La langue française

Hominisation

Sommaire

  • Définitions du mot hominisation
  • Étymologie de « hominisation »
  • Phonétique de « hominisation »
  • Citations contenant le mot « hominisation »
  • Traductions du mot « hominisation »

Définitions du mot hominisation

Trésor de la Langue Française informatisé

HOMINISATION, subst. fém.

Processus évolutif qui a conduit à la formation de l'homme actuel, à partir de certains Primates ayant acquis des caractères tels que la station debout, l'augmentation du volume du cerveau et le développement des facultés intellectuelles. Gabriel soupira. Encore faire appel à la violence. (...) Depuis l'hominisation première, ça n'avait jamais arrêté (Queneau, Zazie,1959, p. 10) :
L'homme ne progresse qu'en élaborant lentement, d'âge en âge, l'essence et la totalité d'un univers déposé en lui. C'est à ce grand processus de sublimation qu'il convient d'appliquer, avec toute sa force, le terme d'hominisation [it. ds le texte]. L'hominisation, qui est d'abord, si l'on veut, la saute individuelle, instantanée, de l'instinct à la pensée. Mais l'hominisation qui est aussi, en un sens plus large, la spiritualisation phylétique, progressive, en la civilisation humaine, de toutes les forces contenues dans l'animalité. Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 199.
REM. 1.
Hominiser (s'), verbe pronom.Acquérir les caractères propres à l'homme. De passive qu'elle était peut-être avant la réflexion, l'hérédité jaillit suprêmement active, sous sa forme « noosphérique », en s'hominisant (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955p. 250).
2.
Hominisant, -ante, part. prés. adj.Qui fait acquérir les caractères propres à l'homme. Finalement, c'est vrai, toute la métamorphose hominisante se ramène, du point de vue organique, à une question de meilleur cerveau (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955p. 187).
3.
Hominisé, -ée, part. passé adj.Qui caractérise l'homme. Si (...) quelque propension interne à s'unir n'existait pas, jusque dans la molécule, il serait physiquement impossible à l'amour d'apparaître plus haut, chez nous, à l'état hominisé (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955p. 294).
Prononc. : [ɔminizasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1950 (Choisy, Psychanal., p. 79 : le phénomène de l'« hominisation »); 1955 (Teilhard de Ch., op. cit., p. 180 : l'hominisation de l'individu). Dér. de hominiser*; suff. -(a)tion*. Fréq. abs. littér. : 27.

Wiktionnaire

Nom commun

hominisation \ɔ.mi.ni.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Fait d’hominiser, de transformer en être humain.
    • Le cerveau que nous possédons aujourd’hui n’a pas toujours présenté les mêmes caractéristiques au cours de l’hominisation. — (« Semaine du cerveau : les infos insolites de Futura-Sciences », Futura-Sciences, 13 mars 2012)
    • Les croyances religieuses sont apparues très tôt dans le processus d’hominisation comme une forme de connaissance de la réalité. — (« Libre opinion - La transgression des endoctrinements », Le Devoir.com, 16 juin 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hominisation »

Dérivé de hominiser et -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hominisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hominisation ɔminizasjɔ̃

Citations contenant le mot « hominisation »

