La langue française

Hymnographe

Sommaire

  • Définitions du mot hymnographe
  • Étymologie de « hymnographe »
  • Phonétique de « hymnographe »
  • Citations contenant le mot « hymnographe »
  • Vidéos relatives au mot « hymnographe »
  • Traductions du mot « hymnographe »

Définitions du mot hymnographe

Trésor de la Langue Française informatisé

HYMNOGRAPHE, subst. masc.

Poète écrivant les paroles d'un hymne. Dom Guéranger se plaisait aussi à faire ressortir le contraste qu'il y avait entre le caractère connu, la belle humeur joviale de Santeuil et cet office solennel d'hymnographe dont on l'avait investi (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 12, 1851-62, p. 23).
Prononc. : [imnɔgʀaf]. Étymol. et Hist. 1765 (Encyclop. t. 8). Empr. au gr. υ ̔ μ ν ο γ ρ α ́ φ ο ς « écrivain d'hymnes ou de panégyriques », composé de υ ́ μ ν ο ς « hymne » (v. ce mot) et de γ ρ α ́ φ ε ι ν « écrire ».
DÉR.
Hymnographie, subst. fém.Art de composer ou d'étudier des hymnes. On m'a beaucoup écrit, on a imprimé pas mal au sujet du Repertorium (...). M. Ernest Rembry, érudit Brugeois : « Quel immense service vous êtes en train de rendre à tous ceux qui s'occupent d'hymnographie! (...) » (U. Chevalier, Catal. des chants, hymnes, proses, séquences, tropes en usage dans l'Église lat., Bruxelles, t. VI, 1920, p. XXXII).[imnɔgʀafi]. 1resattest. a) 1832 « art de composer des hymnes » (Raymond); b) 1840 « recueil d'hymnes » (Ac. Compl. 1842); de hymnographe, suff. -ie*.

Wiktionnaire

Nom commun

hymnographe \i.mnɔ.ɡʁaf\ masculin

  1. Auteur qui compose des hymnes.
    • Santeuil est un de nos meilleurs hymnographes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

HYMNOGRAPHE (i-mno-gra-f') s. m.
  • Auteur qui compose des hymnes. Santeuil est un de nos meilleurs hymnographes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HYMNOGRAPHE, s. m. (Antiq.) compositeur d’hymnes. Les premiers poëtes de la Grece furent la plûpart hymnographes, & les plus grands poëtes composerent tous des hymnes : sans parler ici d’Orphée, d’Homere & de Callimaque, on compte parmi ceux dont les hymnes ont péri, Anthès, Olen de Lycie, Olympe mysien, Stésichore, Archiloque, Simonide, Alcée, Bacchylide, Pindare ; Pindare, dis-je, qui avoit choisi, comme on sait, Apollon delphien pour le sujet ordinaire de ses hymnes ; qui chantoit dans le temple ceux qu’il avoit composés ; & qui pour prix de ces mêmes hymnes, qui en faisant valoir le dieu, contribuoient sans doute au profit de la Pythie, en avoit obtenu une partie des prémices que l’on apportoit de toutes parts à Delphes.

La Grece accordoit des récompenses de toute espece aux excellens hymnographes ; disons plus, à peine commençoit-elle à se policer, qu’elle avoit établi des prix en leur faveur. Pausanias, parlant de plusieurs hymnographes qui furent couronnés, ajoûte qu’Orphée & son disciple Musée ne voulurent jamais consentir à paroitre dans la lyce, soit qu’ils se défiassent de la capacité de leurs juges, ou qu’ils dédaignassent des rivaux trop peu dignes d’eux.

Les Romains de leur côté établirent aussi des prix & des récompenses pour les hymnographes ; mais ils n’y songerent que lorsqu’ils n’eurent plus, pour ainsi dire, de poëtes. Horace & Catulle leur avoient fait entendre, dans les fêtes séculaires, des hymnes qui font encore notre admiration. La Poésie étoit alors en honneur, elle tomba avec Auguste & Mécene ; Domitien entreprit vainement de la rétablir, il proposa des prix pour les hymnographes, mais leurs beaux jours étoient passés, & ne devoient pas renaître sous un tyran, qui croyoit couvrir ses vices par un amour apparent pour les beaux Arts. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hymnographe »

(Siècle à préciser) Mot dérivé de hymne avec le suffixe -graphe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hymnographe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hymnographe imnɔgraf

Citations contenant le mot « hymnographe »

  • Dans le rite byzantin, la vigile de Noël est constituée d’un office de vêpres qui aboutit à la liturgie eucharistique de saint Basile le Grand. La série d’hymnes chantées au lucernaire se termine par un texte écrit par sainte Cassienne de Constantinople, moniale restée célèbre comme hymnographe, et qui fut au cœur de la tourmente iconoclaste du IXe siècle. Sainte Cassienne est l’une des plus illustres représentantes de la tradition byzantine qui consiste à insérer dans la structure des offices, psalmique, des compositions versifiées qui expriment le sens théologique de la fête du jour, en s’appuyant sur l’exégèse patristique. Voici le texte de cette hymne : Le Rouge & le Noir, Une hymne de sainte Cassienne : l'Incarnation dans son temps | Le R&N
  • Compositrice, hymnographe, poétesse, higoumène... Cassienne de Constantinople, aussi connue sous le nom de Kassia, est l'une des plus anciennes créatrices de l'empire Byzantin dont on a conservé les manuscrits (musique et texte). France Musique, Les chants sacrés orthodoxes de Cassienne de Constantinople dite Kassia
  • Fruit de 17 ans de travail, cette nouvelle version paraîtra officiellement le 22 novembre en librairie, aux Editions Mame. Durant toutes ces années de travail, plus de 70 spécialistes, exégètes, hymnographes, écrivains ont collaboré à cette traduction, issue des manuscrits originaux, rédigés en hébreu, en araméen et en grec. Plusieurs présentations de la Bible seront disponibles en grand ou petit format, ou encore en édition de référence cuir. RTL.fr, Les évêques ont reçu la première Bible entièrement en français
  • L’Eglise pense avoir l’éternité devant elle. Il aura fallu 17 ans de travail et la collaboration de 70 traducteurs —exégètes, biblistes, hymnographes— pour en arriver à ce résultat. 17 ans, c’est le temps qu’aura exigé la nouvelle traduction intégrale de la Bible liturgique qui, pour la France, sera adoptée le 8 novembre par les évêques et sera en vente dans les rayons des libraires à partir du 22 novembre. Slate.fr, «Notre-Père»: Il aura fallu 50 ans pour que le Vatican ne blasphème plus Dieu | Slate.fr

Vidéos relatives au mot « hymnographe »

Traductions du mot « hymnographe »

Langue Traduction
Anglais hymnograph
Espagnol himnógrafo
Italien hymnograph
Allemand hymnograph
Chinois 催眠仪
Arabe ترنيمة
Portugais hinógrafo
Russe hymnograph
Japonais ヒモグラフ
Basque hymnograph
Corse himnografu
Source : Google Translate API
Partager