La langue française

Houblon

Sommaire

  • Définitions du mot houblon
  • Étymologie de « houblon »
  • Phonétique de « houblon »
  • Citations contenant le mot « houblon »
  • Traductions du mot « houblon »

Définitions du mot houblon

Trésor de la Langue Française informatisé

HOUBLON, subst. masc.

Plante dicotylédone grimpante, à tige volubile à gauche, cultivée notamment dans l'est et le nord de la France, et dont les cônes entrent dans la fabrication de la bière. Perche à houblon, culture du houblon, syndicat des planteurs de houblons. Le houblon est dioïque. Les fleurs mâles sont disposées en grappes à l'aisselle des feuilles (Industr. fr. brass.,1955, p. 3) :
Et le rire éclatant des paysages blonds Court sur l'eau des ruisseaux dans le maïs des plaines Et fait tourbillonner les grappes de houblons Et les abeilles d'or autour des ruches pleines... Noailles, Cœur innombr.,1901, p. 78.
P. méton. Les cônes de la plante. Cueillette du houblon. Ce moût est alors porté à l'ébullition et on y ajoute du houblon qui aromatise la bière par son lupulin (Macaigne, Précis hyg.,1911, p. 261).Félicie avait même brassé de la bière en laissant aigrir de l'avoine bouillie et du sucre avec un peu de houblon (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 167).
REM.
Houblonnier, -ière, adj.a) Relatif au houblon. Étudier rationnellement les productions houblonnières (Industr. fr. brass.,1955, p. 13).b) Qui produit du houblon. Il existe en France trois principales régions houblonnières (Boullanger, Malt., brass.,1934, p. 55).Emploi subst. Personne qui cultive le houblon. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth. : [ublɔ ̃] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1407 houbelon (Arch. Nord B 10361, fol. 24 ds IGLF); 1444 houblon (Franchises, lois et coutumes de la ville de Lille, éd. Brun-Lavainne, p. 206). Dér. de l'a. subst. hoppe « bière houblonnée » (1391, Arch. Nord B 17473, fol. 72 ds IGLF) en usage dans les parlers du Nord et en wallon; d'où houppe « id. » en m. fr. (1537, Maistre Hambrelin, 49 ds Recueil de Poésies Françoises, t. 13, p. 174); également attesté dans les textes du Nord par le composé hopembier « id. » (1340, Livre des Métiers, éd. J. Gessler, I, p. 46), du m. néerl. hoppe « houblon, bière houblonnée »; cf. néerl. hop « houblon ». Le suff. -elon (Hainaut) est prob. tiré de l'anc. subst. judéo-fr. homlon « houblon » (xies., Gloses du Pseudo-Guerschom, Brandin, 44 ds Lévy, Rech. lexicogr. sur d'anc. textes fr. d'orig. juive, p. 60, § 511) qui survit encore dans les toponymes des départements de l'Aisne et de la Somme (cf. FEW t. 16, p. 265a); de l'a. b. frq. *humilo de même sens; cf. a. nord. humli; flam. hommel « id. ». Le lat. médiév. connaît également un topon. Humlonaria (760 ds Du Cange) et un subst. humulo « houblon » (822, ibid.). Le mot d'orig. frq. a été évincé par son concurrent néerl., ce dernier correspondant à une amélioration de la techn. de la brasserie et à l'usage du houblon dans la fabrication de la bière, venus des Pays-Bas et de Flandre. La sonorisation du p reste inexpliquée. Fréq. abs. littér. : 54. Bbg. Quem. DDL t. 12 (s.v. houblonnier), 17. - Spitzer (L.). Zur französischen Wortgeschichte. Z. rom. Philol. 1925, t. 45, pp. 585-587. - Steiger (A.). Vom Hopfen. In : [Mél. Tschudi (R.)]. Wiesbaden, 1954, pp. 87-106. - Wartburg (W. von). Probl. rel. aux mots rom. d'orig. germ. Mél. Haust (J.) 1939, pp. 421-423.

