La langue française

Hypercorrect

Sommaire

  • Définitions du mot hypercorrect
  • Étymologie de « hypercorrect »
  • Phonétique de « hypercorrect »
  • Citations contenant le mot « hypercorrect »
  • Traductions du mot « hypercorrect »

Définitions du mot hypercorrect

Trésor de la Langue Française informatisé

HYPERCORRECT, -ECTE, adj.

LING. [En parlant d'une forme linguistique] Qui est (re)construite de manière erronée, pour avoir substitué à un état qu'on suppose incorrect ou altéré un état supposé à tort correct ou conforme à l'étymologie ou au système de la langue. Graphie hypercorrecte. « Lefebvre » orthographié avec un « b » est une graphie hypercorrecte (Lar. encyclop.). Le vaudevillesque dont auquel, locution du « style noble » dans la bouche du gendarme dressant solennellement son procès-verbal : L'individu dont auquel j'ai l'honneur de vous causer; pléonasme où l'accumulation superfétatoire de deux formes hypercorrectes est doublement « distinguée » (Guiraud, Le Fr. pop., Paris, P.U.F., 1965, p. 47).
SOCIOLING. Qui est dû au phénomène d'hypercorrection (infra). Les locuteurs de la classe ouvrière (...) en sont à une étape peu avancée : voyelles très hautes en discours familier, mais très faible stratification au niveau des styles plus surveillés et guère de tendance pour les formes extrêmes, hypercorrectes (W. Labov, Socioling., Paris, les Éditions de Minuit, 1976, p. 244).
REM.
Hypercorrection, subst. fém.a) Ling. Reconstruction fautive d'une forme linguistique qui conduit à une forme hypercorrecte; la forme ainsi obtenue. La forme vous médites (...) va à l'encontre du décours naturel de l'évolution; c'est une hypercorrection pseudo-cultivée, née de l'ignorance et de la confusion (Guiraud, Le Fr. pop., Paris, P.U.F., 1965p. 16).Ce sont (...) les fautes, d'une part, et d'autre part, les excès de correction ou les hypercorrections que ces personnes [peu cultivées] commettent, en un mot, les dérogations aux normes littéraires, qui nous instruisent sur le latin vulgaire (V. Väänänen, Introd. au lat. vulg., Paris, Klincksieck, 1967, p. 14).Une forte insécurité linguistique qui atteint son paroxysme dans les situations officielles, engendrant les « fautes » par hypercorrection des discours de comice agricole ou de banquet des sapeurs-pompiers (P. Bourdieuds Lang. fr.,1977, no34, p. 29).b) Socioling. Fait, pour un locuteur mis dans une situation de discours « surveillé » ou « recherché », d'outrepasser de façon non fautive mais révélatrice, certains usages linguistiques appartenant au style réputé correct et soigné. Nous décrirons ce phénomène du terme d'hypercorrection, puisque les locuteurs de la petite bourgeoisie outrepassent ceux du groupe le plus élevé dans leur tendance à employer les formes réputées correctes et appropriées au style soigné (W. Labov, Socioling., Paris, les Éditions de Minuit, 1976p. 193).
Prononc. : [ipε ʀkɔ ʀ εkt]. Étymol. et Hist. 1933 (Mar. Lex.). Formé de correct* et de hyper-*.

Wiktionnaire

Adjectif

hypercorrect \i.pɛʁ.kɔ.ʁɛkt\ masculin

  1. Très correct.
    • En tant que première secrétaire, elle a été hypercorrecte avec Dominique. — (Le retour de DSK ne fait pas l'affaire des socialistes, Figaro.fr, 31 aout 2011)
  2. (Linguistique) En parlant d'une forme linguistique, construite de manière erronée, en restituant à un état qu'on suppose incorrect et altéré, un état supposé à tort correct et conforme à l'étymologie ou au système de la langue.
    • Graphie hypercorrecte.
    • Lefebvre orthographié avec un b est une graphie hypercorrecte. — (Lar. encyclop.)
    • Le vaudevillesque dont auquel, locution du « style noble » dans la bouche du gendarme dressant solennellement son procès-verbal : L'individu dont auquel j'ai l'honneur de vous causer ; pléonasme où l'accumulation superfétatoire de deux formes hypercorrectes est doublement « distinguée ». — (Guiraud, Le Fr. pop., Paris, P.U.F., 1965, page 47)
  3. (Socio-linguistique) Qui est dû au phénomène d’hypercorrection.
    • Les locuteurs de la classe ouvrière (…) en sont à une étape peu avancée : voyelles très hautes en discours familier, mais très faible stratification au niveau des styles plus surveillés et guère de tendance pour les formes extrêmes, hypercorrectes. — (W. Labov, Socioling., Paris, les Éditions de Minuit, 1976, page 244)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hypercorrect »

(Siècle à préciser) Dérivé de correct avec le préfixe hyper-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hypercorrect »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypercorrect ipɛrkɔrɛkt

Citations contenant le mot « hypercorrect »

  • Je me souviens toutefois d’une «faute» de langue qui était de loin ma préférée: l’hypercorrection, ce phénomène qui amène la personne qui parle ou écrit à appliquer des petites règles notoires de phonétique ou d’orthographe là où elles ne seraient pas nécessaires. Faire des liaisons là où il ne faudrait pas, parce que l’orthographe ne le demande pas, ou –à l’écrit– mettre des accents circonflexes au mauvais endroit. C’est une erreur qui dérive de l’insécurité face aux règles de la langue: Pierre Bourdieu voyait dans l’hypercorrection le «phénomène caractéristique du parler petit-bourgeois», et par cela il trouvait que c’était l'une des fautes les plus graves. Sans aller jusque-là, je trouve quand même fascinant qu’il existe la faute d’avoir peur de faire des fautes. Slate.fr, Pourquoi il faut arrêter de mettre du parmesan partout (et quelques alternatives pour ne pas le faire) | Slate.fr

Traductions du mot « hypercorrect »

Langue Traduction
Anglais hypercorrect
Espagnol hipercorrecto
Italien hypercorrect
Allemand hyperkorrekt
Chinois 超正确
Arabe مفرط التصحيح
Portugais hipercorreto
Russe hypercorrect
Japonais ハイパーコレクト
Basque hypercorrect
Corse ipercorreczione
Source : Google Translate API
Partager