La langue française

Hydronyme

Sommaire

  • Définitions du mot hydronyme
  • Étymologie de « hydronyme »
  • Phonétique de « hydronyme »
  • Citations contenant le mot « hydronyme »
  • Traductions du mot « hydronyme »

Définitions du mot hydronyme

Trésor de la Langue Française informatisé

hydronyme (-onyme, de ο ́ ν υ μ α « nom »), subst. masc.« Toute appellation désignant une entité d'eau » (Dor.-Poir. 1975). V. L'Hist. et ses méth., 1961, p. 700.

Wiktionnaire

Nom commun

hydronyme \i.dʁɔ.nim\ masculin

  1. (Cartographie) (Géographie) (Toponymie) (Didactique) Nom propre désignant un élément hydrographique (cours d’eau, mer, lac, etc)[1].
    • Nous appellerons donc hydronyme toute dénomination (appellatif, qualificatif ou nom propre) donnée non seulement aux sources, aux rivières, aux canalisations, mais aux marécages, aux mares, aux lacs et même à la mer. — (Paul Lebel, Principes et méthodes d’hydronymie française, Impr. Bernigaud et Privat, Dijon, 1956)
    • La toponymie se prête en Comminges aux subdivisions usuelles : oronymes de relief ou de dépressions, hydronymes, toponymes pastoraux, phytonymes et zoonymes, descriptifs de nature, thèmes humains, hagionymie. — (Revue de Comminges & des Pyrénées Centrales: Bulletin de la Société des études du Comminges à Saint-Gaudens et de l’Académie Julien-Sacaze à Bagnères-de-Luchon, 1998, vol. 114, page 139)
    • Des exemples d’hydronymes sont Rhin, Tamise, Seine, mais aussi Baie des Anges, Golfe du Bengale, exemples dans lesquels le terme générique et le terme spécifique prennent une majuscule — (Conseil National de l’Information Géographique - Commission Nationale de Toponymie, Charte de Toponymie.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hydronyme »

(Siècle à préciser) Mot composé de hydro- et de -onyme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hydronyme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hydronyme idrɔ̃im

Citations contenant le mot « hydronyme »

  • Or, le microtoponyme Hossegor (mentionné sur les cartes anciennes Ossegor ou Haussegor au XVIe siècle, lac d’Ossegore sur la carte de Cassini au XVIIIe siècle) semble associer deux mots du lexique gascon ancien : l’hydronyme « ossa » ou « òssa », associé à un adjectif. Ne trouve-t-on pas dans les Landes, en Béarn et bien sûr en Euskadi de nombreux ruisseaux ou rivières appelés Ousse ou Osse ? SudOuest.fr, Que d’eau à Soorts-Hossegor
  • Depuis sa source près du mont Lozère au Pont-de-Montvert la rivière déroule ses 380 km au travers de cinq départements, donnant son hydronyme à deux d’entre eux le Tarn, le Tarn-et Garonne ainsi qu’à une dizaine de communes dont Saint-Rome-de-Tarn. midilibre.fr, Saint-Rome-de-Tarn : le Tarn une rivière aux cent visages - midilibre.fr
  • Cependant, de son côté, le chanoine étymologiste Ernest Nègre avance en 1959 qu'il s'agirait plutôt d'un nom de rivière - un hydronyme -, massalia, là aussi une désignation courante dans la Grèce antique. Enfin, est aussi mis en scène le phénicien «Mars-el», autrement dit le Port de Dieu. Quoi qu'il en soit, Massalia métamorphosé en Massilia puis Marselha, en occitan, allaient aboutir à Marseille au Moyen Âge. Quant au mot arabe choisi, Marsilya, il bénéficie d'une étymologie seconde: «marsa», le port en langue arabe. Le Figaro.fr, Découvrez l'histoire secrète de la Marseillaise
  • Noms de rivières, par Jean-Claude Dugros. Le Caudeau : en occitan « lo Caudau » (prononcer / lou Caoudaou /). Les formes anciennes Rivus vocatus del Caudao en 1317, De Cauduco, au XIVe siècle, Caudau en 1462, ne nous éclairent guère sur l’origine toponymique de cet hydronyme. Peut-être un rapport avec l’occitan caud- (« chaud »), que l’on trouve, remarquablement conservé dans de nombreux toponymes, comme Caude-Aygue (Caudayga, en 1489) (« chaude-eau »), à Bézenac, Caude-Fon (« chaude-fontaine » à Campagnac-lès-Quercy, aujourd’hui disparus, Caude-Fon, à Marnac. SudOuest.fr, Périgord vert : les Journées du parc naturel parlent occitan
  • Nommer donc un lieu, c’est d’abord le spécifier et le délimiter par rapport aux autres lieux. Le toponyme révèle en général à quel genre celui-ci appartient : odonyme, oronyme, hydronyme, microtoponyme, etc. , Les toponymes algériens, d’une langue à l’autre : Cas des noms de communes – L'initiative

Traductions du mot « hydronyme »

Langue Traduction
Anglais hydronym
Espagnol hidrónimo
Italien idronimo
Allemand hydronym
Chinois 同义词
Arabe الهيدرونيم
Portugais hidrônimo
Russe гидроним
Japonais ハイドロニム
Basque hydronym
Corse idronimu
Source : Google Translate API
Partager