Wiktionnaire

Nom commun

houblon (h aspiré)\u.blɔ̃\ masculin

  1. (Botanique) Plante grimpante de la famille des Cannabacées, dont l’inflorescence femelle est employé dans la fabrication de la bière.
    • C’est avec l’orge et le houblon, lui dit Belzébuth, qu’à l’exemple de ces hommes tu fabriqueras le vin flamand, autrement dit la bière. […]. La fleur du houblon donnera la saveur et le parfum au vin d’orge. — (Charles Deulin, Cambrinus)
    • M. Personne qui, […], a fait une étude très-approfondie du lupulin, conseille, pour extraire cette matière des cônes du houblon, défroisser les cônes entiers sur un tamis de crin. — (Amédée Dechambre, Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, page 193, 1879)
    • Aptères ou ailés sont combattus par pulvérisations de Dénéton, Méthyl, Méthonyl à base de Parathion ou bien Diméfox appliqué au pied du houblon contre la pyrale du maïs. — (Guy Gilly, Les plantes aromatiques et les huiles essentielles à Grasse, page 369, L'Harmattan, 2005)
  2. (Par métonymie) Ses cônes (inflorescences femelles ou infrutescences).
    • Les fleurs femelles du houblon, dont la réunion, à la maturité des fruits, forment des espèces de cônes, sont presque la seule partie usitée; ce sont elle qu’on administre, lorsqu’on prescrit le houblon. — (François Victor Mérat de Vaumartoise, Adrien Jacques de Lens, Dictionnaire universel de matière médicale et de thérapeutique générale, 1831, p. 550)
    • En vérité je vous le dis, s’il existe en ce coin reculé de France un seul brasseur qui substitue encore au houblon un ersatz chimique, c'est bien grand malfaiteur, car l’Alsace, à elle seule, regorge en ce moment de houblon au point de ne savoir qu’en faire. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • L’introduction du houblon, à l’époque de Pépin le Bref, père de Charlemagne, change la donne. Avec ses qualités de préservation supérieures, le houblon permet de stocker la boisson et d’échanger la bière sur de plus longues distances.— (Emmanuel Garessus, L’histoire de la bière raconte celle du monde, des conquêtes et des impôts, Le Temps, 18 septembre 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HOUBLON. (H est aspirée.) n. m.
Plante grimpante de la famille des Urticées, dont le cône est employé dans la fabrication de la bière.

Littré (1872-1877)

HOUBLON (hou-blon) s. m.
  • Plante grimpante de la famille des urticées, dite aussi vigne du nord, humulus lupulus, L. Dans le houblon c'est le cône et non la plante, qu'emploie la fabrication de la bière.

    Houblon de montagne, ornithogale des Pyrénées.

HISTORIQUE

XVe s. Lesdits brasseurs seront tenuz faire bonnes et loyalles servoises et bierres, sans y mectre que bon grain, eau et houbillon, reservé bley, dont ils ne pourront user sans l'autorité de justice, Ordonn. févr. 1495.

XVIe s. Chicorée, houbelon, violette de mars, Paré, V, 26. Du houblon, outre le plaisir de la rameure pour ombrage, tire-on ce profit, que d'en manger en la prime-vere les tendres cimes des jettons en divers appareils ; sa fleur et sa semence sont aussi utiles à la biere, De Serres, 562. Un houbelon rampant, à bras longs et retors, Ronsard, 719.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

HOUBLON. Ajoutez :
2Charme-houblon, sorte de charme. La variété connue sous le nom de charme-houblon se rencontre fréquemment [dans les Alpes-Maritimes], L. Guiot, Mém. Soc. centr. d'Agricult. 1874, p. 135.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HOUBLON, lupulus, s. m. (Bot.) genre de plante à fleur, composée de plusieurs étamines, soutenues sur un calice. Cette fleur est stérile, comme l’a observé Cesalpin. Les embryons naissent sur des plantes qui ne portent point de fleurs, & deviennent des fruits écailleux, composés de plusieurs feuilles qui sont attachées à un poinçon, & qui couvrent des semences, enveloppées chacune d’une coëffe. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I.)

