La langue française

Hypogastrique

Sommaire

  • Définitions du mot hypogastrique
  • Étymologie de « hypogastrique »
  • Phonétique de « hypogastrique »
  • Citations contenant le mot « hypogastrique »
  • Traductions du mot « hypogastrique »

Définitions du mot « hypogastrique »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYPOGASTRIQUE, adj.

ANAT. Relatif à l'hypogastre. Artère, douleur hypogastrique. Tension douloureuse de la matrice et de toute la région hypogastrique, et même souvent de tout le bas-ventre (Geoffroy, Méd. pratique,1800, p. 210).Ça ne tient debout, ça ne marche, ça ne vit qu'au moyen de ceintures, de bandages hypogastriques (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 27).
Prononc. et Orth. : [ipogastʀik], [-ɔ-]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1562 (Paré, Œuvres, éd. J.-F. Malgaigne, livre I, chap. II, t. 1, p. 132a). Dér. de hypogastre*; suff. -ique*. Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Adjectif

hypogastrique \i.po.ɡas.tʁik\ masculin et féminin identiques

  1. (Anatomie) Qui appartient à l’hypogastre.
    • La région hypogastrique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HYPOGASTRIQUE. adj. des deux genres
. T. d'Anatomie. Qui appartient à l'hypogastre. La région hypogastrique.

Littré (1872-1877)

HYPOGASTRIQUE (i-po-ga-stri-k') adj.
  • Qui appartient à l'hypogastre.

HISTORIQUE

XVIe s. L'action desdits muscles est d'approcher les parties hypogastriques aux precordiales ou hypochondriales, Paré, I, 11.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HYPOGASTRIQUE, (Région). Voyez Hypogastre. On donne aussi le nom d’hypogastrique à la branche de l’artere iliaque, qui descend dans le bassin, & à la veine qui l’accompagne. L’artere hypogastrique produit la petite iliaque, la sciatique, la fessiere, la honteuse tant interne qu’externe, la petite hémorrhoïdale, &c. Voyez Iliaque, Sciatique, &c. & les articles suivans.

Hypogastrique (artere), Angéiologie, grosse artere que les iliaques jettent à environ deux pouces de leur origine.

Elle paroît dans le fœtus aussi considérable que le tronc de l’iliaque qui la produit ; mais dans l’adulte, ce n’en est qu’une branche, qui se distribue, tant aux parties contenues dans le bassin, qu’à celles qui occupent les dehors de cette cavité.

La division de cette artere varie si fort, suivant la remarque de M. Lieutaud, qu’on n’en sauroit donner une description qui puisse convenir à un nombre même médiocre de sujets ; ainsi nous n’assurerons point que l’artere hypogastrique se divise en quatre, cinq, six, ou sept branches, parce que nous ne pouvons pas le savoir ; mais nous dirons qu’il résulte ordinairement de sa division huit arteres, qui sont l’ombilicale, la petite iliaque, la honteuse interne, l’obturatrice, la fessiere, la sciatique, la honteuse commune, & l’hémorrhoïdale externe.

On pourroit ajouter à ces vaisseaux la sacrée, qui vient souvent du tronc de l’hypogastrique, & quelquefois de la grande iliaque. (D. J.)

Hypogastrique (veine), Angéiolog. cette veine autrement dite iliaque interne, est formée des veines qui viennent des parties internes & externes du bassin. Les noms qu’on donne aux arteres des mêmes parties, conviennent également aux veines ; mais il faut remarquer que ces veines sont quelquefois multipliées, & qu’on en trouve assez souvent deux ou trois pour une artere. Elles forment des plexus très-remarquables aux environs des parties de la génération ; elles communiquent encore avec les vaisseaux mésentériques, cruraux, &c. On doit observer aussi qu’il n’y a point de veine qui accompagne l’artere ombilicale, qu’on sait être une production de l’artere hypogastrique. A ces cas différens près, la distribution des veines de toutes ces parties se rapporte assez bien à celle des arteres.