  • Nous sommes à la fois tentés par l'hominisation des animaux, qui révèle souvent nos projections fantasmatiques, et par la bestialisation des hommes, autre manière pour nous de figer l'autre dans une animalité indigne. De Antoine Spire / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Pour Jean-Jacques Kupiec, « une révolution est nécessaire dans les sciences du vivant. La génétique – fondamentalement déterministe – ne tient pas la route face à la somme de données expérimentales démontrant que le hasard est omniprésent dans le vivant, y compris dans le fonctionnement des « gènes » ». L’ordre biologique assigné à l’ADN devient une projection psychologique de « besoin d’ordre » des biologistes, invalidé par les faits. Nous mentionnerons quant à nous, cliniciens de la psychologie et anthropologues, que Victor de l’Aveyron, appelé « l’enfant sauvage », abandonné par ses parents après des maltraitances visibles sur son corps (par exemple des traces de brûlures de cigarettes), marchait comme un animal à quatre pattes et ne parlait pas. Sans le support de l’imitation, le processus d’hominisation, en principe contenu dans nos gènes, aura été épigénétiquement contrarié. De quoi donner raison à Marcel Jousse (1886-1961) qui pensait qu’initialement était l’imitation et secondairement le geste avant l’émergence de la parole, « Au commencement était le mimisme », Edgard Sienaert, (2). « L’enfant sauvage », livré à lui-même, sans support humain pour étayer son besoin mimétique s’est adapté épigénétiquement à sa forêt de l’Aveyron, extrait de cet univers, acculturé, il devint prostré et décéda autour de ses trente ans. De ce fait, on pourrait dire que le génome ne se suffit pas à lui-même, il est nécessaire à l’hominisation mais pas suffisant. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Réforme de l’hôpital, oui ! Pour soigner le symptôme, ou le malade ? - Di sak na pou di - Infos La Réunion
  • C'est une hypothèse que je trouve intéressante compte tenu de la diversité des espèces de grands singes fossiles à 80 kilomètres de Masol : au moins cinq espèces différentes appartenant à deux genres. Par ailleurs, je ne vois pas Homo émerger en Afrique à cause de la raréfaction des arbres obligeant les grands singes à se redresser. C'est la complexification du développement embryonnaire du système nerveux qui provoque le redressement de la tête et de la colonne vertébrale. C'est valable pour l'australopithèque et Homo. Or, je ne connais pas de découvertes scientifiques démontrant que la complexification du système nerveux serait possible dans les génomes d'espèces exclusivement africaines pendant plus de 20 millions d'années, c'est-à-dire depuis l'apparition des premiers grands singes en Afrique et en Asie. Bref, un foyer d'hominisation au pied de l'Himalaya ne peut pas être écarté. Le Point, Une espèce humaine serait-elle également née au pied de l'Himalaya ? - Le Point
  • L’origine de la domestication est un moment crucial dans l’hominisation. Elle a lieu à peu près au même moment que les débuts de la culture des plantes, et marque le passage de la prédation à la production. Plusieurs vagues de domestication ont lieu, à chaque fois en lien avec les nouveaux besoins de l’homme. D’abord, le chien, vers 10 000 av. J.-C., probablement à la suite de collaborations entre humains et loups pour la chasse. Puis, les porcs et les herbivores (vaches, chèvres, moutons), lors du développement de l’agriculture. Enfin, vers 3500 av. J.-C., les équidés et camélidés sont domestiqués pour aider au portage et à la traction. National Geographic, "Pour un chat, vivre dans une famille nombreuse relève presque de la maltraitance"
  • Nous sommes les enfants de Prométhée, ce dieu qui vola le feu à ses pairs pour le donner aux hommes. Le mythe se trouve ici corroboré par l'histoire, ou plutôt la préhistoire, et c'est l'un des grands noms de l'école française de la préhistoire, Henry de Lumley, qui nous raconte où, quand, dans quelles circonstances ce mystérieux phénomène naturel, la combustion, a été apprivoisé par l'homme. Après l'invention de l'outil, qui remonte à 2,5 millions d'années, mais avant les premiers rites funéraires (vers 100.000 ans), la domestication du feu s'est produite en des endroits différents de la planète autour de 400.000 ans, et a d'abord été le fait des derniers Homo erectus avant de devenir la principale corde à l'arc d'Homo sapiens et Neandertal. Et ses conséquences sur le processus d'hominisation ont été considérables, du recul des parasitoses et de l'augmentation de l'espérance de vie à l'apparition des premiers habitats élaborés et des premiers récits mythiques. Dont, un jour, celui de Prométhée... Les Echos, Le feu, c'est l'homme | Les Echos

Traductions du mot « hominisation »

Langue Traduction
Anglais hominization
Espagnol hominización
Italien ominizzazione
Allemand hominisierung
Chinois 人性化
Arabe أسلمة
Portugais hominização
Russe гоминизации
Japonais 人権
Basque hominizazioa
Corse hominizazione
Source : Google Translate API
Partager