Les racines du houblon sont menues & entrelacées les unes dans les autres ; il en sort des tiges foibles, très-longues, tortillées, rudes, anguleuses, velues, creuses, purpurines, sans vrilles, lesquelles embrassent étroitement les perches & les plantes sur lesquelles elles grimpent. Ses feuilles sortent des nœuds deux à deux, opposées, portées sur des queues longues d’une palme, rudes, & quelquefois rougeâtres ; quelquefois elles imitent les feuilles de mûrier, & sont entieres, terminées par une pointe ; le plus souvent elles sont découpées en trois ou en cinq parties qui ont autant de pointes, dentelées à leur bord, tantôt d’un côté, tantôt de l’autre.

L’espece qui porte les fleurs n’a point de graine, & celle qui porte les graines n’a point d’étamines.

Les fleurs naissent dans le houblon mâle, de l’aisselle des feuilles ; elles sont en grappes, comme celles du chanvre, de couleur d’herbe pâle, sans pétales, composées de plusieurs étamines & d’un calice à cinq feuilles ; elles sont stériles.

L’espece femelle porte des fruits qui sont comme des pommes de pin, composées de plusieurs écailles membraneuses, peu serrées, de couleur pâle, ou d’un verd jaune, attachées sur un pivot commun, à l’aisselle desquels naissent de petites graines, applaties, rousses, de l’odeur de l’ail, ameres, & enveloppées dans une coëffe membraneuse. Cette plante est très-commune dans les haies & les prés des pays, soit froids, soit chauds.

Mais en Angleterre, en Hollande, en Flandres & en Allemagne, on seme & on cultive avec grand soin, & avec beaucoup de dépense, le houblon dans des houblonnieres, où l’on plante de grandes perches, sur lesquelles les tiges de houblon montent, & les surpassent même. Il se plaît dans un terrein humide, gras & bien fumé : toute cette plante devient beaucoup plus belle par la culture ; ses épics chargés de fleurs, ses écailles & sa graine sont plus grandes que dans son état sauvage. Ses épis, qui sont les pommes de pin, & que l’on appelle souvent, mais improprement, fleurs, se recueillent au mois d’Août & de Septembre. On les seche dans un four préparé pour cela ; on les renferme ensuite dans des sacs, & on les garde pour faire la biere. On mange les jeunes pousses de houblon qui paroissent au commencement du printems.

Les feuilles sont ameres ; leur suc ne change point la couleur du papier bleu ; les fruits, ou les pommes de pin fraiches, ont une odeur agréable, & contiennent une graisse ou résine aromatique, un peu visqueuse, qui paroît être le principe de leur odeur & de leur amertume. Ils renferment un sel ammoniacal un peu nitreux, uni à une grande quantité d’huile, soit subtile, soit épaisse, aromatique & un peu amere : c’est par cette raison qu’on n’en peut point tirer de sel essentiel crystallin ; car le sel ammoniacal, sur-tout s’il est joint à une grande quantité d’huile, ne forme point de crystaux ; & étant séché, il devient comme un sable terreux.

Il résulte de cet exposé, que le houblon renferme un sel alumineux tartareux, amer. Voyez article suivant, ses propriétés médicinales. (D. J.)