Messieurs Ruysch, Littre, & du Verney, ont observé que les extrémités des veines hypogastriques sont percées de trous assez sensibles. Il est clair que le sang qui doit passer des arteres dans les petits filets des extrémités des veines, y passera plus facilement en vertu de cette méchanique. M. Mery la découvrit il y a plus de 80 ans dans les veines de la rate du veau ; & parce que le besoin de faire rentrer le sang dans les veines, est assez le même par tout le corps, & que la difficulté est toûjours assez grande, quoiqu’inégale en différens endroits, il a soupçonné que toutes les racines des veines pourroient bien être ainsi percées, du-moins d’une maniere insensible ; mais les injections les plus délicates n’ont point confirmé cette conjecture. (D. J.)

Hypogastrique, (Medec.) dans les maladies où la vessie & la matrice peuvent être intéressées, les Medecins ne doivent pas négliger l’examen de la région hypogastrique ; parce qu’ils en peuvent tirer bien des signes diagnostics & prognostics pour tout ce qui a rapport à ces parties ; parce qu’en touchant, en pressant avec les doigts l’hypogastre, on s’apperçoit s’il y a tumeur, dureté, ou tension ; si l’on cause un sentiment douloureux au malade, &c. Voyez Vessie, Urine, Matrice, Menstrues, Lochies.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hypogastrique »

Mot dérivé de hypogastre avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hypogastrique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypogastrique ipogastrik

Citations contenant le mot « hypogastrique »

  • Ainsi sont-elles tissées d'un dense réseau de nerfs prompts à signaler le moindre choc au cerveau par une vive douleur. Le nerf hypogastrique étant le principal porteur de ce signal. Science-et-vie.com, Qu'est-ce qui rend les bourses si sensibles à la douleur ? - Science & Vie
  • Cette région-charnière (que l'on appelle "région inguinale" en langage médical) constitue un carrefour pour plusieurs nerfs majeurs (le nerf ilio-inguinal, le nerf ilio-hypogastrique, le nerf crural et le nerf obturateur), pour le système circulatoire (on y trouve l'artère et la veine fémorale) et pour plusieurs muscles (psoas illiaque, muscles adducteurs et abducteurs de la jambe...). Femme Actuelle, Douleur à l'aine : c'est grave, docteur ? : Femme Actuelle Le MAG
  • L’autre type d’orgasme féminin est qualifié de vaginal. Il est lié à la stimulation de l’intérieur du vagin. Le nerf qui intervient ici est le système ilio-hypogastrique. Les manifestations physiologiques de cet orgasme s’apparentent à celles de l’orgasme clitoridien. Destination Santé, Orgasme : anatomie du plaisir sexuel - A la une - Destination Santé
  • Il a un dossier médical long comme le bras, et les expressions « zone allodynique », « nerf ilio-hypogastrique », « séquelle neuropathique tronculaire » n'ont plus de secret pour lui. Joseph ne s'en réjouit bien évidemment pas. Car cet habitant de Choisy-le-Roi mène un bras de fer avec la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) du Val-de-Marne* depuis plusieurs années. leparisien.fr, Choisy-le-Roi : le long combat du routier contre la Sécurité sociale - Le Parisien
  • Les très petits calculs peuvent être éliminés sans problème, mais les plus gros perturbent le flot d’urine produite par les reins. Lorsqu’un calcul bloque cet écoulement, l’urine s’accumule dans le rein et la hausse de pression qui s’ensuit active les nerfs présents dans cette région (ilio-hypogastrique, ilio-inguinal et génitofémoral). Il en résulte une douleur foudroyante, de très grande intensité, qui est ressentie dans le bas du dos avec une irradiation vers les ­organes génitaux. Le Journal de Montréal, Une nouvelle arme contre les calculs rénaux? | JDM

Traductions du mot « hypogastrique »

Langue Traduction
Anglais hypogastric
Espagnol hipogástrico
Italien hypogastric
Allemand hypogastrisch
Chinois 下胃
Arabe خثاري
Portugais hipogástrico
Russe подчревный
Japonais 下腹部
Basque hypogastric
Corse ipogastrico
Source : Google Translate API
Partager