant le mot « hypophyse »

  • L’hypophyse est une petite glande située à la base du cerveau. Elle fait partie du système endocrinien et est chargée de fabriquer différentes hormones. Appelée également "glande maîtresse", elle contrôle la fonction des autres glandes endocrines. Femme Actuelle, Adénomes hypophysaires : quels sont les symptômes de ces tumeurs de l’hypophyse ? : Femme Actuelle Le MAG
  • L'hypophyse est une glande endocrine de 10 mm environ, située à la base du cerveau et logée dans une enclave osseuse du crâne appelée la selle turcique. Medisite, Adénome de l'hypophyse : une tumeur bénigne mais un traitement complexe
  • L’humeur, la sexualité, la taille de nos os, la température du corps... Une grande partie du fonctionnement de notre corps est régie par les hormones que l’on sécrète. Uniques en leur genre, elles sont toutes reliées et activées par une petite glande située sous le cerveau du cerveau : l’hypophyse. LaProvence.com, Santé | Hypophyse : quand le chef d’orchestre des hormones est malade, c’est tout le corps qui souffre | La Provence
  • – les atteintes endocriniennes et métaboliques sont probablement liées à la large distribution organique de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2), récepteur du SARS-CoV-2 : testicule, ovaire, hypothalamus, hypophyse, thyroïde et pancréas. Contribuant à l’état de profonde fatigue et corrélé à la sévérité de la maladie, on peut observer un déficit de la production de testostérone. L’hypokaliémie fréquemment rapportée résulterait de la fixation du virus sur l’ACE2 et de la synthèse accrue d’aldostérone. La lymphopénie observée dans certaines formes graves de Covid-19 ne permet pas d’exclure des situations d’hypocortisolisme, déjà documentées au cours du SARS. Des cas de thyroïdite subaigüe ont été rapportés. Une hypocalcémie peut être observée, de même qu’une hyperglycémie favorisée par la majoration de l’insulinorésistance et une atteinte directe de la glande pancréatique avec une élévation des taux d’amylase et de lipase.  Caducee.net, Quels symptômes inhabituels doivent faire rechercher une Covid-19 ?
  •  Les tumeurs hypophysaires touchent aujourd’hui près d’un habitant sur 1000, mais elles restent encore mal connues et de nombreuses interrogations existent autour de la mutation de leurs gènes. Ces tumeurs ont pourtant une incidence capitale sur le mode de vie des patients : elles sécrètent plus ou moins d’hormones qui vont donner lieu notamment à des maladies rares. Le Dr Stéphane Gaillard, neurochirurgien à l’hôpital Foch et spécialiste de l’hypophyse explique : « Ces tumeurs sont particulièrement difficiles à identifier car les symptômes sont tardifs. Nous devons progresser dans la maitrise de ces tumeurs, ouvrir de nouveaux champs de recherche scientifiques et permettre de mieux comprendre la mutation de ces dernières pour améliorer les traitements disponibles. C’est de ce constat que nous sommes parti pour débuter cette étude qui a abouti à une nouvelle classification des tumeurs hypophysaires, basée sur une étude moléculaire de pointe ». Salle de presse | Inserm, La première classification moléculaire des tumeurs hypophysaires ouvre de multiples champs de recherche | Salle de presse | Inserm
  • DDAVP Vaporisateur est un antidiurétique sur ordonnance servant au traitement du diabète insipide central (héréditaire ou acquis), un trouble rare du cerveau causé par une carence en hormone antidiurétique (HAD). Ce médicament est également utilisé pour contrôler les mictions (fait d'uriner) fréquentes, la soif extrême et la perte d'eau temporaires qui se produisent après un traumatisme crânien et la chirurgie de l'hypophyse, glande située dans le cerveau. , Avis - Rappel de trois lots de DDAVP Vaporisateur, un antidiurétique, en raison d'un risque éventuel de surdose
  • Après l'opération, un suivi médical est nécessaire car l'ablation de l'hypophyse se traduit parfois par un taux anormalement bas de cortisol, d'hormones thyroïdiennes et sexuelles, et d'ADH (hormone antidiurétique). Cette dernière induit un diabète insipide, caractérisé par une soif permanente et des urines abondantes. Futura, Définition | Maladie de Cushing - Syndrome de Cushing | Futura Santé
  • Au niveau endocrinien et métabolique, les atteintes sont probablement liées au fait que l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2), qui est le récepteur d’entrée dans la cellule du SARS-CoV-2, est présente sur de nombreux organes : testicules, ovaires, hypothalamus, hypophyse, thyroïde et pancréas. On peut par exemple observer un déficit de la production de testostérone qui pourrait contribuer à l’état de profonde fatigue et est corrélé à la sévérité de la maladie. L’hypokaliémie fréquemment rapportée pourrait résulter de la fixation du virus sur l’ACE2 et de la synthèse accrue d’aldostérone. La lymphopénie observée dans certaines formes graves ne permet pas d’exclure des situations d’hypocortisolisme, qui avaient déjà été observées avec le SARS. Des cas de thyroïdite subaiguë ont été rapportés. Une hypocalcémie peut être observée, de même qu’une hyperglycémie favorisée par la majoration de l’insulinorésistance et une atteinte directe de la glande pancréatique avec une élévation des taux d’amylase et de lipase. Medscape, COVID-19 : les symptômes inhabituels qui doivent alerter

Traductions du mot « hypophyse »

Langue Traduction
Anglais pituitary
Espagnol pituitaria
Italien pituitario
Allemand hypophyse
Chinois 垂体
Arabe الغدة النخامية
Portugais pituitária
Russe гипофиз
Japonais 下垂体
Basque pituitary
Corse pituitaria
Source : Google Translate API
Partager