La langue française

Hooliganisme

Sommaire

  • Définitions du mot hooliganisme
  • Étymologie de « hooliganisme »
  • Phonétique de « hooliganisme »
  • Citations contenant le mot « hooliganisme »
  • Traductions du mot « hooliganisme »

Définitions du mot hooliganisme

Wiktionnaire

Nom commun

hooliganisme (h aspiré)\u.li.ɡa.nism\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Fait de se livrer à des actes criminels pendant les compétitions sportives.
    • Une base de données spécifique au hooliganisme recense les actes violents et racistes et mettent régulièrement à jour les fichiers concernant leurs perpétrateurs. — (Agnès-Catherine Poirier, Grande-Bretagne : Les nouveaux hooloigans, dans Marianne, n°932, du 27 février 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hooliganisme »

(1925) De l’anglais hooliganism attesté en 1898.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hooliganisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hooliganisme ɔɔliganism

Citations contenant le mot « hooliganisme »

  • Le sport, c'est aussi le hooliganisme, des énergies considérables canalisées dans la bêtise. De Jean Dion / Le Devoir - 1er Mars 1997
  • L’approche française en matière de supportérisme a notablement changé depuis 2016. Pour saisir ces évolutions, il convient de les mettre en perspective historique. Les incidents autour des stades commencent à se développer en France dans la deuxième partie des années 1980, et des drames comme celui du Heysel modifient aussi le regard porté sur les comportements des supporters. Le « hooliganisme » devient un problème social. La première loi sur la sécurité des manifestations sportives date de 1993 : elle crée notamment l’interdiction de stade comme peine complémentaire suite à une condamnation d’un supporter par la justice. La gestion des supporters s’appuie alors sur les sanctions créées par cette loi, sur un renforcement des dispositifs policiers, sur l’obligation pour les clubs de gérer la sécurité à l’intérieur des stades (via une loi de 1995) et sur ce que les spécialistes appellent la « prévention situationnelle » – disparition des gradins debout, création d’un secteur visiteur, adaptation de l’architecture des stades, installation de la vidéo-surveillance… Pour autant, la France ne construit pas, à ce moment-là, de politique globale de gestion des supporters, contrairement à l’Angleterre, l’Allemagne ou même les Pays-Bas ou la Belgique. Il n’y a pas de ligne directrice clairement définie dans notre pays. ECOFOOT.FR, N. Hourcade : "Le foot est enfin devenu en France un enjeu politique sérieux"
  • Si Anderlecht a adopté les codes du hooliganisme britannique dès le début des années 1980, c’est en partie dû la proximité géographique de la Belgique avec l’Angleterre. Mais elle le doit surtout à Roland. Pour tous, il est resté comme une légende du mouvement, comme le pionnier du hooliganisme anderlechtois et l’encyclopédie vivante de la culture des stades venue d’Angleterre. Avec sa casquette de Peaky Blinders et sa maigre silhouette, il a conservé le look des hooligans de la première heure. Il faut dire que Roland a fait plusieurs séjours outreManche et a même vécu à Londres à la charnière entre années 1970 et 1980 pour mieux s’imprégner des codes et des usages de la mère-patrie du hooliganisme. Il en garde des souvenirs immuables : « Southampton est le premier club anglais que j’ai vu jouer. C’était en 1977. Je suis dans la tribune supérieure et je vois 120 supporters des Saints. Ils chantaient, il y avait des ondes, le timbre anglais, la tribune bougeait », se souvient-il, comme téléporté dans cette tribune qui l’avait tant frappé.  Atlantico.fr, Comment Anderlecht a attrapé la fièvre et adopté les codes du hooliganisme dès le début des années 1980 | Atlantico.fr
  • Les années 1990 marquent en effet un tournant dans l’histoire du hooliganisme belge. Traumatisés par le drame du Heysel, les pouvoirs publics commencent à combattre les débordements dans les stades avec plus de fermeté. Pour les fighters belges, les bagarres se terminent donc de plus en plus souvent dans le box des accusés. C’est notamment le cas le 10 novembre 1994.  Atlantico.fr, Les années 1990 : un tournant dans l’histoire du hooliganisme belge face à la répression des pouvoirs publics | Atlantico.fr
  • Reste que pour beaucoup d’entre eux, les meilleurs moments font partie du passé. La saison dernière, pour la première fois depuis plus de 50 ans, les Mauves ne sont pas parvenus à décrocher une place en Coupe d’Europe. Un gros coup de bambou pour le BCS. Les obscures rencontres des premiers tours de Ligue Europa, en Ukraine ou en Estonie, faisaient jusqu’alors office de défouloir pour continuer à vivre leur hooliganisme comme dans les années 1980 - une mission impossible sur le sol belge. Des sortes de voyages RyanAir low-cost avec drogue, fêtes et bagarres dans le fin fond de l’Europe de l’Est. Francetvsport, “Gang of Brussels” : immersion dans le petit monde des hooligans d'Anderlecht
  • Au sein de la police, un organisme spécifique est en charge du suivi de cette mouvance : la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH). Contactée par Streetpress, la DNLH n’a pas souhaité répondre à nos questions. Les Zouaves avait dans un premier temps accepté le principe d’une interview (écrite, via une messagerie), ils n’ont finalement pas donné suite. StreetPress, Ces hooligans néonazis qui squattent les tribunes des stades de foot | StreetPress
  • En Suisse, la moitié des matchs de football de Super League sont le théâtre de violences. Alors que les cantons veulent intensifier les mesures actuelles pour lutter contre le hooliganisme, Christian Constantin exige l’élaboration d’une loi Le Temps, Hooliganisme: les chiffres alarmants du foot suisse - Le Temps

Traductions du mot « hooliganisme »

Langue Traduction
Anglais hooliganism
Espagnol gamberrismo
Italien teppismo
Allemand rowdytum
Chinois 流氓
Arabe الشغب
Portugais hooliganismo
Russe хулиганство
Japonais フーリガニズム
Basque hooliganismo
Corse hooliganism
Source : Google Translate API
Partager