La langue française

Hormonothérapie

Sommaire

  • Définitions du mot hormonothérapie
  • Étymologie de « hormonothérapie »
  • Phonétique de « hormonothérapie »
  • Citations contenant le mot « hormonothérapie »
  • Traductions du mot « hormonothérapie »

Définitions du mot hormonothérapie

Trésor de la Langue Française informatisé

HORMONOTHÉRAPIE, subst. fém.

Utilisation thérapeutique des hormones naturelles ou synthétiques. Établir avec précision les règles complexes de l'hormonothérapie, suivant qu'on en attend un effet de substitution, de stimulation, d'opposition ou d'inhibition, ou bien que l'on se borne à mettre à profit certaines de ses propriétés pharmacodynamiques (Bariéty, Coury, Hist. méd.,1963, p. 775).
Prononc. : [ɔ ʀmɔnɔteʀapi]. Étymol. et Hist. [1940 d'apr. Rob. Suppl.] 1946 (Ce que la Fr. a apporté à la méd., p. 146). Composé de hormone* et de l'élém. -thérapie*, avec voyelle de liaison -o-, cf. aussi l'angl. hormone therapy (1914 ds NED Suppl.2).

Wiktionnaire

Nom commun

hormonothérapie \ɔʁ.mɔ.nɔ.te.ʁa.pi\ féminin

  1. (Médecine) Traitement, en particulier d’un cancer, par les hormones.
    • La liste des effets secondaires de l'hormonothérapie, qui a succédé aux rayons, est longue comme le bras... — (Marie-Hélène Comazzetto ,- Un 1er mai en rose- Journal La Croix, page 24, 30 avril 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hormonothérapie »

(XXe siècle) Composé de hormone et de thérapie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hormonothérapie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hormonothérapie ɔrmɔ̃ɔterapi

Citations contenant le mot « hormonothérapie »

  • Cette année, le congrès mondial de l’American Society of Clinical Oncology (Asco) a confirmé l’intérêt de l’hormonothérapie dans le cancer de la prostate. , Un nouveau traitement contre le cancer de la prostate 
  • Pour diminuer le risque de rechute du cancer, l’hormonothérapie est prescrite pour une durée de cinq à dix ans après la prise en charge d’un cancer du sein localisé lorsqu’il est « hormonosensible » (présence de récepteurs aux hormones sur les cellules cancéreuses). « C’est le cas de 80 % des cancers du sein », indique le Dr Barbara Pistilli, oncologue à Gustave Roussy, « le traitement d’hormonothérapie, qui peut provoquer des effets secondaires variables en particulier des symptômes de ménopause, n’est malheureusement pas toujours suivi par les femmes, alors que ceci les pénalise. Cela peut en effet provoquer une augmentation du risque de rechute et de décès », déplore-t-elle. Salle de presse | Inserm, Les femmes jeunes rechutent plus de leur cancer du sein lorsqu’elles stoppent l’hormonothérapie la première année | Salle de presse | Inserm
  • Après la prise en charge d’un cancer du sein localisé hormonosensible, une hormonothérapie est généralement prescrite pendant cinq à dix ans. Son objectif est de diminuer le risque de récidive. Mais ce traitement aux effets secondaires parfois difficiles à vivre est parfois arrêté prématurément. Quelles sont les conséquences de la non-adhésion au traitement ? Quel est le profil des femmes les plus susceptibles d'arrêter précocément l'hormonothérapie ? Pour la première fois, des données fondées sur des dosages biologiques et des questionnaires individuels sont publiées à ce sujet dans le Journal of Clinical Oncology [1]. Résultat principal, les femmes non-ménopausées qui ont arrêté leur hormonothérapie au cours de la première année de traitement ont un risque de rechute plus de deux fois supérieur par rapport à celles qui poursuivent l'hormonothérapie. Medscape, Cancer du sein : arrêter précocement l'hormonothérapie augmente le risque de rechute
  • (Relaxnews) - Une étude réalisée par des chercheurs de l'Institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer, alerte sur les risques d'interrompre un traitement d'hormonothérapie chez les femmes non ménopausées atteintes d'un cancer du sein sans métastases. Selon leurs travaux, les risques de récidive seraient 2,3 fois plus importants pour les patientes qui arrêtent leur traitement au bout d'un an.  ladepeche.fr, Cancer du sein : deux fois plus de risques de rechute chez les femmes non ménopausées qui interrompent leur traitement - ladepeche.fr
  • "J'étais très fatiguée, d'avoir mal 24 heures sur 24 puisque c'était nuit et jour, je me suis dit que s'il me restait 2, 3 ans sans avoir mal je préférais que vivre 10 ans, en souffrant", raconte Marina, 52 ans, qui a stoppé le Tamoxifène au bout de 8 mois. Si la plupart des femmes peuvent supporter la prise de ce traitement, l'hormonothérapie entraîne des effets secondaires difficiles à vivre : bouffée de chaleur, fatigue, prise de poids... Europe 1, Cancer du sein : pourquoi beaucoup de femmes renoncent au traitement contre la récidive
  • La difficulté est que l’hormonothérapie s’inscrit dans le contexte d’un suivi médical post-cancer, autrement dit des consultations de 15 minutes dédiées au contrôle des paramètres cliniques. Or du temps est nécessaire pour identifier les effets secondaires, et chercher la meilleure stratégie pour les combattre. , Après un cancer du sein, l’hormonothérapie altère la qualité de vie 
  • L’essai MINDACT évalue l’utilisation de la signature génomique MammaPrint® de 70 gènes afin de sélectionner les femmes atteintes de cancer du sein pour lesquelles l’adjonction d’une chimiothérapie adjuvante n’apporterait pas de bénéfice par rapport à une hormonothérapie seule. Medscape, MINDACT : des données à 8 ans confirment l’utilité clinique des signatures génomiques pour certains cancers du sein
  • Il s’agit d’une hormonothérapie de nouvelle génération : l'acétate d'abiratérone, commercialisée sous la marque Zytiga®, ici « reformulée » sous forme d’huile à prendre par voie orale ce qui permet non seulement à une plus petite dose du médicament d'être plus efficace, mais permet aussi de réduire considérablement le risque d’effets secondaires, comme le gonflement des articulations et la diarrhée. santé log, CANCER de la PROSTATE : Un « nouveau » traitement révolutionnaire | santé log

Traductions du mot « hormonothérapie »

Langue Traduction
Anglais hormone therapy
Espagnol terapia hormonal
Italien terapia ormonale
Allemand hormontherapie
Chinois 激素疗法
Arabe العلاج بالهرمونات
Portugais terapia hormonal
Russe гормональная терапия
Japonais ホルモン療法
Basque hormona terapia
Corse terapia hormonal
Source : Google Translate API
Partager