Houblon. En Suede, les habitans de la province de Jemteland & de celle de Médelpadie, se servent avec succès des tiges du houblon pour en préparer de la filasse, dont ils font une toile grossiere ; par ce moyen le houblon leur tient lieu de chanvre. Pour cet effet, au lieu de jetter ces tiges comme inutiles, on en détache les feuilles, ensuite on met ces tiges en macération ou à rouir dans de l’eau, ou bien on les étend sur des toits de chaume pour y rester exposées pendant l’hiver aux injures de l’air ; souvent elles y demeurent long-tems couvertes de neige ; quelquefois on les laisse tremper dans l’eau de la mer, & ensuite on les expose alternativement à l’air libre, en les mettant sur la terre, ensuite de quoi on les laisse tremper dans des eaux courantes. D’autres, avant que de faire rouir les tiges ou sarmens de houblon, les exposent pendant la nuit à la rosée. Enfin, on les fait sécher à l’air, on les bat ; on les fait de nouveau sécher dans un four, & on finit par les traiter de la même maniere que le chanvre. Lorsque la macération a été bien faite, on obtient de la filasse aussi fine que celle du lin ou du chanvre : mais jusqu’à présent on n’a pû la blanchir parfaitement ; mais elle n’en a que plus de solidité, vû que le blanchissage ne fait que nuire à la durée de la toile. On peut cependant teindre la toile qui a été ainsi faite, & l’employer à des usages communs. Voyez les mémoires de l’Académie de Suede, année 1750. (—)

Houblon, (Diete & Mat. méd.) on fait cuire les jeunes pousses de houblon qui paroissent au printems dans de l’eau comme les asperges, & on les mange avec de l’huile, du sel & du vinaigre. On les apprête aussi de plusieurs autres façons. Elles lâchent doucement le ventre ; sont utiles pour les obstructions des visceres, & sur-tout pour les engorgemens du foie & de la rate. Geoffroy, Mat. méd.

Tout le monde connoît l’usage du houblon pour l’assaisonnement de la biere. Voyez & Brasserie.

Ce que l’on a dit des bonnes & des mauvaises qualités que le houblon donnoit à la biere, est absolument gratuit. On manque d’observations pour décider la question agitée principalement en Angleterre ; savoir, si la biere houblonée chassoit & fondoit la pierre des reins, ou si elle ne contribuoit pas au contraire à la former. Un fait assuré, c’est que les bieres rouges forcées de houblon, sont plus enyvrantes, & qu’elles jettent dans un assoupissement dangereux ; mais il n’est pas clair que ces effets soient dûs au houblon.

On ne se sert que très-rarement du houblon à titre de médicament : on pourroit l’employer cependant aussi utilement que les autres plantes ameres, contre les défauts d’appétit habituel, les obstructions du foie & les maladies de la peau.

On trouve dans quelques boutiques un extrait de houblon, qu’on peut faire entrer dans les bols & les électuaires magistraux, qu’on emploie dans le traitement des maladies que nous venons d’indiquer. Les feuilles de houblon entrent dans le syrop de chicorée composé, & son suc dans les pilules angéliques de la pharmacopée de Paris. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « houblon »

(1407) houbelon ; avec une sonorisation du \p\ en \b\ inexpliquée, du néerlandais hop suffixé en -elon. L’ancien français avait hoppe (« bière houblonnée ») en usage dans les parlers du Nord et en wallon ; d’où houppe en moyen français ; il a supplanté l’ancien judéo-français homlon (« houblon ») qui survit encore dans les toponymes des départements de l'Aisne et de la Somme ; de l’ancien bas francique *humilo de même sens → voir humle en suédois et norvégien, le latin médiéval en a tiré humulus (« houblon » 822). Le mot d'origine franque a été évincé par son concurrent néerlandais, ce dernier correspondant à une amélioration de la technique de la brasserie dans les Pays-Bas et en Flandre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. obelons ; wallon, hoûbion ; anc. wallon, hubillon ; du hollandais hop, houblon, à l'aide d'une formation diminutive : hop-e-lon, hubi-llon, etc. d'après Grandgagnage. Quant au bas-latin humulo, humulus, il tient au flamand hommel ; anc. scand. humall, houblon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « houblon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
houblon ublɔ̃

