La langue française

Homonculus

Sommaire

  • Définitions du mot homonculus
  • Étymologie de « homonculus »
  • Phonétique de « homonculus »
  • Citations contenant le mot « homonculus »
  • Traductions du mot « homonculus »

Définitions du mot homonculus

Wiktionnaire

Nom commun

homonculus \Prononciation ?\ masculin

  1. Homuncule.
    • Dieux bons ! Dieux justes ! quelles nouveautés m'offrit l'homonculus Coccoz ! — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy, 1896)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « homonculus »

(Siècle à préciser) Du latin homunculus → voir homoncule.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « homonculus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
homonculus ɔmɔ̃kyly

Citations contenant le mot « homonculus »

  • Avez-vous déjà vu ce dessin, un drôle de bonhomme de profil avec un gros pouce, une grande bouche et une toute petite jambe ? C'est "l'homonculus de Penfield", la carte du cortex moteur, établi par le neurochirurgien canadien Wilder Penfield au XXe siècle grâce à des expériences de stimulations corticales chez des patients épileptiques. Cet homonculus vient d'être mis à jour par une équipe de l'université Emory (Atlanta, États-Unis) après une étude d'imagerie médicale. Sciences et Avenir, L'homonculus de Penfield ne ressemble plus à ça... - Sciences et Avenir
  • Penfield documente ces observations avec minutie, repérant que chaque subdivision du cortex moteur provoque la contraction de muscles dans une partie du corps bien précise, et qu’il en va de même pour le cortex somatosensoriel pour les sensations tactiles. En fait, c’est tout notre corps qui est curieusement représenté dans le cerveau : certaines parties du corps sont représentées par des zones très étendues du cortex moteur ou somatosensoriel, alors que d’autres sont en correspondance avec des aires corticales restreintes. Penfield décide alors d’établir deux cartes corticales : l’une pour le cortex moteur, l’autre pour le cortex somatosensoriel. Ces représentations porteront le nom d’homonculus, ce qui signifie « petit homme » en latin : l’homonculus a la forme d’une silhouette humaine difforme dont chaque partie est représentée avec une taille proportionnelle à la place qu’elle occupe dans le cerveau, et non à celle qu’elle occupe sur le corps. En ce qui concerne le cortex moteur, plus un muscle est capable d’effectuer un mouvement complexe et plus sa place allouée dans le cerveau sera importante. Penfield constate rapidement qu’une vaste zone sur le côté du cortex moteur produit des mouvements de la mâchoire, des lèvres ou de la langue. Lorsqu’il stimule des points situés plus haut sur le cortex moteur, il observe en revanche des mouvements de la main, du poignet et du coude. L’homonculus moteur est donc représenté avec de très grandes mains et une grosse tête par rapport aux jambes. La plus grande partie du cortex moteur est allouée aux muscles du visage, en particulier la bouche, mais aussi aux mains car ces parties contiennent un grand nombre de muscles. cerveauetpsycho.fr, Penfield, le cartographe du cerveau | Cerveau & Psycho
  • Un autre phénomène mérite notre attention. Il a été formalisé en 2005 par le chercheur allemand Christian Kell et ses équipes de Hambourg et Francfort. Il s'agit de ce que l'on appelle l'homonculus, une représentation distordue de notre corps projetée sur le lobe pariétal du cortex cérébral: notre langue, notre pouce y sont énormes, notre dos est tout petit parce qu'il n'est pas porteur de sensations très discriminantes. Cet homonculus permet de mieux comprendre comment des douleurs peuvent être ressenties au niveau d'un membre absent, amputé. Car oui, une personne amputée d'une jambe continue à avoir mal à cette jambe. Parce que la jambe n'est pas seulement cette partie de l'organisme qui pend au-dessous de la hanche, c'est aussi la zone du cerveau qui lui correspond. La jambe est représentée dans l'homonculus, certes défigurée (avec les orteils plus grands que la cuisse), mais elle existe encore au moins dans sa représentation cérébrale, elle n'est pas partie, elle souffre. Atlantico.fr, Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur | Atlantico.fr
  • L’homonculus est difforme car il correspond à une projection proportionnelle à la surface prise par chaque partie du corps dans la portion du cerveau dévolue au contrôle de ses mouvements : bouger finement la langue pour parler exige plus de ressources cérébrales que plier le genou. Cet ­homoncule a aussi un quasi-jumeau représentant les perceptions sensitives – doté, lui, de pieds de hobbit. Le Monde.fr, De trompeuses cartes du cerveau ?

Traductions du mot « homonculus »

Langue Traduction
Anglais homunculus
Espagnol homúnculo
Italien homunculus
Allemand homunkulus
Chinois 人体
Arabe القوم
Portugais homúnculo
Russe человечек
Japonais ホムンクルス
Basque homunculus
Corse homunculus
Source : Google Translate API
Partager