La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « hyperprésidentialisme »

Hyperprésidentialisme

Définitions de « hyperprésidentialisme »

Wiktionnaire

Nom commun - français

hyperprésidentialisme \i.pɛʁ.pʁe.zi.dɑ̃.sja.lism\ masculin

  1. Système dirigé par un hyperprésident, un chef d’État qui s’occupe ou veut s’occuper de tout lui-même.
    • Les députés de La France insoumise, rejoints par certains des Républicains, n’assisteront pas au discours du 9 juillet à Versailles. Une manière de dénoncer l’« hyperprésidentialisme » macroniste. — (Alexandre Lemarié, Ces élus qui boycottent le Congrès d’Emmanuel Macron, Le Monde. Mis en ligne le 6 juillet 2018)
    • En conclusion, il est possible du sortir du cercle vicieux du néo-patrimonialisme. Il suffit de réduire l’incidence de l’hyperprésidentialisme, instaurer des mécanismes de transparence, réformer le droit de propriété et opter pour un leadership axé sur le développement. — (Louis-Marie Kakdeu, Quatre mesures pour vaincre l’Etat néo-patrimonial en Afrique sur Libre Afrique. Mis en ligne le 20 février 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hyperprésidentialisme »

 Dérivé de hyperprésidentiel, avec le suffixe -isme.
 Dérivé de présidentialisme, avec le préfixe hyper-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hyperprésidentialisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hyperprésidentialisme ipɛrpresidɑ̃tjalism

Citations contenant le mot « hyperprésidentialisme »

  • J.H. : Cela dépend de la définition que l’on donne. Ce n’est clairement pas le régime autoritaire de Ben Ali. Contrairement à ce que beaucoup annonçaient, s’il y a autoritarisme ou dérive autoritaire ce n’est pas le fait d’anciens benalistes. Kais Saied est un anti Ben Ali. La démocratie tunisienne était déjà sur une pente de dévoiement. Le pluralisme était disqualifié et la corruption grandissante. Après le 25 juillet on est passé à ce qui ressemble à un hyperprésidentialisme. La Tunisie reste un laboratoire politique. www.lamarseillaise.fr, La Tunisie bascule dans un « hyperprésidentialisme »
  • Les députés de La France insoumise, rejoints par certains des Républicains, n’assisteront pas au discours du 9 juillet à Versailles. Une manière de dénoncer l’« hyperprésidentialisme » macroniste. Le Monde.fr, Ces élus qui boycottent le Congrès d’Emmanuel Macron
  • Un jour, un journaliste écrivain a croisé l’ancien président François Duvalier dans les couloirs du Nouvelliste. Une accolade de retrouvailles entre deux condisciples au lycée Pétion ! Et le Dr Duvalier de lui dire comment vous n’écrivez plus d’articles et le journaliste lui répond ah j’ai cassé ma plume! De manière incisive, la réponse ne se faisait pas attendre ah mon vieux ou (pa Kasé li ou sere l w ap tann mwen tonbe) et le journaliste avait recommencé à publier car il ne voulait pas quitter le pays. Ce fut la dictature. Et depuis 1986 on assiste à la bamboche démocratique, au militarisme, à l’hyperprésidentialisme et à l’anarchie. C’est le bateau Ivre de Rimbaud. C’est la mort des pensées et des idées! C’est de la déraison ! De la trouée ! C’est l’enfer des hommes ! Le Nouvelliste, Le Nouvelliste | Haïti, la vallée de la mort

Hyperprésidentialisme

Retour au sommaire ➦

Partager