Citations contenant le mot « houblon »

  • Plus d’une centaine de brasseurs, une malterie artisanale (inaugurée en 2019 près de Bayeux), de l’eau comme s’il en pleuvait... mais pas l’ombre d’une houblonnerie professionnelle. Il manque un maillon à la chaîne de fabrication de la bière locale que la jeune association «Houblons de Normandie», s’est mise en tête de combler. Soutenue par la Chambre d’agriculture et la Région, elle lance sur la plateforme Miimosa un appel à contribution pour boucler son tour de financement. Lequel doit permettre de procéder aux premières plantations de l’épice de la bière. Les amateurs sont invités à soutenir sans modération. www.paris-normandie.fr, La souveraineté... par le houblon
  • Il expérimentait déjà la culture de pommes de terre sous ses conifères. Thierry Escarret se lance dans un nouveau projet d’agroforesterie autour du houblon  SudOuest.fr, Médoc : il fait pousser du houblon sous les pins
  • La farine blanche est celle qui  révèle le mieux le goût houblonné et sucré des drêches. France 3 Grand Est, Delme : du pain qui sent bon le houblon, le résultat de la coopération entre une brasserie et un boulanger
  • Quelques mois après leur mise en sol, les plants de houblon des Jardins de Chabrières sont déjà bien sortis de terre. Avec des variétés provenant d'Australie ou des États-Unis, l'initiative était ambitieuse mais les plantes se sont habituées au climat des Hautes-Alpes. Il faudra pourtant attendre quelques années pour que la brasserie de Serre-Ponçon, située à Chorges, puisse mettre en vente des bières entièrement haut-alpines.  D!CI TV & Radio, Hautes-Alpes : un houblon haut-alpin qui pousse, une bière qui fait mousse | D!CI TV & Radio
  • Entraigues : ils expérimentent la culture d'un houblon... LaProvence.com, Économie | Entraigues : ils expérimentent la culture d'un houblon made in Vaucluse | La Provence
  • Le rapport d’étude de marché mondial Extrait houblon a impliqué l’analyse de la dynamique du marché au niveau régional et national afin d’identifier et de collecter des informations utiles pour une étude technique, orientée vers le marché et commerciale, des données complètes qui améliorent la compréhension. , Marché Extrait houblon par croissance, demande, principaux acteurs, taille, tendance future, part, application, croissance, application 2020 à 2024 – The Fordactu
  • 1. Le résumé du marché pour le marché mondial Le houblon est présenté dans le contexte de la région, de la part et de la taille du marché. 2. Stratégies innovantes utilisées par les principaux acteurs du marché. 3. Le rapport «Global Le houblon Market» se concentre également sur les opportunités à venir, les moteurs de la croissance, les facteurs limitants, les contraintes, les défis, les progrès techniques, les segments florissants et les autres tendances majeures du marché. 4. L’étude approfondie consiste à générer des projections et des prévisions concernant les principaux segments et sous-segments du marché tout au long de la période de prévision 2020-2024. 5. Les données ont été classées et résumées en fonction des régions, des entreprises, des types et des applications du produit. 6. Le rapport a étudié les évolutions telles que les extensions, les accords, les derniers lancements de produits et les fusions sur ce marché. Journal l'Action Régionale, Impact de Covid-19 sur Le houblon marchés Le dernier rapport sur les tendances est en plein essor dans le monde par les meilleurs acteurs YCH HOPS, Global Hops, Steiner Hops Ltd., Kalsec Inc., etc. – Journal l'Action Régionale

Traductions du mot « houblon »

Langue Traduction
Anglais hop
Espagnol lúpulo
Italien luppolo
Allemand hüpfen
Chinois
Arabe قفز
Portugais pulo
Russe хмель
Japonais ホップ
Basque hop
Corse hop
Source : Google Translate API
Partager